JANVIER

Samedi 2

Vœux et consultations

La presse évoque un message téléphonique de vœux du président Ravalomanana depuis l’Afrique du Sud, au peuple malgache invité à la raison et à la solidarité en faveur du retour de la démocratie et du développement. Le groupe international de contact de l’Union africaine mènerait de discrètes consultations en vue de la réunion prévue le 6 janvier à Addis-Abeba pour la reprise du dialogue inter-mouvances politiques malgaches. Le président Rajoelina est à Nosy Be pour les fêtes. Le parti MONIMA annonce son refus de participer à l’atelier national consacré, les 6 et 7 janvier à Antananarivo, à l’organisation des législatives du 20 mars prochain, auxquelles il ne participera pas, réclamant une véritable conférence nationale réellement plurielle sous l’égide de la Médiature, initialement au programme de la HAT, tandis que M. Monja, ancien Premier ministre et président national du parti, a effectué une visite sur invitation en Israël où il a rencontré M. Shimon Perez, président israélien et Prix Nobel de la Paix. L’ancien président du Sénat, ambassadeur en Suisse, membre du parti TIM M. Rajemison, qui avait, en leur temps, participé aux Assises régionales organisées à Ivato par la HAT, présente le nouveau parti Mamafisoa Madagasikara Mandroso ho an’ ny Fihavanana sy Soatoavana qu’il a créé, annonçant des candidatures à tous les scrutins pour la IVème République.

Lundi 4

Meeting à Ankorondrano

Alors que la loi de finances 2010, agréée par la HCC -5.198 milliards Ariary, en baisse de 14% par rapport à 2009- entre en vigueur à Madagascar et que l’Union européenne rejette tout règlement unilatéral de la crise, les 3 mouvances d’opposition -Ravalomanana, Zafy, Ratsiraka- rebaptisées Mouvance Madagasikara, après une réunion au Carlton, organisent en présence de MM. Andrianirina, Rakotoarivelo, Victor Wong et Ratoebolamanana, un meeting à Ankorondrano pour réclamer l’application des accords de Maputo et Addis-Abeba, affirmant que tout forcing au palais de Tsimbazaza est exclu en faveur du retour au dialogue multilatéral ; le président Ravalomanana au téléphone depuis l’Afrique du Sud, annonce qu’il a mis de côté ses ambitions personnelles au profit des 20 millions de Malgaches. Le président de la commission africaine M. Ping annonce sur les ondes de radio France Internationale la tenue d’une réunion du groupe international de contact à Addis-Abeba le 6 janvier 2010, sans participation de délégations malgaches. La FJKM Eglise réformée de Madagascar organisera pour sa part à Antsahamanitra le 9 janvier prochain un culte de prière pour la nation, en faveur du rétablissement de l’honneur et de la responsabilité au niveau des affaires nationales, de l’Église, que les pasteurs déclarent persécutée, notamment en matière fiscale, par le régime actuel. Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du colonel Vital, consacré notamment à l’organisation des élections législatives en coopération avec la CENI, et adopte un décret sur le sport, régissant les élections fédérales. Le KMF/CNOE, après diverses réunions régionales, s’y déclare favorable sous réserve de plusieurs conditions : refonte des listes électorales et opérations cartes d’identité, règlementation de la propagande notamment au niveau des media publics et du financement des partis, contrôle par la Commission électorale nationale indépendante du processus électoral et de la publication des résultats, par districts.

Mardi 5

Mouvance Madagasikara

Le mouvement légaliste tient meeting à Ankorondrano à l’occasion d’une présentation de vœux pour l’année nouvelle, pour réclamer le retour aux accords de Maputo et Addis-Abeba, en présence du Pr Zafy -une première- qui dénonce les élections illégales et unilatérales organisées par la HAT, auxquelles la mouvance Madagasikara ne participera pas, rappelant que, depuis 1972, des élections n’ont jamais amené la paix civile dans le pays. Le président Ravalomanana, au téléphone depuis l’Afrique du Sud, appelle à la solidarité nationale et réclame le retour à l’ordre constitutionnel, condition d’une reconnaissance de la communauté internationale et des bailleurs de fonds indispensables au développement du pays.

M. Rajaonarivelo devant la presse

L’ancien Secrétaire national du parti AREMA, M. Rajaonarivelo annonce devant la presse son soutien au verdict populaire et au processus électoral proposé par la HAT sous certaines conditions de liberté et transparence du scrutin organisé par une Commission électorale nationale indépendante, évoquant la présentation dans quelques jours de son nouveau mouvement politique qualifié de rassembleur, plate-forme ouverte à tous, et moderne. L’amiral Ratsiraka, depuis Paris, organise au nom de l’AREMA, une distribution de riz, cédé à 100 Ariary le Kg, en faveur des populations en difficulté, au niveau de divers points de vente dans les 6 arrondissements d’Antananarivo.

Mercredi 6

Législatives : atelier national

L’atelier national organisé sous l’égide de la vice-primature chargée de l’Intérieur consacré à l’organisation des élections législatives du 20 mars 2010 est ouvert au centre de conférence internationales d’Ivato en présence du Premier ministre le colonel Vital, le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta, des membres de la HAT et du gouvernement, des 22 chefs de régions et de quelque 1000 participants issus tant de la société civile que des partis et associations politiques -400 invités-, des représentants des organisations internationales et chancelleries étrangères invitées. Ils seront répartis en 8 commissions, pour l’élaboration du Code électoral et de la loi organique des législatives, ainsi que la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante ; les partis des 3 mouvances d’opposition comme TIM, MFM, Teza, le CCOC de la société civile ou la 5ème mouvance de M. Monja et le MONIMA, qui refusent de participer à cette session, réclamant le retour au dialogue inclusif et aux accords de Maputo. Une cinquantaine de projets ont été proposés par les entités politiques et sociales, à la discussion auprès du ministère de l’Intérieur dans le cadre de cet atelier. Le gouvernement d’union nationale issu des élections démocratiques aura en charge d’organiser la conférence nationale devant élaborer la constitution de la IVème République.

Le GIC à Addis-Abeba

Le groupe de contact international de l’Union africaine concerné par la médiation au niveau de la crise politique malgache se réunit à Addis-Abeba sous la conduite du président de la commission africaine M. Ping et du Conseil de Paix et sécurité de l’UA M. Lamamra, de M. Chissano émissaire de la SADC et chef de l’équipe de médiation, en présence des observateurs bilatéraux et internationaux dont des représentants des 6 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, dont le Secrétaire d’État à la coopération français M. Joyandet, mais en l’absence de délégations malgaches. Il évoque des solutions pragmatiques et équilibrées en faveur d’un retour au dialogue pour appliquer les accords consensuels et inclusifs de Maputo et Addis-Abeba, conclus sous la pression de la médiation internationale désormais rejetée, rompus par la mouvance Rajoelina après une nouvelle réunion des 3 mouvances d’opposition à Maputo ayant tenté de remettre en cause la présidence de la Transition, avec le rétablissement de la légalité de la HAT avérée par la Haute Cour Constitutionnelle et le limogeage du Premier ministre de consensus M. Mangalaza le 18 novembre dernier, au profit de l’organisation d’élections démocratiques pour la mise en place d’une Assemblée constituante chargée de proposer un chef de gouvernement majoritaire et la constitution de la IVème République. Cette initiative a été qualifiée d’unilatérale par les 3 mouvances ainsi disqualifiées par la HAT avec les accords de Maputo, qui exigent toujours le retour à la charte signée sous l’égide de la communauté internationale. Le GIC, qui condamne l’initiative de rupture avec les accords signés par les 4 mouvances du président Rajoelina, souhaite cependant la tenue d’élections générales consensuelles et inclusives comme solution de sortie de crise, et n’envisage pas pour l’instant de sanctions internationales contre le régime en place : deux semaines sont ainsi accordées aux 4 mouvances politiques pour relancer les négociations sur la mise en place du gouvernement et des institutions de consensus prévu par la charte de Maputo. M. Ping se rendra à Madagascar pour appuyer ce processus, porteur de nouvelles propositions de solutions de compromis, notamment à propos des élections.

Manifestation dispersée

La Mouvance Madagasikara réunie en meeting à Ankorondrano, tente une marche vers Ambohitsorohitra pour porter une lettre au président de la HAT, rapidement dispersée par les forces de l’ordre avec quelques bombes lacrymogènes ; un petit groupe de manifestants légalistes jette des pierres contre des véhicules de passage appartenant à des étrangers -la France étant selon la presse toujours pointée du doigt par les légalistes pour ses déclarations en faveur des élections-, interpellé en l’absence de tout meneur sur place. La sécurité est renforcée autour du palais d’Ambohitsorohitra. Le Premier ministre le colonel Vital, à l’occasion d’une sortie de promotion à l’École nationale de Police d’Ivato, accompagné du ministre et du chef d’État-major général des forces armées ainsi que du ministre de la Sécurité intérieure, lance un appel à la fraternité et à l’unité des forces de l’ordre, armée, Gendarmerie et Police nationales, et annonce des mesures drastiques en cas de nouvelles manifestations troublant l’ordre public à Antananarivo hors les murs du site privé de MAGRO à Ankorondrano.

Jeudi 7

Atelier national : résolutions

Clôture des travaux de l’atelier national sur la préparation des législatives du 20 mars 2010 par la publication de diverses résolutions de propositions concernant la réforme du Code électoral, la loi organique régissant le scrutin législatif, avec bulletin de vote unique et contrôle des financements privés par le SAMIFIN, Service de renseignements financiers spécialisé, et la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante à majorité composée de la société civile et dotée d’une large autonomie, qui seront transformées par des techniciens et experts en projets de lois en Conseil des ministres. Tandis que la Mouvance Madagasikara tente à nouveau vainement de sortir du site de MAGRO à Ankorondrano pour remettre une lettre au président de la HAT à Ambohitsorohitra, en l’absence des dirigeants qui prépareraient les prochaines actions de revendication, l’ambassadeur de France SE M. Chataigner invite selon la presse, à sa résidence d’Ivandry, les tenants des 4 mouvances en vue de la recherche d’une solution de sortie de crise consensuelle.

Culte pour la nation

Le mouvement des ecclésiastiques issus des Églises FIKM réformée, EEM épiscopale, METM Mission évangélique autochtone et nouvelles Églises indépendantes, tiennent au siège du FFPM à Vohipiraisana une conférence de presse annonçant l’organisation d’un 2ème grand culte œcuménique pour la nation à Antsahamanitra la 9 janvier prochain. Ils prônent l’arrêt de toute violence répressive et le consensus pour résoudre la crise à Madagascar.

TELMA : Internet entre universités

Le groupe TELMA propose son appui pour relier sur Internet entre elles à travers le réseau national Backbone par fibres optiques les principales universités, un projet de partenariat signé à Antananarivo pour 500 000 € avec le ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique des Postes, Télécommunications et nouvelles technologies, et du Sport, avec création de bibliothèque numérique et dotation des campus de matériels de connexion dans le cadre du projet de réseau scientifique interafricain et international soutenu par l’Inde e-Mailaka.

Inde : coopération renforcée

L’ambassadeur de l’Inde SE M. Singh annonce lors d’une visite de courtoisie au vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta à Anosy, la volonté de son pays de poursuivre sa coopération avec Madagascar, considérés les liens historiques entre les deux pays, notamment sous forme d’une proposition d’appui à la préparation des élections, dans un contexte politique clarifié au niveau local et international.

Vendredi 8

Vœux à Iavoloha

Après une cérémonie de veux du personnel de la Présidence organisée la veille, le président Rajoelina -qui y a annoncé une réduction de 50% du budget de fonctionnement de cette institution par rapport à l’an dernier et une hausse de 10% des indemnités des employés- reçoit au palais d’Iavoloha les traditionnels vœux de la nation, institutions, corps constitués gouvernement et collectivités décentralisées, quelque 2.500 invités, le corps diplomatique -la communauté internationale étant toujours en mal de reconnaissance du régime malgache- n’ayant pas été convié. Après un culte œcuménique mené par un prêtre catholique et un pasteur luthérien, le chef de la région Analanjirofo M. Saina Michel qui défend l’intérêt des communes et populations en lutte pour la justice sociale et le changement, salue l’action du Département de la Décentralisation face à la crise traversée par le pays, dans l’attente des premières élections libres et transparentes à Madagascar organisées par la Transition. Le doyen et vice-président de la HAT M. Lahiniriko s’exprime au nom du peuple et salue les sacrifices consentis en faveur de la démocratie, d’un ordre nouveau et d’un développement promis à tous sous la IVème République, ainsi que la courageuse décision de rendre le pouvoir au peuple et de rompre avec une charte imposée de l’étranger, impliquant le retour d’anciennes pratiques de gouvernance rejetées par une majorité. Le Premier ministre le colonel Vital, s’exprime au nom des corps constitués, présente ses vœux à tous les Malgaches, civils et militaires, saluant ceux atteints au cours de cette année, dans leur vie et leurs biens et en proie à de sévères difficultés, remerciant le président Rajoelina de s’être dressé contre les vrais responsables de la crise en promettant au peuple des élections réellement démocratiques, invitant les mouvances d’opposition à participer au développement de la nation, l’insécurité et la pauvreté étant les seuls ennemis du régime en place, pour célébrer dans l’unité retrouvée le 50ème anniversaire de l’indépendance et l’avènement de la IVème République, legs pour les générations futures. En français, il stigmatise notamment, citant Corneille, la sous-estimation par l’étranger du courage et de la détermination du peuple malgache et de ses dirigeants, malgré leur jeunesse, présentant les efforts et résultats concrets de la Transition, souhaitant que les élections libres, transparentes soient reconnues tant localement qu’internationalement, réitérant cependant que malgré l’esprit d’ouverture prôné pour leur organisation, aucun trouble ne sera toléré, le pays ne pouvant se le permettre dans le contexte de crise toujours prégnant. Le président de la HAT M. Rajoelina salue l’année 2010 qu’il espère sans en cacher les difficultés, bénéfique à tous dans la solidarité prônée par la tradition malgache, renouvelée par le changement auquel aspire la jeunesse, malgré le retard dû aux régimes précédents depuis la proclamation de l’indépendance. Le navire Madagascar joindra le port dans l’apaisement et la réconciliation et non dans la violence et la pression, appel est lancé aux ray-aman-dreny, anciens dirigeants, à considérer en priorité l’intérêt supérieur de la nation. La sécurité notamment rurale est citée en priorité, avec réduction de 60% des vols de bœufs, un lot de 4 hélicoptères a été acquis en faveur des forces armées qui célèbreront leur 50ème anniversaire avec des moyens modernes et appropriés. Les salaires des fonctionnaires seront malgré la conjoncture difficile, augmentés de 10% grâce en partie à la réduction du budget propre de la Présidence, en faveur de l’intérêt général. L’éducation à tous les niveaux sera également priorisée, la liberté religieuse rétablie, la corruption combattue, en particulier en matière de Justice indépendante, toutes affaires pendantes réglées avant la IVème  République, avec grâces accordées aux condamnés âgés de 70 ans et plus, sauf crime de sang et trouble public. Les élections, transparentes et crédibles, seule solution démocratique sous contrôle d’une commission électorale nationale indépendante pour la sortie de crise, seront ouvertes à tous, y compris aux condamnés de 2002. 30 000 Ha de terres -4% actuellement exploitées- seront distribués en faveur de la production agricole. Le président Rajoalina évoque enfin en français la responsabilité de la Transition en matière de gestion et de relance de l’économie, dans un esprit de dialogue permanent, rappelant à la communauté internationale que le choix de confier au peuple la refondation du pays selon les aspirations de la lutte populaire et les impératifs de la mondialisation, est conforme à la souveraineté inaliénable de la République de Madagascar qui a le droit de définir elle-même sa voie vers la IVème République, mais n’est pas isolationniste. La Transition assumera ainsi, avec ou sans aide, ses responsabilités : élection d’une Assemblée constituante ouverte à tous, gouvernement majoritaire d’union nationale issu du scrutin invité à convoquer une conférence nationale sur la constitution de la IVème République soumise au vote parlementaire, et élection présidentielle, sur un délai de 10 mois. Les mouvances d’opposition dénoncent pour leur part la démagogie de la HAT et l’organisation illégale et unilatérale d’élections en faveur des intérêts de la FranceAfrique auxquelles elles ne participeront pas, réclamant le rétablissement de l’ordre constitutionnel sous l’égide de la communauté internationale et le retour au pays de l’amiral Ratsiraka et du président Ravalomanana.

Radio Fahazavana : inculpations

Sur deux journalistes de la radio privée FJKM Fahazavana, interpellés sur place et entendus dans le cadre de l’enquête sur la tentative de mutinerie stipendiée de sous-officiers -dont un adjudant-chef incarcéré à la maison de force de Tsiafahy- au camp du RAS de Betongolo le 28 décembre dernier, déférés au parquet, l’un M. Ratsimba est placé sous mandat de dépôt, en compagnie du directeur de la station M. Ravoahangiarison, sous l’inculpation de complicité. Le procès est fixé au 21 janvier prochain. Dans le cadre de cette affaire, des mandats d’arrêt auraient été émis contre diverses personnalités de la mouvance Ravalomanana dont MM. Andrianirina porte-parole et ex-co-président de la Transition, Razafimbelo et Mananjara ex-député du parti TIM.

Samedi 9

Vœux à Mahazoarivo

Le Premier ministre le colonel Vital reçoit à Mahazoarivo les chefs des 119 districts de l’île venus présenter leurs vœux au chef de l’Administration, en présence du vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta, qui évoque le lancement officiel le 12 janvier dans le district de Toliara II d’une opération nationale cartes d’identité, ainsi que l’organisation matérielle informatique et logistique décentralisée des élections législatives du 20 mars 2010. Le ministre des forces armées le général Rakotonandrasana organise au CEMES Soanierana une grande cérémonie de vœux de nouvel an, en présence de l’État-major et de la grande famille militaire issue de toutes les régions de l’île, tous corps confondus, et de l’attaché de Défense de l’ambassade de France, invité à cette occasion. Le ministre des Mines M. Ratovomalala annonce, à l’occasion d’une présentation de vœux au sein de son Département qui finalise actuellement le Code pétrolier, que l’octroi de permis miniers, gelé depuis quelques mois en faveur d’une réorganisation générale de la filière, sera repris en février 2010, avec l’attribution de 1.200 parcelles autorisant ainsi de nouvelles recettes au profit des collectivités décentralisées concernées. Le ministre de la Population Mme Ramaroson invite au stade couvert de Besarety 3.000 femmes et 2 représentantes d’associations féminines par district, pour des vœux assortis de jeux et concours récompensés par divers dons et PPN Produits de première nécessité.

Culte à Antsahamanitra

Le mouvement des ecclésiastiques issus des Églises FJKM, EEM, METM, nouvelles Églises indépendantes, organise à Antsahamanitra un grand culte pour la nation où les sympathisants de la mouvance Madagasikara sont officiellement invités, l’ex-président du congrès M. Rakotoarivelo et le Révérend Andrianalijohn sont aperçus sur les lieux. La persécution de l’Eglise réformée -dont l’ancien chef de l’État est vice-président- par le régime et l’incarcération du directeur et d’un journaliste de la radio FJKM Fahazavana sont vigoureusement dénoncées, et réaffirmé le devoir des chrétiens de s’engager dans les affaires nationales, et de se dresser en faveur de la proclamation de la Vérité. De nombreux fidèles critiquent cette initiative en collaboration avec des sectes, qualifiée de dangereuse politisation de l’Eglise. La presse évoque une collecte de numéros de téléphones mobiles dans l’assistance en vue de l’échange de SMS.

MONIMA : meeting à Toliara

Le parti MONIMA, présidé par M. Monja qui vient d’effectuer une visite en France et en Israël, tient meeting dans son fief de Toliara à l’occasion de vœux pour la nouvelle année. La manifestation, interdite par les autorités locales, est finalement autorisée après négociations avec les forces de l’ordre, M. Monja recommande à ses partisans -dits de la 5ème mouvance patriote- de poursuivre la lutte pour la sauvegarde des acquits démocratiques et le changement dans la souveraineté et l’unité nationale, et prône l’organisation d’une conférence nationale et d’un referendum constitutionnel avant les élections, reprochant à la HAT de concocter une élection présidentielle au niveau de grands électeurs. Le prochain meeting du MONIMA devrait se tenir le 23 janvier prochain à Antsonjombe.

Décès du cardinal Razafindratandra

Le cardinal Razafindratandra est décédé à l’âge de 85 ans à Besalampy. Nommé évêque de Mahajanga en 1978, puis archevêque d’Antananarivo en 1994 et enfin 3ème cardinal malgache la même année, il y avait pris sa retraite en 2005. Après une veillée à la cathédrale de Mahajanga, il reposera pour un hommage des fidèles à la cathédrale d’Antanimena mercredi, avant d’être inhumé vendredi aux côtés des anciens évêques et cardinaux à la crypte de la cathédrale d’Andohalo.

Dimanche 10

Ordonnance sur la Cour suprême

La Présidence publie une ordonnance prise en Conseil des ministres et portant modification de la loi organique de 2004 régissant organisation, attributions, fonctionnement et procédures applicables devant la Cour suprême et des 3 Cours la composant : avec rajout d’un article précisant les Actes de gouvernement –nomination et limogeage du Premier ministre et membres du gouvernement, rapports entre gouvernement et parlement, entre gouvernement et étranger- ne ressortant pas des attributions du Conseil d’État.

Lundi 11

Les districts à Ambohitsorohitra

Les 119 chefs de districts sont reçus à leur tour par le président Rajoelina à Ambohitsorohitra pour évoquer les élections législatives du 20 mars, à laquelle ils doivent participer en toute indépendance, notamment au niveau de la refonte des listes électorales de la délivrance des cartes d’identité qui seront attribuées gratuitement. L’épouse de M. Rajoelina présente aux femmes des cadres de la Transition venues présenter leurs vœux de nouvel an, la nouvelle association caritative qu’elle a créée Fitia, en faveur des familles défavorisées de toute l’île. Le syndicat des personnels de santé -médecins et paramédicaux- organise enfin au sein des hôpitaux d’Antananarivo une grève intitulée week-end prolongé pour réclamer la revalorisation de leurs indices de salaires, selon leur statut particulier, le service minimum sera cependant assuré dans les centres de soins. Le ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato met en place officiellement au sein de son Département à l’occasion de la présentation de vœux, le Conseil national de l’Éducation dont les anciens ministres sont automatiquement membres -les photos de 21 d’entre eux sont exposées en hommage à cette occasion- comprenant des membres de l’Académie malgache, des enseignants et des parents d’élèves, et destiné à élaborer une politique éducative adaptée aux réalités locales et à la mondialisation unanime à Madagascar.

Report du Conseil d’État

Le Conseil d’État reporte à Anosy l’arrêt sur la requête présentée par les chefs de file des 3 mouvances d’opposition -MM. Zafy, Ravalomanana, Ratsiraka- contestant le limogeage du Premier ministre de consensus nommé selon la constitutionnelle charte de Maputo, M. Mangalaza, ainsi que concernant une requête en annulation et sursis à exécution déposée par ce dernier, pour cause d’éléments nouveaux, dont l’ordonnance du 10 janvier 2010 rendant l’affaire sans objet ; les avocats des plaignants critiquent le fait qu’une ordonnance puisse modifier une loi organique sans procédures spéciales. Le ministre de la Justice Mme Manorohanta confirme le mandat d’arrêt contre M. Andrianirina pour refus répété de réponse aux convocations dans le cadre de l’enquête sur les bombes artisanales de l’an dernier. Enfin, face à une mobilisation de certains journalistes, qui évoquent le précédent du coup d’État du général Andrianafidisoa sous l’ancien régime, le ministre de la Communication Mme Rabe affirme que M. Ratsimba de radio Fahazavana n’a pas été arrêté, bien que seul sur les lieux à l’aube, en tant que membre de la presse dans le cadre de ses activités professionnelles, mais pour atteinte à la sûreté de l’État, en possession de CD compromettants sur la tentative de mutinerie au RAS d’Ampahibe.

Forces armées : 50ème anniversaire

Le lancement du jubilé du cinquantenaire des forces armées malgaches est célébré à Ampahibe par l’érection d’une stèle commémorative en présence du ministre des forces armées le général Rakotonandrasana et de la grande famille militaire ; ce jubilé, marqué par le grand défilé du 26 juin 2010, durera toute l’année, par le biais de diverses manifestations.

Mardi 12

Journée des Officiers

Les forces armées célèbrent la traditionnelle Journée des Officiers et présentent leurs vœux au président Rajoelina à Iavoloha et au Premier ministre le colonel Vital à Mahazoarivo par le biais de diverses manifestations sportives, qui se déroulent également à l’Académie militaire à Antsirabe, dont les prochaines promotions pourraient admettre des élèves-officiers femmes, en présence du ministre des forces armées le général Rakotonandrasana et de la hiérarchie militaire conduite par son doyen le vice-amiral Ramaroson.

Le Budget 2010 présenté

Le ministre des finances M. Rajaonarimampianina présente au centre de conférences internationales d’Ivato la loi de finances 2010 et organise une formation à l’intention des représentants de toutes les instances concernées par l’affectation et la répartition aux divers Départements ministériels, établissements publics et organismes rattachés, concernant l’exécution du budget de l’État.

Réactions de l’étranger

La presse évoque la diffusion d’un message du Pape Benoit XVI formant à Rome des vœux de réconciliation pour le Honduras, la Guinée et Madagascar, avec l’appui désintéressé de la communauté internationale, ainsi que la publication d’un communiqué du Quai d’Orsay à Paris affirmant que la France soutient l’initiative de poursuite de la médiation en faveur de négociations consensuelles pour une sortie de crise du groupe International de contact de l’Union africaine et la venue dans ce cadre à Antananarivo du président de la commission africaine M. Ping porteur de nouvelles propositions de compromis, avant le 25 janvier prochain. La Mouvance Madagasikara d’opposition qui soutient toujours les accords de Maputo et Addis-Abeba, annonce, soutenue par le mouvement des ecclésiastiques mené par des pasteurs de l’Eglise réformée FJKM contre l’injustice et pour la vérité, la préparation d’une grande manifestation contre le régime dictatorial de la HAT cette semaine, contre la publication de l’ordonnance réduisant les pouvoirs du Conseil d’État et l’incarcération des responsables de la radio FJKM Fahazavana.

Mercredi 13

Condoléances à Antanimena

Le président de la HAT M Rajoelina, accompagné du Premier ministre le colonel Vital et des membres du gouvernement s’incline devant la dépouille du cardinal Razafindratandra à la cathédrale d’Antanimena, et annonce une retransmission en direct des obsèques sur les ondes de la RTM, Il est suivi du président du FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar M. Ranarivelo de l’EEM, Eglise épiscopale de Madagascar, ainsi que de nombreuses délégations de fidèles. La Mouvance Madagasikara d’apposition décrète une trêve de 3 jours en hommage au cardinal jusqu’à ses funérailles officielles à Andohalo vendredi.

Radio d’opposition pirate

Le ministère de la Communication ayant découvert une radio pirate non déclarée et appelant au trouble public sur une fréquence décelée après enquête par l’OMERT, Office de régulation des media et localisée au domicile du président Ravalomanana à Faravohitra, diligente une opération de perquisition, en présence de l’avocat du propriétaire venu sur les lieux, après une décision d’interdiction de la radio-n’ny Gasy par le Conseil Spécial de la Communication Audiovisuelle. La fouille s’avère infructueuse, le mandat de Justice ayant quelque peu tardé, l’émetteur mobile restant introuvable, la brigade de Gendarmerie commise à cette perquisition soupçonne qu’il aurait pu disparaitre par le biais d’issues inconnues de la maison.

Plate-forme de soutien au régime

Une nouvelle plate-forme de soutien à la mouvance Rajoelina intitulée Défi 2010 est présentée à la presse au palais des Sports de Mahamasina, en présence de ministres en fonction dont MM. Razafumanazato, Andriamananoro, Fienena, Ranaivo, Andriamiseza, Mme Razanamahasoa et de membres de la HAT dont M. Ramaroson, le général Ramakavelo, et entend se positionner indépendamment de l’association TGV Tanora malaGasy Vonona créée par le président Rajoelina lors des élections législatives de mars 2010. Lors de la présentation des vœux à la HAT à Anosikely, les forces de Changement obtiennent du président Rajoelina diverses déclarations rassurantes en matière de coordination et solidarité électorale ainsi que de maintien des élus de l’Assemblée constituante sous la IVème République, un principe contesté par de nombreux secteurs de la classe politique.

Atelier sur la Réforme fiscale

Le DG des Impôts M. Razafindramiandra réunit à Antananarivo en atelier national tous les intervenants du secteur pour examiner la réforme fiscale dans le cadre de l’exécution de la loi de finances 2010. Les Églises, en tant qu’associations cultuelles, sont assujetties aux taxes et à l’impôt IRSA notamment au niveau des emplois recensés, est-il précisé. La fiscalité de proximité est priorisée par les responsables en faveur de l’amélioration des recettes dans toute l’île, et face au recul avéré des recettes douanières du fait de la crise, les impôts sur le revenu seront réduits de 24% à 23% cette année.

Santé : congrès océan Indien

Un 1er congrès de chirurgie pédiatrique pour la région océan Indien consacré aux malformations congénitales fréquentes à Madagascar notamment du fait de la consanguinité ou de la malnutrition, et nécessitant des opérations chirurgicales spécialisées, dont le programme conjoint de coopération est fixé lors des travaux de ce congrès régional, est ouvert en présence du ministre de la Santé M. Tehindrazanarivelo et de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner, ainsi que de nombreux médecins et responsables d’Etablissements hospitaliers des îles sœurs.

Jeudi 14

Sommet SADC à Maputo

La presse évoque la tenue d’un sommet régional de la Troïka -Mozambique, Zambie, Swaziland- organisé sous l’égide de la SADC communauté de développement de l’Afrique australe à Maputo (Mozambique) et consacré à la situation au Zimbabwe et Madagascar, où l’organisation unilatérale d’élections législatives est dénoncée, et le retour à la table des négociations exigé pour toute reconnaissance internationale. Le président zimbabwéen Mugabe aurait à nouveau insisté pour une intervention militaire dans la grande île, le dialogue ayant été cependant retenu. L’ambassadeur de France SE M. Chataigner, après le communiqué du Quai d’Orsay, se recommande dans une interview à l’Express -en solidarité avec la communauté internationale- des nouvelles propositions de compromis du groupe international de contact attendues à Antananarivo avec la visite du président de la commission africaine M. Ping le 20 janvier prochain, et se déclare, après l’échec avéré des négociations sous l‘égide du GIC de Maputo et Addis-Abeba, en faveur d’élections réalisées par une entité neutre et indépendante et incluant toutes les mouvances, le gouvernement ne pouvant y être impliqué que sous réserve d’un remaniement consensuel et inclusif toujours à négocier, mais désormais pragmatiquement entre mouvances, avant le scrutin. Quelques diplomates et représentants d’organisations internationales en majorité anglo-saxons selon les media, se seraient réunis pour évoquer la situation à Madagascar et mettre leurs ressortissants en garde contre d’éventuelles actions ciblées contre des étrangers, notamment du fait des prises de positions de la France en faveur des élections. La Mouvance Madagasikara, qui déclare vouloir privilégier la voie diplomatique en faveur de négociations consensuelles, adressera à l’occasion de la visite de M. Ping aux représentants résidents de la communauté internationale, un rapport dénonçant l’attitude de la France envers le régime illégal de la HAT ainsi que la nomination unilatérale du Premier ministre le colonel Vital, considérée par ordonnance Acte de gouvernement. Le Conseil d’État accède à la requête en sursis à exécution déposée par la radio Fahazavahana dénonçant la suspension par les autorités de certaines de ses émissions pour trouble à l’ordre public, qui pourront ainsi reprendre ; un collectif de journalistes a saisi le corps diplomatique sur la situation des journalistes de cette radio privée incarcérés pour motifs politiques.

FANARE : nouveau parti

Un nouveau parti FANARE Comité pour l’avènement de la monarchie est présenté à Antananarivo, se déclarant en faveur d’une monarchie constitutionnelle correspondant aux valeurs culturelles traditionnelles malgaches royalistes ; il conteste les élections républicaines et prône la mise en place d’une Chambre des Lords formée d’un collège d’Andriana ressortissants de la noblesse, comme au Royaume uni. Présidé par M. Ravelonanosy, il réclame un referendum constitutionnel avant les législatives.

Vendredi 15

Obsèques du cardinal

Les obsèques nationales du cardinal Razafindratandra se déroulent en présence du président de la HAT M. Rajoelina, du gouvernement conduit par le Premier ministre M. Vital et de représentants des 22 régions. Après une grand messe célébrée au stade de l’ESCA à Antanimena, le cortège funèbre se dirige à pied vers la cathédrale d’Andohalo, où a lieu dans la crypte où reposent les évêques, l’inhumation en présence d’une foule de fidèles et de la hiérarchie de l’Eglise catholique menée par l’archevêque d’Antananarivo Mgr Razanakolona, des chefs d’Églises de toutes confessions hors la FJKM, du Nonce apostolique Mgr Kasuja et de l’évêque de Maurice ainsi que de nombreuses personnalités politiques et membres du corps diplomatique. Un deuil national a été décrété en Conseil de gouvernement de 5 h à 19 heures ce jour, à l’occasion des funérailles du cardinal, les services publics sont concernés ainsi que les écoles catholiques de toute l’île.

SeFaFi : des élections au-dessus de tout soupçon

Observatoire de la vie publique, le SeFaFi rappelle  qu’il ne saurait y avoir de sortie de crise sans consultation de la population. Mais ces élections devront être crédibles au niveau des institutions chargées de les organiser, du  financement des partis et des campagnes électorales, et de la laïcité. A cette triple condition, Madagascar pourrait connaître les premières élections sincères depuis l’indépendance.

Eclipse annulaire de soleil     

Une éclipse annulaire de soleil d’une durée exceptionnelle apparait dans le ciel de Madagascar, observée depuis le site de la colline d’Ankadiefajoro instauré par l’observatoire national astronomique, de 7 à 10 h malgré un ciel nuageux. Un évènement unique pour ce siècle selon les spécialistes, qui n‘en prévoient pas avant l’an 3043.

Samedi 16

Campagne de reboisement

La campagne nationale annuelle de reboisement est lancée à Anosivolakely district d’Ambohidratrimo, sous le thème Augmentation de la couverture forestière face au changement climatique, en présence du Premier ministre le colonel Vital et du ministre de l’Environnement le général  Randriamiandrisoa. 7 500 plants de Polonia, Acacias et Raviintsara à croissance rapide sont mis en terre, 50 millions de plants sont prévus dans toute l’île pour cette campagne 2010.

Dimanche 17

Culte à Antsahamanitra

La FJKM Eglise réformée de Madagascar organise un grand culte pour la nation et de prière pour le président de l’Eglise le pasteur Rasendrahasina, à Antsahamanitra, marquant ainsi l’ouverture officielle de l’année de mission 2010, en présence du mouvement des ecclésiastiques, qui persiste dans ses critiques politiques contre le régime actuel. Le pasteur Rasenrahasina a adressé à la communauté chrétienne internationale une lettre de doléances accusant la HAT de persécution contre la FJKM, dénonçant l’exil forcé imposé au vice-président de l’Eglise M. Ravalomanana. La FLM Eglise luthérienne de Madagascar, après d’autres entités évangéliques, se démarque devant la presse des initiatives politisées des pasteurs du mouvement des ecclésiastiques d’inspiration FJKM. Après la trêve respectée en hommage au cardinal, la Mouvance Madagasikara avait réuni la veille une centaine de partisans, salués par ses leaders MM. Zafy, Manandafy Rakotonirina, Andrianalihohn, devant le siège de la HAT -ancien Sénat- d’Anosikeky, dans le jardin d’Anosy rebaptisé à cette occasion Place du Fihavanana réconciliation, en vue de l’installation effective du Conseil Supérieur de la Transition de la charte de Maputo. Poursuite du mouvement lundi, dans l’attente de la prochaine mission du groupe International de contact de l’Union africaine préconisant la reprise du dialogue inter-mouvances à Antananarivo le 22 janvier, alors que des éléments non identifiés auraient agressé des étrangers à l’occasion de ce sit-in, et que le Département d’État américain dénonce dans un communiqué sur Madagascar des intimidations d’opposants, et réitère que des élections organisées unilatéralement ne peuvent être une solution à la crise malgache et risquent de mener à des sanctions internationales, et que les États-Unis soutiennent les initiatives de la SADC en faveur du retour de l’ordre constitutionnel dans l’île. Certains secteurs politiques dénoncent une implication de plus en plus américaine de la Mouvance Madagasikara dans le cadre de sa détermination en faveur de l’application des accords de Maputo et Addis-Abeba. L’ancien SG adjoint de l’Union africaine, le mauricien M.Vijay Makhan aurait souhaité sur les ondes de radio France Internationale une médiation moins étendue internationalement et plus régionalisée -océan Indien- pour résoudre la crise malgache, dénonçant les sanctions américaines sur l’Agoa contre Madagascar préjudiciables aux intérêts de Maurice dans l’île et au commerce régional.

Lundi 18

Meeting à Anosy

Alors que la presse signale l’arrivée de l’équipe technique du groupe international de contact de l’Union africaine, la manifestation de la Mouvance Madagasikara à Anosy en face du siège de la HAT, se poursuit en présence de MM. Zafy et Manandafy Rakotonirina ; les forces de l’ordre, sans réellement intervenir pour sa dispersion, confisquent le matériel de  sonorisation.

SICAM : Maisons des Jeunes

Le DG du groupe SICAM M. de Creisquer signe avec le ministre de la Jeunesse M. Ranaivo une convention de Partenariat Public-Privé  concernant une dotation de 2 connexions du câble Canal Satellite en faveur de la formation et de l’accès à l’information mondiale dans 12 maisons des jeunes réhabilitées en 2010 dans toute l’île ; ces 2 abonnements seront directement installés  à Moramanga et Ambositra en régions Alaotra Mongoro et Amoron’i Mania.

Mardi 19

Présentation de l’UDR

L’UDR Union des Démocrates et Républicains-Fiovana Changement, nouveau parti, est présentée à Antananarivo, présidée par M. Lahiniriko. Elle regroupe 24 partis et associations politiques des forces du changement, représentés à la HAT, jusqu’à l’association TGV Tabra malaGasy Vonona et se déclare  favorable à la mouvance Rajoelina, et décidées à participer sous l’étiquette de cette plate-forme sur liste unique, aux prochaines législatives. L’UDR lance un appel à la communauté internationale à soutenir le processus électoral, même au niveau de l’observation. La plate-forme Défi 2010 regroupant divers membres de l’actuel gouvernement en faveur du renouvellement de la classe politique, mais soutenant également la mouvance Rajoelina, participera aux élections, et lui disputera certains sièges.

Conférence nationale

La coordonnatrice du comité de suivi des assises régionales Mme Richard déclare lors d’un point de presse qu’elle reste en faveur de la tenue d’une conférence nationale prévue dans le cadre du suivi des Assises régionales, initialement au programme de la HAT, pour statuer sur la constitution de la IVème République à soumettre à referendum, et récuse l’organisation d’élections au préalable. Une solution de sortie de crise préconisée également par M. Monja président du parti MONIMA, de retour d’une visite en Thaïlande.

