Mots-clés

, , , , ,

Un monde à l’envers, cette curieuse impression qui me saisi depuis longtemps semble de plus en plus partagée,

Aussi je tente une nouvelle expérience, le comme non;

On s’adapte forcément au contexte, à l’air du temps. Au temps aussi on ne sort pas en short en plein hiver. Mais qu’est ce qui se passerait si je n’étais pas au courant pour aujourd’hui du retour de la peste à Madagascar et de l’appel de Amnesty de suspendre les expulsions d’Afghans, car la protection des civils n’est plus assuré sur place?

Quel projet je lancerais si l’avenir me semblait moins incertain?

Faisons comme non.

Je pars pour un projet de quelques années de faire comme si je n’étais pas au courant de toutes ces informations. Plutôt que faire avec, faire sans.

Le plus beau et le plus triste des paysages, 1 s avant la catastrophe

Le plus beau et le plus triste des paysages, 1 s après la catastrophe

Ou en somme nous entre les deux ? Bon c’est pas tout ça, mais j’ai un monde à construire

;-DD

 

Publicités