Interpellations à Anosy

La manifestation d’Anosy de la Mouvance Madagasikara se poursuit, sans grande affluence ni leaders politiques, dissuadés selon la presse par des rumeurs d’arrestation. 3 jeunes casseurs ayant détruit des bancs publics sur les lieux sont interpellés par les forces de l’ordre, interrompant ainsi le meeting en début d’après-midi.

Mercredi 20

M. Monja devant la presse

M. Monja président du parti MONIMA expose ses vues en faveur de la tenue d’une conférence nationale constitutionnelle organisée sous l’égide de la Médiature de la République, suivie d’un referendum avant l’organisation unilatérale de tout scrutin, récusant totalement toute adhésion aux accords de Maputo et collusion avec la Mouvance Madagasikara, qui poursuit quant à elle un sit-in clairsemé, sans leaders, mais recelant selon la presse des civils armés, dans le jardin d’Anosy, tandis que M. Andrianarisoa de la mouvance Ratsiraka appelle à des manifestations pacifiques. Il expose son projet de société intitulé Madagascar magnifique soutenu par la coopération thaïlandaise pour 25 millions de $ et examiné lors de sa récente visite à Bangkok : au programme, confection de tenues militaires, laboratoires et centres de santé, appui technique aux secteurs agricole, gemmologique et halieutique, construction d’une voie souterraine pour dégager le centre-ville dans la capitale. Une grande cérémonie de vœux du parti y est prévue samedi prochain, autorisée à Antsonjombe.

Jeudi 21

Arrivée du GIC

Arrivée à Antananarivo de M. Ping président de la commission africaine accompagné de M. Lamamra président du  Conseil de paix et sécurité, et d’émissaires de la SADC et de l’OIF, dans le cadre d’une ultime mission du groupe international de contact de l’Union africaine -après celle du 17 décembre 2009, annulée au dernier moment- porteur de solutions de compromis en faveur d’une résolution consensuelle et inclusive de la crise malgache. Les propositions en 26 points transmises aux 4 mouvances rencontrées à tour de rôle au Carlton, avant un entretien avec le président Rajoelina à Ambohitsorohitra, seraient basées sur un retour aux institutions définies par la charte de Maputo et le pacte additionnel d’Addis-Abeba, avec maintien du Premier ministre de consensus M. Mangalaza, et après un referendum constitutionnel, des élections législatives et présidentielle jumelées avant novembre 2010. La Présidence de la HAT adresse une lettre au GIC affirmant sa volonté de réaliser des élections libres et transparentes, seule solution à la crise, et invitant toutes les mouvances à  participer à leur organisation consensuelle et inclusive,  mais réitérant que toute cohabitation telle que définie dans les accords de Maputo ne peut que créer des troubles dans le pays.  La société civile pencherait pour un report adapté aux conditions climatique des élections, et propose diverses mesures – démission préalable des candidats gouvernementaux, transparence des fonds électoraux, tickets de vérification  distribués par la CENI pour conformité avec les listes électorales. Le sit-in de la Mouvance Madagasikara à Anosy, poursuivi ce jour, est dispersé dans l’après-midi par les forces de l’ordre, avec bombes lacrymogènes, faisant 3 blessés ainsi que 3 interpellations de jeunes casseurs.

Banque Mondiale : décaissements

La Banque Mondiale annonce le décaissement exceptionnel de 52 millions de $ pour 5 projets engagés à Madagascar dont le PIC Pôles Intégrés de Croissance, le programme Environnemental-phase 3, la lutte contre la VIH/SIDA, les projets de nutrition et la sécurité alimentaire d’urgence, ne touchant cependant que les sous-projets ou composantes concernant le volet humanitaire.

Vendredi 22

 Départ du GIC

Après une série de consultations au Carlton, y compris des entités politiques et religieuses  hors mouvances, la société civile, le Conseil Militaire pour la Défense nationale, le corps diplomatique en poste à Antananarivo, et le dépôt des propositions de compromis du groupe international de contact aux mouvances et partis politiques, le président de la commission africaine M. Ping quitte Madagascar, ménageant 15 jours de réflexion avant la tenue d’une autre réunion à Addis-Abeba le 7 février prochain. M. Ping  affirme, commentant son court séjour, que le GIC, qui déclare ne plus considérer désormais Maputo 2 ni 3 mais seulement Maputo 1 et Addis-Abeba, n’est ni négociateur ni médiateur, cette fonction revenant à M. Chissano, émissaire de la SADC, mais en simple constat d’évaluation. La mouvance Ravalomanana récuse un scrutin jumelé, pour les législatives et la présidentielle, mais s’en tient comme les mouvances Ratsiraka et Zafy aux propositions du GIC de retour aux accords de Maputo, M. Andrianirina, chef de délégation,  se prévalant devant la presse d’une immunité politique, face au mandat d’arrêt qui lui est opposé.

Le MTS devant la presse

M. Roland Ratsiraka, président du parti MTS, annonce lors d’un point de presse son soutien à un processus électoral soutenu techniquement et financièrement y compris la mise en place de la CENI commission nationale électorale indépendante, et l’installation d’un ministre de l’Intérieur de consensus, par la communauté internationale, ayant reconnu l’échec des accords de Maputo, préconisant ainsi le report du scrutin du 20 mars à mai 2010.

Culte pour l’Agoa

Un culte pour le retour de l’Agoa accord de commerce préférentiel autorisant les zones franches à Madagascar, suspendu par les États-Unis, est organisé à Antsahamanitra par le comité des travailleurs concernés et réduits au chômage technique, qui réclame aux entités politiques de satisfaire aux conditionnalités posées par la communauté internationale, en vue du rétablissement de l’Agoa.

Samedi 23

Tambatra : congrès national

Le parti Tambatr’i Madagasikara dirigé par le PDS de Fianarantsoa Pety Rakotoniaina tient son conseil national dans la capitale du Betsileo, en présence de représentants issus de toutes les régions de l’île. Il soutient l’initiative de rupture de la Transition avec les accords de Maputo, et recommande une coopération avec les forces du changement, et un report d’un mois, pour raisons climatiques, des élections du 20 mars, réclamant par ailleurs la publication du Code de la Communication avant le scrutin.

MONIMA : vœux à Antsonjombe

Le MONIMA présidé par M. Monja organise une grande cérémonie de vœux-spectacle à Antsonjombe, où est exposé le projet Madagascar magnifique pour le développement du pays, grâce à une coopération internationale revue et corrigée. Les accords de Maputo sont à nouveau dénoncés et M. Monja s’engage à mettre en place les institutions de la République si les 4 mouvances refusent de lever le blocage de la sortie de crise, prenant ainsi le peuple en otage. La mouvance Madagasikara poursuit son sit-in quotidien au jardin d’Anosy, rapidement dispersé par les forces de l’ordre.

CCOC : Chanson de sortie de crise

Le collectif CCOC de la société civile annonce pour sa part la réalisation, en collaboration  avec une vingtaine d’artistes, dont Samoely et Seta, d’une chanson sur la vie nationale intitulée Zay mihitsy en faveur de la sensibilisation à la prise de responsabilité pour la sortie de crise à Madagascar, présentée à la résidence d’Ankeranana et qui sera diffusée sur tous les media.

Dimanche 24

Passation au FFKM

Passation à la présidence du FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, entre Mgr Razanakolna de l’EKAR Eglise catholique de Madagascar et Mgr Ranarivelo de l’EEM Eglise épiscopale de Madagascar, lors d’un culte œcuménique à Antananarivo, tandis que la plate-forme des Leaders religieux et des organisations confessionnelles PleROC adhère à l’organisation Religions for peace, au niveau des nations Unies,  par le biais d’une signature à Fort Duchesne, en présence du SG du Conseil africain des leaders religieux M. Ali Moustapha, venu spécialement à Madagascar à cette occasion. L’Union des Evangélistes de Madagascar FIMPIMAMI Rassemblement de 120 pasteurs issus des Églises nouvelles dénonce devant la presse tout accord avec la FJKM Eglise réformée de Madagascar, après les cultes du mouvement des ecclésiastiques à Antsahamanitra les ayant mobilisées, récusant toute menée politique en leur sein, contraire à leurs statuts.

Lundi 25

Préparatifs des élections

Le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta affirme devant la presse que les préparatifs des élections vont bon train -l’avant-projet de textes étant actuellement présenté pour examen à la classe politique et à la société civile- pour le recensement électoral et le démarrage des opérations état civil et cartes d’identité gratuites, au niveau des districts, grâce à l’appui technique proposé par l’organisation Internationale de la Francophonie, et qu’il reste à la CENI commission électorale nationale indépendante, encore à mettre en place, à se prononcer sur la date du scrutin.

Budget de la CUA

Le conseil municipal de la Commune Urbaine d’Antananarivo annonce le vote d’un budget primitif établi pour 2010 à 52,515 milliards Ariary, soit 2% de plus que l’an dernier, et qui sera principalement consacré à la réhabilitation des infrastructures au sol, à la création de terrains de sport dans les quartiers et à la réfection du colliseum d’Antsonjombe. La subvention étatique de 400 millions Ariary accordée en 2009 est maintenue.

Mardi 26

M. Rajoelina devant la presse

Le président de la HAT M. Rajoelina tient à Ambohitsorohitra une conférence de presse axée sur la préparation des élections législatives du 20 mars, unique solution démocratique de sortie de crise, et dont la date pourrait être reportée pour raisons climatiques -entre 15 avril et 15 novembre- à la demande de plusieurs entités de la classe politique et de la société civile, et réaffirme que les consultations générales -et non seulement entre mouvances- menées sur les projets de textes récusent toute idée d’unilatéralité reprochée à) la HAT et au gouvernement. Les membres de ce dernier et fonctionnaires d’autorité devront démissionner pour se présenter au scrutin, et la Commission Electorale Nationale Indépendante regroupera pour son bureau central 19 personnalités neutres et indépendantes -jusqu’au niveau des présidents des bureaux de vote- ainsi que des experts issus des secteurs socioprofessionnels et de la société civile. Les media publics seront ouverts à tous sous l’égide d’une plate-forme consensuelle, et la Médiature de la République patronnera la conférence nationale pour examiner la constitution de la IVème République, ainsi qu’une réunion des forces vives du pays en vue de fixer la date des élections qui ne pourront pus être taxées d’unilatéralité. Les listes électorales seront publiques et les ordonnances supprimées. Un contrôle immédiat des résultats par ordinateur satellite sera appliqué au niveau de toutes les régions de l’île. M. Rajoelina conteste enfin les 15 jours de réflexion politique proposés par le président de la commission africaine M. Ping, rejetant toue idée de cohabitation irréalisable sous la période de Transition, qui ne doit par perdurer.

Exigence internationale de consensus

La presse évoque une réaction du président Ravalomanana depuis l’Afrique du Sud, après la mission du groupe international de contact de l’Union africaine à Antananarivo, soulignant que la formation d’un gouvernement de consensus selon les accords de Maputo sont la seule solution démocratique reconnue par la communauté internationale de sortie de crise -sa mouvance menée par M. Andrianirina appelant pour sa part toutes les parties, le peuple et l’armée au dialogue pour l’indispensable retour à l’ordre constitutionnel-. Et dénonce le simulacre unilatéral d’élections lancé par M. Rajoelina, qui tente l’impossible, selon lui, et devrait mener Madagascar, en cas d’échec des négociations inter-mouvances à des sanctions internationales ciblées. Des principes confirmés par le Département d’État américain et l’organisation Internationale de la Francophonie, en cas de non accord consensuel sur les  clauses de Maputo et Addis-Abeba. Le président de la HAT a par ailleurs publié une Lettre aux amis de Madagascar au Wall Street Journal publié aux USA, dénonçant la gestion de ses prédécesseurs et toute tentative de les ramener au pouvoir dans le cadre d’un irréalisable consensus exigé par la communauté internationale, justifiant la légitimité de son action par le soutien du peuple et de l’armée malgaches. Les Nations unies, enfin, sollicitées par la HAT le 30 décembre 2009 pour un appui technique et d’observation aux élections, ont accédé à cette demande le 22 janvier dernier -recommandant toutefois une reprise du dialogue pour une solution consensuelle et inclusive préconisée par le GIC- se déclarant favorables aux  élections pour la sortie de crise. La presse annonce son intention de saisie, faute de paiement de loyer depuis 2008, par la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo désormais présidée par M. Rajotozafy, du terrain où est érigé le bâtiment MAGRO de l’entreprise TIKO d’Ankorondrano lui appartenant, et où se déroulaient jusqu’à présent les meetings de la mouvance Ravalomanana.

Journée des Douanes

La réforme douanière est présentée à la gare de Soarano par le DG des Douanes M. Razafindramiandra à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des douanes, avec la mise en place d’un nouveau statut d’Opérateur Economique Agréé qui, respectant les normes de l’organisation mondiale des douanes, et en coopération avec la société GasyNet prévoyant une gestion coordonnée des frontières avec mise en place de Guichets uniques regroupant diverses entités concernées, bénéficieront de facilitations de procédures tant au niveau national qu’international. La mise en place d’un Code de conduite douanier dans le cadre de la lutte contre la corruption est évoquée.

Agriculture : Microprojets

Le ministre de l’Agriculture M. Jaonina annonce la mobilisation d’un fonds de 10 milliards Ariary en faveur de la réalisation de microprojets multisectoriels en milieu rural, sous forme de subventions non remboursables. Les promoteurs seront recensés par son Département, formés, puis dotés au niveau d’un guichet agricole, 1.500 se sont présentés sur 4.000 dossiers distribués, des regroupements régionaux ou sectoriels peuvent être envisagés.

Nouveaux Peace corps

36 nouveaux volontaires du Peace corps prêtent serment, après un stage technique de 2 mois, à l’ambassade des USA en présence de SE M. Marquardt. 56 volontaires travaillent actuellement dans toute l’île au niveau des secteurs santé, éducation et environnement.

Mercredi 27

M. Rajoelina à l’extérieur

La Présidence de la Transition publie un communiqué annonçant un voyage privé pour quelques jours du président M. Rajoelina en Europe et en Afrique, accompagné d’une délégation conduite par le ministre de la décentralisation M. Andrianainarivelo vers Bruxelles et Genève, et une autre par le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères M. Andriamanjato vers Addis-Abeba, les ministres des finances  M. Rajaonarimampianina et de la Santé M. Tehindrazanarivelo aux États-Unis. A Paris, M. Rajoelina aurait rencontré diverses personnalités politique de la place, dont MM. Joyandet Secrétaire d’État à la coopération et Francophonie et Guéant, SG de l’Elysée. Tandis que M. Andrianirina, porte-parole de la mouvance Ravalomanana dénonce au Carlton les tergiversations de la HAT et lance un nouvel appel au dialogue inter-mouvances pour un consensus en faveur d’une reconnaissance internationale. La Médiatrice de la République Mme Andreas, saisie officiellement par le président Rajoelina une réunion des forces vives du pays  dans un mois, deux au plus tard, pour fixer définitivement la date des élections de l’Assemblée constituante. Le nouveau Code électoral serait attendu pour la semaine prochaine. Le KMF/CNOE qui se déclare favorable aux mesures proposés par la HAT, critique l’entrée en précampagne électorale indue de nombre d’entités politiques notamment au niveau des régions.  Les bailleurs de fonds traditionnels selon le CREM centre de réflexion économique malgache aurait pour sa part proposé une dévaluation de 30 à 40% de l’Ariary pour redresser l’économie nationale, appuyé par le secteur des zones franches, qui aurait réclamé, après la suppression de l’Agoa une baisse de ses taxes de 5% pour sauvegarder l’emploi, une solution jugée inefficace pour les entreprises du  pays face à la concurrence étrangère.et une réévaluation étant plutôt suggérée en cas de hausse de la production nationale. Une nouvelle entreprise franche textile – après le retrait de l’Agoa- faute de commandes extérieures, met en chômage technique 2.000 employés de plus, le total des licenciements dans ce cadre serait évalué à 50.000 pour cette année.

Jeudi 28

KRAOMA : rumeurs de privatisation

La presse dénonce une privatisation occultée de la société KRAOMA Kraomita malagasy, après la signature par la présidente du CA Mme Raolimalala nommée sous l’ancien régime -le DG M. Razafimihary ayant par ailleurs été limogé par la HAT- d’un contrat avec la société italienne United technologies, l’un des partenaires, qui détiendrait désormais la majorité au sein de United Chrome Sa, nouvelle dénomination de l’ancienne société d’État. Le ministre des Mines M. Ratovomalala dément toute privatisation de KRAOMA, mais fait état de contrats de partenariat technologique conclus sans appels d’offres avec des partenaires malgaches ou étrangers sous l’ancien régime,  actuellement sous audit.  L’existence de Traders est dénoncée par le ministre, qui affirme que des négociations directes avec les destinataires du chrome comme la Chine seraient plus profitables à Madagascar.

MDM : nouveau parti

La plate-forme MDM Mientana ho an’ny Démokrasia eto Madasikara créée sous l’égide de M. Rajaonarivelo  ancien Secrétaire national du parti AREMA, est présentée au Carlton où il tient une première convention nationale en présence de 400 représentants de 23 régions, Fitovinany et Vatovavy ayant été scindées- et 119 districts, avec 104 association politiques du pays et de l’étranger signataires. Le MDM élit M. Rajaonarivelo président national du mouvement et se déclare en faveur de la démocratie et du développement et d’élections en sortie de crise, auxquelles il participera, attendant toutefois  l’organisation de la conférence nationale qui statuera sur la constitution ratifiée par referendum et les Institutions de la IVème République, rappelant l’urgence de la mise en place d’un gouvernement d’Union nationale ainsi que l’élection présidentielle, et proposant la mise en place d’une 3ème Chambre destinée à regrouper les dépositaires et gardiens des coutumes malgaches. M. Andriamiseza présente le nouveau parti qu’il préside FFM Fivondronan’ny Foko Malagasy, et annonce sa participation aux élections, invitant tous les résidents étrangers à s’engager activement dans le développement du pays.

Vendredi 29

M. Andrianirina devant la presse

M. Andrianirina, porte-parole de la mouvance Ravalomanana déclare à la presse avoir renoncé à une conférence au Carlton du fait de la présence de gendarmes et de menaces d’arrestation contre sa personne, se recommandant de l’immunité politique due à son statut de co-président légal selon la charte signée à Maputo, annonçant -initiative personnelle, selon lui, avec invitation à touts les forces vives du pays lancée par voie de presse- la tenue d’un grand débat national au Carlton, en présence des 4 mouvances les 4 et 5 février pour fixer une réponse consensuelle avant le 7 février, date-butoir des sanctions internationales, aux proposition de compromis pour la sortie de crise du groupe international de contact, alors que le président de la commission africaine M. Ping, porteur de ces dernières à Antananarivo et ayant reconnu l’échec de la médiation du GIC, est ouvertement accusé par la SADC, lors du Conseil des ministres de l’Union africaine réuni à Addis-Abeba -dans l’attente du 15ème sommet  de l’Union africaine du 31 janvier- de ne pas respecter les recommandations du groupe international de contact au niveau de la médiation, et de favoriser les putschistes à Madagascar avec l’appui d’une grande puissance, la France.

Armée : 50ème anniversaire

Le lancement de la célébration du jubilé du 50ème anniversaire des forces armées malgaches fait l’objet d’un grand culte œcuménique au palais des Sports à Mahamasina, officié par les aumôniers militaires, en présence du Premier ministre le colonel Vital, de membres de la HAT ainsi que de la hiérarchie militaire au complet, tous corps et toutes régions, en activité ou non, rassemblés. L’unité de l’armée au service du peuple est réaffirmée. Le colonel Vital affirme qu’un remaniement gouvernemental n’est pas à l’ordre du jour, entièrement consacré aux élections, et que les ministres, en cas de candidature, démissionneront dès l’ouverture officielle de la campagne. Militaires et gendarmes ont participé la veille à Imerintsiatosika, sous l’égide du ministère des forces armées, à la campagne nationale de reboisement, pour des Eucalyptus, en coopération avec la société d’engrais naturels Guanomad.

Préparatifs électoraux

M. Maharante ministre de l’Elevage et membre du Comité ad hoc chargé de la rédaction technique des textes électoraux, annonce à la presse une réunion générale des forces vives du pays sous l’égide de la Médiature de la République, pour fixer le nouveau Code électoral et la date des législatives, sous les 10 jours.

Lancement de Fitia

Lancement officiel  des activités caritatives de l’association créée par l’épouse du président Rajoelina, Fitia, en faveur de l’enfance, avec l’organisation d’un grand repas réunissant élèves, enseignants et parents d’élèves au collège d’enseignement général d’Ampefiloha, avec soins dentaires gratuits et distribution de riz, spiruline et dentifrice aux enfants.

Lutte anti-terrorisme

Le DG du SAMIFIN Service de renseignement financier M. Razaranaina reçoit Mme Chantz responsable du programme mondial contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans le cadre d’une mission de suivi de la mise en œuvre des Conventions anti-corruption et criminalité transnationale organisées signées à l’ONU par Madagascar en 2004 et transmises au pouvoir législatif en 2008, non encore ratifiées à ce jour. L’UNDOC a promu Madagascar pays-pilote dans la lutte contre le blanchiment d’argent, issu de la drogue, du bois précieux, des pierres, de la corruption…

Samedi 30

Secteur Santé en crise

Après 15 jours d’avertissements, sit-in et grèves larvées des médecins et paramédicaux et faveur de l’alignement indiciaire de leurs corps dotés d’un statut particulier, insuffisamment rémunérés, les syndicats de ces derniers décident –hors toute connotation politique- d’intensifier leur mouvement la semaine prochaine et de supprimer le service minimum jusqu’alors maintenu au niveau des hôpitaux  et centres de santé du pays. Le mouvement revendicatif est soutien par l’Ordre des médecins de Madagascar, qui publie un communiqué affirmant la légitimité de la valorisation de la profession médicale dans le cadre de l’éthique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    FEVRIER

Lundi 1e

Journée des Sous-officiers

La traditionnelle journée des Sous-officiers est célébrée à l’école nationale des Sous-officiers d’Antsirabe, dans les garnisons de toute l’île, à Iavoloha en présence du SG de la Présidence M. Resampa, du vice-président de la HAT chargé de la Sécurité M. Ramaroson, du ministre de la Population Mme Ramaroson, à Mahazoarivo en présence du Premier ministre le colonel Vital, au ministère des forces armées à Ampahibe, en présence du ministre le général Rakotonandrasana, par diverses cérémonies, reboisements et manifestations sportives. Les Sous-officiers présentent à cette occasion leurs doléances au niveau de leurs corps.

Le SeFaFi devant la presse

L’Observatoire de la vie publique SeFaFi conduit par Mme Ramaholimihaso, annonce attendre des assises actuelles d’Ivato une réponse aux amendements proposés sur les projets de textes concernant les élections de l’Assemblée constituante issus de l’atelier national du 6 janvier dernier, demande un report du scrutin en saison sèche et critique l’ingérence du Groupe international de contact de l’Union africaine dans les affaires malgaches, jugeant les 4 mouvances impliquées dans la médiation par le GIC non représentatives de la société malgache dans son entier.

APM : nouveau parti

Un nouveau parti politique est présenté à la presse au Colbert, composé de femmes coordonnatrices régionales dans toute l’île, décidées à participer activement au développement du pays, et intitulé APM Ampela Manao Politika ; il est dirigé par le Dr Rasamoelina Rabemanantsoa. Les ex-députés du parti TIM organisent un nouveau meeting -toujours non autorisé- de la Mouvance Madagasikara au jardin d’Antanimbarinandriana, le jardin d’Anosy où se tenaient précédemment les manifestations ayant été clôturé et fermé au public, pour revendiquer l’application des accords de Maputo. La presse rapporte une rencontre à huis-clos entre l’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt et le président du parti MONIMA M. Monja.

Mardi 2

M. Rajoelina à Paris

Le président de la HAT M. Rajoelina rencontre à Paris le groupe parlementaire franco-malgache et des membres du Parlement français, dont M. Jean François Mancel -qui publient un communiqué invitant la communauté internationale à soutenir l’organisation d’élections démocratique, libres et transparentes à Madagascar- à l’issue d’une visite privée de quelques jours en France. Il a exposé la veille lors d’une interview sur la chaîne française LCI, sa proposition en réponse aux compromis avancés par le président de la commission africaine M. Ping : mise en place d’un Conseil supérieur de contrôle de la Transition ouvert aux 3 mouvances de l’opposition, avant l’élection d’une Assemblée constituante, chargée de ramener le pays à l’ordre constitutionnel et de former un gouvernement d’Union nationale, toute cohabitation étant exclue avant le scrutin, les accords signés à Maputo ne seraient ainsi pas abandonnés, mais leur application forcée par le GIC irréalisables selon M. Rajoelina., l’avenir du pays appartenant désormais au peuple et aux jeunes s’étant dressés contre la dictature. L’Ambassadeur de France SE M. Chataigner organise en collaboration avec l’Agence Française de Développement un déjeuner-débat sur le thème Madagascar quelles raisons d’espérer ? en présence d’experts hommes d’affaires et opérateurs concernés, dont des responsables des groupes TOTAL et Orange.

Sommet de l’Union africaine

Le 15ème sommet de l’Union africaine d’Addis-Abeba qui a élu à la présidence le chef d’État du Malawi, membre de la SADC, tance le président de la commission M. Ping pour son indulgence envers des putschistes et annonce des sanctions contre Madagascar en cas d’adoption par la HAT, abandonnant le Dialogue préconisé par la médiation internationale ainsi que la charte de Maputo signée sous son égide, de tout acte unilatéral. Le sommet de l’UA dans ses résolutions, soutient totalement l’équipe de médiation de la SADC et saisit le Conseil de paix et sécurité, le GIC ayant donné au régime illégal de Madagascar jusqu’au 6 février pour abandonner les solutions unilatérales à la crise et revenir aux négociations inter-mouvances et aux accords de Maputo.

Médiature : les forces vives à Ivato

La Médiature de la République conduite par Mme Andreas réunit toutes les forces vives du pays, classe politique, société civile et armée, soit 281 participants, au centre de conférences internationales d’Ivato, à un ultime débat sur l’organisation des élections législatives, et notamment la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante, en vue de fixer consensuellement la date du scrutin. L’ouverture se déroule en présence du Premier ministre le colonel Vital, du vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta et de membres de la HAT, du comité ad-hoc de rédaction des textes, ainsi que de représentants de partis d’opposition comme l’AREMA ou le TIM, de l’ex-député porte-parole M. Raharinaivo -dont le procès dans l’affaire des bombes artisanales est remis à avril prochain-, mais uniquement à titre d’observateurs. Les résolutions fixent la date des élections entre le 19 et le 24 mai 2010, adoptent le nouveau Code électoral, souhaitent un Bulletin unique et l’utilisation de Codes barres antifraudes sur les urnes et procès verbaux, la publication d’une ordonnance amnistie autorisant des candidatures actuellement interdites, accordant le droit de vote à la diaspora mais uniquement pour la présidentielle et les referendums nationaux. La CENI obtient l’accord des participants avec la constitution du bureau permanent, les responsables décentralisés devant être nommés au niveau régional.

Nouvel évêque à Mahajanga

Le Pape Benoit XVI nomme depuis le Vatican, en place de l’évêque de Mahajanga Mgr Randrianasolo, admis à la retraite, à sa demande pour raisons de santé, Mgr Rakotondrajao actuel évêque coadjuteur du diocèse.

Cyclone Fami

Le cyclone Fami qui a traversé le pays depuis le district de Morondava jusqu’à celui de Nosy Varika, a causé quelques dégâts, selon le bureau national de Gestion des Risques et Catastrophes, faisant selon les premières estimations 300 sinistrés et 90 maisons détruites dans les 8 districts traversés d’Ouest en Est. Des secours sont acheminés vers les régions atteintes en coopération avec la Croix rouge malgache et l’UNICEF. Le Premier ministre le colonel Vital doit se rendra demain, accompagné d’une délégation gouvernementale conduite par le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta, à Morondava et Mahabo pour effectuer en présence du chef de la région Menabe le colonel Ratsimbalison et des responsables du BNGRC un état des lieux et réconforter la population. Un émetteur radio est offert à cette occasion par le ministre de la Communication Mme Rabe.

Mercredi 3

Tournée des casernes

Alors que la presse signale l’apparition de tracts menaçants envers le régime circulant dans les casernes, le Premier ministre le colonel Vital entame au camp du RAS à Betongolo, une tournée des casernes à Antananarivo, rappelant les incidents y étant survenus à l’occasion de sa nomination et les valeurs de l’armée, et appelant au respect de la discipline, évoquant les efforts du gouvernement en faveur d’élections démocratiques -selon lui non unilatérales, vu la présence de toutes les entités politiques intéressées à son organisation- seule issue à la crise traversée par le pays. Les menaces de sanctions internationales promises par la SADC ne devraient pas pénaliser le peuple malgache patriote et l’armée est prête à défendre la patrie, affirme-t-il. Un nouveau meeting de la Mouvance Madagasikara non autorisé à Antanimbarinandriana est dispersé par les forces de l’ordre, aux alentours de l’École Primaire Publique adjacente.

GEFP : solutions de crise

Le président du GEFP Groupement des entreprises franches et partenaires M. Radavidra, à l’issue d’une réunion, expose à la presse qu’il existe des solutions technique, notamment vers le marché européen, pour maintenir le secteur textile franc, avec l’accord du gouvernement er des partenaires sociaux, pour sauver les 35.000 emplois sacrifiés après la suspension de l’Agoa -sur exigences politiques des USA- mesures à négocier jusqu’à juin 2010. Les médecins annoncent que leur mouvement revendicatif se poursuit, malgré l’accord du Conseil supérieur de la FOP sur le rétablissement de leurs conditions salariales et indemnitaires, le régime ou statut particulier dans la fonction publique étant toujours exigé par la corporation, à l’instar de celle des enseignants-chercheurs.

Jeudi 4

Ouverture de l’année judiciaire

Ouverture solennelle au palais de Justice d’Anosy de l’année judiciaire sous le thème Justice et politique, en présence du Premier ministre le colonel Vital et du Garde des Sceaux Mme Razanamahasoa et de la grande famille juridictionnelle. Mme Ramanandraibe, ancien ministre, lance un vibrant appel à l’endroit des magistrats pour le respect personnel de l’éthique, critiquant sévèrement le manque d’autonomie de la justice face au champ politique omniprésent, et réclamant un statut de la magistrature le plus indépendant possible.

Les mouvances au Carlton

A l’initiative du chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana M. Andriaianirina, se disant toujours co-président de la Transition et accusé par la HAT de faux et usurpation de fonction après l’abrogation des textes de Maputo, un grand débat des forces vives de la nation est organisé au Carlton, où sont invités les représentants des 4 mouvances, pour présenter leur réponse aux propositions de compromis de sortie de crise réclamées au niveau du groupe international de contact de l’Union africaine par le biais du président de la commission M. Ping avant le 7 févier 2010 dans le respect de ka signature des accords de Maputo et Addis-Abeba, seuls reconnus par le communauté internationale. Le collectif des anciens députés du parti TIM se désolidarise de cette initiative, boycottée, privilégiant la voie diplomatique sur le dialogue inclusif pour la sortie de crise. La délégation de la mouvance du Pr Zafy -qui a reçu la veille à son domicile d’Ivandry l’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt- n’est pas présente, critiquant l’absence de discussions préalables sur cette réunion publique, de même que celle de la mouvance Ratsiraka. La mouvance Rajoelina est absente également, de même que l’armée, contrairement aux organismes de la société civile, comme le KMF/CNOE. Le président de la HAT a accordé à Paris une interview à radio France Internationale, expliquant qu’il ne cherche pas d’appui particulier de la France mais tient à exposer les réalités de Madagascar, et présentant sa proposition -dans l’esprit des accords signés à Maputo et Addis-Abeba- de mise en place avant les élections non d’une cohabitation gouvernementale mais d’un organe légiférant de contre-pouvoir ouvert à la majorité aux 3 mouvances d’opposition, le Conseil supérieur de contrôle de la Transition, qui ratifiera en tant qu’Assemblée les ordonnances prises en Conseil des ministres, aux côtés du Haut Conseil de la Transition, Sénat. Le chef de file de la mouvance Ravalomanana -l’ancien chef de l’État lui-même- aurait selon la presse adressé depuis l’Afrique du Sud sa réponse aux propositions du GIC, non signée par le chef de sa délégation M. Andrianirina, dont l’initiative personnelle est critiquée par la radio FJKM Fahazavana, et qui clôt ces assises de 2 jours écourtées, avec 150 invités présents sur 500 prévus. Les propositions des mouvances Ratsiraka et Zafy auraient déjà été communiquées au GIC à Addis-Abeba et se réfèreraient aux accords de Maputo.

Maison des Jeunes à Ambositra

Inauguration officielle à Alakamisy Ambositra de la première des maisons des jeunes réhabilitée dans le pays, un projet-pilote de 170 millions Ariary, par le ministre de la Jeunesse et loisirs M. Ranaivo, en présence de l’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina, marraine des maisons des jeunes, et du chef de la région Amoron’i Mania, autorités et élus locaux. La communication y est mise en valeur avec des équipements informatiques de connexion à Internet en faveur de la promotion de la jeunesse.

Vendredi 5

Propositions de l’opposition

Les 3 mouvances d’opposition regroupées ay sein de la Mouvance Madagasikara présentent à la presse leurs propositions en réponse au compromis présenté par le président de la commission africaine M. Ping au nom du groupe international de contact : application stricto sensu des textes de Maputo et Addis-Abeba, retour au dialogue pour la mouvance Rajoelina ; elles se déclarent favorable à la manifestation cultuelle organisée par le mouvement des ecclésiastiques de la FJKM Eglise réformée de Madagascar à Antsahamanitra demain pour réitérer devant la communauté internationale leur attachement aux accords déjà signés. Le député du parti TIM M. Rakotoarivelo récuse toute brouille entre M. Andrianirina et la mouvance Ravalomanana -qui annonce son retour aux meetings d’Ankorondrano- après son boycott du grand débat avorté du Carlton. La presse annonce que le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères M. Andriamanjato, accompagné du conseiller à la Présidence M. Ratsirahonana doivent se rendre à Addis-Abeba pour remettre en main propre la proposition de la mouvance Rajoelina en réponse à l’offre de l’Union africaine, à l’issue de l’ultimatum du GIC. Les ex-détenus politiques conduits par M. Voninahitsy et Pety Rakotoniaina demandent audience au ministre de la Justice Mme Razanamahasoa pour réclamer, conformément aux résolutions des dernières assises d’Ivato, la publication par la HAT d’une ordonnance d’amnistie générale à leur endroit, condition de leur éventuelle candidature aux prochaines législatives.

Samedi 6

Culte à Antsahamanitra

La Mouvance Madagasikara qui procède à la réouverture du site de meetings hebdomadaires d’Ankorondrano, assiste à Antsahamanitra au nouveau grand culte pour la nation organisé par le mouvement des ecclésiastiques -issu de la FJKM Eglise réformée de Madagascar- ouvertement favorable à l’opposition et critiqué par les Nouvelles Églises sœurs invitées mais refusant toute instrumentalisation politique de la religion. Un grand meeting d’opposition est promis par les pasteurs conduisant le culte, ainsi que des manifestations de rue pour défendre les objectifs du mouvement légaliste.

Dimanche 7

Commémoration du 7 février

La tuerie d’Ambohitsorohitra le 7 février 2009 est commémorée officiellement devant le palais d’État par un culte œcuménique célébré par le FFKM Analamanga et un dépôt de gerbes sur la stèle des martyrs, en présence du président de la Transition Rajoelina, des membres de la HAT et du gouvernement conduits par le colonel Vital de représentants des 22 régions et d’une foule conduite par les responsables de l’AV7 association, dont la direction est disputée, des victimes -31 morts, 170 blessés et nombre de disparus- de la répression de l’ancien régime, prises en charge par l’État et l’association TGV présidée par Mme Rakotomavo, qui réclament justice, l’enquête étant toujours en cours. Présence remarquée lors d’une cérémonie distincte à la stèle, de l’ancien Premier ministre M. Monja, à qui le palais avait été offert Place du 13 mai par le maire d’Antananarivo M. Rajoelina, et blessé avec les manifestants qui l’y conduisaient par la garde présidentielle sur le site en 2009. Il rappelle l’objectif de la lutte populaire contre la dictature : le changement vers la IVème République. L’association Reporters sans frontières rend hommage au journaliste de la chaîne privée RTA Ando Ratovonirina tué devant le palais d’Ambohitsorohitra et demande aux autorités de prendre des mesures pour assurer la liberté d’exercice de la presse. Le dernier rapport d’Amnesty international dénonce sévèrement Madagascar pour l’année 2009, marquée par de nombreuses violations des droits de l’homme, épinglant la répression de personnalités politiques et de presse tant sous l’ancien régime que sous celui de la Transition.

EKAR : Intronisation à Antsirabe

Mgr Philippe Ranaivomanana SG de la conférence épiscopale de l’EKAR Eglise catholique à Madagascar, est officiellement intronisé évêque du diocèse d’Antsirabe lors d’une grand-messe célébrée par l’archevêque d’Antananarivo Mgr Razanakolona, en présence du Nonce apostolique Mgr Kasuja et de nombreux fidèles. Mgr Randrianasolo évêque de Mahajanga retraité, décédé à Antananarivo, sera inhumé demain à Antanimena, dans la crypte de la cathédrale d’Andohalo, en présence de l’archevêque d’Antananarivo Mgr Razanakolona, du Nonce apostolique Mgr Kasuja et de membres de la HAT et du gouvernement conduits par le Premier ministre le colonel Vital

Lundi 8

La Communication en question

Le ministre de la Communication Mme Rabe, une première à Madagascar, tous les directeurs de publication de la place. 3 commissions sont mises en place: Ordre des journalistes, Code de la communication, organisation et couverture des élections.

M. Ramaroson : referendum

Alors que les meetings légalistes de la Mouvance Madagasikara ont repris à Ankorondrano et annoncent une prochaine action d’envergure, la plate-forme UDR Fanovana favorable au régime critique la proposition au GIC -qui devrait statuer sur le cas Madagascar lundi prochain- de Conseil supérieur de contrôle de la Transition offerte en cohabitation aux 3 mouvances d’opposition, avancée par le président Rajoelina depuis la France. M. Ramaroson vice président de la HAT chargé de la Défense et sécurité se déclare devant la presse en faveur d’un referendum populaire sur l’acceptation ou non des accords de Maputo et de la gestion de la Transition par M. Rajoelina, face aux tergiversations du groupe international de contact de l’Union africaine et aux menaces de sanctions contre Madagascar. Une position également soutenue par le parti AJKFM présidé par M. Jaozandry. Le parti MONIMA de M. Monja réclame toujours l’organisation prévue à l’origine par la HAT d’une conférence nationale en suivi des Assises régionales avant tout scrutin.

Délégation indienne

La presse évoque la visite d’une délégation d’opérateurs indiens invités par la Chambre de Commerce indo-malgache à Madagascar, reçue par le ministre des Mines M. Ratovomalala, à qui sont exposées diverses propositions d’investissement et partenariat dans la grande ile, notamment en matière de production et exportation aurifère labellisée et porteuse de valeur ajoutée.

Mardi 9

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

A l’issue d’une série d’audiences de personnalités politiques et militaires chez le président de la HAT M. Rajoelina, un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite de Premier ministre le colonel Vital. Les mesures d’exécution budgétaire de la loi de finances 2010, ainsi que la mise en place d’un Comité ad hoc interministériel pour la commémoration du 50ème anniversaire de l’indépendance et de l’armée malgache sont évoquées. Des décrets sont adoptés concernant le ministère de la FOP -classement hiérarchique des sortants du CNFA depuis 1996- et le ministère de l’Enseignement technique -refonte du centre national de formation professionnelle des personnes handicapées, rebaptisées en situation de handicap.

Mercredi 10

Conseil des ministres à Iavoloha

Un Conseil des ministres se réunit à Iavoloha sous la présidence de M. Rajoelina. Un décret sur les missions des responsables administratifs dans les régions en matière d’établissement d’état civil est adopté. Les comptes des ministères et l’éventualité d’un remaniement gouvernemental aurait été abordés, selon la presse, ainsi que les affaires nationales, lors de débats animés et contradictoires sur les solutions de sortie de crise dans le cadre ou non des accords de Maputo et des pressions de la communauté internationale. La presse annonce, évoquant des rumeurs de démission au sommet de l’État, que le groupe international de contact de l’Union africaine envisagerait de nouvelles négociations inter-mouvances pour la mise en œuvre des accords signés après la réunion prévue à Addis-Abeba le 18 février, consacrée à la recollection des propositions malgaches. Le Commandant en chef de la Gendarmerie nationale, le général Razafindrakoto dément formellement la distribution l’an dernier au camp de Fort Duchesne d’une somme de 500 millions Ariary de la part du président Ravalomanana, évoquée dans des tracts au sein des casernes, dénonçant des rumeurs et manœuvres en vue d’une déstabilisation de l’armée. Une commission mixte d’enquête aurait été mise en place sous l‘égide du Secrétariat d’État à la Gendarmerie, du BIANCO bureau Indépendant Anti-corruption et du SAMIFIN. Service de renseignement financier pour éclaircir cette affaire. Le général Zafera Commandant des forces d’intervention de la Gendarmerie, annonce que son unité n’a aucune intention d’effectuer un coup d’État contre le régime actuel, mais que cette affaire doit être éclaircie au sein de la FIGN.

Journée des Écoles

Le ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato pose la première pierre du futur lycée de Talatamaty à l’occasion de la célébration de la traditionnelle journée des écoles au collège d’Enseignement Général d’Ivato Aéroport, en présence des autorités et élus locaux. L’intégration dans la fonction publique des enseignants diplômés du CAPEN ou maîtres rémunérés par le FRAM association des parents d’élèves, après 5 ans en poste, est évoquée. A l’occasion de cette journée des écoles, des cérémonies, repas conviviaux et soins dentaires semblables doivent se dérouler au sein de 11 établissements primaires publics de la capitale dont celui d’Avaradoha.

Jeudi 11

Communiqué de la présidence

Après une réunion conjointe du gouvernement et de la HAT à Anosikely, où le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta présente l’avancement des opérations en vue de l’élection du 19 mai prochain, le Premier ministre le colonel Vital s’étant rendu à Sambava dans le cadre d’une opération de reboisement régional. Un communiqué publié par la présidence de la Transition confirme l’organisation au plus vite des élections législatives. Malgré une mission à Strasbourg auprès de la commission de Venise conduite par le conseiller à la Présidence M. Ratsirahonana et une autre à Genève auprès du Conseil des droits de l’homme des Nations unies menée par le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa, le Parlement européen vote en session une résolution condamnant la HAT, s’en tenant aux accords consensuels et inclusifs signés à Maputo non respectés, déclare le régime de la HAT unilatéral et illégal, rompt le dialogue politique dans le cadre des négociations ACP, dénonce les violations répétées des droits de l’homme à Madagascar, et réclame le démantèlement des milices armées ainsi que des sanctions personnelles et ciblées contre les actuels responsables du pays. Le président Rajoelina avait adressé le 11 février dernier un appel à la commission européenne pour la Démocratie par le droit intitulée commission de Venise en faveur d’un appui pour l’organisation et l’observation des élections ainsi que la réforme du Code électoral. Le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères M. Andriamanjato -ouvertement en faveur de la poursuite des négociations et de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale avant le scrutin -plutôt que de l’urgence des élections soutenue par la HAT -prônées par le GIC sous peine de sanctions internationales- confirme sa démission du gouvernement, présentée la veille au soir au président de la HAT. La presse évoque une alerte sans suite au ministère des forces armées, qui aurait évacué son personnel civil et administratif à Ampahibe dans la journée. La Mouvance Madagasikara, qui poursuit ses meetings quotidiens à Ankorondrano, se déclare pour un retour général à la table des négociations dans le cadre des accords de Maputo sous l’égide de la communauté internationale.

Commémoration à Ambohijatovo

Une commémoration officielle, première à Madagascar, en hommage au général Ratsimandrava, dont l’assassinat en 1975 n’a toujours pas été élucidé, se déroule à l’occasion du 35ème anniversaire de son accession à la tête de l’État, par un dépôt de gerbes à la stèle d’Ambohijatovo, en présence d’une délégation de la Gendarmerie nationale conduite par le Commandant en chef le général Razafindrakoto et d’anciens fidèles de son régime, dont les généraux Ramakavelo, Rasolosoa membres de la HAT et Andriamaholison, et l’association Manaovasoa du Dr Manan’Ignace

Aide sociale des États-Unis

L’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt, se refusant à tout commentaire politique, annonce à la presse au Panorama le lancement de la 2ème phase du programme SantéNet 2 l’octroi par le biais de l’US Aid d’une subvention de 1,7 millions de $ au total, répartie entre 31 ONG de divers secteurs qui aideront 240 communes les plus enclavées du pays, 50.000 $ seront accordées respectivement à la plate-forme des leaders religieux et organisations confessionnelles en matière de sensibilisation à la santé, et six associations ciblées sur la lutte contre le VIH/Sida, dans le cadre de la traditionnelle coopération bilatérale à titre humanitaire et social. L’ambassadeur, accompagné de quelques collèges, salue au Carlton, lors d’une réunion informelle du collectif des journalistes de toute l’île, le professionnalisme dont ils font montre malgré les tracasseries des autorités citées à cette occasion, rappelant que la liberté de la presse est une condition de la démocratie.

38ème mission de la MOI

Une 38ème mission d’interventions et soins gratuits de l’association des médecins de l’océan Indien en terre malgache, financée par des opérateurs malgaches et le Conseil général de la Réunion pour 50.000 €, sera scindée eu deux équipes multisectorielles, l’une opèrera à l’hôpital d’Ambositra, l’autre sera itinérante et effectuera des formations auprès de 6 stagiaires du centre Hospitalier Universitaire de Fianarantsoa. La mission achèvera ensuite à Sainte Marie.

Vendredi 12

Les finances devant la presse

Le Staff du ministère des finances expose devant la presse l’état des finances du pays, assurant contrairement aux rumeurs, que même en cas de sanctions internationales, la paie mensuelle des fonctionnaires -972 milliards Ariary- est assurée pour les années 2010 et 2011, ainsi que l’exécution budgétaire au niveau des ministères et institutions, les recettes fiscales et douanières étant en suffisance. La presse annonce un accord entre le patronat et les syndicats -GEM, FIVMPAMA et CTM- en faveur d’une augmentation salariale de 10% dans le secteur privé, suivant celle du secteur public annoncée pour 2010. L’affaire du groupe TIKO est toujours en justice faute de règlement de ses arriérés fiscaux se chiffrant en milliards d’Ariary, en attendant la réouverture des unités de production en faveur de l’emploi ; l’objectif reste fixé à une croissance de 2,6% et une inflation maintenue à moins de 10% cette année, même sans aide budgétaire internationale.

Enquête sur le 7 février 2009

Après les déclarations de la justice annonçant l’émission de 5 mandats d’arrêt contre des présumés responsables dans le cadre de l’enquête sur la tuerie du 6 février 2009, la presse annonce une première arrestation, celle du Commissaire de Police Nambininy, placé sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy. Des avis de recherche assortis de primes sont également annoncés dans un communiqué de la présidence de la HAT qui assure que la toute lumière sera faite à propos de ces évènements, contre le général Raoelina ancien Commandant des forces de développement et d’autres militaires notamment issus de la garde présidentielle disparus depuis les faits incriminés.

Samedi 13

Le FTSV à Antsahamanitra

L’association FTSV, Fikambanan’ ny Tanora Sahy Vonona présidée par M. Issac Mamonjisoa qui annonce sa participation aux prochaines élections, organise à l’occasion de son 3ème anniversaire un culte pour la nation, le peuple et les dirigeants politiques actuels à Antsahamanitra. La Mouvance Madagasikara tient meeting avec des clochettes à Ankorondrano en présence du mouvement des ecclésiastiques, et proclame la proche victoire des légalistes sur la HAT.

Le colonel Vital à Maputo

Alors que la Présidence de la Transition déclare dans un communiqué publié regretter les dernières résolutions présentées par 23 députés du Parlement européen -Parti populaire européen/UMP France, ALDE du Commissaire Louis Michel, Verts, etc.- basées sur une totale désinformation, en l’absence de toute visite de mission de l’UE dans la grande île, le Premier ministre le colonel Vital, à la tête d’une délégation de la HAT et du gouvernement dont les ministres des Mines et de la Décentralisation M. Ratovomalala et Randrianainarivelo, rencontre à Maputo M. Chissano émissaire de la SADC et chef de l’équipe conjointe de médiation du groupe International de Contact de l’Union africaine et Lamamra qui préside la commission paix et sécurité de l’UA, pour évoquer la sortie de crise à Madagascar. Une liste gouvernementale d’union nationale aurait été proposée par la mouvance Rajoelina. L’idée d’un referendum populaire pour ou contre les accords de Maputo soutenue par certains secteurs de la HAT, organisé par un Comité ad hoc, a par ailleurs été proposée par le général Rasolosoa, vice-président de cette institution. La presse évoque une visite du ministre des Affaires étrangères français M. Kouchner à Kinshasa auprès de son homologue M. Mwamba de la RDC, ce pays présidant actuellement la SADC, au cours de laquelle le dossier Madagascar pourrait être abordé.

Lundi 15

Commission de Venise à Genève

Le président du parti Mamafisoa M. Rajemison, ambassadeur auprès des Nations unies à Genève, évoque l’ouverture de la 7ème session pour Madagascar de la commission de Venise et du Conseil de l’ONU sur les Droits de l’Homme, et la présentation d’un rapport officiel par une délégation conduite par le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa et le ministre de l’Elevage M. Maharante dans le cadre de l’Examen Périodique Universel prévu tous les 4 ans. Une délégation du président Ravalomanana conduite par M. Randrianarisoa appuyée par l’association légaliste de la diaspora européenne GTT Gasy Tia Tanindrazana effectue un sit-in devant le siège de l’ONU à Genève et tente en vain d’empêcher la délégation de la HAT de s’exprimer, tandis que l’Union africaine prône la politique de la chaise vide en présence de la délégation malgache. Les recommandations du Conseil de l’ONU rédigées par la Norvège, portent sur l’application des accords de Maputo, la liberté de presse et l’élargissement des prisonniers politiques à Madagascar. Le ministre de la Justice décline une proposition australienne de commission d’enquête sur les évènements liés au coup d’Etat militaire du 17 mars 2009, et une autre espagnole de nomination par les 4 mouvances d’un médiateur de consensus. M. Rajemison prône des élections et la tenue d’une conférence nationale en vue de la réconciliation du peuple malgache. La presse évoque une Liberté provisoire accordée par la justice au directeur et au journaliste de radio Fahazavana, inculpés pour atteinte à la sûreté de l’État lors de la tentative de mutinerie au RAS d’Ampahibe.

Nouveau Nonce apostolique

La presse évoque la nomination par le Pape Benoit XVI le 13 février dernier de Mgr Eugène Martin Nugent Nonce apostolique à Madagascar, en remplacement de Mgr Kasuja nommé au Nigeria.

Mardi 16

Recommandations de la HAT

Après que la Haute Autorité de la Transition se réunit à Anosikely pour rédiger en commissions des recommandations de sortie de crise qui seront présentées au président Rajoelina lors de la tenue d’une une réunion conjointe avec le gouvernement, à la veille la session décisive du groupe international de contact de l’Union africaine prévue à Addis-Abeba le 18 février prochain, le vote en séance plénière est ajourné au lendemain, les vice-présidents convoqués à Ambohitsorohitra, le Premier ministre le colonel Vital a été dépêché ce jour à Addis-Abeba accompagné du ministre de la Décentralisation M. Randrianainaruvelo et de M. Zafera qui aurait été pressenti pour le Département des Affaires étrangères, en seconde mission d’urgence pour exposer au siège de l’UA les dernières propositions de la mouvance Rajoelina en matière d’organisation d’élections transparentes, seule issue à la crise, selon la HAT unie, qui ne s’oppose pas en principe à l’organisation d’un référendum sur les accords de Maputo avant le scrutin.

Rentrée universitaire

La rentrée officielle pour l’année 2010 de l’université est marquée à Antananarivo en présence du ministre M. Tongavelo par une intervention sur la mise en place progressive du système aux normes internationales LMD Licence Maitrise Doctorat au niveau du cursus universitaire. Les passations de service se déroulent avec les nouveaux présidents des 6 universités élus et nommés par décret en Conseil de gouvernement le 10 février dernier. Le ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato organise au niveau de toutes les Directions régionales de l’île la dotation annuelle des subventions destinées aux établissements scolaires privés, pour une somme totale de 1,426 milliards Ariary concernant notamment la rémunération de 5.000 enseignants des écoles privées sous contrat avec le ministère, selon M. Dieudonné Directeur de l’ONEP, Office national de l’enseignement privé.

Mercredi 17

Mobilisation de l’opposition

Tandis que la presse évoque des rumeurs de coup d’État et de mise en place d’un gouvernement militaro-civil, la Mouvance Madagasikara organise -hormis diverses réunions de quartiers prônées par certains milieux de l’opposition au niveau des Fokontany de la capitale- un meeting à Antsahamanitra –non autorisé- pour soutenir ses objectifs de mise en œuvre des accords de Maputo, la presse annonce un lobbying du président Ravalomanana auprès du chef de l’État du Malawi, président en exercice de l’Union africaine, dans ce pays, et auprès de M. Chissano émissaire de la SADC et chef de l‘équipe conjointe de médiation du GIC à Johannesburg, en faveur de sanctions contre le régime de la Transition. Les tenants de la légalité au sein de la FJKM Eglise réformée de Madagascar annoncent la tenue d’un grand Rodobe, sous forme de procession de l’esplanade d’Analakely à Mahamasina samedi prochain -la commune ayant proposé pour sa part Antsomjombe- après un culte jeudi à Ankorondrano en faveur de la session d’Addis-Abeba, critiquant par ailleurs ouvertement l’ingérence de l’ambassadeur de France dans les affaires politiques du pays.

M. Rajoelina devant la presse

Le président de la HAT M. Rajoelina confirme devant la presse à Ambohitsorohitra l’organisation en mai prochain d’élections, une première à Madagascar, neutres et indépendantes, libres et transparentes pour la mise en place d’une Assemblée constituante, seule solution démocratique à la crise selon lui, en dépit des recommandations de retour aux accords de Maputo émises par la communauté nationale qui refuse toute unilatéralité, et dont il attend sereinement les sanctions ciblées, critiquant toutefois d’éventuelles représailles contre un peuple en lutte contre la dictature, Madagascar appartient aux Malgaches, réitère-t-il à cette occasion. Si le groupe international de contact de l’Union africaine réuni ce jour à Addis-Abeba propose des solutions acceptables sur la base des élections programmées, M. Rajoelina se déclare prêt à reprendre les négociations avec les autres mouvances, pour une résolution consensuelle et inclusive des dissensions politiques locales, en vue d’ériger la constitution de la IVème République. La HAT s’était réunie précédemment à Anosikely et avait voté en séance plénière des résolutions dans ce sens. Le Conseiller à la Présidence M. Ratsirahonana de retour de diverses missions de médiation à l’extérieur, confirme son refus de toute candidature sous la Transition qui devra impérativement se terminer en novembre 2010. La Mouvance Madagasikara, se réunit à Antsahamanitra -propriété privée de la FFPM Fédération des Églises Protestantes de Madagascar regroupant FJKM et FLM Églises réformée et luthérienne- pour soutenir le processus de Maputo dont la signature exclut tout referendum sur le sujet, avant la réunion du GIC. M. Rakotoarivelo démentant à cette occasion toute rencontre entre le président Ravalomanana et le Premier ministre le colonel Vital en escale pour Addis-Abeba, à Johannesburg.

Jeudi 18

Le GIC à Addis-Abeba

Le groupe international de contact de l’Union africaine réuni à Addis-Abeba condamne l’unilatéralité et le manque de coopération de la mouvance Rajoelina comme cause de l’impasse actuelle de la médiation dans la crise malgache, l’appelant à un retour immédiat aux négociations consensuelles et inclusives sur la base des accords déjà signés par les chefs des 4 mouvances politiques définies par l’équipe conjointe de médiation conduite par l’émissaire de la SADC M. Chissano, à Maputo et Addis-Abeba. La décision de la Transition de réaliser des élections en mai prochain serait selon le GIC -qui salue un début de retour des dirigeants actuels au processus de médiation- plus un souhait qu’une décision ferme de la part de la HAT. Le Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine doit examiner demain à Addis-Abeba d’éventuelles sanctions contre le régime malgache récalcitrant.

Grève des médecins suspendue

Une délégation de médecins du service public en grève tournante depuis le 11 janvier en faveur de la défense de leur statut particulier au sein de la FOP est reçue à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina. Sur la promesse de la mise en place d’un Comité ad hoc pour examiner les revendications du corps médical sous l’égide de la Présidence, la grève générale qui devait être décrétée ce jour est suspendue sur tout le territoire national.

Vendredi 19

Le SeFaFi dit non à l’impunité

Dans un communiqué publié à Antananarivo, le SeFaFi Observatoire de la vie publique s’insurge contre la campagne menée en faveur de l’amnistie systématique des hommes politiques. Cette pratique, rappelle le SeFaFi, renforce le culte de l’impunité des politiques, au grand dam des citoyens sévèrement condamnés pour de petits délits, et au grand scandale de l’opinion publique en général.

Condamnation à la SADC

Le président en exercice de la SADC, le ministre des Affaires étrangères de RDC, réaffirme devant le groupe international de contact de l‘Union africaine réuni à Addis-Abeba, qu’elle ne reconnaîtra jamais un régime issu d’élections organisées unilatéralement, et condamne le pouvoir de fait à Madagascar. Le Conseil de paix et sécurité, en session sous la présidence de M. Lamamra au siège de l’UA fixe un ultimatum jusqu’au 16 mars prochain : le président de la Transition M. Rajoelina doit revenir aux négociations inter-mouvances et abroger tous textes contraires aux accords de Maputo et Addis-Abeba, sous peine de sanctions ciblées sur une liste à établir par la SADC -isolement diplomatique, gel des visas et des savoirs extérieurs- appliquées automatiquement en cas de refus.

Appui au Parc national de Masoala

Signature entre le président de la Fondation pour les aires protégées et de biodiversité de Madagascar et le DG de Madagascar national park d’une convention de 337 millions Ariary en faveur du parc national de Masoala, en matière de protection de bois précieux, pour un an renouvelable. Une première sur fonds propres de la Fondation qui finance depuis 2007 5 autres parcs nationaux à Madagascar.

Samedi 20

Grand culte à Antsonjombe

Un grand culte pour la nation autorisé par la commune d’Antananarivo est célébré au Colliseum d’Antsonjombe sous l’égide du mouvement des ecclésiastiques de la FJKM Eglise réformée de Madagascar, en présence de leaders de la Mouvance Madagasikara d’opposition dont Manandafy Rakotonirina et Mamy Rakotoarivelo, le contre-amiral Ranaivoniarivo. Si des bibles sont distribuées aux forces de l’ordre, les slogans tant religieux que politiques sont axés sur la répression exercée par le régime contre les Églises et l’appel au soutien des 3 mouvances d’opposition pour appliquer les accords de Maputo maintenus par la communauté internationale.

Création de l’UFFOI

La mise en place de l’UFFOI Union des Fédérations de Football de l’océan Indien est effectuée au Colbert en présence du ministre des Sports M. Ramamonjisoa et des responsables des Fédérations des îles sœurs, pour coordonner les actions, rencontres régionales et formation technique des équipes de chaque pays. Le président de la Fédération malgache M. Ahmad est élu président de l’UFFOI, où est annoncée une prochaine visite dans la grande île du président de la FIFA.

Lundi 22

Conseil Supérieur de la magistrature

Une réunion du Conseil supérieur de la magistrature se déroule en présence du Garde des Sceaux Mme Razanamahasoa qui évoque le rapport sur l’Examen périodique universel qu’elle a effectué devant le Conseil des Droits de l’Homme à Genève, en présence de la Troika -Norvège, Bahrein, Afrique du Sud- et de 16 pays africains malgré le boycott de Madagascar réclamé par l’Union africaine et la SADC soutenant l’opposition de l’ancien régime contre l’actuel pouvoir de fait.. Des enquêtes seront diligentées, selon le ministre de la Justice dans le cadre d’accusations d’atteintes aux droits de l’homme et tortures éventuelles portées au niveau des recommandations des instances internationales contre les forces de l’ordre. La délégation de la HAT a refusé de traiter des questions politiques posées n’étant pas, selon le ministre, de son ressort.

Mardi 23

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du colonel Vital, le vice-ministre chargé de l’Intérieur expose l’avancement des travaux en matière d’organisation des élections, les textes ont été aménagés en collaboration avec la Médiature et présentés à la HAT et au gouvernement ; le ministère des Télécommunications met en place des structures de publications des résultats en temps réel au niveau des 119 districts, 1.559 communes et 17.586 bureaux de vote dans toute l’île. Le ministère des forces armées annonce le recrutement sur concours pour 2010 de 60 élèves-officiers au titre de la 31ème promotion ainsi que pour le 17ème peloton Interarmes de l’Académie militaire d’Antsirabe, Enfin Madagascar accueillera en mai prochain les assises d’AFRIMAD qui traite des réserves en biosphère en Afrique, et une aire d’aménagement sera mise en place à Manakara. .

Aide à l’Éducation

La presse évoque le déblocage à la demande des partenaires de l’éducation à Madagascar de 15 millions de $ sur fonds catalytique gelé par la Banque Mondiale depuis 2009 et attribué à l’UNICEF à titre exceptionnel, dans le cadre du programme Éducation pour Tous, en faveur de la rémunération des 38.585 enseignants pris en charge par les associations de parents d’élèves, de janvier à avril 2010, et la construction de 250 nouvelles sales de classe d’écoles primaires dans toutes les régions de l’île.

Grève des Paramédicaux

Après celui des médecins, le syndicat des paramédicaux décrète à l’issue d’une AG tenue à Antananarivo une grève générale dans tous les services de santé de l’île, en faveur de la promotion de leur statut particulier au sein de la fonction publique.

L’opposition en meeting

La Mouvance Madagasikara réunie en meeting à Ankorondrano reçoit un message téléphonique du président Ravalomanana depuis l’Afrique du Sud, qui encourage ses partisans à poursuivre leur mouvement, affirmant l’inéluctabilité de son retour au pays. Il confirme ses distributions de diverses sommes d’argent aux forces armées et à la Police, par le biais des ministres de l’époque, et s’engage au retour des fonds internationaux en faveur du peuple malgache. L’expert constitutionnaliste M. Rakotomanana lance un appel à un retour aux accords de Maputo déjà ratifiés, arguant qu’une ordonnance ne devrait pouvoir abroger une loi organique. Le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta annonce l’achèvement des opérations d’état-civil dans quelques ultimes districts en vue de la tenue des élections législatives en mai prochain, dans l’attente de la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante, son Département procède également à un recensement exhaustif des partis officiellement déclarés.

Mercredi 24

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, un décret nomme le vice-amiral Ramaroson vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, après la démission de M. Andriamanjato. L’avancement de la préparation des élections et la situation des personnels de santé sont examinés. Le ministre du Commerce évoque des négociations avec des opérateurs de RFA en vue d’une reconversion vers l’Europe des zones franches mises en faillite du fait de la suspension de l’Agoa par les États-Unis, et ayant provoqué, faute de commandes extérieures, un important chômage technique -20.000 emplois perdus- dans le pays.

Aide sociale française

L’ambassadeur de France SE M. Chataigner présente à la presse de nouveaux engagements pour une première tranche d’1 million d’€ en matière sociale, réalisés par le biais de subventions à divers organismes nationaux et internationaux en matière de sécurisation alimentaire des populations défavorisées -PAM, FAO, UNICEF, GRET, Croix rouge malgache, SAE/FJKM- le programme de nutrition communautaire géré par l’Office national de nutrition SEECALINE financé par la Banque mondiale ayant prix fin au 1er janvier 2010 et ayant été repris au niveau de contrats locaux conclus avec les ONG par l’État. Le diplomate affirme que la France s’aligne avec ses partenaires sur la position du groupe international de contact de l’Union africaine, y compris en matière d’éventuelles sanctions, mais entend poursuivre sa coopération sociale et humanitaire en faveur du peuple malgache.

Nouvelle Revue littéraire

Une nouvelle revue littéraire Tatamo est présentée à la presse, elle est dirigée par M. Razafinony, annonce le président de l’AVATSA/UPEM association des écrivains et poètes malgaches regroupant 50 membres y compris dans la diaspora en France, M. Rahaingoson, en faveur le la promotion de la littérature nationale à Madagascar. Le jubilé du 175ème du premier document entièrement en malgache publié dans la grande île avec l’édition de la bible en 1835, sera célébré cette année par le biais de diverses manifestations culturelles.

Jeudi 25

M. Rajoelina devant la presse

Le président de la HAT M. Rajoelina expose devant la presse à Ambohitsorohitra la solution de sortie de crise par le biais d’élections libres et transparentes élaborée au niveau des forces vives par la Transition, en faveur du changement réclamé depuis les origines de la lutte populaire pour la démocratie. Il évoque le droit universel des peuples à l’indépendance et à la souveraineté, réitérant face au GIC en matière de sanctions internationales, que Madagascar appartient aux Malgaches, et que les élections sont la seule solution démocratique de sortie de crise, invitant enfin toutes les forces vices de l’île à un atelier national organisé les 4 et 5 mars prochains, se disant prêt au dialogue sur la base du patriotisme et de la solidarité pour le développement du pays, ainsi qu’à l’ouverture des institutions aux autres mouvances, dans le cadre d’un accord consensuel sur les élections.

Les Opérateurs à Iavoloha

40 membres du patronat et opérateurs économiques de la place sont reçus à Iavoloha par le président de la HAT M. Rajoelina, qui évoque les solutions de sortie de crise, les menaces de sanctions internationales, mais également la relance économique, la fiscalité et l’emploi ainsi que la lutte anti-corruption, en présence des ministres des Finances et de l’Économie MM. Rajaonaruimampianina et Fienena. Le CREML Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar expose devant la HAT à Anosikely les avantages d’un développement autocentré et libéré des contraintes de l’ajustement structurel. Le Premier ministre le colonel Vital se rend en tournée de travail à Vatomandry, Mahanoro et Marolambo, sur la côte Est de l’île touchée par les intempéries en janvier dernier, accompagné des ministres des TP, de l’Agriculture et de l’Éducation nationale ainsi que de responsables du BNGRC et de l’ONN, tandis qu’un atelier sur les normes para-cycloniques se déroule sous l’égide du ministère de l’Aménagement du territoire au Panorama. L’épouse du président Rajoelina se rend avec une délégation des ministères de la Santé et de la Population à Mananjary pour réconforter les populations atteintes d’une épidémie de Chikungunya.

Passation aux Affaires étrangères

Passation de services au poste de vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères entre M. Andriamanjato démissionnaire, et le vice-amiral Ramaroson, qui dénonce toute culture d’impunité et dément formellement tout coup d’État en faveur d’un directoire militaire non demandeur en mars 2009, évoquant un auto-putsch du président Ravalomanana lui-même -qu’il invite à revenir au pays pour dialoguer au lieu d’attaquer le pays depuis l’étranger- après sa démission officielle selon une procédure extraconstitutionnelle, accusant enfin le Pr Zafy d’avoir dénoncé le premier les accords de Maputo 1 et 2 et d’Addis-Abeba en signant Maputo 3 et la lettre de Copenhague, et réitérant que les élections sont la seule voie démocratique de sortie de crise. M. Andriamanjato affirme avoir démissionné pour aider le président de la HAT à une sortie de crise grâce à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale conforme à la charte de Maputo.

Vendredi 26  

3ème Atelier national : réactions

La Présidence devant la presse à Ambohitsorohitra affirme que le 3ème atelier national d’ouverture au centre de conférences international d’Ivato, qui regroupera toutes les forces vives de la nation -1.800 participants attendus invités à voter les résolutions, dont 300 partis et associations politiques officiellement recensés et les entités de la société civile, 200 observateurs, dont les entités religieuses ne participant pas au vote- sera l’opportunité de la publication d’une feuille de route de la Transition, calendrier électoral définitif, textes sur le scrutin de l’Assemblée constituante et mise en place officielle de la Commission électorale nationale indépendante, vers l’élaboration d’un Pacte de stabilité politique en faveur de la sortie de crise et de la fondation de la 4ème République. Le KMF/CNOE Observatoire des élections, réclame la publication des tapports des deux premiers ateliers. Le parti MONIMA de M. Monja annonce sa participation, tout en insistant sur la tenue d’une véritable conférence nationale consensuelle et inclusive comme seule base durable à la 4ème République. Les mouvances Ravalomanana et Zafy confirment leur refus de l’invitation du président Rajoelina, s’en tenant strictement aux accords de Maputo. La plate-forme nationale de la société civile dirigée par Mme Randriamampionona dénonce, pour justifier sa non-participation, une organisation en urgence insuffisamment régionalisée de l’Atelier.

Nouveau bureau au SMM

Le Syndicat de la magistrature malgache réuni en AG à Antananarivo, élit son nouveau bureau de 12 membres rajeuni et présidé par M. Arnaud. L’ancien président M. Andrianarivelo nommé en son temps ministre du gouvernement légal de Manandafy  Rakotonirina avait démissionné en novembre 2009, le poste étant occupé a.i. depuis par le vice-président du SMM M.Randrianaivojaona.

Archevêché à Toamasina

Le Pape Benoit XVI a nommé le Père carme Raharilamboniaina évêque de Morondava, son prédécesseur Mgr Pelletier ayant été admis à la retraite ; le diocèse de Toamasina a été élevé au rang d’archevêché avec à sa tête le même titulaire Mgr Tsarahazana ainsi promu archevêque. Le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar publie après une année de silence sur les affaires nationales, un communiqué signé des 4 chefs d’Églises, dénonçant l’extrémisme de tous bords et invitant les responsables à la reconnaissance de leurs erreurs et à la repentance, prônant le retour au commun accord, et la prière pour la nation.

Inaugurations à Ambohimanga

Inauguration dans la commune d’Ambohimanga Rova en présence de M. Ramaroson, membre de la HAT, et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Analamanga M. Randriambololona, d’un nouvel Hôtel de ville construit pour 200 millions Ariary dans le style architectural traditionnel malgache en ce site classé avec son palais de la Reine au patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi qu’un collège d’enseignement général, un bloc sanitaire public et une route pavée, sur fonds propres de la commune avec l’appui du ministre de l’Aménagement du territoire M. Randrianainarivelo présent à cette occasion, et de généreux donateurs privés.

Dimanche 28

Football : Coupes d’Afrique 2010

L’Ajesaia est vaincue par 1 but à 1 -3 à 1 à l’aller- au stade de Mahamasina par l’US Tampon de la Réunion lors du match retour du tour préliminaire de la Ligue des Champions d’Afrique, en présence du Premier ministre le colonel Vital. Le match est interrompu en 2ème mi-temps après divers jets de bouteilles plastiques, pour reprendre et s’achever sans plus d’incident. L’AS ADEMA avait été vaincue la veille sur le score de 0 but à 0 -2 à 1 à l’aller- à Mahamasina par le Lengthems du Zimbabwe lors du match retour du tour préliminaire de la Coupe d’Afrique de la Confédération.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    MARS

Lundi 1er

Label Tourisme durable

Le ministre du Tourisme Mme Andreas réunit à Antananarivo les opérateurs touristiques de la région Vakinankaratra, en présence des responsables de l’ONG Acting for life représentée par M. Carlos Santos, en vue de l’octroi dans 6 mois, après diverses formations, sur dossier présenté par les entreprises, d’un label Tourisme durable favorable à la relance dans ce secteur. Des Observatoires régionaux seront mis en place sur la base de ce projet-pilote, proposant des données fiables sur les paramètres sociaux, économiques, environnementaux, technologiques et culturels aux opérateurs touristiques tant nationaux qu’internationaux.

Grève des Paramédicaux

Le syndicat des paramédicaux qui observe depuis plusieurs semaines une grève tournante dans les services publics de santé, annonce un durcissement de son mouvement en faveur de l’obtention d’un statut particulier du corps au sein de la fonction publique, après l’interpellation de 9 participants lors d’une manifestation à l’hôpital Ravoahangy Andrianavalona, pour motif de trouble à l’ordre public à caractère politique.

Mardi 2

En marge de l’Atelier national

Le KMF/CNOE et le SEFAFI, Observatoires des élections et de la vie publique, membres de la société civile participant à l’atelier national d’Ivato, ne s’opposent pas par principe à une nouvelle rencontre du 8 au 10 mars 2010 annoncée par la presse à Addis-Abeba entre les 4 chefs de file des mouvances politiques en faveur d’un accord définitif de sortie de crise sous l’égide de la commission paix et sécurité de l’Union africaine, de la SADC et du chef de la médiation du groupe international de contact M. Chissano, tout en exigeant auparavant la tenue d’une consultation véritablement nationale, faute de représentativité effective des participants à ce nouvel éventuel sommet au niveau de la société malgache. Tandis que les dirigeants du FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar sont reçus à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajelina, pour évoquer les avantages de la démarche non unilatérale prônée par la communauté internationale, M. Andrianirina, chef de délégation de la mouvance Ravalomanana se déclare en faveur de l’initiative du GIC d’organiser un ultime sommet de négociations à Addis-Abeba, stipulant que les absents seront sanctionnés par l’Union africaine et la communauté internationale. La Mouvance Madagasikara organisera demain de son côté pour contrer l’atelier d’ouverture d’Ivato -où toute participation amènera une révocation- une grande marche vers Ankorondrano sous l’égide des comités pour l’application des accords de Maputo et Addis-Abeba et la défense de la vie de la population mis en place dans 50 Fokontany -sur 192- de la capitale.

Poursuite du programme du FID

Le programme du Fonds d’Intervention pour le Développement dirigé par M. Ratsima Rasendra financé par la Banque Mondiale, malgré le gel des crédits internationaux depuis 2009, se poursuit au niveau de non volet humanitaire Sécurité pour le développement sur 3 ans, toujours alimenté au niveau de travaux populaires à haute intensité de main d’œuvre HIMO -vivres contre travail- en nutrition et assainissement dans la capitale et plusieurs régions de Madagascar à hauteur de 12,3 millions de $. Le Conseil de gouvernement réuni à Mahazoarivo sous la conduite du colonel Vital adopte le décret augmentant de 10% le SMIG du secteur privé, à l’instar de celui du secteur public.

Mercredi 3   

La FIFA à Madagascar

Une délégation de la Fédération Internationale de Football conduite par son président M. Blatter, en visite à Madagascar, accueillie à Ivato par le Premier ministre le colonel Vital, le ministre des Sports M. Ramamonjisoa et la Fédération malgache menée par M. Ahmad, se rend à Carion et y inaugure un grand centre technique de football financé par la FIFA, après une invitation à dîner la veille à Iavoloha du président de la HAT M. Rajoelina. La délégation joint ensuite Mahajanga en compagnie du président Rajoelina pour inaugurer la pelouse synthétique et estimer l’avancement des travaux du stade Rabemananjara pour le mettre aux normes internationales, au menu du projet FIFA Goal de la Fédération internationale à Madagascar. Le président de la HAT réitère son invitation à l’atelier d’ouverture d’Ivato, réaffirmant l’absence de tout coup d’État dans le pays dont la souveraineté doit être préservée, et la nécessité de rendre le pouvoir au peuple par le biais d’élections pour résoudre la crise, avant de décorer M. Blatter de l’Ordre national.

L’État-major devant la presse

Le chef d’État-major général des forces armées le général Ndrianarijaona évoque devant la presse l’enquête sur d’éventuels détournements de 500 millions Ariary versés selon le président Ravalomanana -qui disposerait de listes de bénéficiaires- en 2009 aux Forces d’Intervention de la Gendarmerie Nationale au camp de Fort Duchesne. Le général Ndrianarijaona accuse l’ancien chef de l’État de vouloir déstabiliser l’armée par le biais de certains éléments du FIGN ayant exigé l’enquête. Celle-ci, d’ores et déjà clôturée, dira si ces sommes proviennent de fonds publics, justifiant des poursuites légales, ou de fonds officieux ravalant en ce cas les éventuels militaires bénéficiaires à des mercenaires passibles de sanctions. Le DG du BIANCO bureau indépendant anti-corruption commis à l’enquête présente en présence du Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale le général Ravelomanana son rapport aux responsables du FIGN qui attendent des mesures contre le Commandant en chef de la Gendarmerie en cas d’implication et les 2 colonels ayant récupéré en leur temps les sommes -prélevées selon le président Ravalomanans sur Fonds spéciaux de son ressort mais en 2008 et non 2009- au palais d’Iavoloha, tout en réaffirmant leur soutien indéfectible au régime de la HAT.

Jeudi 4

Atelier national à Ivato

Ouverture de l’atelier national de consensus élargi par le président Rajoelina en présence des membres de la HAT, du gouvernement conduit par le colonel Vital, et des représentants des 22 régions, au centre de conférences international d’Ivato, en présence de 2.500 au lieu des 1.800 participants invités officiellement par la HAT- dont 212 partis recensés, 40 associations politiques, 40 entités de la société civile- et de nombreux observateurs, le président Rajoelina ayant invité le GIC à participer à l’atelier, par le biais d’une lettre envoyée par le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, en réponse à une invitation officielle de l’Union africaine à un nouveau sommet inter-mouvances à Addis-Abeba. Les leaders des 3 mouvances d’opposition ne participent pas à ces assises dites unilatérales -contrairement à certains représentants d’entités membres- s’en tenant aux accords de Maputo à confirmer à Addis-Abeba où elles se rendront le 8 mars prochain à l’invitation de l’UA. Le président Ravalomanana aurait pour sa part adressé une lettre au président de la commission africaine M. Ping condamnant l’atelier d’Ivato et réclamant la présence d’observateurs civils et militaires internationaux lors des élections illégales prévues par la HAT à Madagascar. Certains participants, dont les parti AVI ou GRAD Iloafo, demandent que les résolutions de l’atelier soient présentées au GIC et à la communauté internationale comme résultats d’une convention nationale ayant décidé de la feuille de route du pays et de la 4ème République directement en séance plénière, sur la base des travaux de commissions issus des ateliers régionaux et nationaux précédents. La question de l’amnistie en vue des élections est évoquée, ainsi que la demande de certains secteurs de la société civile de la tenue d’une conférence nationale et d’un referendum constitutionnel -ou sur les accords de Maputo et la gestion de la Transition- avant les élections. Le vote à main levée, qui entérine la mise en place immédiate de la CENI, est interrompu et se poursuivra demain à bulletin secret ayant achoppé sur la question de la priorité de la conférence nationale par rapport au referendum constitutionnel ou à l’Assemblée constituante, si la présidence de M. Rajoelina -qui confirme qu’il n’ira pas à Addis-Abeba-, le Conseil Supérieur de la Transition, le gouvernement d’Union nationale avec à sa tête le colonel Vital et la fin de la Transition avant 2011 ne soulèvent pas de problème, ni la signature d’une Convention par tous les participant ayant ratifié les résolutions de l’Atelier.

Université d’Ankatso : logements

Report de la pose de la première pierre de nouveaux logements promis après Antsiranana et Toamasina, aux étudiants de l’université d’Ankatso par le ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo, en l’absence du président de la HAT retenu par ses fonctions et que les étudiants désirent rencontrer en faveur de la défense de leurs intérêts. Le ministre annonce le recrutement de 500 nouveaux enseignants pour assurer la relève des départs à la retraite de titulaires actuels et un relèvement des bourses étudiantes face à la hausse du coût de la vie. Le SECES Syndicat des enseignants chercheurs, réuni à Antananarivo a déclaré s’opposer à la réforme universitaire prônée par la HAT, réclamant avant tout la promotion de son statut particulier au niveau de la fonction publique.

Appui de la France à la Sécurité

Le DG à la formation de l’École nationale de la Police d’Ivato se voit remettre officiellement par un représentant des autorités françaises qui financent diverses formations spécialisées, divers équipements informatiques et d’expertise en Police judiciaire, dans le cadre de la traditionnelle coopération bilatérale en matière de sécurité publique. Des aménagements au niveau des infrastructures de l’École sont également inaugurés.

Vendredi 5

Clôture de l’Atelier national

Le Premier ministre le colonel Vital clôture officiellement l’atelier national de consensus élargi d’Ivato, achevé sur diverses résolutions, dont le vote à bulletin secret par 515 représentants de partis et associations sur 912 inscrits en faveur de l’élection d’une Assemblée constituante et non d’un referendum constitutionnel par 308 voix contre 203 et 4 blancs et nuls. La feuille de route et le calendrier de la Transition, la présidence et les institutions de la HAT, le Code électoral et la Commission électorale nationale indépendante ont également été discutés, une convention sera signée par les participants à l’issue de cet atelier d’ouverture. Le comité d’experts se penchera sur la rédaction des textes à publier sur la base de ces résolutions par ordonnance en Conseil des ministres. Il revient à la communauté internationale de juger de la représentativité de ces assises par rapport celle des 4 mouvances imposées par le GIC, conclut le colonel Vital.

Samedi 6

Convention du 5 mars

Un voyage du colonel Vital, accompagné du vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, à Addis-Abeba, non pour participer au sommet inter-mouvances organisé par la commission paix et sécurité de l’Union africaine -par ailleurs annulé au dernier moment après le refus de l’invitation par le président Rajoelina- mais pour présenter à l’UA la convention consensuelle et inclusive, si elle a été toutefois boudée par les 3 mouvances d’opposition invitées mais s’en tenant aux accords de Maputo et quelques partis hostiles au régime de la HAT comme le MONIMA. La convention nationale de la Transition adoptée par les représentants des forces vives tant de la classe politique que de la société civile dans l’intérêt supérieur de la nation, comprend 8 articles : 1- M. Rajoelina est confirmé président de la HAT et chef d’État 2- Gouvernement d’union nationale de la Transition nommé par le président sur proposition du Premier ministre le colonel Vital 3- conférence nationale de toutes les forces vives axée sur les grandes orientations de la constitution, la loi d’amnistie, le Code de la Communication, la loi sur les partis, le statut de l’opposition, le statut des anciens chefs d’État 4- Gestion consensuelle de la Transition et ouverture de ses institutions à toutes les entités des forces vives 5- Commission électorale nationale indépendante chargée de l’organisation des élections libres et transparentes aux normes démocratiques tant nationales qu’internationales 6- Assemblée constituante chargée de la mise en place de la constitution de la 4ème République 7- Comité de suivi le la mise en œuvre et du respect de la convention 8- La Transition prendra fin avant 2011. La Mouvance Madagasikara se réunit à Ankorondrano pour fustiger la convention unilatérale de la HAT, et annoncer l’annulation du sommet d’Addis-Abeba par l’Union africaine dont la responsabilité est rejetée sur le refus de participer de M. Rajoelina qui devra être sanctionné selon le président Ravalomanana entendu au téléphone depuis l’Afrique du Sud. Les accords de Maputo sont maintenus affirment à les deux 2 co-présidents de la Transition MM. Andrianirina et Rakotoarivelo qui évoquent l’organisation prochaine d’une grande manifestation dans la capitale sur la base des comités créés au niveau des Fokontany pour leur mise en œuvre immédiate et la fin du régime de la HAT ainsi que le retour de l’Agoa américaine et des fonds internationaux avec la reconnaissance du groupe international de contact de l’UA.

Création du CSTM

Présentation de la conférence des syndicats des travailleurs de Madagascar, conduite par M. Haja Maminirina et qui se déclare ouverte à toutes les entités syndicales existantes négligées selon les responsables par les partis de la place et annonce sa décision de participer en tant que telle aux prochaines élections et défend sa participation à la gestion d’un développement souverain et indépendant des financements internationaux jusqu’ici moins que favorables aux travailleurs à Madagascar

Lundi 8

Journée des Femmes

La journée internationale des femmes est célébrée officiellement par diverses manifestations culturelles, sociales, opérations de culture d’ananambo nutritif et reboisement d’essences énergétiques, expositions-ventes d’associations féminines, dans la capitale au stade Malacam, au gymnase couvert de Mahamasina et à Antsohihy depuis dimanche, en présence des autorités et élus de la région Sofia, sous l’égide de l’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina et du ministre de la Population Mme Ramarsoon, qui se rendront demain à Ansohihy. Les femmes se voient octroyer par décret une journée chômée et payée. Le ministre de la Population demande à la HAT de prendre en charge le retour de 302 jeunes femmes sur quelque 6.000 recensées, ayant déposé des dossiers de plainte sur leurs conditions de travail au Liban après la découverte de graves exactions ayant causé cette année 8 morts suspectes et de nombreux cas de dérangements mentaux. 127 rapatriements auraient déjà été opérés. La Mouvance Madagasikara célèbre la journée, après une opération de reboisement à Manjakandriana, chez l’épouse du Pr Zafy à Ivandry en présence des Femmes légalistes, qui lancent un appel à l’engagement citoyen et un appel à la réconciliation nationale et au renoncement à toute forme d’exil à l’étranger pour divergence politique

Anniversaire au CAPSAT

Le colonel Charles Randrianasoavina actuel Commandant des Forces d’Intervention Spéciales célèbre avec les troupes à Soanierana l’anniversaire de la mutinerie le 8 mars 2009 du collectif des Jeunes officiers au CAPSAT, avec le soutien des Forces d’Intervention de la Gendarmerie Nationale de Fort Duchesne ayant déclenché la fin du régime du président Ravalomanana désavoué et auquel il aurait refusé un ralliement sur financement occulte pour 1,6 milliards Ariary. Le 17 mars, à l’Episcopat d’Antanimena, le colonel Charles aurait refusé, à la suite de M Rajoelina et Monja, l’ordonnance présentée de retour d’Iavoloha par l’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt et le représentant de l’ONU M. Drame, la passation de pouvoir extraconstitutionnelle de l’ancien chef de l’État à un Directoire militaire -qui aurait été envisagé pour un an lors d’une réunion dans la matinée chez l’amiral Ramaroson- et exigé en personne une passation légale à l’homme fort de la lutte populaire pour la démocratie, M. Rajoelina, ce que l’amiral et deux généraux auraient régularisé par une nouvelle ordonnance au camp Ratsimandrava sous l’égide de M. Ratsirahonana en soirée.

Mardi 9

Démission à la FIGN

Le général Zafera, Commandant des Forces d’Intervention de la Gendarmerie Nationale, remet au Secrétaire d’État le général Ravelomanana et au ministre des forces armées le général Rakotonandrasana -auxquels il recommande de suivre son exemple- sa démission de ce poste pour l’intérêt supérieur de la nation, face à des menaces proférées contre le camp de Fort Duchesne de la part des Autorités militaires. Tous les Commandants de compagnies de l’île se réunissent à Mahazoarivo, invités par le Premier ministre le colonel Vital à résoudre le problème du FIGN, dont les officiers et sous-officiers réclament toujours la publication de l’enquête administrative du BIANCO sur les fonds occultes remis par le président Ravalomanana à certains responsables de Fort Duchesne, ainsi que la démission du Commandant en chef de la Gendarmerie le général Razafindrakoto, dont la gestion de l’École nationale d’Ambositra et les affectations massives au FIGN sont contestées.

Assises régionales du COE

Le Conseil Œcuménique des Églises regroupant 349 Églises de diverses confessions chrétiennes du monde tient à Antananarivo des assises régionales, axées sur le programme EHAIA Initiative œcuménique sur le SIDA en Afrique lancé en 2005 à Madagascar en basé sur des opérations de prévention et des prestations sociales en faveur des personnes atteintes de la maladie, appuyées par l’ONU/SIDA et le CNLS Comité de lutte anti-SIDA national.

Mercredi 10

Gendarmerie : Communiqué

Le Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale le général Ravelomanana publie au camp de Fort Duchesne, après une réunion la veille de tous les Commandements de l’ile et un pot de fraternité, un communiqué récusé par certains sous-officiers du FIGN – annonçant le maintien à leur poste respectif du Commandant en chef et du Commandant des forces d’Intervention démissionnaire les généraux Razafindrakoto et Zafera, la discipline et la hiérarchie doivent être respectées, aucune sanction ne sera opérée, l’enquête sur les détournements éventuels de 2009 poursuivra son cours au niveau judiciaire selon le Premier ministre le colonel Vital accompagné des 3 ministres des forces de l’ordre, armée, Gendarmerie et Police et du DG du BIANCO le général Rabetrano présents à cette occasion, dénonçant la découverte lors de cette affaire interne aux forces armées, de manœuvres de déstabilisation du régime de la HAT.

Manifestations d’opposition

Alors que le litige entre la Chambre de commerce d’Antananarivo et le groupe TIKO -qui interjette appel- sur la location impayée du terrain de MAGRO à Ankorondrano est tranché en justice par la condamnation de TIKO assortie d’expulsion, amende et dommages et intérêts pour 32 millions Ariary, le collectif des ecclésiastiques issus de la FJKM Eglise réformée de Madagascar -se recommandant de la Mouvance Madagasikara qui tient toujours meeting à Ankorondrano et des accords de Maputo- annonce à la presse l’organisation de deux manifestations de prière et de témoignage face aux rivalités et à la désunion de la population, ces jeudi et samedi Place de la démocratie à Ambohijatovo. L’amiral Ratsiraka depuis Paris, aurait proposé pour sa part -rumeur non fondée selon les intéressés- les noms de deux premiers ministres -les généraux Rakotosoa et Rasolondraibe- dans le cadre de l’application des accords de Maputo, une initiative contestée par M. Andrianirina porte-parole de la mouvance Ravalomanana qui déclare s’en tenir à M. Mangalaza et à la signature d’Addis-Abeba.

Jeudi 10

Ordonnance sur le Code électoral

La loi organique portant Code électoral est publiée par voie d’ordonnance en Conseil des ministres conduit à Ambohitsorohitra par le président Rajoelina ; elle renferme toutes les dispositions concernant élections et referendums et apporte des réformes -bulletin unique, ordonnances supprimées, pas de scrutin en saison des pluies- et surtout la mise en place pour leur organisation et observation la mise en place d’une Commission électorale nationale indépendante, organe pérenne de 19 membres permanents cooptés par les partis et la société civile, appuyé de quelques techniciens du ministère de la Décentralisation et Aménagement du territoire, décentralisé au niveau des communes, qui fait l’objet d’un décret particulier, les hauts emplois de l’État, les militaires, les éventuels candidats n’y sont pas éligibles pour garantir son indépendance de fait. Le Conseil se penche sur la constitution du gouvernement d’union nationale -d’ores et déjà refusé par la mouvance Ratsiraka qui s’en tient au Premier ministre de consensus M. Mangalaza- et la conférence nationale inscrits dans les résolutions de l’atelier de consensus élargi d’Ivato dont le comité de suivi est également mis en place. Les textes seront publiés au niveau de toute l’île à partir de la semaine prochaine. Le Commissaire à la paix et sécurité de l’Union africaine M. Lamamra déclare à Addis-Abeba être en train de dresser les listes des dirigeants responsables malgaches qui seront soumis aux sanctions ciblées, après consultation de l’ONU, de la communauté internationale. Le ministre des Mines M. Ratovomalala a nommé le colonel Charles Andrianasoavina, commandant du FIS, Chef de la Brigade de la Police minière. Les instances internationales de la HAT adressent une lettre au SG des Nations unies M. Ban ki moon déclarant caduc l’accord de Cotonou autorisant des sanctions internationales face aux multiples dérives constatées dans les pays africains et proposant une conférence internationale pour régler les crises à répétition sur le continent.

Promotion à l’ENAM

Sortie de 157 diplômés de la promotion Fanasina de l’École nationale d’administration de Madagascar au centre de conférences international d’Ivato, en présence du parrain, M. Raymond Ranjeva, du Premier ministre le colonel Vital et des responsables de l’ENAM. Le recrutement sur concours sera revu à la hausse dans les filières spécialisées pour assurer la relève au sein de l’Administration.

Cyclone Hubert

Le cyclone Hubert pénètre à Madagascar à Mananjary, et traverse l’île de Nosivarika, Manakara, Vohipeno, Ikongo, Ambositra, Ambohimahasoa, apportant des précipitations importantes sur la côte Est et faisant en tout 14 morts et plus de 33.0000 sinistrés des eaux et rizières inondées jusqu’à Ambatondrazaka. Le bureau national de Gestion des risques et catastrophes délègue en coopération avec l’US Aid qui débloque un fonds exceptionnel de 160.000 $, la France qui dépêche des rotations de Transall depuis la Réunion, l’UNICEF et la Croix Rouge Malgache sur les lieux des missions d’observation avec des secours d’urgences, PPN Produits de première nécessité et équipements sanitaires en faveur des populations. Le Premier ministre le colonel Vital se rendra samedi en région Vatovavy Fitovinany durement touchée, accompagné des ministres des TP et du Commerce, le Commandant en chef de la Gendarmerie et le Secrétaire exécutif du BNGRC pour une évaluation de la situation. Un lourd bilan qui sera révisé par le BNGRC à la hausse avec 54 morts et 85.000 sinistrés sur le plan national.

Vendredi 12

Atelier Communication

Le ministre de la Communication Mme Rabe organise un atelier consacré à la mise en place des instances techniques décentralisées après dotation de matériels modernes et formations au niveau des 22 région, notamment à la veille des élections, et se penche sur la régularisation et le recrutement des 600 ECD et vacataires nécessaires à leur bon fonctionnement.

Samedi 13

Culte à Antsonjombe

Le collectif des ecclésiastiques issus de la FJKM Eglise réformée de Madagascar -qui aurait été reçu à Ambohitsorohitra il y a une semaine par le président de la HAT M. Rajoelina- faute d’autorisation préfectorale au jardin d’Ambohijatovo, organise à nouveau un grand culte œcuménique pour la nation au Colliseum d’Antsonjombe ; des invitations sont lancées au FFKM Conseil des Églises à Madagascar, représenté par le président de la FJKM le pasteur Rasendrahasina, aux 3 mouvances d’opposition dont le collectif se recommande politiquement, ainsi qu’à la mouvance Rajoelina, dans un esprit de réconciliation nationale, en attente des sanctions promises par la communauté internationale contre les actuels dirigeants non reconnus pour unilatéralité à Madagascar.

La JCI à Madagascar

Le président de la Jeune Chambre Internationale présente dans 117 pays, M. Kwemain, en visite à Madagascar, évoque devant la presse le soutien à la jeunesse par le biais de la promotion de leur capacité notamment au niveau de la JCI malgache et de l’entreprenariat.

Appui de l’AFD à l’Alaotra

La presse annonce l’octroi par l’Agence Française de Développement d’une subvention de 11 millions d’€ -dont 10,765 millions d’€ à la Fédération des associations des usagers de réseau du Lac Alaotra-FAUR- pour la mise en valeur de la protection des bassins versants et périmètres irrigués de la région en faveur de l’agro-écologie. Un projet qui devrait toucher 10.000 familles d’agriculteurs et d’améliorer la rentabilité de la production sur 6.000 Ha.

Sécurité publique

Le ministre de la Sécurité intérieure M. Rakotonohantarizaka et le vice-président de la HAT chargé de la défense et sécurité réunissent à Anosy, les représentants des communes de la région Analamanga pour examiner les modalités de la mise en place des Andrumasom-pokonolona Comités de vigilance créés pour appuyer l’action de la Police face à la recrudescence de la criminalité au niveau des Fokontany en matière de sécurisation de proximité.

Alahamadibe à Ambohimanga

Le Nouvel an lunaire Asaramanitra traditionnel malgache Fandroana bain royal en Alahamady, est célébré par diverses cérémonies, expositions historiques et festivités culturelles et folkloriques du 14 au 16 mars, clôturée par une veillée aux flambeaux à Ambohimanga et Ambohitrabiby sous l’égide des associations de la noblesse, du ministère de la Culture, de l’association Mamelomaso issue de la diaspora de la Réunion et axée sur la promotion et la valorisation du patrimoine national et de l’ORTANA Office régional du tourisme à Andohalo et du Club culturel Rarihasina à Analakely. Ces manifestations sont organisées en faveur de la relance du tourisme national et international. Le ministre Mme Andreas s’est rendue à Berlin dans le cadre du salon du tourisme pour y présenter les atouts de Madagascar, et à Paris alors qu’un groupe de tour-operator français organise une visite de promotion Eductour dans l’île, et qu’Air Madagascar double ses vols sur Paris et Mayotte. Une exposition d’art Zafimaniry, classé au patrimoine mondial virtuel de l’UNESCO est clôturée à l’Alliance Française d’Antananarivo, dans le cadre de la promotion de l’artisanat local, qui a fait également l’objet d’une formation destinée aux stylistes de mode du pays.

Dimanche 14

Football : Championnat d’Afrique

Les Barea fait match nul 0 but à 0 contre les Palancas negras d’Angola quarts-de-finalistes de la 27ème Coupe d’Afrique des nations, au stade Rabemananjara de Mahajanga devant les nouveaux gradins inaugurés par le président de la FIFA M. Blatter, dans le cadre du tour préliminaire aller du Championnat d’Afrique CHAN 2011.

Lundi 15

La CENI en formation

Les composantes Observation des élections soit 9 entités de la société civile ont désigné leurs 3 membres au sein de la Commission électorale nationale indépendante -CNOE, UNDH, société civile de Fianarantsoa- et le syndicat des magistrats de Madagascar a élu M. Henri Rakotoson expert politiquement neutre, pour le représenter. Le Premier ministre le colonel Vital expose en présence des autorités et élus locaux à Mahajanga région Boeny, les tenants et aboutissants de la réforme électorale issue de l’atelier d’ouverture d’Ivato, il annonce une technologie informatisée et rapide de collecte des résultats dans toute l’île, basée sur le modèle des transferts d’argent et estimé à un coût de 500 $ par district, une première en Afrique selon lui.

Mardi 16

Refus de la société civile

Le Club CDE Développement et Ethique de M. Zafimahova annonce devant la presse son refus de participer à la CENI jugée insuffisamment indépendante ainsi qu’aux élections législatives, y voyant une opération de la France-Afrique contestée, l’Alliance des organisations de la société civile de Mme Randriamampionona et l’association Accès-Droits de l’homme également, critiquant pour sa part son unilatéralité et appelant à un retour aux négociations sous l’égide de la communauté internationale. Tandis que le mouvement légaliste annonce un changement de stratégie et des manifestations de rue organisées au niveau des Comités de défense de Maputo mis en place par M. Rakotovazaha dans les Fokontany de la capitale, les leaders des 3 mouvances MM. Andrianirina, Rakotoarivelo -Ravalomanana-, Andrianarisoa -Ratsiraka-, et Rakotovahiny -Zafy-, rencontrent la presse au domicile de ce dernier à Ivandry, où ils dénoncent l’inflexibilité de la mouvance Rajoelina et dégagent leur responsabilité dans l’application des sanctions par l’Union africaine contre Madagascar. Le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta, évoquant l’avancement de la préparation des élections législatives, lance un appel à toutes les bonnes volontés et aux experts de la communauté internationale invités à participer à une observation impartiale du scrutin dans l’île.

Centrale biomasse à Ambato-Boeni

Inauguration à Anjiajia district d’Ambato-Boeni, d’une centrale électrique d’une puissance de 13 MW fonctionnant à la biomasse en balle de riz local, fruit du Partenariat Public Privé entre le ministère de l’Énergie représenté par le ministre M. Ramanantsoa, de la société ENELEC gérante, de l’ADER Agence de Développement de l’Electrification Rurale et de la commune rurale d’Anjiajia. Opérationnelle depuis juin 2009, cette centrale a bénéficié d’un investissement de 13 milliards Ariary, et permis l’électrification de nombreux Fokontany de la région de Mahajanga.

Mercredi 17

M. Rajoelina à Manakara

Le président de la HAT M. Rajoelina se rend à la tête d’une forte délégation gouvernementale à Manakara, Vohipeno et Ikongo en hélicoptère, les routes étant coupées, pour apporter secours et réconfort aux populations sinistrées par le cyclone Hubert, et offre 100 T de riz, PPN Produits de première nécessité et 200 millions Ariary pour la reconstruction dans la région Vatovavy Fitovinany conduite par M. Rakamisilahy, par le biais de travaux HIMO à Haute intensité de main d’œuvre. 200 autres millions Ariary seront affectés à la réfection de l’hôpital et au renforcement sanitaire. Il déclare ne pas craindre les éventuelles sanctions ciblées de l’Union africaine, si c’est le prix à payer par certains dirigeants -civils, militaires, magistrats- pour l’indépendance, la souveraineté et la libération du peuple de la dictature par la voie d’élections démocratiques. Certains milieux politiques réclament, après l’abrogation officielle des accords de Maputo, une reprise des actions en justice contre les anciens dirigeants y ayant obtenu grâce à eux, sur pression de la communauté internationale -qui condamne Madagascar aujourd’hui- une totale impunité, rappelant que les sanctions internationales envers le peuple malgache lui-même ont déjà été opérées en décembre 2008 dans l’attente des explications du président Ravalomanana sur l’achat hors normes du Force One 2. La Haute Cour constitutionnelle ratifie l’ordonnance portant Code électoral.

Sanctions du GIC

La commission paix et sécurité de l’Union africaine se réunit à Addis-Abeba à l’issue de son ultimatum fixé au 16 mars 2010 à minuit, sous la conduite de M. Lamamra pour décréter des sanctions ciblées contre les hauts responsables des institutions de la Transition conduit par la mouvance Rajoelina, accusée d’être l’entrave à la sortie de crise et le facteur de blocage à l’application des accords consensuels et inclusifs signés sous l’égide du groupe international de contact à Maputo et Addis-Abeba, et au retour du pays à l’ordre constitutionnel : Madagascar est toujours suspendu de l’UA et désormais voué à l’isolement diplomatique, 109 dirigeants du pouvoir de fait actuel dont le président Rajoelina et quelques autres personnes se voient notifier le refus de visas, le gel de leurs avoirs extérieurs, sanctions modifiables selon les évènements, présentés à l’Union européenne et à ratifier par le Conseil de sécurité de l’ONIU. Tandis que quelques rassemblements de légalistes regroupés depuis deux ou trois quartiers de la capitale vers Analakely et Anosy sont rapidement dispersés par les forces de l’ordre, le président Ravalomanana au téléphone depuis l’Afrique du Sud rappelle que sa transmission des pleins pouvoirs par ordonnance au Directoire militaire avant son départ de l’île -un mandat d’arrêt contre lui ayant été lancé la veille par la justice, l’empêchant de réaliser comme prévu un referendum en faveur de sa confirmation à la tête de la nation- ne constituait aucunement une démission, texte pourtant lu publiquement à l’Episcopat d’Antananarivo par l’émissaire de l’ONU M. Drame et l’ambassadeur des USA SE M. Marquardt venus directement du palais d’Iavoloha, aux médiateurs du FFKM, réitérant ses accusations de coup d’État. Une version des évènements formellement démentie par les principaux intervenants notamment militaires de la journée du 17 mars 2009, interviewés dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de la passation des pouvoirs refusés à cette occasion par l’armée, par une nouvelle ordonnance signée d’elle et également ratifiée par la HCC, à M. Rajoelina.

1er Salon de la Ville

135.000 logements nouveaux par an, tels sont les besoins de Madagascar et 75% des habitations actuelles ne respectent pas les normes requises, selon les ministères de l’Aménagement du territoire et de la Population qui organisent au palais des Sports de Mahamasina, en présence de représentants des 22 régions, sur 3 jours, un premier salon de la Ville, axé sur la promotion du logement social, depuis le foncier jusqu’à la conception, la finalisation administrative et la construction elle-même d’un habitat conforme aux réalités et à la culture locales. Un appui de l‘État sous forme de défiscalisation ou subventions est par ailleurs jugé nécessaire par les milieux professionnels.

Jeudi 18

M. Rajoelina à Farafangana

Le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson dénonce dans les sanctions de l’Union africaine un aveu d’échec de la médiation du groupe international de contact et la main de la diaspora d’opposition dans la rédaction des listes ciblées ; il rappelle également que les Raiamandreny Ratsiraka et Zafy ont été invités par le GIC en appui à sa médiation et non pour revenir au pouvoir en tant que mouvances avérées. La Mouvance Madagasikara tente à nouveau sans succès de poursuivre ses opérations commando en guise de manifestations de rue à Analakely, avec cette fois des tentatives d’incendie de véhicules avec cocktails Molotov et recrutement de casseurs, amenant 3 arrestations par les forces de l’ordre. La presse évoque une rencontre à son domicile de la capitale de M. Monja avec certains officiers des forces armées, qui auraient annoncé leur soutien à sa personne contre d’éventuelles menaces de la HAT. Le président Rajoelina stigmatise pour sa part, achevant sa tournée de secours dans 7 districts sinistrés et isolés du Sud-est de l’île grâce à 4 hélicoptères, à Mananjary et Farafangana, au vu des sanctions, la condamnation par l’UA d’un modèle d’alternance démocratique malgache extrêmement préjudiciable aux intérêts de ses dirigeants actuels, achevant une tournée de secours en région Atsimo Atsinanana sur la côte Est de l’île ravagée par le cyclone Hubert. Le groupe de réflexion ICG International Crisis Group publie une proposition recommandant la cessation de la médiation internationale en faveur d’une Transition fondée sur un partage du pouvoir, mais invitant à la recherche d’un accord sur une nouvelle constitution et la réalisation rapide d’élections et d’un referendum sous contrôle d’une force UA/ONU.

Vendredi 19

Câble Eassy à Toliara

Inauguration officielle à Toliara de l’International Cable Landing Station Madagascar sous-marin à fibres optiques reliant Mtuzini (Afrique du Sud) à la cité du soleil en faveur d’internet à haut débit, un des plus grands projets d’interconnexion de l’Afrique avec le monde entier sur 10.294 Km du consortium Eassy regroupant 22 pays d’Afrique orientale, australe et îles mascareignes intégrant Madagascar -qui dispose déjà de son réseau intérieur Backbone- par le biais de la société TELMA, en présence du président de la HAT M. Rajoelina, du Premier ministre le colonel Vital, des ministres des Télécommunications M. Andriamananoro et de la Communication Mme Rabe, de membres du corps diplomatique dont l’ambassadeur de RFA SE M. Moser de France SE M. Chataigner, de Maurice SE M. Lemaire et des chargés d’Affaires des ambassades de Russie, Afrique du Sud et plusieurs pays du continent dont Algérie et Maroc, des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsimo Andrefana, et des PCA et DG de l’opérateur en téléphonie mobile, fixe et internet désormais privatisé, qui aurait apporté 80 millions de $ sur un investissement total de 220 millions de $, MM. White et Pisal-Hamida.

Rétorsion aux sanctions

La Haute Autorité de la Transition réunie à Anosikely adopte une série de recommandations de mesures de rétorsion face aux sanctions de l’Union africaine qu’ils souhaitent voit appliquées également aux 3 mouvances d’opposition : avec interdiction de retour pour les deux anciens chefs d’État exilés, et poursuites pour corruption, atteinte à la sûreté de l’État et haute trahison, ainsi que gel des avoirs des leaders des 3 mouvances servant au blanchiment et à l’entretien de la subversion locale. Les recommandations, qui seront communiquées à l’Exécutif pour application, portent également en matière de sanctions sur la stricte application de la Convention de Vienne sur la non-ingérence de la diplomatie dans les affaires intérieures et l’organisation sous l’égide de l’ONU d’une conférence internationale sur la résolution des conflits en Afrique, et la relance de l’économie nationale, notamment par le biais d’un renouveau de la diplomatie auprès des Amis de Madagascar avec stabilisation de l’Ariary, gestion prudente des 900 millions de $ de réserves de devises -comprenant le montant du service de la dette du FMI- à la Banque centrale, mise en place d’un fonds de développement économique et social, et d’une nouvelle politique salariale et sécurité sociale en faveur de la santé et de la consommation. La Mouvance Madagasikara annule, de peur d’arrestations, une conférence de presse aux 67 Ha, après qu’une autre interpellation ait sanctionné une nouvelle tentative de manifestation non autorisée des comités de défense de Maputo créés dans les Fokontany sous l’égide de M. Rakotovazaha, à Analakely, qualifiée par les forces de l’ordre d’opération pure et simple de déstabilisation.

Parlementaires des Comores

Visite d’une délégation de parlementaires des Comores conduite par M. Chamsidine Mhadjou reçue par la HAT menée par M. Monibou à Anosikely : elle affirme sa volonté de renforcer la coopération de leur pays avec Madagascar malgré les sanctions africaines, et évoque la question de la traditionnelle obtention de visas par les jeunes Comoriens désirant poursuivre leurs études dans la Grande Île.

Samedi 20

Police communautaire

Face à la recrudescence de la criminalité et du banditisme du fait de la crise, le ministre de la Sécurité intérieure M. Rakotomihantarizaka, le vice-président de la HAT chargé de la Défense et sécurité M. Ramaroson et le ministre de la Population Mme Ramaroson, lancent au palais des sports de Mahamasina la mise en place de la Police communautaire qui coopérera étroitement en matière d’encadrement avec les Andrimasom-pokonolona Comités de vigilance créés dans les Fokontany, pour pallier l’insuffisance d’effectifs de forces de l’ordre de proximité tant en milieu urbain que rural.

Préparatifs des élections

Tandis que le ministère de l’Intérieur présente les urnes dotées de compteurs commandées en vue des prochaines législatives, le MDM Mouvement pour la Démocratie à Madagascar nouvellement créé par M. Rajaonarivelo poursuit à Toliara la mise en place des instances régionales de son mouvement dans la perspective du scrutin, auquel le MONIMA de M. Monja déclare refuser de participer. L’amiral Ratsiraka organise à l’occasion de l’anniversaire du parti AREMA des distributions de riz à prix modique, le président Ravalomanana organise un téléthon en faveur des sinistrés tout en plaidant auprès de l’Union africaine pour le durcissement et l’internationalisation des sanctions, les 3 mouvances d’opposition s’en tiennent toujours à un retour aux négociations sur la base des accords de Maputo que plusieurs analystes politiques dont juriste M. Raheltah et le sociologue M. Rabary déclarent inapplicables tels quels car représentant un partage du pouvoir porteur de guerre civile, tandis que le Quai d’Orsay annonce prendre acte de la décision de l’UA et que le SG de l’organisation Internationale de la Francophonie M. Diouf s’en démarque et préconise pour sa part la poursuite du dialogue et des élections transparentes.

Water-aid : 10ème anniversaire

Le 10ème anniversaire de la présence à Madagascar de l’ONG internationale Water-aid, qui monte des programmes dans toute l’île au niveau -qui se poursuivent actuellement- de l’approvisionnement en eau potable et assainissement, en milieu rural, est célébré dans la capitale par un grand défilé mobilisant la jeunesse scolaire et conduit par les responsables de l’ONG et le ministre de l’Eau M. Andriamahazo. Le programme Diorano Wash financé pour 5 million de $ au niveau du Fonds pour l’Assainissement -Madagascar étant le premier pays ciblé- par le Global Sanitation Fund de l’ONU et dirigé par M. Rakotondrainibe, axé sur la construction de toilettes aux normes dans les 22 régions de l’île, est également évoqué lors de la célébration de la journée mondiale de l’Eau sous l’égide de la commune d’Antananarivo à Ambohimanarina et à Mahitsy, en présence de SE M. Marquardt ambassadeur des USA -dont le rapport officiel orienté sur un soutien avéré à l’ancien régime provoque l’indignation de la HAT- qui rappelle, à la veille de l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Andranomena, que son pays est le premier bailleur d’aide humanitaire à Madagascar. Le projet Paillard de puits et pipe line financé par la Banque Africaine de Développement se poursuit sous l’égide du ministère de l’Eau dans le Sud de l’ile.

Dimanche 21

Manakara au Conseil d’État

La décision du Conseil d’État d’annuler la nomination par la HAT du PDS de la commune de Manakara M. Silène au profit d’une requête en retour de l’ancien maire démissionnaire M. Giscard Andriano, est contestée localement par les instances du KMD Comité de Défense de la Démocratie qui avait soutenu en 2009 l’avènement des forces de changement, qui annoncent diverses manifestations du soutien au PDS de la Transition.

Lundi 22

L’opposition en Justice

Alors que le site MAGRO d’Ankorondrano utilisé pour les meetings du mouvement légaliste et récupéré en justice par la Chambre de Commerce d’Antananarivo est scellé pour travaux -malgré un pourvoi en appel du groupe TIKO- la presse annonce l’interpellation de M. Hilaire Solohery ancien Directeur de la SECREN et membre du parti MFM et de son épouse, fille du président du parti AME, pour trouble à l’ordre public et atteinte à la sûreté de l’État, une cargaison de tracts d’opposition -déjà distribués publiquement- saisie dans leur véhicule à Antananarivo étant toutefois revendiquée prospectus évangéliques par le collectif des ecclésiastiques qui plaide pour leur innocence. Deux hommes armés fichés sont abattus alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer la Bank of Africa à Antaninarenina, par la Police qui les déclare fichés au grand banditisme.

Face aux sanctions

Tandis que la HAT réunit à Anosikely réunit les instances financières du pays pour mettre en place une politique adaptée à la crise tant au niveau national qu’international -notamment en matière d’entretien des ambassades à l’étranger- et que l’Union européenne examine le dossier Madagascar au vu des mesures prises par l’Union africaine, que l’ambassadeur de France SE M. Chataigner, tout en rappelant l’alignement de son pays sur la position de l’Europe se déclare sceptique sur l’efficacité des sanctions comme sortie de crise -une tentative de sit-in des Comités pour la Défense de Maputo ayant été dispersée devant la Chancellerie à Ambatomena- plusieurs entités politiques dont l’association Otrik’afo de M. Andrianjaka et Fihavanantsika de M. Ratsima exigent des répliques à toute ingérence étrangère et l’application de ces sanctions aux 3 mouvances d’opposition qui refusent les propositions d’ouverture de la HAT ; le HPM Hery Politika Mitambatra se recommandant de la mouvance Zafy réclame une conférence générale de tous les partis de l’île pour négocier une solution à la crise. Le MONIMA de M. Monja propose une conférence nationale pour élaborer la nouvelle constitution, la CENI devant être divisée en entités techniques se contrôlant mutuellement, le gouvernement de la Transition se contentant de gérer les affaires courantes sans engager le pays, préconisant une 3ème voie : celle de la réconciliation nationale avant la fête du26 juin.

Mardi 23

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du colonel Vttal. Sont examinés les préparatifs des élections et présentation des urnes avec compteurs, les secours aux sinistrés du Sud-est, les questions de sécurité et le lancement de la police communautaire, le recrutement de 44 éléments en formation des cadres à l’Académie militaire d’Antsirabe, la mise en place sous l’égide des forces armées d’un comité de préparation de la commémoration du 29 mars 47. Des décrets sont adoptés, concernant la gestion intégrée des zones côtières et marines de Madagascar, le taux d’indemnités des magistrats, certaines dispositions du Code de l’Urbanisme et de l’Habitat et le règlement de la construction anticyclonique, la bonification d’ancienneté des maîtres du 1er Cycle de l’Éducation nationale, et la création de la Faculté des lettres et sciences humaines à l’université de Fianarantsoa et de l’Institut Universitaire de Technologie et d’Agronomie de Mahajanga, la nomination du CA de l’Autorité nationale de l’eau et de l’assainissement, la suppression du gel de la pêche crevettière. La passation de service du nouveau Commandant du bataillon mixte de sécurité de la Primature se déroule en présence du ministre et du chef d’État-major général des forces armées, du Secrétaire d’État à la Gendarmerie et des responsables de la Police nationale.

Caravane de la solidarité

L’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina organise depuis Antananarivo une grande Caravane de la solidarité d’acheminement de secours par route ce week-end sur la base d’une collecte populaire de dons en nature et espèces par son association caritative Fitia à l’ANS d’Ampefiloha, en faveur des sinistrés du Sud-est de l’île, tandis que l’association d’originaires SOS Vatovavy-Fitovinany lève ses propres fonds pour la reconstruction de la région. Le Croix Rouge internationale dote la Croix rouge malgache de 300.000 $ et la Croix rouge espagnole de 20.000 € à titre de secours d’urgence.

Remblais d’Andohatapenaka : condamnation

Le tribunal condamne au palais de Justice d’Anosy le président Ravalomanana et l’ancien chef de la région Analamanga M. Ratsimbazafy à 5 ans de prison ferme et travaux forcés, dans le cadre -après celle de l’achat du Force One 2- de l’affaire des remblais illégaux d’Andohatapenaka acquis avec expropriation par la région sur subvention du ministère de la Décentralisation de 3,6 milliards Ariary et revendus au groupe TIKO qui se voit condamné à 1 million Ariary d’amende, comme d’autres entreprises sous-traitantes, en 2008. M. Ravalomanana annonce dans une interview exclusive sur les ondes de Radio France Internationale qu’il réclame l’application des sanctions renforcées au niveau économique contre les putschistes de M. Rajoelina décrétées par l’Union africaine au niveau de l’Europe et l’ONU, et qu’il rentrera prochainement au pays grâce au soutien d’une partie de l‘armée -qu’il refuse de lancer dans un bain de sang en pleine crise actuelle- après la formation d’un gouvernement d’union nationale apte à organiser des élections libres et transparentes reconnues par tous qui permettraient selon lui, de substituer à l’unilatéralité du régime de la Transition, une réactualisation des accords signés de Maputo et Addis-Abeba et l’oubli du passé pour rétablir la démocratie et la prospérité à Madagascar.

Madagascar présenté à la presse

Un nouvel ouvrage intitulé Madagascar, rédigé par le RP Urfer et Mme Rajeriarison est présenté à la presse à la gare de Soarano, édité en France par Cavalier bleu dans la Collection Idées reçues. Cette publication plurielle est consacrée à une étude géographique, historique, sociologique, politique et culturelle de la grande île, destinée au grand public. Elle sera éditée par Foi et Justice à Madagascar.

Mercredi 24

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Un décret est adopté interdisant la coupe et l’exportation de bois de rose, un autre publie la liste de 16 sur les 19 membres prévus -les 3 mouvances d’opposition ayant refusé de désigner leur quota- de la Commission électorale nationale indépendante regroupant des personnalités cooptées de la société civile, de l’administration des entités politiques et autres sensibilités ; elles prêteront serment vendredi devant la Cour suprême. Une aide de secours pour Haïti après le tremblement de terre est également adoptée à l’occasion de ce Conseil.

Jeudi 25

Le colonel Vital à Antsiranana

Le Premier ministre le colonel Vital inaugure à Antsiranana, accompagné du vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta et du ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo, en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région DIANA, l’Académie régionale, à la veille de la célébration officielle de la rentrée solennelle de l’université 2009-2010, assortie de l’annonce d’une hausse de 10% des bourses étudiantes pour cette année.

Critiques de l’opposition

Les 3 mouvances d’opposition critiquent la Commission électorale nationale indépendante unilatérale selon eux et refusent toute participation exigeant une commission aux normes de Maputo, tandis que le président Ravalomanana dénonce depuis l’Afrique du Sud sur radio Fahazavahana, appelant le monde entier à un renforcement des sanctions contre les dirigeants de la Transition, les élections illégales prévues par la HAT qui ne seront reconnues par aucune instance internationale privant ainsi le peuple de ses bailleurs de fonds. L’ancien chef de l’État invite les militaires à se manifester, rappelant les fonds qu’il avait alloués aux forces armées et à la Police en matière de maintien de la sécurité publique, réaffirmant que seul un gouvernement d’union nationale conduit par M. Mangalaza est à même d’organiser des élections crédibles dans le pays. Le ministre des forces armées le général Rakotonandrasana réplique que ce discours est indigne d’un ray-amandreny sage, et que la division de l’armée n’est pas la solution à la crise, rappelant que les membres de la garde présidentielle considérés déserteurs et favorables à son retour sont actuellement réfugiés à Maurice et non au pays et recommandant plutôt la réconciliation que la provocation, tandis que l’amiral Ratsiraka aurait, selon la presse, critiqué depuis Paris les sanctions africaines, annonçant craindre le déclenchement prochain d’une guerre civile. Quelques militants légalistes sont à nouveau dispersés devant l’ambassade de France et à Analakely, les 3 mouvances réunies chez le Pr Zafy annonçant une grande manifestation d’opposition samedi. Une nouvelle grève est déclenchée dans les hôpitaux de la capitale par les médecins et paramédicaux insatisfaits des réponses gouvernementales à leurs revendications concernant la révision de leur grille indiciaire dans la fonction publique, le vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazarivelo affirme que les décrets concernant ces revendications sont signés.

Rencontres diplomatiques

Le vice-Premier ministre l’amiral Ramaroson reçoit, alors que la HAT évoque à Anosikely sa demande auprès de l’ONU de conférence internationale sur les conflits en Afrique, les ambassadeurs résidents du Sénégal, Algérie, Maroc, Comores, Egypte, Afrique du Sud, et Maurice, pour exposer la nouvelle donne diplomatique malgache, après les sanctions prise à l’encontre du régime malgache par l’Union africaine, alors que certains milieux politiques locaux réclament du gouvernement des mesures de réciprocité.

Anniversaire à la Gendarmerie

Le premier anniversaire de la Cellule tactique de la Gendarmerie nationale, orientée sur la gestion et la sortie de la crise et commandée par le colonel Rabe, est célébré à Ankadilalana, avec appel au respect de la solidarité et de la hiérarchie, et hommage soutenu au Commandant de, chef le général Razafindrakoto, toujours contesté par certains éléments des forces d’Intervention de Fort Duchesne dans l’affaire des fonds distribués par le président Ravalomanana en 2009.

Nouvel évêque auxiliaire à Antananarivo

Le Pape Benoit XVI a nommé le Père Jean de Dieu Raolison évêque auxiliaire du diocèse d’Antananarivo, en renfort de Mgr Randriamanana handicapé par sa santé, mais dont la presse évoque un engagement politique peu conforme aux principes de l’Eglise catholique de Madagascar.

Vendredi 26

La CENI prête serment

Les 16 membres de la Commission électorale nationale indépendante -cooptés sur compétences et neutralité par les diverses entités civiles, administratives et politiques consultées, en l’absence des représentants des 3 mouvances d’opposition- prêtent serment devant la Cour suprême à Anosy, en présence du président de la HAT M. Rajoelina, du Garde de Sceaux Mme Razanamahasoa et des membres du gouvernement. La CENI siègera à Analamahitsy pour 7 ans, présidée par le Bâtonnier Me Rakotomanana, de l’Ordre des avocats, Rapporteur général M. Rakotoarison du KMF/CNOE. Le Comité national malgache de défense des droits de l’homme présidé par M. Raharinarivonirina annonce le dépôt auprès du Conseil d’État d’une requête en annulation du décret instituant la CENI avec suspension à exécution, pour manque de transparence au niveau des nominations. Le tribunal d’Antananarivo condamne M. Solohery Hilaire et son épouse à un an de prison avec sursis pour trouble à l’ordre public et atteinte à la sécurité de l’État.

Samedi 27

Hélicoptères ç la BANI

Remise officielle aux forces armées, à la base aéronavale d’Ivato, de 4 hélicoptères Alouette II achetés sur appel d’offres à une société implantée à Madagascar et provenant de l’armée belge pour 750.000 €, montés sur place et destinés à la lutte contre l’insécurité et le banditisme en milieu rural, en présence du président de la HAT M. Rajoelina, du Premier ministre le colonel Vital, du ministre des forces armées le général Rakotonandrasana, du Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale le général Ravelomanana et de la hiérarchie des forces armées conduite par l’État-major. Un petit tour d’honneur est ensuite effectué au-dessus d’Antananarivo, interprété par les quelques manifestants légalistes présents à Analakaly malgré un important dispositif de forces de l’ordre, comme une opération dans le cadre de la répression du régime contre l’opposition. Le ministre des forces armées organise enfin à Ampahibe en soirée une réunion des hauts responsables militaires pour évoquer les solutions de sortie de crise en appui à la Transition.

Secours pour les sinistrés d’Hubert

Alors que les dons affluent de toute part en faveur de la Caravane de solidarité organisée par l’association Fitia qui doit se rendre dans le Sud-est sinistré, la presse annonce le déblocage par l’Union européenne de 268.000 € de secours d’urgence pour la réhabilitation des routes endommagées par le cyclone Hubert au titre du 9ème FED ; les États-Unis par le biais de l’US Aid, engagent pour leur part 165.380 $ en appui humanitaire en faveur de la région. Le président de la HAT M. Rajoelina offre à la Caravane -qui aurait atteint sur 4 jours plus de 200 millions Ariary en espèces, hors apports en équipements et matériels- 3 véhicules médicalisés pour les sinistrés du cyclone Hubert.

Football : Championnat d’Afrique

Les Barea sont vaincus par 2 buts à 0 -après leur match nul 0-0 en match aller à domicile- par les Palancas Negras en Angola lors du match retour dans le cadre du tour préliminaire du Championnat d’Afrique des nations 2011 au Soudan.

Dimanche 28

Le MSC Sinfonia à Taolagnaro

Après une escale vendredi à Sainte Marie, un premier paquebot de croisière le MSC Sinfonia transportant 1.664 passagers et 721 membres d’équipage, accoste au Port d’Ehoala, filiale de la société minière Qit Madagascar Minerals du groupe Rio Tinto, installée à Taolagnaro, accueilli par une foule enthousiaste et le ministre du Tourisme Mme Andreas accompagné des autorités, élus et représentants de la Chambre de Commerce de la région Anosy.

Lundi 29

Commémoration de 1947

La commémoration du massacre du 29 mars 1947 à Moramanga lors de l’insurrection nationaliste contre la France coloniale, est célébrée dans la capitale par un culte œcuménique mené par le FFKM Conseil des Églises chrétiennes àMadagascar, à l’église St Joseph de Mahamasina, en présence des membres de la HAT et du gouvernement conduit par le colonel Vital tandis que le collectif des ecclésiastiques invite de son côté à des cultes particuliers dans les temples de la FJKM Eglise réformée de Madagascar. Le traditionnel dépôt de gerbes est remis à l’après-midi en présence du président Rajoelina et des hautes autorités militaires présents en matinée à Moramanga, pour promettre aux jeunes le changement et la refondation de la nation dans le retour à la souveraineté à laquelle ont tout sacrifié les anciens, et poser la première pierre d’un Musée 47 dédié à la mémoire des martyrs, à inaugurer en juin. La cérémonie à la stèle du MDRM à Ambohijatovo sous l’égide de la commune urbaine d’Antananarivo conduite par le PDS M. Razafindravahy s’avère mouvementée : les Femmes légalistes vêtues de blanc, accompagnées du Rvd Andrianalijohn -sans autres leaders des 3 mouvances dont les manifestants seront dispersés en début de soirée Place du 13 mai face à des menaces d’incendie de l’Hôtel de ville en reconstruction- manifeste bruyamment son opposition au régime et dépose ensuite sa propre gerbe en détruisant les précédentes, tandis que les forces de l’ordre contiennent de justesse les partisans de la Transition présents. Aucun incident par contre au Mausolée national d’Avaratr’Ambohitsaina. D’autres célébrations se déroulent dans les chefs-lieux de provinces et notamment à Ambatondrazaka, Manakara, Mananjary, hauts lieux de l’insurrection, couplées avec la célébration du cinquantenaire de l’indépendance, à l’initiative des autorités et élus locaux. Le classique grand repas, avec remises de décorations  et dons aux anciens combattants se déroule dans toute l’île sous l’égide de l’armée, et un grand concert populaire et  patriotique, une première en ces circonstances, est organisé par la CUA en présence de nombreux artistes à Antsomjombe pour commémorer la journée dédiée cette année, sous le signe de la jeunesse, à la mémoire des héros de la nation. 3.200 Anciens combattants de 47 sont actuellement recensés dans toute l’île, dont plus de 200 dans la capitale, qui se voient dotés de couvertures et PPN Produits de première nécessité par le Fifanampiana malagasy Comité de solidarité dirigé par Mme Rabesahala.

Mardi 30

Le colonel Vital devant la presse

Le Premier ministre le colonel Vital dénonce fermement devant la presse à Mahazoarivo, après une réunion avec le président de la HAT M. Rajoelina, le comportement antipatriotique, déshonorant et inadmissible des 3 mouvances d’opposition lors de la commémoration nationale du 29 mars 1947 à la stèle des martyrs du MDRM à Ambohijatovo, des actions violentes -jets de pierres et dégradation de gerbes- qui seraient téléguidées de l’extérieur, et dont les protagonistes et commanditaires locaux seront interpellés après enquêtes sur les nombreux reportages en images réalisés en direct et publiés à cette occasion : la loi sera strictement appliquée, la démocratie a été respectée, l’anarchie ne sera pas tolérée dans un État de droit. L’amiral Ratsiraka aurait condamné de son côté les agissements antipatriotiques d’Ambohijatovo. Le colonel Vital rappelle que le gouvernement d’union nationale fait toujours l’objet de négociations avec l’opposition. Le ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato participe à une conférence internationale de l’UNESCO à Paris -malgré les sanctions de l’Union africaine-, Madagascar  a été désigné avec le soutien de certains pays africains au bureau du Conseil intergouvernemental Information pour tous axé sur la réduction de la fracture numérique Nord-Sud. La HAT a adressé une note aux divers Départements ministériels : pour raisons d’austérité budgétaire, les missions à l’étranger des hauts fonctionnaires aux frais de l’État sont suspendues.

Réunions du TGV et du MTS

Le parti Tanora malaGasy Vonona créé par le président Rajoelina et présidé par Mme Rakotomavo, réuni à Antananarivo, condamne les manifestations et violences politiques opérées lors de la commémoration du 29 mars, appelle à la paix civile, annonce son soutien à l’élection de l’Assemblée constituante et à la Commission électorale nationale indépendante et envisage des manifestations d’envergure en faveur de la jeunesse de toute l’île. Le parti Malagasy Tonga Saina  de M. Roland Ratsiraka membre de la HAT tient de son côté son 1er congrès dans la capitale, clôturé au palais des Sports de Mahamasina, où il évoque des solutions en faveur de la relance de l’emploi et de soins gratuits pour les populations, et réitère la nécessité de la solidarité en soutien à la Transition et à l’organisation du scrutin en vue de la sortie de crise. M. Isaac Mamonjisoa président de l’association Tanora Sahy sy Vonona propose devant la presse au Carlton le retrait du président Rajoelina et la remise du pouvoir de la Transition aux militaires, chargés d’organiser une conférence nationale. D’autres partis nouvellement créés, comme le Mamafisoa de M. Rajemison, dans la région Vakinankaratra,  poursuivent la mise en place de leurs structures régionales en vue des élections.

Mercredi 31

M. Joyandet à Antananarivo

Le Secrétaire d’État français à la coopération et Francophonie M. Joyandet accompagné de M. Parant, Conseiller à l’Elysée, à Antananarivo dans le cadre d’une mission de consultation auprès des chefs de file des 4 mouvances, est reçu en présence de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner par le président de la HAT M. Rajoelina à Ambohitsorohitra pour évoquer la reprise du dialogue consensuel, la convention d’Ivato, et l’organisation d’élections dans les meilleurs délais -avec reprise du dialogue Ravalomanana/Rajoelina, referendum constitutionnel et gouvernement d’Union nationale- comme solutions pour la sortie de crise, après l’échec du consensus déjà dégagé dans le cadre des accords de Maputo sur un gouvernement d’union nationale au Carton le 6 octobre 2009, mais bloqué ensuite par le refus du président Ravalomanana et le retrait de la HAT après le sommet de Maputo 3. La presse évoque une interpellation du président Sarkozy par l’ancien chef de l’État depuis l’Afrique du Sud, en matière d’application des sanctions et de pressions sur la HAT pour un retour de Madagascar à l’ordre constitutionnel par le biais des accords signés par tous. Le co-président de l’Assemblée UE/ACP M. Louis Michel insiste lors d’une 19ème session de l’organe paritaire à Ténériffe, pour que la commission européenne applique strictement et renforce lors de sa réunion du 27 avril à Luxembourg, les sanctions de l’Union africaine contre Madagascar. La presse évoque une mission du vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, à Paris et à New York auprès de l’ONU.

Passation à la CENI

Passation officielle de services entre l’ancienne Commission Nationale Electorale conduite par M. Randrezason et la Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana, qui se réunit dans le cadre de la mise en place de ses démembrements au niveau des régions, districts et communes. Le président Rajoelina aurait proposé aux émissaires de la France -qui se sont entretenus avec le Premier ministre le colonel Vital, le Pr Zafy à Ivandry et rencontreront les 2 autres chefs de file à l’étranger tandis que la Mouvance Madagasikara effectue un sit-in devant la résidence de France à Ivandry et voit arrêté son responsable de sécurité après les incidents Ambohijatovo- l’appui à la CENI d’experts et observateurs internationaux. Une rumeur de convention de Vohipiraisana évoquée par la presse comme visant au renversement du régime actuel et citant des membres des Églises, de la Justice, de l’armée et de la société civile, est formellement démentie par M. Rasolo André, présumé participant, qui évoque l’utilité des cercles de réflexion pour la sortie de crise.

1ère Foire d’Analamanga

La première Foire de la région Analamanga Fivoarana 2010 présentant de nombreux produits agricoles et d’artisanat, briques et tuiles est inaugurée à Ambohitrimanjaka en présence du ministre de l’Économie M. Fienena, des autorités et élus locaux conduits par le chef de région et des partenaires : CCPREAM Cellule de développement du ministère des finances, projet Prosperer concernant les jeunes ruraux, APIPA Agence de protection de la plaine d’Antananarivo et diverses ONG locales. Un atelier de travail sur le développement rural et les infrastructures se déroulera avec les associations de paysans et coopératives.

3ème Recensement général

Dans le cadre de la préparation du 3ème recensement général de la Population et de l’Habitat RGPH III à Madagascar, une cartographie censitaire numérique, instrument d’ores et déjà opérationnel, est présentée au Motel par l’INSTAT Institut national de la Statistique dirigé par M. Rakaonery – projet réalisé sur 4 mois pour 5 millions de $ avec le FNUAP, l’Union européenne et la Banque mondiale. La Grande Île compte 22 régions, 119 districts, 1.579 communes, 17.485 Fokontany et 121.679 localités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    AVRIL

Jeudi 1er

Commémoration de l’insurrection de 1971

Le déclenchement de l’insurrection paysanne de 1971 conduite par le dirigeant du parti MONIMA Ka Miviombio Monja Jaona dans le Sud de l’île et implacablement réprimée avec plus de 2.000 morts par le régime du président Tsiranana, est commémoré sous l’égide du parti à Ambovombe en région Androy en présence de la fille du vieux leader nationaliste. Des cérémonies seront organisées dans toute l’île à la mémoire de ce mouvement populaire négligé par les historiens, selon le MONIMA.

Centre Miralenta au CIDST

Un centre de ressources et de documentation sur le genre à Madagascar Miralenta est inauguré au CIDST centre d’Information pour le Développement scientifique et technique, avec l’appui du FNUAP dans le cadre d’un programme de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique, organisme spécialisé basé en Afrique australe.

Anniversaire à l’ACMIL

Les Officiers de la 13ème promotion de l’Académie miliaire d’Antsirabe célèbrent à Ambatoroka leur 29ème anniversaire par un déjeuner-débat et une conférence sur le thème Vision prospective, engagement de l’officier pour la nation, en présence du Premier ministre le colonel Vital, du Directeur de cabinet militaire de la Présidence, le général Rakotoarimasy, du ministre des forces armées le général Rakotonandrasana, du colonel Rakotonirina, Directeur de l’Office militaire des anciens combattants, ainsi que de nombreux responsables militaires et experts juridiques et administratifs.

Grève de la faim en prison

Les familles de 18 détenus déclarés politiques compromis dans le cadre des affaires attaque de la station VIVA et bombes artisanales de 2009 toujours en instance de jugement à la maison de force de Tsiafahy, annoncent devant la presse qu’ils ont déclenché une grève de la faim, estimant leur détention illégale après la prescription de leur mandat de dépôt et exigeant non un procès mais une libération sans conditions. Le président Ravalomanana dément depuis l’Afrique du Sud toute rencontre avec les émissaires de la France après leur séjour-éclair à Antananarivo. La presse évoque un communiqué publié par l’ancien chef de l’État à l’occasion du 29 mars dans le quotidien Midi Madagascar, arborant toujours le sceau et le titre de président de la République de Madagascar. La station de radio MBS d’Antsirabe est fermée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, faute de déclaration légale, tandis que de nombreux médias de la place critiquent ouvertement, face à une désinformation généralisée constatée en matière de diplomatie internationale, les carences des instances chargées de la communication au niveau de la présidence de la HAT. Le Pr Zafy, interviewé après sa rencontre avec la délégation française, réclame une conférence nationale sur la constitution à partir des Assises régionales pourtant boycottées par sa mouvance. Le RPSD Vaovao de M. Voninahitsy critique avec les ex-détenus politiques de 2002 l’entourage du président Rajoelina qui bloquerait toute discussion à son niveau.

Vendredi 2

Ambassade des États-Unis

A l’occasion d’une visite de presse au nouveau siège en fin de travaux de construction -pour 100 millions de $ avec emploi de 13.000 travailleurs locaux- de la Chancellerie des États-Unis à Andranomena, l’ambassadeur SE M. Marquardt annonce son prochain départ de la grande île et évoque la nécessité d’élections, mais seulement après le rétablissement d’un consensus malgacho-malgache -gouvernement d’union nationale ou rencontre entre le président de la HAT et l’ancien chef de l’État pour aménager si nécessaire les accords de Maputo- comme solution, adoptée de concert tant par la France que les USA, membres du groupe international de contact, de sortie de crise par un retour à l’ordre constitutionnel, faute duquel les sanctions de l’union africaine seront appliquées. Le président Ravalomanana réplique lors d’une conférence de presse téléphonique à la radio Fahazavana qu’il n’a aucune intention de rencontrer secrètement le président Rajoelina hors la présence du Pr Zafy et de l’amiral Ratsiraka ayant signé les accords de Maputo, selon lui une nouvelle manœuvre dilatoire de la Transition, avancée par la France et l’Afrique du Sud, en faveur d’un recul des élections en juillet ; il exige pour sa part une réconciliation nationale avant la tenue de tout scrutin, reconnaissant toutefois que le pouvoir doit revenir au peuple par le biais d’élections libres et transparentes. Il critique également la politisation de la justice dans le cadre de l’affaire des biens du groupe TIKO -totalement séparé de ses fonctions à la tête de l’État- et qu’il refuse de négocier contre une proposition, prêtée à la Francophonie, de restitution de son patrimoine contre sa non-candidature à la présidentielle à Madagascar. Il rappelle enfin avoir réclamé avant la tenue de la réunion sur les droits de l’homme à Genève du 19 février 2010, une investigation internationale indépendante auprès du PNUD pour l’affaire du 7 février 2009, restée sans réponse de la HAT à ce jour, et évoque la détention illégale des prisonniers politiques de Tsiafahy actuellement en grève de la faim. L’association AV 7 des victimes de la tuerie présidée par M. Andriamahefarisoa a fait appel à la coopération internationale et présente à la presse 2 avocats français M. et Mme Bourdon et Forestier invités à renforcer le staff d’avocats malgaches conduit par Mme Rakoto déjà concerné par la procédure d’enquête en cours au niveau de la justice du pays. La presse annonce enfin, après une opération coup de poing des forces de l’ordre contre les revendeurs trafiquants d’Analakeky, un renforcement du dispositif de sécurité avec patrouilles de nuit autour du palais d’Ambohitsorohitra -des renseignements faisant état d’une alerte à un coup de force contre la Présidence, évoqués par le colonel Andrianasoavina Commandant des forces d’Intervention Spéciales- ainsi que le lancement officiel d’une invitation au président de la Transition M. Rajoelina en France, parmi les 14 chefs d’États africains conviés à célébrer le 50ème anniversaire de l’indépendance de leur pays dans le cadre des festivités du 14 juillet 2010.

Grève des paramédicaux

Les 3 ministres concernés par la grève des paramédicaux -Santé, FOP et Finances- qui ont écrit de leur sang leurs revendications salariales sur les murs des hôpitaux de la capitale, exposent devant la presse le coût d’un ajustement de leur grille indiciaire à celle de médecins, irréalisable dans le cadre du budget actuel de leur Département qui en serait doublé. La fonction publique examine actuellement une réforme générale de la grille indiciaire de tous les fonctionnaires, des revalorisations, reclassements et indemnités de sujétion -quelque 5 milliards Ariary- ont d’ores et déjà été accordées aux paramédicaux, qui s’ils poursuivent leur mouvement verront leur solde suspendue.

Foire des pommes et pommes de terre

Inauguration officielle à Antsirabe en présence des ministres de l’Économie M. Fienena et du Tourisme Mme Andreas, ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Vakinankaratra, de la Foire des pommes et pommes de terre, organisée dans le cadre du démarrage du projet OVOP One village one product de relance du marché intérieur et extérieur dans toute l’île, financé par la JICA Agence de coopération japonaise. Une plate-forme pour la reprise en main au niveau de la filière est également mise en place par les associations de producteurs locaux.

La BGFIBank à Madagascar

La Banque Gabonaise et Française Internationale BGFIBank annonce son implantation à Madagascar, 5ème pays dont la France, où ce groupe bancaire ouvre une filiale, notamment en faveur des clients haut de gamme, des grandes industries et PME à fort potentiel ; la filiale sera dirigée à Ankorondrano par l’ancien Directeur adjoint de la BGFIBank, M. Mabiala Moussirou.

Samedi 3

Nouveau siège du MONIMA

M. Monja président du MONIMA inaugure à Anatihazo Isotry un bâtiment du parti nouvellement construit, le siège national restant basé à Toliara, en présence des militants conduits par le SG M. Rabearimanana qui célèbrent ce mois depuis le 1er avril l’anniversaire de l’insurrection paysanne de 1971 réprimée dans le sang dans le Sud de l’île. M. Monja évoque le rétablissement de la souveraineté nationale aux normes internationales dans l’intérêt du peuple malgache, rappelant tout en critiquant l’organisation du scrutin de mai sur la base de la convention d’Ivato, que la Transition n’appartient pas à un seul homme, mais aux forces vives de la nation.

Election à la FMF

L’élection du bureau national de la Fédération Malgache de Football se déroule à Fianarantsoa, après des scrutins au niveau des Clubs et Ligues régionales dans toute l’île. Sur 6 candidats officiels à la présidence de la FMF, M. Ahmad est réélu avec 14 voix sur les 22 ligues participantes, devant MM. Rabekoto, 7 voix et Benony 1 voix. 10 responsables sont élus au comité exécutif de la Fédération.

Lundi 5

Lundi de Pâques

Les traditionnelles sorties du lundi de Pâques sont marquées dans la capitale comme dans les villes de province par de nombreux concerts récréatifs en présence de vedettes de variétés nationales, les foules affluent dans les parcs de loisirs ; le collectif des ecclésiastiques de la FJKM Eglise réformée de Madagascar organise pour sa part en faveur des partisans du légalisme un culte pour la nation au stade d’Alarobia où il réitère son intention de se porter en première ligne de toutes les manifestations prochainement organisées par l’opposition, et lance un appel à la libération des détenus dont le statut politique est récusé par le ministre de la Justice, cette catégorie n’existant pas selon elle à la maison de force de Tsiafahy.

Mardi 6

Conclave à la Gendarmerie nationale

Le Commandant en chef de la Gendarmerie nationale le général Raeafindrakoto réunit au camp Ratsimandrava les Commandants de compagnies et des 22 groupements régionaux de l’île, en vue d’une révision de l’organisation interne du corps, notamment en matière de sécurité intérieure. Les résolutions issues de ce conclave seront présentées au ministre des forces armées le général Rakotonandrasana, qui évoque certaines manœuvres au sein de la classe politique, de la société civile et de l’armée pour le démettre car initiateur de diverses réunions informelles axées sur la recherche de solutions de sortie de crise, en faveur d’un directoire militaire et d’un affaiblissement du président de la HAT M. Rajoelina ainsi contraint à la négociation consensuelle avec l’ancien régime souhaitée par la communauté internationale. La presse commente un black out général de la JIRAMA samedi dernier de nuit dans la capitale -la centrale d’Andekaleka en panne ayant été tardivement relayée par les unités d’Ambohimanambola et Mandroseza- pour lequel une enquête de la Gendarmerie aurait été diligentée au cas où d’éventuels sabotages auraient été constatés au sein de l’entreprise nationale d’électricité.

Inspection scolaire

Un atelier sur la formation en inspection scolaire est organisé, après la Réunion, au Colbert, en présence du ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato, de conseillers pédagogiques de l’île sœur et de M. Legoff Inspecteur doyen et Conseiller du ministre de l’Éducation nationale français, en mission d’expertise à Madagascar, qui nécessiterait le recrutement de 110 nouveaux inspecteurs des écoles, notamment dans l’enseignement secondaire en province.

Mercredi 7

Journée de la Santé

De grands défilés marquent dans la capitale comme dans les chefs-lieux de provinces la célébration sous le thème 1.000 villes 1.000 vies axé sur la santé urbaine, de la journée mondiale de la santé, sous l’égide de la commune urbaine d’Antananarivo et de son dispensaire à Namontana, du représentant de l’OMS, du vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazanarivelo qui évoque les efforts de tous pour la lutte contre la pollution de l’air et l’aménagement d’espaces boisés pour la pratique du sport. Des prestations et soins gratuits sont offerts à la population en matière de tension et diabète. Le Père Pedro, fondateur due l’important foyer social pour les sans-abris Akamasoa, se voit attribuer officiellement le titre de Champion de la Santé par la CUA.

Convention AFD/FIFATA    

L’ambassade de France à Antananarivo annonce la signature le 14 mars 2010 d’une convention de financement entre l’Agence Française de Développement et le FERT organisation agricole professionnelle française, de 660.000 € en faveur de la professionnalisation de la FIFATA association pour le progrès des paysans et de 8 organisations paysannes régionales, avec prestation de services aux agriculteurs dans le cadre de la Facilité d’Innovation sectorielle pour les ONG. L’ambassadeur SE M. Chataigner expose devant la presse quelques précisions sur l’application des sanctions de la commission paix et sécurité de l’union africaine contre des personnalités du pouvoir de fait, actuellement examinée au niveau de l’Europe, qui serait divisée sur le sujet, précisant que certains pays tant africains qu’européens admettraient aujourd’hui que les torts seraient plus ou moins partagés entre les 4 mouvances concernant le coup d’État extraconstitutionnel dénoncé et le blocage d’une solution consensuelle -toujours souhaitée- de sortie de crise avec les anciens régimes contestés.

Le général Rakotonandrasana limogé

Le Premier ministre le colonel Vital annonce dans une déclaration à Mahazoarivo à l’issue de plusieurs rencontres avec les différents corps et l’État-major des forces armées, le limogeage du ministre des forces armées le général Rakotonandrasana -l’un des principaux acteurs de l’avènement du nouveau régime en mars 2009- dont il assumera lui-même les fonctions jusqu’à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, tandis que la CENI achève en matière d’organisation des élections l’installation au niveau de toute l’île de ses démembrements territoriaux. Le ministre aurait été mis en cause dans diverses réunions informelles à caractère politique organisées dans le cadre de recherche de solutions de sortie de crise au sein de l’armée, à l’insu du chef du gouvernement. Un Comité de suivi sera mis en place pour veiller à l’exécution des résolutions des assises militaires de mai 2009 non abouties par le ministre en place. Le colonel Vital récuse toute velléité des forces armées de mener un coup d’État ou d’imposer un directoire militaire comme évoqué par la presse. Les leaders légalistes des partis Teza et MFM MM. Rakotoamboa et Rakotovazaha appellent sur les ondes de radio Fahazavana les partisans de l’ancien régime à une manifestation de la Mouvance Madagasikara jeudi Place du 13 mai et au jardin d’Ambohijatovo, invitant les forces armées au respect de la démocratie.

Départ de la Caravane de la solidarité

Départ au soir de la Caravane de la solidarité organisée en faveur des sinistrés du cyclone Hubert dans le Sud-est de l’île par l’association caritative Fitia de l’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina. Un premier convoi de 12 camions transporte les dons collectés auprès de la population, les routes coupées ayant enfin été rétablies dans la région.

Jeudi 8

Le colonel Vital à Toamasina

Le Premier ministre le colonel Vital assiste à Toamasina à l’inauguration d’un centre de formation Ambatovy mis en place par le groupe Sheritt International dans le cadre de ses activités d’extraction minière dans la province, en présence du Secrétaire d’État à l’Enseignement technique et formation professionnelle Mme Toto, du PDG du projet Ambatovy M. Hickey et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsinanana M. Mahavibina. 236 techniciens de maintenance ont été formés au CFA au titre de l’année 2009, 500 opérateurs et 125 techniciens sont attendus pour 2010.

Le général Rakotonandrasana devant la presse

Le général Rakotonandrasana expose devant la presse à Ampahibe que les réunions du Conseil mixte pour la médiation, et l’éthique auxquelles il aurait participé -et avec M. Monja selon la presse- n’avaient aucun caractère subversif mais étaient axées sur le bien être du peuple et les relations avec certains bailleurs de fonds disposant d’1 milliard d’€. Il déclare qu’il prendra conseil auprès de ses frères d’armes à propos de son départ à négocier, critiquant enfin les obstacles dressés contre tout accès au président de la HAT, les modalités du décret le limogeant au profit du colonel Vital -qui selon la presse aurait été promu au grade de général de Brigade, ses étoiles lui ayant été remises à Mahazoarivo par le général de corps d’armée Monibou- et dénonce enfin une certaine gabegie et divers trafics au niveau de la HAT et du gouvernement en réaffirmant son engagement en faveur du changement.

Finances et secteur privé

Le ministre des finances M. Rajaonarimampianina expose devant les opérateurs du secteur privé au Colbert que dans cette crise, la gestion courante de l’administration et des affaires dépend uniquement du budget de fonctionnement sur rentrées fiscales internes satisfaisantes pour le 1er trimestre 2010, hors un manque à gagner de 260 millions de $ sur les importations frauduleuses -et non plus des bailleurs de fonds- dont le service de la dette est toutefois assuré et dont 8 restent toutefois présents dont la Banque mondiale avec 5 projets, l’union européenne avec le 9ème FED, la Russie ayant accordé une conversion de dettes contre programmes à la Banque Centrale, aucun financement parallèle n’ayant été opéré à ce jour. Le PDS de la commune urbaine d’Antananarivo M. Razafindravahy annonce qu’aucun projet ne lui aurait été présenté concernant l’Avenue de l’indépendance et la décharge publique d’Andranolanitra, évoqués dans les médias à l’occasion d’une visite d’opérateurs thaïlandais invités par M. Monja à Madagascar.

Charte de l’Information

Le ministre de la Communication Mme Rabe rencontre à nouveau les directeurs de publications de la place, dans le cadre de la préparation des prochaines élections et de la garantie de neutralité de la presse à cette occasion ; une charte sur le traitement de l’Information en période électorale composée par un comité formé lors d’une précédente réunion, sera proposée à la signature des représentants des médias. Le Code de la Communication, toujours sans financement du PNUD, est également évoqué, ainsi que le rétablissement des structures légales de l’Ordre des journalistes -dont le bureau est prescrit- à présenter après AG du secteur auprès du ministère qui se pose en simple facilitateur.

L’opposition à Ambohijatovo

La Mouvance Madagasikara poursuit ses tentatives de manifestations interdites à Ambohijatovo, les forces de l’ordre autorisent les militants légalistes peu nombreux à entrer dans le jardin sans sifflets ni banderoles, des bombes lacrymogènes étant toutefois lancées contre des attroupements de casseurs menés par le leader dissident M. Ravonison survenu en fin de meeting, et pour disperser les populations en cas d’éventuels attentats ciblés. La presse annonce que le Directeur de la sécurité présidentielle le colonel Razafimahatratra est remplacé par le colonel Randriamarolo.

Vendredi 9

Investiture à Ankatso

Le ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo conduit l’investiture officielle du président de l’université d’Antananarivo à M. Andriatsomahavandy à Ankatso, en présence des responsables des universités des provinces et du corps professoral. Le ministre rappelle la priorité de nouveaux chantiers comme une université d’Antananarivo 2, la poursuite de l’assainissement, la mise en place du système LMD Licence Maîtrise Doctorat aux normes internationales et insiste sur l’autonomie de l’université et le respect de la franchise universitaire. Les revendications salariales du SECES Syndicat des enseignants-chercheurs sont évoquées, le budget actuel de l’État ne permettrait pas encore leur entière satisfaction.

Marché d’Asabotsy à Antsirabe

Le ministre de la décentralisation M. Andrianainarivelo inaugure en présence des autorités et élus locaux condits par le chef de la région Vakinankaratra le grand marché d’Asabotsy réhabilité après plusieurs années de travaux grâce à un financement de l’Agence Française de Développement, du Fonds d’Intervention pour le Développement et du projet PIC Pôles Intégrés de Croissance ; il regroupera à terme 3.000 commerçants, tous secteurs confondus. L’intégration du secteur informel est à l’ordre du jour de cette rénovation du site aux normes modernes. La centrale hydro-électrique d’Ankazomiriotra opérationnelle depuis juin 2009, est également inaugurée à cette occasion en présence du ministre de l’Énergie M. Ramanantsoa : d’une puissance de 120 MW, elle a nécessité un investissement de 1,97 milliards Ariary mobilisés sur partenariats privés comme Power Water, dans le cadre de programmes gérés par l’ADER Agence de Développement de l’Electrification Rurale.

Présentation du FTF

Une nouvelle plate-forme politique FTF Fiombonana amin’ny Tena Fanovana regroupant notamment les ex-détenus politiques dont MM. Voninahitsy, Zakalhely et Manandafy Rakotonirina est présentée à la presse. Ces derniers dénoncent le verrouillage de l’accès au président de la HAT par son entourage, qui bloquerait actuellement tout dialogue politique au sommet et émoussant la confiance née de la lutte populaire pour la démocratie et le changement. M. Voninahitsy propose l’organisation d’une conférence nationale pour déterminer les principes de la constitution de la IVème République qui devra être ratifiée par referendum. M. Monja président national du parti MONIMA signe à Antananarivo un protocole d’accord avec la délégation thaïlandaise en visite dans la grande île sur son projet de société Madagascar magnifique axé sur la santé, le tourisme et les énergies renouvelables et la création d’une association d’amitié entre les deux parties.

Réunions des forces armées

Alors que se déroulent diverses réunions au sein des forces armées face au limogeage du général Rakotonandrasana, le Premier ministre le général Vital, s’exprimant sur les ondes de Radio France Internationale réduit l’évènement à une question de discipline gouvernementale -alors que le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson évoque une perte de confiance de la HAT-, affirme que des négociations sont en cours pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, et rappelle que son unique objectif est de gérer en paix la Transition vers la IVème République. Le Quai d’Orsay a annoncé lors d’un point de presse à Paris que la France, en accord avec l’Afrique du Sud, avec laquelle ont été entamées des consultations, soutiendra tout effort de négociation malgacho-malgache en faveur d’élections organisées sur une base consensuelle, dans le cadre des solutions de sortie de crise à Madagascar.

Samedi 10

Conseil d’État : nouveau président

La presse annonce le limogeage de la présidente du Conseil d’État Mme Robinson et son remplacement par l’ex-sénateur membre du parti AVI M. Ramilison magistrat le plus élevé en grade proposé par le Conseil supérieur de la magistrature ayant relevé trop de retards dans le traitement des dossiers. En janvier 2010 la HAT avait publié une ordonnance modifiant les procédures concernant la Cour suprême à propos des actes politiques de l’État -la Chambre administrative s’apprêtait à statuer sur le limogeage du Premier ministre de consensus M. Mangalaza-, elle s’est depuis également prononcée contre diverses mesures prises par les autorités de la Transition en confirmant à leur poste avec sursis à exécution les anciens ambassadeurs en poste à l’étranger remerciés, un ancien sous-préfet limogé et l’ancien maire démissionnaire de la commune de Manakara remplacé par une Délégation spéciale.

M. Ratsiraka devant la presse

Le président du parti MTS M. Roland Ratsiraka vice-président de la HAT, se prononce devant la presse pour la formation urgente d’un gouvernement d’union nationale militaro-civil, et estime préférable d’attendre la mise en place du Parlement plutôt que la publication par la Transition d’une ordonnance amnistiante ciblée sur des critères toujours à définir, excluant cependant toute amnistie en faveur de l’ancien chef de l’État l’autorisant à se présenter impunément à la prochaine présidentielle. Nouvelle tentative avortée de tenir meeting au jardin d’Ambohijatovo pour la Mouvance Madagasikara, les quelques partisans présents ayant été rapidement dispersés par les forces de l’ordre, tandis que radio Fahazavana félicite le président Ravalomanana d’avoir échappé à un attentat en Afrique du Sud, rumeur totalement démentie par son porte-parole M. Rakotoarisoa.

5ème Rencontres du Film à cycle court

Les 5ème Rencontres du Film à cycle court sont ouvertes au centre culturel Albert Camus ; une sélection de 9 œuvres -courts métrages ou films d’animation- sur 46 révélant une nouvelle génération de jeunes cinéastes malgaches seront également présentés dans d’autres centres culturels et l’Alliance française de la capitale, avec diverses animations, conférences-débats, en partenariat avec radio France Internationale.

Scoutisme féminin : 100ème anniversaire

Le 100ème anniversaire du scoutisme féminin mondial regroupant 30.000 jeunes filles, toutes confessions confondues, au sein de la Fédération du scoutisme féminin à Madagascar, est célébré le 100ème jour de l’année sous le thème Planter, au palais des Sports de Mahamasina en présence du ministre de la jeunesse M. Ranaivo, par un défilé, une exposition et des animations culturelles axées sur l’enga-gement social et la protection de l’environnement, les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Dimanche 11

Intronisation à Mahajanga

Intronisation officielle du nouvel évêque de Mahajanga Mgr Rakotondrajao à la cathédrale de la cité des fleurs en présence des évêques des autres diocèses conduits par l’archevêque d’Antananarivo Mgr Razanakolona et d’une délégation gouvernementale menée par le vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazanarivelo

Lundi 12

L’armée à Iavoloha

Le président de la HAT M. Rajoelina ayant reporté la veille une conférence de presse annoncée, reçoit à Iavoloha en présence du Premier ministre le général Vital, les responsables des forces armées qui ont tenu réunion au camp de Fiadanana durant le week-end, après des rumeurs fermement démenties de velléités de coup d’État attribuées selon les médias à certains éléments au sein des forces spéciales de l’armée et de la Gendarmerie. Le chef d’État-major général des forces armées le général Ndriarijaona accompagné du Commandant en chef de la Gendarmerie nationale le général Razafindrakoto, interpellent devant la presse, face au désordre politique, les autorités de la Transition réclamant la publication sans délai d’une feuille de route précise avec calendrier et prévision de moyens financiers en faveur d’élections crédibles tant au niveau national qu’international, la crise ayant assez duré, et mettent en garde contre les manifestations de rue, invitant les politiciens au dialogue et à la solidarité et souveraineté nationales. Le colonel Andrianasoavina Commandant du FIS, dément toute tentative de coup d’État et toute arrestation de sa personne, les évènements d’Ambohitsorohitra constituant des manœuvres dans le cadre de la défense de la HAT, et évoque de simples dissensions internes concernant le recrutement des forces spéciales. La presse évoque le crash d’un hélicoptère privé -qui aurait dû mener le président de la HAT à Ankazmiriotra vendredi, visite annulée au dernier moment- ayant provoqué dimanche la mort de 2 étrangers à Anjozorobe.

Discrètes négociations

De discrets contacts entre délégations de la HAT conduite par M. Ramandimbiarison Directeur de cabinet du président Rajoelina et de la mouvance Ravalomanana menée par l’ex-député du parti TIM M. Raharinaivo dans un hôtel de la capitale sont confirmés par cette dernière, en vue d’une urgente solution politique souhaitée toujours selon les médias, par l’armée qui se pose en médiateur de la crise. Des négociations excluant de fait les mouvances Zafy et Ratsiraka, une proposition qui aurait été avancée par la délégation officielle française à Antananarivo mais refusée par l’ancien chef de l’État depuis l’Afrique du Sud. De nombreux secteurs de la classe politique -dont le MDM de M. Rajaonarivelo en tournée à Mahajanga- se positionnent par ailleurs contre une nouvelle mobilisation des 4 mouvances qui ne représentent nullement selon eux le suffrage universel.

Installation au Conseil d’État

M. Ramilison est installé au palais de Justice d’Anosy à la présidence du Conseil d’État lors d’une cérémonie solennelle en présence du Garde des Sceaux Mme Razanamahasoa et de la grande famille juridictionnelle sous l’égide de la Cour suprême. Le Premier ministre le général Vital reçoit la Commission électorale nationale indépendante conduite par son président M. Rakotomanana, la saisine du gouvernement attendue par la CENI en vue la fixation de la date des prochaines élections est au programme de l’entretien. La presse évoque la nomination de M. Fiandraza ancien vice-Premier ministre de M. Ratsirahonana en place de M. Damy à la tête de la région Androy.

Mardi 13

Déclarations des mouvances

Tandis que la grande caravane de la solidarité de l’association Fitia de l’épouse du président Rajoelina entame la distribution de ses collectes auprès des populations sinistrées des districts du Sud-est de l’île atteints par le cyclone Hubert, et que le président de la HAT reçoit à Ambohitsorohitra une délégation de l’union des Démocrates et Républicains pour le changement UDR-Fanovana, le Conseiller à la Présidence M. Ratsirahonana déclare que la charte de Maputo est prescrite depuis le 12 décembre 2009, si certains de ses articles sont toujours négociables, réaffirmant que les élections sont la seule solution à la crise. Le porte-parole du parti TIM M. Rajarinaivo annonce le retour des meetings légalistes sur le site privé de MAGRO à Behoririka, ne réclame plus l’application intégrale des accords de Maputo et souhaite une rencontre au sommet entre le nouveau et l’ancien président -sur la mise en place d’un gouvernement d’union nationale garantissant la neutralité des élections et les conditions d’une amnistie- qui aurait été recommandée par la France et l’Afrique du Sud. M. Andrianirina chef de délégation de la mouvance Ravalomanana réitère que l’ancien chef de l’État -comme il l’avait stipulé en refusant une première invitation à un face-à-face au sommet le 2 avril dernier- ne peut rencontrer seul le président de la HAT et exige la présence des mouvances Ratsiraka et Zafy. L’avocat du groupe TIKO et de la mouvance Madagascar a déposé une requête en annulation de la nomination du président du Conseil d’État qualifiée de partisane, le ministre de la Justice justifiant de son côté un strict respect de la procédure en faveur du grade le plus élevé.

Insertion des Handicapés

L’insertion sociale des personnes handicapées fait l’objet d’une réunion de sensibilisation au Carlton sous l’égide de la plate-forme des Fédérations d’associations de personnes handicapées dirigée par Mme Rabendrainy et l’ONG Handicap International. La publication d’un CD Rom est annoncée, sous forme de rapport sur le sujet d’après des études menées dans 7 régions de l’île, tant au niveau légal que social, notamment axé sur la persistance des discriminations.

Mercredi 14

M. Rajoelina devant la presse

Lee président Ravalomanana qui a reporté une conférence de presse téléphonique prévue depuis l’Afrique du Sud la veille, dans l’attente de l’installation du site MAGRO de Behoririka, y annonce à ses partisans à nouveau réunis en meeting la poursuite de la lutte pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel appuyé par les bailleurs de fonds, la réconciliation nationale et l’amnistie ainsi que son prochain retour indispensable pour dénouer la crise dans le cadre des accords de Maputo et Addis-Abeba, refusant toute rencontre bilatérale avec le président de la HAT M. Rajoelina. Ce dernier se prête en soirée, après un long silence et une réunion avec les forces armées, à un débat télévisé avec des journalistes des secteurs public et privé, sur les ondes nationales de la RTM où il expose sa vision de la situation nationale et sa détermination en faveur d’une solution électorale de sortie de crise, le recours à la force n’étant pas selon lui une solution. La feuille de route de la HAT est rénovée après la visite des émissaires français et sud-africains, la convention d’Ivato sera appliquée, mais avec mise en place d’un gouvernement d’union nationale ouvert à l’opposition des mouvances et autres sensibilités, ainsi qu’acceptation d’une ultime rencontre à Johannesburg le 24 avril prochain avec l’ancien chef de l’État -sur invitation du président sud-africain M. Zuma- pour signer un accord politique sur la nouvelle feuille de route établie conjointement par la France et l’Afrique du Sud en concertation avec le groupe international de contact de l’union africaine et la médiation de la SADC, en faveur du gouvernement d’union et d’élections consensuelles dans les 3 mois, toute négociation sur le rétablissement tel quel de la charte de Maputo ou un retour actuel du président Ravalomanana -requérant une introuvable amnistie et impunité- étant toutefois exclus par le président Rajoelina.

Passations à la Défense

Le général Rakotonandrasana -qui annonce la création d’un Conseil Supérieur mixte de la médiation et de l’éthique rattaché à la présidence de la HAT- a effectué dans l’après-midi sa passation de services au ministère des forces armées à Mahazoarivo avec le chef du gouvernement le général Vital, en présence du chef d’État-major le général Ndriarijaona, du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Ravelomanana et du général Monibou, conseiller à la Primature. Le rapport sur la crise malgache publié par Amnesty International est dénoncé par de nombreux milieux car présentant de graves contre-vérités notamment à propos de violations répétées des droits de l’homme et de la grave répression qui serait exercée contre l’opposition par le régime de la Transition

Jeudi 15

Délégation sud-africaine

Une délégation d’émissaires spéciaux dépêchée par le président sud-africain M. Zuma conduite par M. Maqetuka et comprenant le général Nyembe des South Africain national defence forces et l’ambassadeur à Antananarivo SE M. Mokgjetu, est reçue à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina, dans le cadre de nouvelles négociations sur une rencontre au sommet à Johannesburg pour signer le projet de Convention de sortie de crise élaborée sous l’égide de la France et de l’Afrique du Sud -dont les chefs d’États se seraient rencontrés à Washington en marge du sommet anti-terroriste sur le nucléaire- au titre de la communauté internationale. Cette nouvelle feuille de route en faveur d’élections consensuelles partagerait selon la presse pour un gouvernement d’union nationale les portefeuilles ministériels dont 4 qualifiés de souveraineté attribués à des personnalités neutres –Intérieur, Justice, Décentralisation et Communication-, le Premier ministre restant en discussion, ainsi que la répartition au sein du Congrès Supérieur de la Transition. La mise à l’écart par la feuille de route proposée par la France et l’Afrique du Sud de l’amiral Ratsiraka et du Pr Zafy du sommet de Johannesburg, récusée par le président Ravalomanana qui s’en tient toujours à la charte amnistiante signée à Maputo et abrogée par la HAT, provoque certains remous dans l’opposition tendant à attiser les dissensions interethniques dans l’île. Les tenants du changement rappellent que le gouvernement d’union nationale concédé par le président Rajoelina, pour pallier une unilatéralité critiquée, sous l’égide de la médiation internationale -ayant sollicité elle-même en son temps le recours des deux anciens chefs d’État- est ouvert à toutes les mouvances et autres sensibilités politiques. La mouvance Zafy critique l’oubli du Comité national de réconciliation prévu dans les textes de Maputo.

Passations à la CENI

Des passations de services et dossiers au titre du transfert de compétences sont effectuées à Anosy entre le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur Mme Manorohanta et le président de la Commission électorale nationale indépendante M. Rakotomanana qui annonce la prochaine publication de la date des élections et évoque la nécessité d’une sensibilisation générale concernant l’utilisation du bulletin unique.

Maisons de Madagascar

A l’occasion de l’inauguration en Inde de la 3ème Représentation de la Maison de Madagascar dirigée par M. Andrianarivelo, M. Joseph Yoland président du Comité technique de relance économique au sein de la HAT évoque à Anosikely la nouvelle stratégie de développement rapide envisagée par le biais de la mise en place de 33 bureaux de liaison économique dans de nombreux pays au titre de la Maison de Madagascar, et évoque la création d’une Cellule technique plurisectorielle chargée de la Sécurisation des ressources stratégiques tant minières que forestières ou halieutiques, pour orienter et gérer l’investissement étranger prêt à intervenir dans ce secteur, prendre des parts sur les marchés internationaux et créer de la valeur ajoutée sur les produits.

Epaves de Madagascar

L’ouvrage Epaves de Madagascar rédigé par M. Van den Boogaerde Représentant du FMI dans la grande île et passionné de recherche sous-marine, est présenté à la gare de Soarano, il évoque sur 300 pages très documentées l’histoire maritime des côtes malgaches par le biais de celles des nombreuses épaves enfouies à travers les siècles dans leurs eaux.

Vendredi 16

SOS Vatovavy Fitovinany

Tandis que la grande Caravane de solidarité de l’association Fitia de Mme Rajoelina achève sa tournée de distribution de secours dans le Sud-est de l’île à Mananjary et Manakara, l’association SOS Vatovavy Fitovinany des originaires de la région organise à l’Esplanade d’Analakely un telethon en faveur des sinistrés du cyclone Hubert axé sur la fourniture de semences et le redémarrage de l’agriculture locale. Le Wednesday Morning Group composé d’épouses de cadres de toutes nationalités dirigé par Mme Ralaimihaotra remet divers dons en PPN Produits de première nécessité au bureau national de Gestion des risques et catastrophes collectés en faveur des populations sinistrées.

Le général Vital à Mananara

Le Premier ministre le général Vital accompagné des ministres des finances et de l’Environnement se rend à Mananara Avaratra pour contrôler de nouveaux trafics de bois de rose qui persiste dans cette région en dépit des interdictions officielles. Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo poursuit après Ankazobe à Moramanga les opérations collectives d’attributions de titres fonciers aux agriculteurs locaux par le biais de l’installation de guichets fonciers dans les districts, et les signatures de contrats avec les communes dans le cadre du déblocage des subventions du Fonds de Développement Local débloqués sur projets et après formation en gestion des instances communales par son Département.

Samedi 17

Johannesburg : réactions

La presse annonce la présence -non envisagée à l’origine- au sommet de Johannesburg prévu le 25 avril prochain entre le président de la HAT M. Rajoelina et l’ancien chef de l’État M. Ravalomanana, des ex-présidents Ratsiraka et Zafy qui devraient les y rejoindre, réunissant ainsi les 4 chefs de file de mouvances signataires de la charte de Maputo pour de nouvelles négociations sur le partage du pouvoir sous l’égide de la France et de l’Afrique du Sud. Le mouvement légaliste, réuni la veille au site de MAGRO à Tanjombato pour dénoncer le soutien de la France au régime de la Transition et menacer de s‘en prendre à ses intérêts dans l‘île, renonce depuis Behoririka au dernier moment à tenir meeting -non autorisé par les autorités- au jardin d’Ambohijatovo dont les grilles d’entrée ont été arrachées par un commando armé de nuit, malgré l’avertissement des forces armées aux politiciens contre les manifestations de rue. Les média annoncent l’explosion d’un engin explosif sur la station TOTAL à Tsiazotafo, plusieurs partis indépendants ont évoqué sous l’égide de Mme Ravololomanana ex-exilée politique, lors d’une conférence-débat, critiquant le sommet de Johannesburg et sa feuille de route française qualifiée de coloniale, la nécessité de la réconciliation nationale pour la sortie de crise. Le nouveau parti FTSV Fikambanana Tanora Sahy sy Vonona de M. Mamonjisoa annonce lors de la tenue au Carlton de son 1er congrès, sa participation aux prochaines élections, se déclarant contre toute négociation au sommet s’éloignant des objectifs populaires et pour une conférence nationale.

Jubilé du président Tsiranana

Grand culte célébré à Anahidrano, terroir du président Tsiranana, par l’évêque de Port Bergé à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de sa mort et du centenaire de sa naissance, en présence d’une forte délégation de la HAT et du gouvernement conduite par le vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazanarivelo et des autorités et élus locaux menés par le chef de la région Boeny. Vendredi avait été inaugurée à l’école primaire publique d’Andriamangirana dans le district d’Antsohihy la stèle du jubilé du fondateur de la 1ère République cinquantenaire, en présence du ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato, de la famille menée par M. Pierre Tsiranana membre de la HAT et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Sofia.

Dimanche 18 

Coup d’État intercepté

Le Commandant des Forces d’Intervention Spéciales le colonel Lilyson et le président de la commission Défense et sécurité à la HAT M. Ramaroson dénoncent devant la presse avoir intercepté dans la journée une tentative de coup d’État entamé par une attaque de nuit contre la Primature à Mahazoarivo dont les codes secrets auraient été obtenus et où les éléments du FIGN de Fort Duchesne et du 1er RFI d’Ivato auraient été attendus, une telle intervention ayant été formellement démentie par les commandants de ces 2 grandes formations ainsi que par l’association des anciens militaires réservistes 2009. 17 interpellations par le FIS et l’EMMO/Reg État-major mixte opérationnel, de militaires de divers grades dont 4 colonels autrefois proches de l’ancien chef de l’État et du général Raoelina de la garde présidentielle, de réservistes et de civils, ont été opérées à Ambohijanaka et dans plusieurs quartiers de la capitale, tandis que des stocks d’armes auraient été saisis par la Gendarmerie à Toliara, Fianarantsoa et Ihosy. Selon l’enquête, menée sur des renseignements et alertes issus des Andrimaso Comités de Vigilance de Fokontany, ils auraient été entraînés et stipendiés -40.000 Ariary par jour pour les exécutants et plusieurs millions pour les meneurs avec location de véhicules et maisons- selon les aveux recueillis, par le président Ravalomanana pour déstabiliser le régime de la Transition. Le chef d’État-major général des forces armées le général Ndriarijaona, s’il reconnait certaines dissensions en leur sein, juge les circonstances mal venues pour tenter de les diviser face aux difficultés traversées par le pays. M. Randrianarisoa porte-parole du président Ravalomanana dément depuis l’Afrique du Sud toute participation de ce dernier à cette opération, la Mouvance Madagascar annonce qu’elle poursuivra ses meetings légalistes au MAGRO de Tanjombato cette semaine.

Lundi 19

Le GTT porte plainte au TPI

Le collectif Gasy Tia Tanindrazana de la diaspora en France favorable au président Ravalomanana annonce avoir déposé une plainte auprès du Tribunal Pénal International demandant l’ouverture d’une enquête internationale pour crime contre l’humanité concernant les exactions de toutes sortes en violation des droits de l’homme commises selon lui sur dossier documenté présenté au procureur du TPI, par les autorités malgaches après le coup d’État du 17 mars 2009 à Madagascar. La presse évoque l’élection à la vice-présidence de l’association des partis verts en Afrique lors d’une réunion continentale tenue le 16          avril en Ouganda, de la présidente nationale du parti Vert Hasin’i Madagasikara Mme Rabeharisoa. M. Monja, en tournée dans le Sud de l’île pour le MONIMA déclare à Sakaraha que les 4 mouvances ne représentent pas les forces vives de Madagascar et que le parti, acteur de la lutte populaire pour la démocratie, entend prendre part aux solutions de sortie de crise, par le biais d’une conférence nationale.

Mardi 20

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. Le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères rappelle que toute nomination d’agent ou émissaire et toute correspondance diplomatique doivent être traitées par son Département selon la Convention de Vienne signée par Madagascar. Divers décrets sont adoptés.

Arrestations et démentis

Les interpellations se poursuivent dans le cadre de la tentative de coup d‘État du week-end, tant chez les militaires que les civils atteignant 21 personnes -des officiers recherchés réclamant contrairement à d’autres certaines garanties avant de se présenter aux autorités pour enquête-, la plupart anciens proches du président Ravalomanana, lui-même mis en cause, mais dont la mouvance, menée par M. Andrianirina, dénie toute implication, évoquant des alertes répétées sut un éventuel coup de force, et face aux aveux, un acte isolé marqué d’un étrange amateurisme. Elle prône une solution négociée et dénonce des menées peu claires de politiciens extrémistes de la HAT non désireux de voir le président de la Transition reprendre des négociations au sommet en Afrique du Sud sous l’égide de la communauté internationale. Une opinion contestée par certains milieux des forces de changement qui accusent l’ancien chef de l’État de refuser toute pression de son hôte sud-africain en faveur d’élections stipulant une reconnaissance conditionnelle du président Rajoelina. La rencontre, officiellement confirmée, est reportée pour causes logistiques du 25 au 28 avril prochain et devrait se réduire selon la présidence de la HAT à la signature entre MM. Rajorlina et Ravalomanana d’une nouvelle convention sur l’organisation consensuelle des élections et la mise en place d’un gouvernement d’union nationale conjoint. Le document devrait être également signé à Johannesburg par l’amiral Ratsiraka et le Pr Zafy, l’invitation officielle mettant en exergue la médiation de M. Chissano émissaire de la SADC. L’universitaire M. Rasolo André critique l’usure du pouvoir de la HAT et recommande quant à lui sur radio Don Bosco après diverses réunions avec des sages d’Églises, condition d’une reconnaissance du gouvernement de la Transition, le rétablissement du Parlement élu de l’ancien régime complété d’éléments de la HAT. La rencontre de Johannesburg suscite un tollé chez les alter-mondialistes de l’association Otrik’afo de M. Rajaonah qui critique les pressions intéressées sur le régime de la Transition exercées par la France après les États-Unis, aux dépens de ces derniers. Le collectif des ecclésiastiques issu de l’Eglise réformée FJKM invite le 22 avril prochain les 4 mouvances à Mandriambero pour une grande réunion de réconciliation et de pardon au niveau national. L’association Tanora malaGasy Vonona créée par le président Rajoelina annonce le lancement de discrètes négociations avec les jeunes des partis d’opposition.

Mercredi 21

Nouveau sélectionneur des Barea

Le président de la HAT M. Rajoelina reçoit à Ambohitsorohitra accompagné du ministre des Sports M. Ramamonjisoa et du président de la Fédération Malgache de Football M. Ahmad, le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale des Barea sur contrat de 2 ans, ancien entraineur de l’équipe du Burkina Faso, M. Jean Paul Rabier.

Attentat à Amparibe

La presse annonce l’explosion d’une grenade offensive jetée d‘un véhicule, de nuit, au domicile du ministre de la Justice Mme Razanamahasoa à Amparibe. Le chef de l’EMMO/Reg Analamanga le colonel Ravalomanana expose devant les médias l’avancement de l’enquête sur le coup d’État intercepté ce week-end, dont les auteurs seraient liés à l’affaire des bombes artisanales de juillet 2009, et auraient évoqué des financements de la mouvance de l’ancien chef de l’État, et annonce le démantèlement de divers gangs avec saisie d’armes lourdes dont des fusils à lunette silencieux destinés à des attentats ciblés. Le ministère des Mines, après une réunion d’urgence du secteur pétrolier suite à l’explosion criminelle survenue dans une station-service TOTAL, décide en coopération avec les forces de l’ordre -qui établissent de nouvelles stratégies locales en matière de sécurité- la protection généralisée des stations de distribution d’essence dans la capitale.

Jeudi 22

La CENI en conclave

Signature au siège de l’ORTM de la charte d’éthique de l’Information en période électorale rédigée par les directeurs de publications et responsables de médias tant publics que privés de toute l’île, sous l’égide du ministère de la Communication, tandis que la Commission électorale nationale indépendante se réunit en conclave sous la présidence de M. Rakotomanana pour une session de formation générale après l’installation de ses démembrements territoriaux

Invitation officielle

La presse annonce le lancement d’une invitation officielle au sommet de Johannesburg transféré à Pretoria de M. Chissano, émissaire de la SADC et chef de l’Equipe de médiation du groupe International de contact, du 26 au 28 avril 2010, en vue de la signature d‘une nouvelle convention entre les 4 mouvances sur la base d’élections consensuelles et inclusives autorisant une reconnaissance par la communauté internationale du régime de la Transition. Le président Rajoelina, lors d’une visite impromptue en présence du ministre de l’Aménagement du territoire M. Randrianainarivelo et du PDS de la capitale M. Razafindravahy au chantier de reconstruction de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo en voie d’achèvement après son incendie il y a 38 ans, annonce qu’il n’est pas question pour lui de perdre encore du temps en se rendant à Pretoria pour reprendre sur une invitation-surprise de M. Chissano les négociations de Maputo et Addis-Abeba ; il s’est déclaré favorable à un sommet de simple signature sur la base du protocole d’accord présenté par la France et l’Afrique du Sud accepté par les parties et portant sur la tenue d’élections consensuelles gérées conjointement au niveau d’un gouvernement de la Transition ouvert à toutes les mouvances. Les commissions Défense et sécurité et Relations internationales de la HAT se sont réunies dans l’après-midi à Anosikely pour déclarer leur soutien à l’approbation par le président Rajoelina de cet accord dans le cadre de la convention nationale d’Ivato. Le porte-parole du parti TIM M. Raharinaivo dénonce une nouvelle proposition de la France non acceptable par la mouvance Ravalomanana car ne prenant pas en compte l’esprit de Maputo et le rétablissement de l’ancien Parlement suspendu par la Transition. Le collectif des ecclésiastiques ne réunit pour ses assises de grand pardon au centre biblique de Mandriambero que les mouvances Ravaloamana et Zafy, les mouvances Ratsiraka et Rajoelina s’étant récusées, la première s’en tenant au Comité national de réconciliation de la charte de Maputo, la seconde réclamant des rencontres préalables sur l’ordre du jour avec le collectif, qui annonce une nouvelle session le 11 mai prochain. Le bureau politique de la branche Jeunes du parti TIM révoque son SG M. Rakotovao favorable à des négociations de Réconciliation avec les jeunes de l’association TGV.

Journée de la Terre

Un atelier de la Coalition paysanne de Madagascar réunissant après séminaires sectoriels des associations des 22 régions de l’île est organisé à Antananarivo à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la terre. La modernisation des techniques agricoles, les politiques de semences et d’engrais, les programmes du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, l’amélioration des revenus des paysans sont examinés. Une trentaine de maires, éducateurs et responsables d’associations d’agriculteurs et commerçants des communes rurales de la région Atsimo Andrefana sont invités par la commune urbaine de Hell-Ville à Nosy Be pour un échange d’expériences de développement local, tandis que le ministère de l’Environnement clôture la campagne annuelle de reboisement à Anosivolakely dans le district d’Ambohidratrimo.

Convention FNUAP/Monaco/Andorre

Signature de convention FNUAP/Principautés de Monaco et d’Andorre, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial, en faveur des droits de la femme et de l’enfant dans le Sud de l’île, où le nouveau chef de la région Androy, M. Fiandraza doit être installé officiellement demain, en présence du ministre de l’Économie M. Fienena, qui effectue une visite à Taolagnaro pour évaluer l’environnement économico-social du projet minier Qit Madagascar Minerals dans la région Anosy.

Vendredi 23

Invitation officielle bis

Un communiqué des ambassadeurs de France et d’Afrique du Sud SE MM. Chataigner et Mogkethi à Antananarivo annonce une visite chez le président Rajoelina à Ambohitsorohitra pour lui confirmer une invitation officielle en vue de la tenue le 28 avril 2010 d’un sommet en Afrique du Sud sous la présidence de M. Zuma accompagné de M. Chissano médiateur du groupe international de contact issu de la SADC, pour finaliser avec l’ancien président Ravalomanana un accord de sortie de crise dont les principaux termes auraient été approuvés par les deux parties, les anciens présidents Ratsiraka et Zafy étant invités à s’y associer ultérieurement. Les deux ambassadeurs se rendront également à Pretoria. Concernant le sommet de Pretoria, le vice-président de la HAT M. Roland Ratsiraka met fermement le régime en garde contre toute amnistie accordée, dans le cadre du nouvel accord à signer, au président Ravalomanana, dont le porte-parole M. Randrianarisoa publie depuis l’Afrique du Sud un communiqué rappelant qu’aucun protocole n’est encore établi avec le président de la HAT, simplement un cadre de discussion -en fait présidée par M. Chissano- sur l’organisation des élections et le retour à la stabilité démocratique au niveau de divers arrangements transitionnels. Le communiqué rédigé en anglais évoque toutefois l’implication dans les discussions de la question de l’amnistie.

Institut Médical de Madagascar

L’Institut Médical de Madagascar dirigé par le Dr Rakotovero, axé sur la télémédecine utilisant les Nouvelles technologies de l’information et de la communication er le Panafrican Network, financé, équipé en téléconsultation et télé-expertise et mis en liaison avec des réseaux d’organismes spécialisés en Inde, est inauguré à Ampefiloha en présence du ministre des Télécommunications M. Andriamananoro et du vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazanarivelo. Un Pacte social Dina velirano régissant les priorités du secteur social est remis au ministre de la Population Mme Ramaroson, par la plate-forme des organisations citoyennes malgaches de la société civile réunie au Panorama sous l’égide de M. André Ramarosn. Le ministre de la Communication Mme Rabe inaugure à Anosy le 2ème studio d’enregistrement de la télévision nationale malgache installé aux normes modernes grâce à la coopération de la Suisse romande et d’autres partenaires internationaux.

Indépendance du Sénégal

Le 50ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal est célébré avec faste au centre de conférences international d’Ivato à l’invitation de l’ambassadeur SE M. Coly, en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre le général Vital, de représentants du corps diplomatique et de personnalités politiques de tous bords.

Samedi 24

Serment à Tanjombato

La Mouvance Madagascar se réunit au MAGRO Tanjombato pour, vêtus emblématiquement de rouge -Ratsiraka- de vert -Ravalomanana- et de blanc -Zafy- prêter serment, en présence des délégations des 3 chefs de file légalistes en partance pour le sommet de Pretoria, de fidélité à la charte de Maputo et Addis-Abeba, et dénoncer l’ingérence coloniale de la France pour imposer une sortie de crise conforme à ses intérêts. Le parti Matsilo de M. Ranjivason membre de la HAT, réuni dans la capitale, exprime son soutien à la participation du président Rajoelina au sommet de Pretoria pour régler définitivement la crise par le biais d’élections reconnues par tous.

Présentation du FSC

Présentation au Panorama de la nouvelle plate-forme FPSC Front pour la sortie de crise regroupant divers partis et entités politiques et de la société civile dont MONIMA, MTS, AME, HPM, GRAD Iloafo, Yambatra, FIDEM, GE, se disant oubliés des négociations de Pretoria, en présence des responsables dont M. Monja qui évoque la nécessité de la tenue d’une solution malgache, avec conférence nationale de réconciliation avant les élections coopération avec les forces armées.

Dimanche 25

Journée de Lutte anti-paludisme

La journée mondiale de lutte contre le paludisme est célébrée par le biais de diverses manifestations de sensibilisation et distributions de moustiquaires, vaccins, vermifuges et vitamines aux enfants et femmes enceintes à Maevatanana en présence du vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazanarivelo, du représentant de l’OMS et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Sofia. Lancement de la traditionnelle semaine de la santé de la mère et de l’enfant qui débute également à Ampanihy et Brickaville ainsi que dans divers chefs-lieux de districts de l’île.

Chambre de commerce en Analanjirofo

L’antenne de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la région Analanjirofo est installée officiellement à Fénérive-Est sous l’égide du ministère du Commerce, en présence des autorités et élus conduits par le chef de région M Saina Michel qui évoque les potentialités locale en matière de produits d’exportation.

FFKM : culte de pardon

Après l’échec du culte organisé pour réunir les 4 mouvances à Mandriambero par le collectif des ecclésiastiques issus de la FJKM et les menaces d’interpellation du pasteur Andriamisata impliqué dans des échauffourées avec les forces de l’ordre à Ambohimamory, le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, organise à son tour au siège de l’Eglise réformée à Antananarivo un grand culte de pardon en présence des chefs des 4 Églises membres ; quelques responsables politiques neutres ou d’opposition répondent à l’invitation.

Lundi 26

Statuts du CSMME

Les statuts du CSMME, Conseil supérieur mixte de médiation et d’éthique, Conseil militaro-civil d’appui souhaité être placé au rang des institutions de la Présidence de la HAT, sont présentés officiellement au Panorama par son fondateur le général Rakotonandrasana accompagné de M. Zaranaina, qui détaille ses objectifs : la médiation aux niveaux politique, économique, juridique, social, international entre le public et l’État, pour éviter les crises et violences populaires à répétition. Le Conseil est constitué d’experts répartis en 3 organes, médiation, sécurité et défense réservé aux forces de l’ordre tous corps confondus, Concorde nationale regroupant des sages, notables, responsables ou religieux de la société civile dans les régions, tant au niveau traditionnel que moderne.

Malagasy miray

L’association Malagasy miray Tanindrazana mandroso Malgaches unis, nation en progrès créée par le Père Raymond Ratongavao et le pasteur Nestor Razafindramanitra, axée sur la réconciliation nationale hors du champ politique et des mouvances, ouverte à toutes origines, âges et confessions, prônant la solidarité pour le développement, l’unité nationale, la paix sociale et les valeurs traditionnelles malgaches, est présentée à la presse au Colbert, en présence de nombreux observateurs de la société civile, dont le journaliste Maka Alphonse et les artistes Henri Ratsimbazafy et Jaojaoby. Le collectif des organisations citoyennes CCOC exige que le peuple soit informé d’urgence des tenants et aboutissants du sommet de Pretoria conçu dans les coulisses de la diplomatie, ainsi que du protocole d’accord qui doit y être signé bien qu’ignoré de tous, et censé engager le pays.

Congrès des Botanistes

Un congrès mondial des botanistes est organisé au centre de conférences international d’Ivato sous l’égide de l’AETFAT association pour l’étude de la taxonomie de la flore d’Afrique tropicale et du ministère de l’Enseignement supérieur, en présence de 350 experts de tous les continents. La préservation des espèces menacées et le développement durable seront au centre des travaux. 11.217 espèces de flore sur 14.000 présumées sont identifiées et répertoriées, dont 84% endémiques, à Madagascar.

Mardi 27

Délégations pour Pretoria

La délégation de la mouvance Rajoelina, après un Conseil des ministres à Ambohitsotohitra -le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson s’étant envolé avec le SG M. Resampa et le Conseiller de la Présidence M. Ratsirahonana la veille pour les dernies détails protocolaires- et les délégations des 3 mouvances Ravalomanana, Zafy et Ratsiraka ensemble, composées des chefs de files appuyés de 7 membres chacune, s’envolent pour Pretoria dans le cadre de la tenue du sommet, présidé par le président sud-africain M. Zuma sous l’égide de la France, de l’Afrique du Sud et de la SADC, de finalisation des négociations consensuelles et inclusives de sortie de crise. Si M. Rajoelina, évoquant la nécessité impérative de cette sortie de crise et de la clôture de la Transition avec ou sans accord à Pretoria, précise à Ivato que la discussion se limitera à l’organisation des élections en vue de la mise en place de la IVème République sur la base d’un gouvernement d’ouverture inscrit dans la convention d’Ivato, la mouvance Ravalomanana annonce récuser la nouvelle feuille de route présentée par la France et acceptée par la HAT, et exige de nouvelles négociations, les 2 aitres mouvances ne comptent pas faire de la figuration à la signature de la convention dont elles se disent aucunement informées, et se déclarent en faveur d’une reprise des pourparlers sur la base des accords de Maputo comprenant une amnistie générale, s’en remettant à la médiation de M. Chissano, émissaire de la SADC invité au titre du groupe international de contact. La presse évoque la présence à Pretoria de SE M. Marquardt ambassadeur des USA aux côtés de SE MM. Chataigner et Mogkethi ambassadeurs de France et d’Afrique du Sud à Madagascar, ainsi que du Secrétaire d’État français à la coopération M. Joyandet, du président de la commission africaine M. Ping, du président de la commission paix et sécurité de l’union africaine M Lamamra et du Secrétaire exécutif de la SADC.

Délégation d’Opérateurs chinois

Une délégation d’opérateurs de Chine est en visite de prospection de partenariat à Madagascar dans divers secteurs, une première vague s’intéresserait aux produits miniers – chrome, or et pétrole- d’autres qui suivront à l’électronique, l’agro-alimentaire, les gemmes, le BTP, le tourisme. La délégation est reçue à la HAT à Anosikely par M. Joseph Yoland qui préside le nouveau Comité de relance économique stratégique mis en place par cette institution en faveur d’une gestion rationnelle et souveraine des richesses du pays et des investissements pour un véritable développement.

Atelier Tourisme

Un atelier sur le tourisme sexuel impliquant les enfants appuyé par des organisations françaises spécialisées avec lesquelles des accords de partenariat ont été signés lors d’une mission à Paris, est organisé en présence des ministres du Tourisme Mme Andreas et de la Population Mme Ramaroson, ainsi que de tous les opérateurs du secteur, jusqu’aux transporteurs, qui s’engagent à prendre, dans les grandes zones touristiques sensibles du Nord au Sud de l’île, des mesures et effectuer des sensibilisations sur un Code déontologique à établir tant au niveau des nationaux que des étrangers, en faveur de la protection de la jeunesse du pays.

Le coup d’État manqué en Justice

Le Tribunal d’Antananarivo prononce à Anosy, sous haute sécurité, son verdict : l’incarcération à la maison de force de Tsiafahy de 20 sur 23 des responsables interpellés lors de la tentative de coup d’État avortée du 18 avril dernier. Les participants s’étant spontanément présentés à l’enquête sont épargnés, 3 des inculpés dont 2 colonels ont obtenu la liberté provisoire.

Mercredi 28

Sommet de Pretoria

La rencontre au sommet entre MM Rajoelina et Ravalomanana débute à la Presidential Guest House à Pretoria à 15 heures locales sous la présidence du chef de l’État sud-africain M. Zuma qui aurait accordé 4 à 6 heures de délai à la session axée sur des questions spécifiques, avant d’inviter les anciens présidents Ratsiraka et Zafy à conforter le débat général, dont le médiateur de la SADC M. Chissano devait préciser lors d’un point de presse tenu au Sheraton à 14 heures l’organisation protocolaire mais pas l’ordre du jour, rappelant la liste des invités pressentis au sein de l’union africaine. Dans l’après-midi, le président Rajoelina s’entretient avec la presse malgache pour dénoncer les menées de l’ancien chef de l’État, après que M. Andrianirina ait annoncé à ses partisans sur les ondes de radio Fahazavana son retour au pays samedi, une désinformation alors qu’alors qu’aucun accord n’a encore été conclu : le sommet présidé par le président Zuma accompagné de MM. Chissano et Ping, sera uniquement consacré à la signature de la convention de sortie de crise franco-sud-africaine en faveur d’élections législatives rapides gérées par un gouvernement d’union nationale -acceptée intégralement malgré quelques réticences sur certains points- mais aucune question spécifique ne sera abordée, notamment à propos de l’amnistie qui reste du ressort de la loi, ou des biens de M. Ravalomanana soumis à la justice -le projet de protocole d’accord proposant quant à lui une médiation et un audit internationaux en ces matières-, des exigences personnelles inacceptables selon le président de la HAT. Le président Ravalomanana s’en tient à la stricte application des accords de Maputo et Addis-Abeba. Le président Zuma demande le report de la rencontre entre les deux chefs d’État pour étude approfondie du dossier. Les négociations séparées se poursuivent ; interrompues de nuit, elles reprendront demain.

Meetings et manifestations

La Mouvance Madagascar organise un meeting avec invitation aux travailleurs du groupe TIKO créé par le président Ravalomanana en faveur de la sortie de crise, des accords de Maputo et de la réconciliation nationale au stade d’Alarobia, quelques mécontents s’en prennent à l’enceinte du MAGRO d’Ankorondrano à la sortie de la manifestation. A Antsiranana, où des échauffourées entre étudiants de l’université et forces de l’ordre sur fond de retard de bourses ont fait un mort et 6 blessés la veille, les présidents des universités de l’île publient un communique de solidarité avec leur collègue du Nord ; une délégation conduite par le ministre de l’Enseignement supérieur et les hauts responsables de la Gendarmerie nationale, bourses débloquées, la HAT prenant en charge les blessés, se rend à Antsiranana. Tandis que le pasteur du collectif des ecclésiastiques Andriamisata inquiété après des troubles publics dans sa paroisse d’Ambohimamory et le chef de l’EMMO/Reg et le colonel Ravalomanana  classent l’affaire lors d’un culte de réconciliation local, le colonel Lilyson Commandant du FIS évoque devant la presse des bavures en banditisme armé de certains éléments de la Force d’Intervention Spéciale, réclamant un cadre juridique pour ce corps particulier, son collègue le colonel Andrianasoavina annonce vouloir prendre du recul face à ces évènements et sa nomination comme attaché militaire de  l’ambassade à Paris.

Document-cadre de refondation

Tandis que le Premier ministre le général Vital se rend à Ambovombe dans le cadre de l’installation du nouveau chef de la région Androy M. Fiandraza, accompagné du nouveau bureau remanié de l’Office national de nutrition sous tutelle de la Primature, un Document-cadre de refondation de politique  économique et sociale  pour les 5 prochaines années est adopté en séance plénière par la HAT à Anosikely ; présenté par M. Mahazoasy, élaboré par un staff d’experts commis par la commission économique, il préconise la mise en place d’un nouveau système de gestion des finances publiques et la création de diverses institutions en faveur de la relance de l’économie nationale et de la répartition équitable des fruits de la croissance à tous les niveaux des collectivités décentralisées -fonds d’assistance  économique et social, fonds de développement social, caisse nationale de sécurité sociale, crédit de développement, banque nationale en soutien au secteur privé. Un accord sur l’assainissement des recettes budgétaires est signé entre le SAMIFIN Service de renseignement financier, le BIANCO bureau indépendant de  lutte anti-corruption et le Trésor public. Le vice-président de la HAT M. Ratsiraka organise demain en séance plénière une conférence-débat sur les Conséquences de l’impunité à Madagascar en présence d’experts juridiques et du milieu des affaires. A l’instar d’opérations menées dans d’autres districts de l’île, le ministre a.i. de la Décentralisation Mme Manorohanta distribue dans la commune d’Ambohidratrimo 1.000 titres fonciers accordés aux paysans, en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Analamanga M. Randriambololona

Madagasikara mandroso

Le nouveau parti Madagasikara mandroso sera présenté à la presse le 4 mai prochain par sa fondatrice Mme Yvette Sylla, épouse de l’ancien président de l’Assemblée nationale décédé. Mme Sylla dirige actuellement l’association de la société civile PANEC plate-forme des acteurs non étatiques et catholiques axée sur les œuvres sociales.

Jeudi 29

Sommet de Pretoria suite

Après un tête-à-tête entre le président de la HAT M. Rajoelina et l’ancien président M. Ravalomanana la rencontre au sommet des 4 chefs de file se déroule enfin de nuit à la Presidential Guest House à Pretoria, sous l’égide du chef de l’État sud-africain M. Zuma. M. Rajoelina lors d’un point de presse en soirée avait réitéré qu’il n’était pas habilité à accorder une amnistie au nom des victimes de la tuerie du 7 février 2009, le retour immédiat de M. Ravalomanana au pays menaçant la paix civile, et qu’une présidentielle avant des législatives n’était pas envisageable au vu du délai préalable de mise en place de la constitution. La mouvance Ravalomanana maintient exclure toute élection sans la présence de l’ancien chef de l’État. La rencontre se poursuivra demain à la requête du président Zuma, la presse évoque enfin l’ultimatum en fin de mois de l’armée à la HAT pour la sortie de crise -le bilan du sommet de Pretoria fera l’objet d’une réunion commune la semaine prochaine- et les rencontres particulières entre M. Joyandet et SE M. Marquardt respectivement avec MM. Ravalomanana et Rajoelina.

Vendredi 30

Sommet de Pretoria fin

Echec du sommet de Pretoria après le refus de signer la donvention proposée par la communauté internationale et négociée par les 4 chefs de file des mouvances, le président Ravalomanana s’en tenant à la condition de l’amnistie, le président Rajoelina refusant tout retour aux accords de Maputo et Addis-Abeba abrogés par la HAT, réclamé  par la mouvance Zafy qui s’y voyait réserver le Comité national de réconciliation, mais se disant prêt à signer le protocole d’accord élaboré par la France et l’Afrique du Sud sur la constitution d’un gouvernement d’union nationale pour organiser les élections, la mouvance Ratsiraka exigeant un scrutin présidentiel avant les législatives et un Premier ministre issu de ses rangs. Le médiateur mandaté par la SADC M. Chissano se montre toutefois optimiste sur des progrès de la réconciliation nationale, et évoque une nouvelle rencontre entre les 4 mouvances dans 15 jours.

CUA : nouveau centre de secours

Inauguration à Andravoahangy sous l’égide de la commune urbaine d’Antananarivo d’un  nouveau centre de secours, deuxième caserne de pompiers après celle de Tsaralalana, en présence du PDS M. Razafindravahy et des autorités du 3ème Arrondissement, ainsi que du Commandant en chef de la Gendarmerie nationale le général Razafindrakoto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    MAI

Samedi 1er

Retour de Pretoria

Les délégations des 4 mouvances politiques réunies durant 3 jours à Pretoria rentrent sans avoir signé la convention de sortie de crise proposée par la communauté internationale lors d’un ultime sommet placé sous l’égide du président sud-africain M Zuma. Le président Rajoelina expose devant la presse à Ivato l’échec des négociations imputé aux autres mouvances qui ont insisté sur le retour aux accords de Maputo et une amnistie immédiate pour l’ancien chef de l’État non prévus dans le projet de convention franco-sud-africain. Il annonce la mise en place rapide, après une rencontre avec les forces armées dès lundi sur la feuille de route de sortie de crise, d’un nouveau gouvernement chargé d’organiser les élections et de mener le pays vers la IVème République sur la base d’une Transition consensuelle et inclusive, mais qui a selon lui, assez duré. L’amiral Ratsiraka accuse sur les ondes de Radio France Internationale le président de la HAT de renier sa signature et sa parole et d’avoir changé d’avis inexplicablement après avoir donné son accord à la formation d’un gouvernement d’union nationale conforme à la charte de Maputo et promis la finalisation de quelques points en suspens à Pretoria dans 15 jours. Il réclame toujours l’application stricte de cette charte et appelle aux sanctions internationales contre le régime actuel, son retour au pays dépend iniquement d’une réhabilitation de son domicile promise mais encore non effectuée à ce jour.

Fête des Travailleurs

La fête des travailleurs est célébrée en ordre dispersé par diverses manifestations récréatives et conférences, excluant tout défilé en ville, les centrales et syndicats réclament la fin des luttes politiciennes et le retour à l’emploi, assortis des traditionnelles revendications sur les salaires et pensions ne suivant pas l’augmentation du coût de la vie, avec révision de la grille indiciaire des agents de l’État.

Lundi 3

L’armée à Iavoloha

Le président de la HAT M. Rajoelina reçoit à Iavoloha les hauts responsables des forces armées réunis en conclave la veille, pour évoquer la feuille de route de sortie de crise après l’échec du sommet de Pretoria, et la constitution d’un gouvernement d’ouverture chargé de contrôler l’organisation de l’élection de l’Assemblée constituante sous l’égide de la Commission électorale nationale indépendante. M. Rajoelina récuse, lors d’une conférence de presse tenue en soirée, les accusations de volte-face et de mensonge lancées par les 3 mouvances à son endroit, après les déclarations de M. Chissano, l’objectif du sommet de Pretoria avec l’ancien chef de l’État étant la signature d’un accord déjà mutuellement accepté dans ses grandes lignes sur la base du projet de convention proposé par les ambassadeurs de France et d’Afrique du Sud et corroboré par un communiqué officiel. Les 3 mouvances auraient elles-mêmes rajouté lors de la rencontre de nouvelles conditions au titre des accords de Maputo non prévues au départ, inacceptables pour la HAT. M. Rajoelina propose enfin la formation d’un gouvernement ouvert à tous, mais neutre pour garantir la transparence des élections, la Transition devant impérativement s’achever avant la fin de cette année. Le Quai d’Orsay dans un communiqué publié à Paris souhaite la poursuite du dialogue pour la sortie de crise.

Présidence de la Cour suprême

Installation officielle et prestation de serment au palais de Justice d’Anosy du premier président de la Cour suprême Mme Rajaonera Cécile, en présence du Garde des Sceaux Mme Razanamahasoa et de la grande famille juridictionnelle. La présidente de l’université de Fianarantsoa est également installée ce jour dans la capitale du Betsileo. La journée mondiale de la liberté de la presse est célébrée par diverses manifestations et conférences au CITE centre d’Information Technique et économique à Ambatonakanga sous l’égide des Club des Journalistes Doyen, en présence du ministre de la Communication Mme Rabe, des journalistes de plusieurs médias lauréats d’un concours pour le Meilleur reportage 20I0, se voient remettre pour leur part des trophées au centre culturel américain à Andranomena par l’ambassadeur des USA SE M. Marquardt.

Condamnation de l’UE

La presse publie les conclusions de la commission européenne réunie depuis le 26 avril 2010 à Bruxelles pour évoquer le dossier Madagascar, condamnant l’unilatéralité de la feuille de route de la HAT qui remettrait en cause l’esprit et la lettre des accords consensuels et inclusifs signés à Maputo et Addis-Abeba, et décidant la clôture des consultations engagées avec le régime de la Transition depuis le 9 juin 2009 sur la base de l’article 96 de l’accord de Cotonou, ainsi que la suspension des appuis budgétaire prévus aux programmes des 9ème et 10ème FED pour un total de 630 millions d’€.

Mardi 4

Les Sous-officiers devant la presse

Les Sous-officiers des Forces d‘Intervention de la Gendarmerie Nationale de Fort Duchesne publient un communiqué appelant les forces armées à prendre totalement leurs responsabilités pour la sortie de la crise, écartant les mouvances politiques de la formation du gouvernement, prônant la mise en place d’un Conseil militaire pour gérer la Transition. Mme Sylla annonce officiellement la création de son parti Madagasikara Mandroso MAMAN, évoquant sa candidature aux prochaines élections.

Journée du pétrole

Le ministre des Mines M. Ratovomalala expose à la presse à l’occasion de l’organisation d’une Journée technique du secteur pétrolier amont les tenants et aboutissants de ce produit stratégique en pleine expansion à Madagascar. 16 compagnies internationales opèreraient à ce jour, 24 contrats ayant été signés avec l’OMNIS Office des Mines nationales et Industries Stratégiques on shore et off shore, encore au stade de l’exploration, recherches et études, la phase de production et d’exploitation ne pourrait intervenir qu’après 3 ou 4 ans. 259 nouveaux blocs seraient proposés sur appel d’offres avant la fin de cette année avec une refonte du Code pétrolier, enfin, la compagnie chinoise Sunpec envisagerait la construction d’une raffinerie dans le Sud de l’île.

Nouveaux Peace corps

24 nouveaux volontaires du Peace corps prêtent serment, après une formation de 8 mois, à la Chancellerie d’Andranomena, auprès de l’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt ; ils opèreront pour 2 années dans les domaines de l’environnement et de l’appui aux micro-entreprises et PME.

Mercredi 5

Les forces armées à Ambohitsorohitra

Les hauts responsables des forces armées sont reçus à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina pour poursuivre l’examen de la feuille de route de sortie de crise et de la formation d’un gouvernement militaro-civil d’union nationale chargé d’organiser les élections.

Naissance de l’Observateur

Un nouvel hebdomadaire bilingue publie son N° 0 à Antananarivo, l’Observateur se voudrait selon la presse un pendant du Canard enchainé dont il a épousé la maquette et le ton. Le rédacteur en chef en est Belanto, ancien journaliste au journal catholique Lakroa.

Jeudi 6

Les partis à Iavoloha

Le président de la HAT M. Rajoelina reçoit à Iavoloha les leaders des forces politiques pour évoquer la feuille de route de sortie de crise, le gouvernement d’union nationale et l’organisation des élections. De nombreux chefs de partis -dont certains d’opposition- répondent à l’appel, refusé par les 3 mouvances d’opposition qui déclarent s’en tenir toujours aux accords de Maputo. Le président de la CENI M. Rakotomanana annonce que la date proposée au 12 août pour le referendum constitutionnel évoquée par la presse dépendra du gouvernement mis en place par les élections, le chef de l’État avait proposé lors de sa rencontre avec les militaires le 3 mai dernier un referendum le 11 août, des législatives le 15 septembre et la présidentielle les 3 et 10 novembre. Le chef d’État-major général des forces armées, le général Ndriarijaona accompagné du Commandant en chef de la Gendarmerie nationale le général Razafindrakoto, déclare enfin devant la presse l’acceptation par l‘armée de la feuille de route du président Rajoelina ; elle ne proposera toutefois, en tant qu’Institution neutre, aucun nom pour le gouvernement d’union mais ne s’opposera pas à des nominations de techniciens en tant que citoyens nationaux recrutés en son sein. Les sous-officiers du FIGN indisciplinés multipliant les déclarations politiques publiques seront par ailleurs sanctionnés, le colonel Andrianjafy mis en cause dans ce cadre, aurait par ailleurs d’ores et déjà été remplacé.

Foire Internationale de Madagascar

La Foire Internationale de Madagascar est ouverte au centre de conférences international d’Ivato en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre le général Vital, organisée en coopération avec les Chambres de commerce africaine et francophone, de l’océan Indien et de Maurice, elle regroupe 70 stands d’entreprises étrangères implantées localement sur 303, axés sur les secteurs agribusiness et tourisme, mais également BTP, informatique et communications, finances et artisanat. Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo présente à Anosy le Plan d’urbanisme directeur révisé depuis 2004, pour 7 grandes villes de Madagascar, réalisé sur fonds propres de son Département et assorti de sanctions en cas de fraudes domaniales.

Vendredi 7

Consultations à Ambohitsorohitra

Tandis que les consultations en vue de la constitution d’un gouvernement d’union se poursuivent à Ambohitsorohitra, et que la CENI réunit les 22 chefs de régions en vue des élections, une manifestation d’opposition annoncée par le parti FTSV de M. Mamonjisoa à Ambohijatovo est ajournée. Le FTF Fiombonana ho anny Tena Fanovana union pour le vrai changement, représenté par MM. Voninahitsy, Pety Rakotoniaina et Zakahely, reçu par le président de la HAT, réclame devant la presse l’organisation d’un dialogue politique général au niveau des partis, axé sur la future constitution et l’amnistie dans la perspective des prochains scrutins. Le MMTM Malagasy miray tanindrazana mandroso du Père Ratongavao qui prône hors toute implication politique, la paix sociale, réunit dans la capitale de nombreux représentants de partis en vue d’une solution consensuelle malgacho-malgache à la crise, une initiative reprise pour sa part par l’association des rois et notables traditionn0els qui appellent à une réconciliation selon les valeurs ancestrales, rejetant des négociation politiciennes inopérantes.

Fifananpiana malagasy : 60ème anniversaire

Le Fifanampiana malagasy, Comité malgache de solidarité célèbre à Antananarivo son 60ème anniversaire sous la direction de Mme Rabesahala, par le biais d’une exposition axée sur ses œuvres sociales, en présence du ministre de la Population Mme Ramaroson qui relève, en phase avec une ouverture internationale déjà ancienne, les objectifs patriotiques de l’association, qui a érigé une stèle commémorative à Moramanga haut lieu du nationalisme malgache.

Samedi 8

Journée de la Croix Rouge

La journée mondiale de la Croix rouge et du Croissant rouge est célébrée à Antananarivo et plusieurs districts par la Croix rouge malgache sous la direction de M. Rakotondranja par diverses manifestations, des distributions de vivres, des formations au secours d’urgence en cas de catastrophes naturelles, le thème retenu cette année est l’Urbanisation et ses conséquences.

Armistice à Anosy

Célébration au Mausolée d’Anosy du 65ème anniversaire de la victoire des alliés et de l’armistice de la 2ème guerre mondiale, en présence de l’ambassadeur de Russie, du Premier ministre le général Vital et de responsables de l’armée ainsi que d’Anciens combattants de Madagascar. Une réception est offerte à la résidence de Russie.

Culte à Antsonjombe

Un nouveau culte pour la nation est organisé à Antsonjombe par le collectif des ecclésiastiques issus de la FJKM Eglise réformée de Madagascar, en présence de représentants des 3 mouvances d’opposition, qui tiennent sans grande affluence meeting à Toamasina et Antsirabe pour réclamer la tenue d’un sommet Pretoria II en faveur des accords de Maputo. M. Monja, qui rencontre à Tsiroanomandidy les membres de l’association FIZATOBO des Zanak’i Toliara axée sur l’appui à la filière élevage dans cette région carrefour du commerce de bovidés en provenance du Sud, rappelle que seule la tenue d’une conférence nationale peut résoudre la crise à Madagascar et non la simple mise en place d’un nouveau gouvernement militaro-civil semblable au précédent ; il incite les tenants du pouvoir à démissionner s’ils ne parviennent pas à clôturer la Transition.

Lundi 10

Journée de l’Europe

L’ambassadeur de France SE M. Chataigner déniant toute présentation de plan de sortie de crise, se déclare avec divers diplomates présents, après la publication de plusieurs droits de réponse à des articles de presse émanant de l’opposition et accusant son pays d’ingérence dans les affaires malgaches, en faveur de la poursuite des négociations et de la réconciliation, à l’occasion de la réception offerte par le délégué de la commission, européenne M. Tezapsidis pour célébrer la journée de l’Europe. Par souci de neutralité, aucun représentant de la classe politique n’a été invité, déclare ce dernier, qui réaffirme la poursuite d‘une aide humanitaire évaluée à 280.000 €, à quelques jours de l’examen à Bruxelles des sanctions réclamées par l’union africaine contre Madagascar pour non retour à l’ordre constitutionnel. La suspension du 10ème FED est évoquée, si les sanctions ciblées seraient écartées. Le ministre du Commerce M. Rakotonirina évoque la visite de prospection dans la Grande Île d’une délégation d’opérateurs conduite par M. Sven Erikat Directeur de la coopération internationale et des nouveaux marchés de la Fédération allemande des entreprises de la mode et du textile, pour évaluer les possibilités de partenariat avec les zones franches textiles locales après le retrait de l’éligibilité malgache à l’Agoa américaine.

L’Administration en grève

Les administrateurs civils réunis au sein du syndicat Synad présidé par M. Ralevason -suspendu de ses fonctions après sa nomination à la CENI- annoncent une grève d’avertissement demain en vue d’un blocage général de l’administration dans tous les districts de l’île au cas où s’avèrerait fondée la rumeur de mise en place de membres de l’armée ou de la Police à la tête de la vice-Primature chargée de l’Intérieur à qui aurait déjà été retirées la sécurité publique attribuée à la Police, les Préfectures, la Décentralisation et… les élections, ainsi que des régions dans le cadre du remaniement ministériel. Les agents du Trésor public s’apprêtent également à une grève nationale d’avertissement et de protestation face à diverses opérations frauduleuses concernant notamment des faux et usages de faux sur les comptes de dépôts leur ayant été indument imputées. Toutes les opérations du Trésor seraient actuellement bloquées sur ordre du DG M. Robimanana qui dénonce l’existence d’un réseau de faussaires lié aux marchés publics, pour une journée de réflexion, dans l’attente d’un audit interne du Conseil de discipline budgétaire et financière. M. Monja président du parti MONIMA évoque à l’occasion de la présentation des condoléances au camp Ratsimandrava où est exposée la dépouille du général Bory décédé, l’éventualité de la formation d’un gouvernement parallèle face à l’unilatéralité de l’initiative du président Rajoelina. Il propose une action en justice d’envergure en faveur des victimes du travail au Liban. M. Andrianirina chef de délégation de la mouvance Ravalomanana annonce à la presse que le sommet de Pretoria II aura bel et bien lieu à la fin de cette semaine avec ou sans la présence du président de la HAT.

Mardi 11

Cycle de Forums au CCAC

Le centre culturel Albert Camus appuyé par le Service de coopération culturelle de l’ambassade de France organise dans le cadre du fonds d’Alembert, un cycle de 4 forums consacrés au thème 2010 Madagascar en transition, sorties de crise, animés par des intervenants experts en sciences politiques et universitaires de haut niveau tant français que malgaches, dont MM. Darbon, Gaulme, Rasoarahona, Mme Raoelina Andriambololona.

Projet KMF/CNOE

Le président du KMF/CNOE M. Razafindraibe expose devant la presse les résultats d’une enquête sur 10 districts concernant l’observation des élections réalisée en coopération avec Focus Développement : les femmes et les jeunes sont particulièrement touchés par rapport à l’information en matière d’élections, et un nouveau projet Implication des citoyens dans le processus électoral à Madagascar de sensibilisation est présenté à cette occasion.

Mercredi 12

Déclaration de M. Rajoelina

Le président de la HAT M. Rajoelina déclare en soirée sur les ondes de la RTM qu’il renonce, se conformant aux promesses faites au peuple Place du 13 mai de mener la Transition à la IVème République, à présenter sa candidature et à prendre part à la présidentielle, souhaitant achever la Transition dans la neutralité, en se sacrifiant pour ne pas sacrifier le peuple malgache et annonce le calendrier pour les prochaines élections après la tenue d’un dialogue national axée sur l’élaboration de la constitution de la IVème République du 27 au 29 mai : referendum constitutionnel le 12 août, législatives le 30 septembre et Présidentielle le 26 novembre. Il critique la gestion lamentable du pays depuis 50 ans d’indépendance, le manque d’éthique des politiciens ainsi que l’attitude inacceptable des anciens dirigeants qui ont entretenu dans leur propre intérêt la crise politique et semé sciemment le désordre, reniant la lutte populaire en faveur de la démocratie et du développement ; leur sort serait selon lui soumis aux décisions de la justice. Demande leur est faite ne pas se présenter non plus, et appel lancé à l’unité et à la solidarité au niveau national et à la responsabilité au niveau international. Les mouvances d’opposition récusent une nouvelle manipulation unilatérale, créant un verrouillage de la situation qui ne saurait être résolu sans négociations inclusives et consensuelles selon les critères énoncés par l’Europe, accusant la France de faire cavalier seul en soutenant le processus. Le Secrétaire d’État français à la coopération M. Joyandet a en effet immédiatement félicité dans un communiqué publié à Paris le président Rajoelina pour sa décision d’homme d’État responsable ouvrant la voie à un retour à l’ordre constitutionnel et à la reconnaissance internationale, et sa proposition d’élections libres et transparentes avant la fin de l’année, assurant le peuple malgache de l’appui de la France face au défi de ce calendrier. Le SG de l’organisation Internationale de la Francophonie M. Diouf, après une réunion du Parlement francophone à Kinshasa s’exprime dans le même sens.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina deux décrets sont adoptés, l’un créant un Conseil consultatif constitutionnel de 9 membres nommés sur compétence, chargé d’élaborer un projet de constitution de la IVème République à présenter au gouvernement, l’autre convoquant les électeurs au referendum du 12 août 2010. Un Conseil de gouvernement conduit par le général Vital décrète la journée du 14 mai fériée. Le chef du gouvernement félicite le jeune président de la HAT pour la leçon de démocratie donnée aux anciens et évoque un remaniement éventuel réservé à des techniciens, recommandant aux ministres actuels ou futurs désirant se présenter aux élections de démissionner ou ne pas postuler, la gestion de la Transition devant rester neutres dans la perspective des prochains scrutins.

Ambassadeur de Turquie

Le nouvel ambassadeur de Turquie SE M. Ercumund Ahmet présente au vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson à Anosy la copie figurée de ses lettres de créances, reconnaissant ainsi officiellement le régime de la Transition. Le rapatriement de 7 ambassadeurs de l’ancien régime -Allemagne, Italie, France, États Unis, Algérie, Arabie Saoudite, Afrique du Sud- est également à l’ordre du jour, selon le ministre.

Nouvelle invitation à Pretoria

La presse évoque la visite d’une seconde délégation dépêchée par le président sud-africain M. Zuma, toujours conduite par M. Maqetuka et porteuse d’une invitation à un nouveau sommet de négociations entre mouvances à Pretoria la semaine prochaine. Le porte-parole du parti TIM M. Raharinaivo aurait présenté avec quelques députés et sénateurs de l’ancien régime au président de la HAT une nouvelle solution de sortie de crise axée sur l’abrogation de la suspension de l’ancien Parlement qui pourrait donc, ainsi réhabilité, proposer un gouvernement d’union nationale consensuel et inclusif, dans l’esprit d’une convention signée il y a quelques semaines lors d’un round de négociations informelles à Ankorondrano avec le Directeur de cabinet de la Présidence M. Ramamdimbiarison, une initiative privée également présentée à Iavoloha -le président Rajoelina ayant déjà avancé cette proposition rejetée en son temps- mais non cautionnée par le président Ravalomanana et sa mouvance est-il précisé. Tandis que l’opposition et certains secteurs de la société civile invitent l’armée à former un directoire militaire impliquant une démission du président Rajoelina, le parti Leader Fanilo dirigé par M. Esoavelomandroso publie un communiqué se recommandant des concertations générales organisées par la Médiature le 2 février et la Présidence en avril à Ivato, se positionnant pour le vrai changement et réclamant l’organisation de l’élection d’une Assemblée législative constituante garante de légitimité populaire, avant la tenue de tout autre scrutin d’envergure nationale. Le projet d’accord présenté à la signature au récent sommet de Pretoria par l’ancien chef de l’État se réfèrerait selon la presse -sans rapport avec le nouveau projet franco-sud-africain proposé par les ambassadeurs à cette occasion et accepté selon eux par MM. Rajoelina et Ravalomanana- tant à son retour en toute impunité au pays qu’à l’application stricte des accords de Maputo et Addis-Abeba ratifiant l’amnistie, éliminant M. Rajoelina de la présidence unilatérale de la Transition au profit d‘une personnalité nommée par les 4 chefs de file des mouvances.

Jeudi 13

Dépôt de gerbes

Maître Razafinjatovo dit Oh la la accompagné d’une délégation d’anciens militants, dépose Place du 13 mai une gerbe commémorant les évènements et la lutte populaire de 1972.

Réactions de la classe politique

La classe politique dans son ensemble -forces de changement de M. Ramaroson, PSDUM de M. Lahiniriko, MDM de M. Rajaonarivelo, MTS de M. Ratsiraka, AVI de M. Ratsirahonana, Matsilo de M. Ranjivason, Leader Fanilo de M. Esoavelomandroso- accueille favorablement la décision du président de la HAT M. Rajoelina, les 3 mouvances d’opposition réunies en meeting au MAGRO de Behoririka contestent toujours son unilatéralité, s’en tenant au consensus inclusif prôné par la communauté internationale, exigeant la démission du président de la Transition et appelant l’armée à prendre ses responsabilités dans le cadre de la célébration de son 50ème anniversaire, un communiqué du porte-parole de la mouvance Ravalomanana M. Randrianarisoa publié à Johannesburg réclame également la tenue du sommet promis de Pretoria II sur la base des accords signés à Maputo, Le Premier ministre le général Vital lance un sévère avertissement aux éventuels fauteurs de troubles, l’opposition ayant réclamé à cor et à cri le retrait du président Rajoelina et l’ayant obtenu, devrait selon lui se contenter d’une participation citoyenne au dialogue national et d’une propagande démocratique autorisée dans le cadre légal des élections neutres, libres et transparentes, seule issue à la crise reconnue par tous.

Vendredi 14

Forces armées : vers une AG

La presse annonce que 14 généraux de l’armée et de la Gendarmerie retraités ont proposé à l’issue d’une réunion tenue à Ankerana le 12 mai dernier en présence de représentants de l’État-major général dans la perspective de la préparation d’une AG interne, la mise en place d’une charte de la Transition dont l’institution militaire serait le garant, avec la création d’un organisme ad hoc axé sur la réconciliation et l’apaisement au niveau du pays, prônant le retour à la discipline et au devoir de réserve, récusant toute politisation des forces armées mais recommandant la libération des militaires détenue pour motifs politiques et une autonomie budgétaire effective.

SeFaFi : respect de sa parole et démagogie

Deux communiqués du SeFaFi Observatoire de la vie publique publiés à Antananarivo. incitent le premier, à Tenir sa parole et félicite le Président de la Transition M. Rajoelina, pour avoir officiellement confirmé son engagement de n’être pas candidat aux prochaines élections présidentielles. Il y va de la crédibilité des hommes politiques, et de la politique en général. Le second communiqué s’en prend à la décision démagogique de décréter jour chômé et payé, la veille au soir, le vendredi suivant la fête de l’Ascension.

Critiques et propositions

Le président Ravalomanana s’adresse depuis l’Afrique du Sud par téléphone aux partisans du légalisme réunis en meeting à Behoririka, et dénonce violemment la manipulation de M. Rajoelina, les dérives anticonstitutionnelles et anti-démocratiques du régime de la HAT, l’organisation unilatérale des élections ainsi que le forcing de la France, recommandant contestation et abstention, et exige le retour à Maputo et Addis-Abeba. L’ancien chef de l’État dénie toute condamnation hors celle d’une aute cour de Justice et réclame une Commission d’Haute Cour de Justice et réclame une commission d’enquête internationale indépendante dans le cadre des poursuites concernant la tuerie du 7 février 2009. Face à sa protestation sur la suspension illégale des sénateurs, certains médias opposent sa démission en faveur de l’armée et non du président du Sénat comme stipulé par la constitution, face à son exigence de réconciliation et d’amnistie d’urgence, sont rappelées les 7 années de son régime où cette question n’aurait aucunement été abordée. Si l’association TGV de Mme Rakotomavo soutient pleinement l’initiative du président de la Transition, le parti GRAD Iloafo de M. Rabetsitonta, ancien allié du parti TIM, déconseille aux anciens chefs d’État de présenter leur candidature et prône, oubliant Pretoria, des états généraux politiques malgacho-magaches organisés par la société civile neutre, mais le collectif des organisations citoyennes CCOC appelle au rejet de toute résolution unilatérale, avançant la réconciliation nationale comme solution à la crise.

Association Fitia

L’association caritative Fitia conduite par l’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina achève à Ambatondrazaka en région Alaotra Mangoro la tournée de distribution de secours collectés en faveur des sinistrés des inondations du cyclone Hubert, organisée dans les régions Sud-est et le Centre-est de l’île au niveau de la grande caravane de solidarité.

Samedi 15

Promotions à l’ENSOA

Le Premier ministre le général Vital assiste à Toliara aux funérailles du général Bory ancien Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale sous le régime du président Ratsiraka ; il a présidé la veille à l’École nationale des Sous-officiers d’Antsirabe à la sortie officielle de Promotions de 290 éléments ayant suivi des formations spécialisées et été admis à des concours en présence du chef d’État-major des forces armées de général Ndriarijaona et du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Ravelomanana. Le syndicat Synad des administrateurs civils publie à Antananarivo après 2 jours de grève d’avertissement, un communiqué saluant le gouvernement de techniciens promis par le Premier ministre le général Vital et se déclarant décidé à la reprise du travail, notamment dans le cadre de l’organisation en fin de mois du dialogue national lancé par le président de la HAT.

Journée de la Famille

La journée internationale de la famille est célébrée à Fianarantsoa par diverses expositions et manifestations sous l’égide de la région Matsiatra ambony et du ministre de la Population Mme Ramaroson qui relève les effets néfastes de la crise sur les couches sociales fragiles, en présence du PDS de la capitale du Betsileo Pety Rakotoniaina, qui rappelle l’imminence de la commémoration officielle du cinquantenaire de la commune urbaine de Fianarantsoa. Des semences sont distribuées à l’occasion de cette célébration aux associations de paysans.

Violences à Fréquence Plus

La station de radio privée Fréquence Plus fait l’objet d’une intrusion aux 67 Ha lors d’un débat politique organisé entre MM. Ravonison -FDRL Front Républicain Démocrate Légaliste-, Randriamiarisoa -HBM Heriy Politika Mitambatra mouvance Zafy- et Andrianantenaina -Farimbona HAT- de la part d’éléments armés dont l’un en tenue militaire, qui, ayant enfoncé la porte, procèdent à l’arrestation musclée avec déprédations et blessés, de M. Ravonison recherché par la justice, sur mandat pour enquête et arrestation d’urgence, Les forces de l’ordre parvenues peu après sur les lieux, lancent une perquisition au domicile de M. Ravonison, convoqué avec M. Randriamandroso pour enquête au camp de la Gendarmerie de Fiadanana, ce dernier ayant été relâché en soirée. Le chef de l’EMMO/Reg le colonel Ravalomanana révèle que le prévenu était poursuivi depuis les affaires des bombes artisanales et tirs d’Ambohijatovo, mais contrairement à M. Raharinaivo porte-parole du TIM incarcéré à Antanimora à l’époque, il ne s’était pas présenté aux autorités. Il condamne pour sa part les violences opérées à Fréquence Plus et déclare que l’enquête se poursuit pour déterminer les responsabilités de chacun, opposants, chef de l’État-major ou DG de la Police.

Critiques internationales

Tandis que la presse locale dénonce un contrat de 2 millions de $ qui aurait été conclu entre le président Ravalomanana et le chef de l’Equipe de médiation du groupe international de contact de l’Union africaine, émissaire de la SADC, M. Chissano en vue de défendre ses intérêts et autoriser son retour à Madagascar, M. Randrianirina chef de délégation de la mouvance Ravalomanana se pourvoit en appel après l‘échec de sa plainte dans une affaire de contentieux d’un montant à 120 millions Ariary entre Sonapar et sociétés privées lui appartenant. Alors que la Mouvance Madagasikara réunie en meeting à Behoririka annonce de nouvelles manifestations d’opposition en faveur de Pretoria II, la presse annonce que M. Chissano, qui aurait refusé le Plan B de M. Rajoelina qualifié d’unilatéral, préparerait de nouvelles négociations avec les mouvances locales en vue de la tenue d’un nouveau sommet en Afrique du Sud ; le président Ravalomanana s’en tenant avec M. Chissano aux accords signés à Maputo, annonce toujours sa ferme intention de se présenter à la prochaine présidentielle et appelle la communauté internationale à un boycott général du régime de la HAT annonçant sur les ondes de radio Fahazavana son retour au pays avant la fête de l’indépendance.

Lutte contre le cancer

Le Pr Veronesi, ancien ministre italien de la Santé, est fait docteur Honoris causa de l’université de Madagascar, en présence du vice-Premier ministre chargé de la Santé M. Tehindrazarivelo, à l’occasion d’une visite à Madagascar à l’invitation de la fondation Akbaraly à lancer en coopération avec l’OMS, le FNUAP, l’ONG Pathologie sans frontières, l’Institut européen d’oncologie 2001 dont il est directeur et l’Institut Gustave Roussi de Paris ainsi que du Département de la Santé et du corps des paramédicaux, un large programme quinquennal estimé à 20 millions de $, 5 millions étant déjà acquis dont 4 millions de la fondation et du groupe Orange-Madagascar, de dépistage des cancers gynécologiques et mammaire en progression de 10% par an depuis 2008, dans plusieurs régions de l’île -Analamanga, Bongolava, Matsiatra ambony, Boeny. Le ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo préside à Ankatso la sortie officielle de la promotion Arena de 150 diplômés en Maîtrise et DESS de la Faculté d’économie, droit, gestion et sociologie de l’université d’Antananarivo.

Dimanche 16

Intronisation à Morondava

Le nouvel évêque de Morondava Mgr Raharilamboniaina est intronisé officiellement à Morondava au cours d’une grand messe célébrée en présence des évêques des autres diocèses de l’île conduits par l’archevêque d’Antananarivo Mgr Razanakolona, du nouveau Nonce apostolique Mgr Nugent et des autorités et élus locaux menés par le chef de la région Menabe.

Lundi 17

Le 7 février en Justice

L’affaire de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra est renvoyée par la Chambre d’accusation au palais de Justice d’Anosy, en Cour criminelle ordinaire, en présence des responsables de l‘association des victimes AV7. 19 inculpés attendent leur jugement, dont certains déjà incarcérés à Tsiafahy. Le procès de M. Ravonison accusé d’outrage et offense au chef de l’État -pour l’avoir selon la presse accusé d’avoir présenté à Pretoria de faux documents- et placé sous mandat de dépôt à Antanimora est pour sa part fixé par le tribunal au 27 mai prochain, tandis que les violences opérées par les forces de l’ordre contre la station Fréquence Plus qui a porté plainte en déclarant que M. Ravonison n’avait pas été expressément invité mais s’était imposé à l’émission, sont condamnées par le ministre de la Communication Mme Rabe ainsi que par Reporters sans frontières-Afrique. Les journalistes se voient toutefois renvoyés à l’éthique professionnelle, après des déclarations du collectif des ecclésiastiques sur les ondes sur la tenue jeudi 20 mai au stade d’Alarobia, après un appel aux mpiandry -évangélistes exorcistes- du pays, d’un grand culte pour éradiquer le régime satanique actuel et soutenir le MAP Maputo-Addis-Abeba-Pretoria, référence à l’ancien programme de développement du président Ravalomanana.

Le CEDS à Maurice

Une trentaine d’auditeurs de la 6ème Promotion du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques de Madagascar créé en 2006 dans le cadre d’une Convention entre l’École nationale d’administration et le CEDS de Paris, conduits par le Délégué général Océan indien M. Rasoatahona sont invités à un voyage d’études à Maurice, une première dans le cadre de leur préparation au diplôme de 3ème Cycle.

Mardi 18

Vers le Dialogue national

Tandis que l’organisation du Dialogue national d’Ivato entre forces vives politiques sur la constitution de la IVème République se confirme pour la fin du mois, l’ambassadeur des États-Unis SE M. Marquardt confirme l’absence de reconnaissance de la communauté internationale à la HAT en l’absence de consensus national après la déclaration du président Rajoelina jugée insuffisante, selon lui, et invite ce dernier à un nouveau sommet entre mouvances à Pretoria. A l’instar du parti Tambatra de Pety Rakotoniaina PDS de la commune de Fianarantsoa, le parti TGV Tanora malaGasy Vonona créé par le président Rajoelina et présidé par Mme Rakotomavo se réunit pour sa part en atelier à Antananarivo dans le cadre de la préparation de ces assises nationales. La coordonnatrice du comité de suivi des assises régionales Mme Richard critique le dialogue national organisé par la Présidence sur la constitution, se déclarant favorable à une véritable conférence nationale regroupant sur la base des résolutions de ces assises et sous son égide toutes les forces vives de la nation.

Retour de M. Chissano

La presse annonce que le médiateur du groupe international de contact de l’union africaine, émissaire de la SADC M. Chissano a envoyé à Antananarivo -en marge des délégations dépêchées par le président sud-africain M. Zuma- un emissaire spécial ayant remis aux 4 mouvances politiques un nouveau projet de protocole d’accord en vue de la tenue d’un deuxième round de négociations à Pretoria. Il serait basé sur une réorganisation de la CENI, une révision du Code électoral avec abrogation des 2 ordonnances actuelles les concernant, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale avec clé de répartition des ministères par mouvances et d’institutions pertinentes dont le Comité de réconciliation nationale, un retrait des prérogatives de chef d’État au président de la HAT ainsi qu’un calendrier électoral de clôture de la Transition étalé sur un an, des propositions basées sur la charte et les accords de Maputo et le protocole additionnel d’Addis-Abeba. De nombreux secteurs de la classe politique et de la société civile déclarent toutefois, comme le CMME du général Rakotonandrasana, qui réclame également une véritable conférence nationale, s’en tenir à la feuille de route électorale proposée par le président Rajoelina, recommandant aux 3 mouvances, simples entités ne représentant qu’elles-mêmes au sein de la société malgache, de présenter leur propre projet de constitution dans le cadre du dialogue national ouvert à tous.

Mercredi 19

Négociations au Carlton

L’émissaire de M. Chissano porteur d’un nouveau protocole d’accord de sortie de crise du groupe international de contact de l‘union africaine, reçoit au Carlton les délégations des 4 mouvances, M. Ramandimbiarison pour la mouvance Rajoelina, Mme Ramisandratana -Ratsiraka- MM. Tabera -Zafy- et Andrianirina -Ravalomanana- ; ce dernier se déclare dans un communiqué depuis l’Afrique du Sud favorable à la feuille de route de M. Chissano et disposé à de nouvelles négociations à Pretoria, se réservant toutefois de présenter au titre de tout citoyen, sa candidature à la prochaine présidentielle. Au sujet d’un demande d’explication aux autorités de la part de l’ambassadeur de France à propos de l’arrestation musclée de l’opposant -de nationalité française- M. Ravonison, le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, évoque une ingérence inacceptable et reproche à l’inculpé d’offense au chef de l’État, en tant que Malgache, un manque sa savoir-vivre honteux qu’il n’oserait pratiquer dans l’Hexagone. Les membres de la HAT réunis à Anosikely en séance plénière, publient une recommandation au président Rajoelina de ne pas prendre en considération les propositions de négociations du GIC en vue d’un sommet Pretoria II.

Jeudi 20

Ecclésiastiques et FIGN

Mobilisé depuis la veille au Temple d’Ambohimanandray à Ambohimanarina, le collectif des ecclésiastiques, faute d’autorisation des autorités en ville, tient le grand culte de purification et délivrance de la nation annoncé, en recours à la communauté internationale et soutien au sommet de Pretoria II, au mausolée d’Ambohitsaina, en présence de la Mouvance Madagascar, répondant selon lui à l’appel des Sous-officiers des forces d’Intervention de la Gendarmerie de Fort Duchesne lancé par le colonel Andrianjafy -menacé d’arrestation dans le cadre du coup d’État manqué d’Ambohijanaka et ayant refusé son affectation- ; celui-ci réclame toujours vérité et justice sur les enquêtes menées à propos des 500 millions Ariary versés hors-budget par le président ravalomanana en 2009 au FIGN, et appelle au renforcement de la défense du camp face à des menaces de désarmement, et à une manifestation de protestation pour aider à la sortie de crise, au mausolée. Les forces de l’ordre, 600 éléments EMMO/Reg conduits par le colonel Ravalomanana et Forces d’Intervention Spéciale par le colonel Lilyson interviennent pour contenir la mutinerie d’une trentaine de sous-officiers du FIGN à Fort Duchesne récusée par son Commandant le général Zafera resté toutefois sur place après avoir tenté d’empêcher le culte prévu au mausolée, et disperser la manifestation des ecclésiastiques, retranchés avec des civils au sein même du camp. Dans la soirée, le Premier ministre, ministre des forces armées le général Vital annonce sur les ondes de la RTM qu’après dispersion des civils à Fort Duchesne, aucun mouvement n’ayant été observé en ville, et à l’issue de tentatives infructueuses de négociations avec un dernier groupe de mutins, les autres s’étant enfuis -malgré la présentation d’un drapeau banc par le général Zafera- l’assaut a été donné et le camp investi, regrettant des évènements mettant en cause l’armée qui a fait preuve de son unité pour le maintien de l’ordre public, dénonçant des financements occultes à l’instigation de politiciens corrompus non nommés. Une enquête est ouverte. Bilan : 3 morts par balles, 2 militaires et 1 civil et une dizaine de blessés ainsi que 7 arrestations dont celle d’un pasteur, le colonel Andrianjafy en fuite aurait été exfiltré avec quelques hommes, à sa demande, par le RFI d’Ivato. Un pasteur blessé décèdera par la suite à l’hôpital.

Fermeture de radio Fahazavana

Le chef de délégation de la mouvance Ravalomanana -dont les ecclésiastiques issus de la FJKM soutiennent ouvertement les objectifs politiques- M. Andrianirina dément toute implication dans la mutinerie due selon lui à des motifs internes à l’armée, en rapport avec les primes offertes par l’ancien chef de l’État en 2009 et non redistribuées, et appelle à une urgente réconciliation nationale à l’occasion du sommet Pretoria.II. Un communiqué publié par l’UDR-Fanovana Union pour le changement dénonce pour sa part les manœuvres du président Ravalomanana derrière les évènements porteurs de coup d’État et guerre civile, et récuse toute nouvelle négociation avec lui-même et ses partisans. Alors que le siège du quotidien la Gazette de la grande île est attaqué par des opposants, la radio privée FJKM Fahazavana ayant incité tout le jour à la révolte et au trouble public est officiellement fermée par le CSCA Conseil supérieur de la communication audiovisuelle, pour infraction à la déontologie et installation d’un émetteur pirate -station relai utilisée clandestinement à Imarivolanitra et destinée à une couverture en direct nationale illégale- saisi à cette occasion, avec interpellation de 6 employés dont 3 journalistes..

Cinquantenaire de Fianarantsoa

Célébration avec faste par le biais de défilés et manifestations culturelles dans la commune urbaine de Fianarantsoa sous l’égide du PDS Pety Rakotoniaina, du cinquantenaire de la capitale du Betsileo, animée par 50 Fokontany et une dizaine de communes rurales des environs, en présence de membres de la HAT, des ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo, de l’Économie M. Fienena, de la Communication Mme Rabe, ainsi que des autorités et élus locaux menés par le chef de la région Haute Matsiatra.

Vendredi 21

Reddition des mutins

Alors que selon le Commandant du FIGN le général Zafera la totalité des éléments mutins non arrêtés la veille a volontairement regagné le camp, l’enquête se poursuit au tribunal d’Anosy dans les milieux politiques et religieux en vue de découvrir les commanditaires de l’opération stipendiée. Le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson dénonce l’instrumentalisation politique des militaires et se déclare choqué de l’ingérence contraire à la Convention de Vienne de l‘émissaire du médiateur du GIC M. Chissano après ses convocations au Carlton de responsables des forces armées en exercice non mandatés par la hiérarchie, allant jusqu’à évoquer le Code du Service national condamnant une éventuelle collusion avec l’ennemi. MM. Andrianarisoa, Rakotovahiny et Manandafy Rakotonirina des mouvances Ratsiraka, Zafy et Ravalomanana réclament lors d’une conférence de presse à Ivandry la tenue immédiate du sommet de Pretoria II pour rétablir l’ordre constitutionnel et le renforcement des sanctions internationales contre le régime de la Transition, critiquant la répression militaire indue, la fermeture anti-démocratique d’une radio d’opposition et les arrestations pour motifs politiques. La Présidence dément formellement tout départ du pays -ainsi laissé sans État- de M. Rajoelina lors des évènements du jeudi 20 mai, désinformation répandue par l’opposition sur divers médias. Le ministère de la Justice confirme l’émission le 6 avril dernier d’un mandat d’arrêt international avec notice diplomatique contre l’ancien chef de l’État pour complicité dans le cadre de l’enquête menée sur la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra. Interpol aurait été saisi par le ministère de l’Intérieur pour exécution. Le procès renvoyé par la Chambre d’accusation en Cour criminelle se tiendra à Antananarivo le 23 juillet prochain.

SeFaFi : contre les militaires au pouvoir

Forces armées, crise politique et démocratie, tel est le titre du communiqué par lequel le SeFaFi Ovservatoire de la vie publique s’insurge contre l’immixtion des militaires dans la vie politique du pays, rappelant l’historique de l’intrusion des forces armées sur la scène politique, et rappelle que la démocratie est l’affaire des seuls civils. Les militaires qui veulent s’engager en politique doivent selon lui quitter l’armée au préalable.

Convention Air Mad/Fanamby

Tandis qu’est annoncée l’annulation de 80% de la dette malgache envers la République d’Irak -soit 187,6 millions de $, le reste consolidé sur 7 ans sans intérêt- et que la Banque mondiale confirme la poursuite de ses programmes de protection de l’environnement à Madagascar, la compagnie nationale Air Madagascar représentée par l’administrateur délégué M. Rakotonirina signe avec l’ONG environnementale Fanamby dirigée par M. Rajaobelina une convention sur la conservation durable de la biodiversité, axée sur des opérations de reboisement dans les réserves de l’île, en compensation des émissions de carbone produites par ses activités aériennes et dans le cadre -alors que le retour des réservations hôtelières se confirme pour la saison- de la promotion commerciale de l’éco-tourisme local et de la destination Madagascar.

Coopération IMV/CUA

M. Helluin Représentant permanent de la région Ile de France et directeur de l’Institut des Métiers de la Ville inauguré en novembre 2008, expose au centre d’Information Technique et Economique d’Ambatonakanga les activités de cet organisme en coopération avec la commune urbaine d’Antananarivo, travaux d’assainissement, aménagements sportifs, écoles, espaces verts, programmes d’amélioration des transports collectifs et de la mobilité urbaine, réhabilitation du patrimoine comme la résidence du Premier ministre Rainilaiarivony à Amboditsiry,

Samedi 22

Condoléances

Le président Rajoelina chef suprême des forces armées à la tête d’une délégation de la HAT et du gouvernement conduit par le général Vital s’incline au camp Ratsimandrava devant la dépouille du gendarme du FIS tué en service commandé lors de l’assaut contre la mutinerie du FIGN et décoré de l’Ordre national, une délégation menée par le Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale le général Ravelomanana présente également ses condoléances au camp du Fort Duchesne devant le corps du gendarme mutin tué lors de l’affrontement armé. Les responsables de la FJKM Eglise réformée de Madagascar veillent pour leur part à Andohalo le pasteur Ranaivo du temple d’Ambohimangakely membre du collectif des ecclésiastiques décédé de sa blessure à l’occasion de ces évènements. Une majorité de la classe politique et de la société civile appelle à l’apaisement et à la réconciliation à l’occasion de la tenue à la fin de ce mois du dialogue national -toujours récusé par les 3 mouvances d’opposition s’en tenant aux accords de Maputo- pour statuer, excluant toute médiation étrangère, sur la constitution de la IVème République et les élections qui devraient mettre fin à la crise en même temps qu’à la Transition. Une nouvelle Coalition des organisations de la société civile regroupant 12 groupements et quelques syndicats conduite par M. Velompanahy présentée à la presse souhaite pour sa part l’organisation du dialogue national sous l’égide neutre de cette dernière. L’Eglise réformée de Madagascar FJKM se réunit à son siège d’Andrainarivo sous la présidence du pasteur Rasendrahasina pour protester contre la répression opérée par le régime dans ses rangs et la persécution au niveau de ses temples et annonce dans un communiqué sa mobilisation, soutenue par la communauté protestante internationale, pour réclamer la justice, un culte sera ainsi organisé au temple d’Amparibe le 25 mai prochain. Le président du FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, le président de l’EEM Eglise épiscopale de Madagascar, prône le dialogue, la réconciliation et le pardon. Le président Ravalomanana dans un communiqué émis depuis l’Afrique du Sud, dénonce la propagande mensongère et diffamatoire tendant à l’impliquer dans les évènements meurtriers de Fort Duchesne et s’en prenant au médiateur du groupe international de contact de l’union africaine M. Chissano. Il stigmatise le régime de terreur de la HAT contre la liberté de presse, la religion et les manifestations populaires pacifiques, et qui, acculé, s’oppose par tous les moyens aux pourparlers actuels de Pretoria, qu’il souhaite voir se poursuivre au niveau international. La presse avance, après le départ des délégations d’émissaires de la SADC et de l’Afrique du Sud conduites respectivement par M. Tomasso et Mhkonton, auxquelles auraient été remises de nouvelles contre-propositions des 4 mouvances, que M. Chissano pourrait adresser à ces dernières une seconde invitation à un sommet Pretoria II le 26 mai prochain. Une initiative soutenue par le porte-parole du parti TIM l’ex-député M. Raharinaivo.

Inculpations

Sur 11 suspects déférés au parquet, 4 gendarmes du FIGN et 7 civils appréhendés après l’affrontement de Fort Duchesne et présentés au Tribunal d’Anosy, un officier et 3 sous-officiers ainsi que deux pasteurs membres du collectif des ecclésiastiques sont placés en détention préventive, respectivement à Tsiafahy et Antanimora.

Lundi 24

Remaniement ministériel

Le président de la Transition M. Rajoelina nomme par décret à Ambohitsorohitra sur proposition du chef du gouvernement le général Vital 10 nouveaux ministres qualifiés de techniciens sur les 31 actuels, dont 5 Officiers généraux, 21 sont reconduits. Les 3 postes de vice-Premier ministre sont supprimés. Ministres : forces armées général Rakotoarimasy, Intérieur M. Jean, Santé général Rajaonarison, Commerce M. Mahazoasy, Pêche et ressources halieutiques Lieutenant-colonel Mandehatsara, Environnement et forêts général Raveloharison, Postes, télécommunications et nouvelles technologies M. Rahaingoson, Culture et patrimoine Mme Rakotomalala Mireille, Communications M. Malazarivo, Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale général Randrianazary. Certains anciens membres du gouvernement ont annoncé se retirer, souhaitant présenter leur candidature aux prochaines législatives. Un Conseil des ministres se réunit ensuite au palais sous la présidence de M. Rajoelina. La presse annonce le limogeage de Mme Rakotomanga de son poste de Conseiller à l’ambassade de Paris.

Mardi 25

Coopération décentralisée

Un atelier national sur la coopération décentralisée est ouvert au centre de conférences international d’Ivato par le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo en présence des chefs de districts et des maires des communes de toute l’île, en vue de l’amélioration des relations et transferts tant aux niveaux financier et administratif que technique et en ressources humaines, entre l’État central et les collectivités décentralisées. La coopération française décentralisée au niveau de l’île se monterait -aux côtés de la Suisse, de la Norvège, de l’Allemagne dans une moindre mesure, bientôt la Chine et l’Inde- à 4,5 millions d’€ par an, dans le cadre de partenariats de projets initiés par les collectivités, notamment les régions, un cadre juridique approprié sera mis sur pied dans le cadre de cette coopération décentralisée avec l’extérieur.

Fer de Soalala

L’exploitation du gisement de fer de Soalala est attribuée sur appel d’offre lancé depuis 2008 par le bureau du cadastre minier, au consortium chinois Wuhan Iron and Steel Corporation WISCO, pour un investissement de base de 100 millions de $ de droit de mise à disposition de permis de recherches, qui devrait atteindre pour les études 2 milliards de $ jusqu’en 2013 et plus tard 8 milliards de $, générant 100.000 emplois escomptés à terme, ainsi qu’une zone industrielle, une zone portuaire et des unités de transformation porteuses de valeur ajoutée, dans le cadre de ce premier grand projet lancé par la Transition après l’assainissement du secteur minier.

Mercredi 26

Commentaires du GIC

Le médiateur du groupe international de contact de l’union africaine émissaire de la SADC M. Chissano annonce sur les ondes de Radio France Internationale qu’il poursuit la préparation d’une prochaine nouvelle rencontre entre les 4 mouvances pour dénouer la crise à Madagascar, le gouvernement actuel qualifié d’unilatéral par les 3 mouvances d’opposition n’étant pas reconnu au niveau international et le retrait de candidature à la présidentielle du président Rajoelina ne changeant rien selon lui à l’anti constitutionnalité du régime de la Transition. La presse annonce que le président de la HAT ne sera pas invité au sommet Afrique-France de Nice le 31 mai 2010, la SADC ayant refusé d’après RFI tout consentement au vu des sanctions prises contre Madagascar par l’UA. Le Secrétaire d’État français à la coopération et Francophonie M. Joyandet, saluant le geste et l’exemple du président Rajoelina affirme, toujours sur RFI, que la Grande Île sera de toute façon représentée à ce 25ème sommet.

Inculpations

12 gendarmes du FIGN présentés au Tribunal d’Anosy dont le colonel Andrianjafy, sont placés sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy, inculpés d’assassinat, incitation à la guerre civile, atteinte à la sûreté de l’État, dans le cadre de l’enquête sur la mutinerie de Fort Duchesne du 20 mai dernier. 10 employés dont 6 journalistes de la radio privée Fahazavana interpellés à la station clandestine d’Imarivolanitra sont placés sous mandat de dépôt inculpés d’atteinte à la sûreté de l’État, à la prison d’Antanimora, des pasteurs du collectif des ecclésiastiques, dont certains seraient selon la presse toujours en fuite, en appellent pour leur part sur Internet, face à diverses poursuites et exactions dénoncées à cette occasion, à l’appui des organisations internationales des droits de l’homme.

Jeudi 27

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Un Comité consultatif constitutionnel de 9 membres, institution de la Transition rattachée à la Présidence et chargée d’élaborer les textes organiques de la IVème République, est nommé, comprenant des experts en matière juridique, sociopolitique et diplomatique, MM. Rakotoarisoa Florent, Rajaonarivelo Théogène, Zafera Maxime, Njara Ernest, Rajoelina Patrick, Mme Randriantavy Lovamalala, Razafindrakoto Misa, Andriantsimbazovina Joël, le général Andriamisa Ramihone, qui se réuniront au palais de Tsimbazaza pour collecter et traiter toutes les propositions constitutionnelles présentées par la classe politique et la société civile pour la IVème République.

Société civile : Comité de sages

Tandis que le report du dialogue national -prévu ce jour- pour le mois de juin, sous l’égide d’un comité préparatoire, qui se réunira les 28 et 29 mai, est annoncé par la HAT, M. Velompanahy à la tête de la nouvelle Coalition des organisations de la société civile propose au Panorama la mise sur pied d’un comité de sages dans le cadre de la préparation de ces assises malgacho-malgaches. Sont présentés des Ray-amandreny mijoro, 14 personnalités aînés, dignitaires, issues de tous secteurs et de toute l’ile, le Général Razafitombo Léon, Mmes Rabesahala Gisèle, Ravao Céline et Ramaholimihaso Madeleine, les pasteurs Ramino Paul -FJKM- et Peri Rasolondraibe -FLM-, le père Ratongavao –EKAR-, le prédicateur musulman Oustaz Boina Idi Madi N’ze, MM. Tilahy Robert, Razafindrainibe Parson, Randrianjanaka Georges, Njara Ernest, les rois Tsiaraso IV et Ramasitrakarivo, qui auraient proposé une date avant le 26 juin prochain pour la tenue du dialogue. La Commission électorale nationale indépendante poursuit les préparatifs électoraux au niveau des Fokontany notamment dans la capitale, et appelle le gouvernement à remplacer M. Jean représentant du Département de l’Intérieur nommé ministre, et les partis des mouvances d’opposition à prendre leur place toujours vacante au sein de l’Institution.

Hôtel 5 étoiles d’Ivato : Madeco

La presse annonce la création de la société d’État Madeco dont le CA regroupe des représentants de divers Départements ministériels dont Finances et Tourisme, pour gérer le patrimoine national constitué par l’hôtel 5 étoiles d’Ivato construit avec l’aide de la coopération chinoise dans le cadre de la tenue du sommet de l’union africaine prévu en juillet 2009 dans la capitale malgache et annulé. Un contrat de gestion aurait toutefois déjà été signé avec la société américaine Starwood en janvier 2009 sous l’enseigne Sheraton, par une société locale créée sous le régime du président Ravalomanana.

Complexe culturel à Antsonjombe

Le président Rajoelina annonce à Ambohitsorohitra la réhabilitation par la commune urbaine d’Antananarivo pour 10 milliards Ariary, du Colliseum d’Antsonjombe, les travaux comprenant la construction d’un complexe culturel, d’expositions et de spectacles de 25.000 places ont été confiés à l’architecte M. Dubois, selon le président de la Transition, qui visite le site accompagné du ministre de l’Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo et du PDS de la capitale M. Razafindravahy ainsi que de nombreux artistes ainsi invités à découvrir la maquette du complexe et à participer au lancement du chantier.

Vendredi 28

M. Rajoelina devant la presse

Le président de la HAT M. Rajoelina tient à Iavoloha une conférence de presse après avoir reçu le Comité consultatif constitutionnel et le Comité des sages de la société civile mis en place la veille dans le cadre de la tenue du dialogue national prévu du 14 au 17 juin prochain après des rencontres préliminaires au niveau des chefs-lieux des anciennes provinces du 8 au 10 juin. La collecte des propositions constitutionnelles se fera jusqu’au 4 juin. Il se félicite à cette occasion des efforts d’une majorité avérée en vue d’une solution malgache à la crise, rappelant les objectifs de la Transition d’organiser des élections libres, neutres et transparentes, la CENI les prenant en charge en toute indépendance, en vue de la mise en place de la IVème République. M. Rajoelina se positionne comme président de la Transition Ray-amandreny et non plus comme chef de mouvance politique, mettant ainsi selon la presse de facto un point final aux négociations de Pretoria, pour appliquer les promesses faites au peuple, de changement. Il évoque les succès de la coopération de Madagascar avec de nouveaux partenaires comme la Chine, au cas où des sanctions internationales menaceraient, au niveau de bailleurs de fonds classiques, la souveraineté de la Grande Île. Les mouvances d’opposition persistent à qualifier d’unilatérale l’initiative de dialogue national confié à la société civile du président Rajoelina, s’en tenant à une reprise des négociations quadripartites sous l’égide de la communauté internationale.

Grogne du SMM

Le Syndicat des magistrats malgaches conduit par le juge Arnaud expose -sur fonds de revendications salariales et indemnitaires- devant la presse son refus de toute instrumentalisation politique du corps de la magistrature, et récuse toute participation à la Transition au nom du SMM, réclamant l’indépendance judiciaire pour assurer la stabilité du pays.

Conférence épiscopale

La conférence des évêques de l’Eglise catholique à Madagascar présidée par Mgr Rabemahafaly, se déclare dans un communiqué -tout en reconnaissant l’utilité de la négociation internationale toutefois jusqu’à ce jour non aboutie- en faveur d’une issue rapide et digne de la crise, et du dialogue national malgacho-malgache initié par les entités de la société civile, dans le cadre d’une clôture consensuelle de la Transition, l’EKAR n’ayant pas de projet politique à proposer mais appelant à l’unité et à la solidarité du peuple malgache face aux tentatives de corruption à grande échelle et de division risquant de mener à des violences indues et condamnables.

France : commentaires

La presse évoque une interview du président français M. Sarkozy publiée la veille par le médias Les Afriques, en marge du sommet Afrique-France de Nice ; il y commente la situation à Madagascar où la crise n’aurait que trop duré, souhaitant des élections rapides et crédibles, appelant au dialogue entre Malgaches et affirmant que la France est toujours parfaitement en phase avec tous les intervenants de la médiation internationale instituée en faveur de la résolution de la crise dans la Grande Île.

Samedi 29

Atelier national de la FOP

Un atelier national consacré à la fonction publique est ouvert au centre de conférences international d’Ivato, en présence du ministre de la FOP, Travail et lois sociales M. Noelson, la question du réajustement de la grille indiciaire est au centre des travaux.

Fête des mères

L’association caritative Fitia de l’épouse du président Rajoelina remet à l’occasion de la célébration de la fête des mères, des PPN Produits de première nécessité aux familles démunies des 6 srrondissements à l’occasion d’un déjeuner offert au palais des sports de Mahamasina et à l’auditorium d’Ankorondrano en faveur de 5.000 personnes. Divers parti -comme le Mamafisoa de M. Rajemison ou le TGV de Mme Rakotomavo- et ONG sociales effectuent des visites axées sur les droits de la femme et de l’enfant aux hôpitaux et prisons, en collaboration avec le ministère de la Population et la commune urbaine d’Antananarivo. Un grand concert populaire de l’artiste-vedette Rossy est enfin prévu demain à Antsonjombe à l’occasion de la fête des mères.

Dimanche 30

Archidiocèse de Toamasina

Intronisation officielle lors d’une grand messe à Toamasina, devenue 5ème province ecclésiastique de Madagascar couvrant Ambatondrazaka et Fénérive Est, de l’archevêque Mgr Tsarahasina Désiré, en présence des représentants des diocèses et du clergé de toute l’île, du Nonce apostolique Mgr Nugent, ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsinanana M. Mahavimbina et de nombreux fidèles.

Lundi 31

Propositions au CCI

Le Comité consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa, réuni en session à Tsimbazaza, reçoit officiellement -directement ou par voie électronique- une trentaine de propositions de constitution émanant de particuliers et associations, en attendant, jusqu’au 4 juin, celles des partis, administrations, ordres, groupements socio-économiques et entités de la société civile, universités, armée, Églises. Les résolutions des assises régionales de juillet 2009 seront prises en considération, ainsi que celles du dialogue national pour la rédaction définitive du projet à présenter au referendum.

M. Ravonison condamné

Le dirigeant du mouvement légaliste M. Ravonison est condamné par le Tribunal d’Anosy à 8 mois de prison avec sursis pour outrage au chef de l’État, après une interpellation musclée à la station de radio privée Fréquence Plus, une polémique avait marqué son incarcération au vu de son statut de citoyen français. Le chef de l’EMMO/Reg le colonel Ravalomanana s’entretient pour sa part avec l’association des Jeunes journalistes, rappelant les limites imposées par la loi à la liberté d’expression, mais offrant, dans ce cadre,  une collaboration des forces de l’ordre sans connotation politique en matière d’information, évoquant des sessions de formation technique et professionnelle. Lors des passations de services au Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle en présence des ministres Rahaingoson et Malazarivo, co-présidents de l’Institution, est préconisé un assainissement sévère au niveau de toute l’île, concernant de trop nombreuses chaînes et stations pirates ou ne respectant pas leur cahier de charges.

La FJKM en révolte

L’Eglise réformée FJKM présidée par le pasteur Rasendrahasina dénonce dans un communiqué signé de 150 pasteurs réunis le 28 mai dernier sous l’égide du mouvement des ecclésiastiques -tout comme les 3 mouvances d’opposition en meeting au site de MAGRO à Behoririka-  la répression exercée contre elle par le régime de la HAT responsable depuis le 17 mars 2009 de la crise actuelle et d’exactions en tous genres, en appelant au FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, encourageant les compatriotes civils et militaires à la résistance et exigeant la réouverture immédiate de sa station radio Fahazavana fermée par les autorités après l‘affrontement armé de Fort Duchesne, ainsi que la libération des prisonniers politiques. La mouvance Zafy déclare qu’elle participera au Dialogue national organisé sous l‘égide de la société civile, à la condition expresse que la gestion de la Transition soit au centre des débats et non la constitution, tandis que M. Roindefo président du parti MONIMA défend la présomption d’innocence concernant certaines enquêtes et inculpations au sein de l‘armée et soumet sa participation à une conférence nationale consensuelle et inclusive.

 

 

 

 

 

 

 

 

   JUIN

Mardi 1er

Conseil Supérieur de la magistrature

Le Conseil Supérieur de la magistrature créé en 2007 organise un séminaire de formation et réflexion, ouvert par le Garde de Sceaux Mme Razanamahasoa, vice-présidente du CSM, en coopération avec le ministère de la Justice et l’École nationale de la magistrature et Greffe, ainsi que des membres du Conseil supérieur français de la magistrature invité avec le soutien de la coopération française ; les recommandations seront publiées à l’issue des ateliers. Le Comité consultatif constitutionnel reçoit à Tsimbazaza les anciens dirigeants d’institutions invités en experts, et le Comité des Sages Ray-amandreny mijoro présenté par la Coalition des organisations de la société civile de M. Velompanahy, débute ses consultations en vue du dialogue interrégional prévu du 8 au 10 juin dans les chefs-lieux des anciennes provinces, et du dialogue national du 14 au 17 juin à Antananarivo, à son nouveau siège sis à l’immeuble FIARO à Ampefiloha.

Le général Vital dans le Sud

Le Premier ministre le général Vital effectue à la tête d’une forte délégation gouvernementale une tournée de travail à Taolagnaro et dans le Sud de l’île pour estimer les dégâts subis au passage la semaine dernière du cyclone Joël, après bilan du bureau national de Gestion des risques et catastrophes, il installe à Ambovombe le nouveau DG de l’AES Alimentation en Eau dans le Sud M. Malment Lihasoa, réactive à Amboasary-Sud un projet de pipe-line depuis le Mandrare en coopération avec l’UNICEF, inaugure à Toliara le nouveau siège de la Direction régionale de la Pêche et ressources halieutiques construit avec le concours de la BAD, promet la réhabilitation de la Maison Mohair de fabrication de tapis à Ampanihy. Il a réuni auparavant à Mahazoarivo un Conseil de gouvernement : au programme, nominations aux Directions régionales de divers Départements ministériels, célébration le 5 juin de la journée mondiale de l’environnement au parc national d’Ankarafantsika à l’issue d’une caravane environnementale ayant traversé depuis Analakely dans la capitale assaini à cette occasion, plusieurs régions d’Ankazobe jusqu’en Boeny, sur le thème de la Gouvernance forestière et Des millions d’espèces, une planète, un avenir commun, lancé par le ministre de l’Environnement et forêts le général Raveloharison et l’Office national de l’Environnement. Madagascar participera au Conseil de la commission de l’océan Indien à Saint Denis de la Réunion le 8 juin 2010 sur le thème Renforcement de la COI en présence du ministre des affaires étrangères l’amiral Ramaroson. Un accord a été passé entre le ministère de l’Éducation nationale et le groupement d’intérêt public de formation continue et insertion professionnelle de l’académie de la Réunion pour l’année 2009-2010 pour diverses formations dans l’île sœur.

BM/Orange-Madagascar

Un protocole d’accord est signé entre M. Brizzi Directeur-pays de la Banque mondiale dans le cadre du projet Innovation Fund et M. Bohé DG du groupe Orange-Madagascar en vue du développement de l’accès à Internet dans l’île -taux de pénétration de 1,5% contre 8% en Afrique et 23% dans le monde- et de l’éducation, il porte sur un projet d’initiation de 150 enseignants dans 4 villes, Antananarivo, Mahajanga, Toamasina et Antsirabe.

Sommet Afrique-France

Le président français M. Sarkozy, dans le cadre de la clôture du 25ème sommet Afrique-France de Nice, axé sur la relance du partenariat économique notamment au niveau du secteur privé, évoque lors d’une conférence de presse conjointe, le cas de Madagascar, un pays voisin de la France dans le grand bassin francophone de l’océan Indien, dont les dirigeants politiques n’ont pas été invités, contrairement à ceux du Niger et de la Guinée, faute de retour à l’ordre constitutionnel après un coup de force, et faute de totale légitimité en l’absence d’élections – si l‘ancien régime n’est pas exempt de critique selon lui du point de vue de la démocratie. Il se félicite d’un rapprochement de la France avec la SADC et notamment l’Afrique du Sud, le retrait par M. Rajoelina de sa candidature à la présidentielle aurait largement favorisé également le rapprochement entre voisins de l’Afrique du Sud avec Madagascar, précise-t-il enfin, tandis que les médias annoncent qu’une quarantaine de militaires malgaches sont actuellement entraînés à Antananarivo pour défiler à Paris le 14 juillet dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance de l’Afrique. Le président sud-africain M. Zuma, dénonçant la présence d’éléments putschistes à ce sommet, déclare que la crise malgache est en voie de résolution, recommandant instamment à la communauté internationale d’apporter un appui selon lui décisif, aux recommandations de l’union africaine en vue de l’éradication des prises de pouvoir extraconstitutionnelles sur le continent. Il déclare enfin souhaiter le retour du président Ravalomanana à Madagascar et sa candidature à la présidentielle.

Cérémonie à la BANI

Une cérémonie militaire et un grand repas marquent à la base aéronavale d’Ivato la sortie officielle après formation de 18 officiers des troupes aéroportées du 1er RFI, de la BANI et du FIGN, en présence des Commandants de ces 3 corps, qui réaffirment l’unité indéfectible des forces armées.

Mercredi 2

EKAR : Contentieux d’entreprises

La presse évoque un contentieux entre le cabinet Liaison Office and Consulting, agence d’exécution de nombreux projets de construction initiés par l’Eglise catholique de Madagascar objets de réclamation pour non paiement de travaux, et un groupement d’entrepreneurs prestataires de services sur contrat tripartite, les évêques de l’EKAR réclamant une enquête sur le LOC, certaines réalisations n’ayant aucunement été commanditées par les diocèses de l’île. Les dirigeants de la Croix rouge de Madagascar se voient confrontés à diverses plaintes en justice pour détournements de fonds internationaux affectés au secteur social à Madagascar -dont des subventions aux restau du cœur offertes par l’ambassade de France dans le cadre de projets conjoints réalisés dans la capitale.

Le CSR-AN ressuscité

La Coordinatrice du comité de suivi de l’exécution des résolutions des assises nationales du 2 avril 2010 à Ivato -dont la nomination des 23 membres a été abrogée par le gouvernement- Mme Richard annonce à la presse le maintien de la structure du CSR-AN rebaptisé Comité pour la sauvegarde de la refondation authentique de la nation, défendant les souhaits populaires en matière de réconciliation nationale, de réforme électorale, d’éthique politique, de statut des partis, du chef de l’État et de l’opposition, de Code de la communication, de constitution de la IVème République. Déclarant disposer des dossiers, elle critique l’organisation du dialogue national par la Coalition de la société civile et insiste sur la tenue d’une conférence nationale consensuelle et inclusive, pour laquelle les 35.000 participants recensés aux assises régionales -déjà boycottées en leur temps par les mouvances d’opposition- auraient déjà désigné leurs représentants.

Loi de finances rectificative

Sous l’égide du SG du ministère des finances et du budget, un atelier sur la gouvernance des fonds publics est organisé en présence de tous les intervenants du secteur à Antananarivo, en vue de la publication par ordonnance d’une loi de finances rectificative pour 2010, après l’apport de nouvelles recettes en devises amenant l’État à modifier sa politique d’austérité budgétaire de Transition.

Jeudi 3

Europe : sanctions

Le délégué de la commission européenne M. Tezapsidis annonce -démentant ainsi le contenu d’une dépêche publiée par l’AFP- que les sanctions prévues contre Madagascar par les 27 pays de l’union, dans le cadre du non respect de l’accord de Cotonou pour non retour à l‘ordre constitutionnel depuis le 17 mars 2009 et unilatéralisme du régime actuel considéré non démocratique en matière d’organisation d’élections, condamnés lors d’un session des ambassadeurs au Conseil européen à Luxembourg, devraient être décidées par les ministres le 7 juin 2010, notamment au niveau de la suspension pour 12 mois de l’appui budgétaire et du 10ème FED, l’aide humanitaire n’étant pas touchée, est-il précisé. Une mesure saluée lors d’un meeting au MAGRO à Behoririka par les 3 mouvances d’opposition, qui annoncent le retour du président Ravalomanana et de l’amiral Ratsiraka au pays avant le 26 juin avec la chute du régime de la Transition, tandis que le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa évoque des avancées dans l’éventualité d’une extradition -des accords judiciaires existant avec la SADC-, le procès sur l’affaire de la tuerie du 7 février 2009 où l’ancien chef de l’État est inculpé de complicité d’assassinat, devant se dérouler à Antananarivo le 23 juin prochain.

Vendredi 4

Vatican : reconnaissance

Le nouveau Nonce apostolique Mgr Nugent présente au ministre des Affaires étrangères, l’amiral Ramaroson, à Anosy la copie figurée de ses lettres de créances ; il a été nommé le 15 février dernier par le Pape Benoit XVI Nonce également pour Maurice et les Seychelles et délégué apostolique aux Comores et à la Réunion, le siège de la Nonciature étant situé à Madagascar.

Propositions constitutionnelles

L’organisation Internationale de la Francophonie envoie une mission d’experts à Antananarivo, en appui dans le cadre de la réforme électorale et de l’élaboration de la nouvelle constitution, reçue à Tsimbazaza par le Comité consultatif qui aurait enregistré à la clôture de la collecte 159 propositions – sans compter les plis envoyés sous Internet. Un Comité de Soutien à la conférence nationale regroupant 14 partis, associations et groupements dont le CSR-AN de Mme Richard, Mamafisoa de M. Rajemison, Tambatra de Pety Rakotoniaina, MONIMA de M. Monja, est créé à Antananarivo, le CSCN réclame l’organisation d’urgence d’une session consensuelle, basée sur les résolutions des assises régionales de 2009 et prendra langue avec à la HAT, les 3 mouvances d’opposition, le groupe international de contact de l’union africaine. Le parti vert Hasin’i Madagasikara célèbre son premier anniversaire, dévoile son projet de société et désigne sa présidente Mme Rabearisoa candidate à la prochaine présidentielle. A l’issue d’un audit du ministère de la Décentralisation sur la gestion de diverses collectivités décentralisées, le maire de la commune urbaine de Toamasina, M. Gervais Rakotomanana élu sous l’étiquette du parti TIM se voit délivrer un mandat d’arrêt par la justice, inculpé de détournement de fonds publics et aide internationale post-cyclonique pour 400 millions Ariary, mais aurait refusé de se présenter aux autorités provinciales et rejoint la capitale dans la clandestinité.

Ambatovy : pour janvier 2011

Mme Montalvo PDG adjoint du grand projet minier d’Ambatovy financé pour un investissement de 4,5 milliards de $ par le groupe Sheritt international et impliquant la création de plus de 10.000 emplois, annonce que l’exploitation prévue sur 30 ans de nickel -60 000 T-, cobalt -5.600 T- et sulfate d’ammonium -170.000 T- sera opérationnelle dès janvier 2011, avec une usine de raffinage à Toamasina, prévoyant 500 milliards Ariary de recettes fiscales annuelles pour l‘État malgache.

Samedi 5

Jubilé du cinquantenaire

Lancement officiel à la place d’Andohalo –site de la fondation de la République malgache le 14 octobre 1958 doté d’une stèle commémorative- sous l’égide de la commune urbaine d’Antananarivo et retransmis en direct sur les ondes de la RTM, des festivités de la célébration dans toute l‘île jusqu’à la fin de l’année du jubilé du cinquantenaire de l’indépendance nationale du 26 juin, par un grand spectacle son et lumières public avec orchestre symphonique en soirée et la présentation du logo et de l’hymne composé pour l’occasion sous le thème du fihavanana, de la fraternité, en présence du président de la Transition M. Rajoelina et son épouse, du ministre de la Culture et patrimoine Mme Rakotomalala et du PDS de la capitale M. Razafindravahy. Le ministre de la Communication M. Malazarivo annonce l’acquisition auprès de la FIFA des droits de retransmission en direct à Madagascar des matchs de la Coupe du monde pour 500 millions Ariary. Le PNUD organise à l’ESCA à Antanimena avec le centre d’Information des Nations unies, une exposition dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, avec divers concours axés sur la jeunesse et la conservation de la biodiversité. La Musique du Gouvernement offre enfin un grand concert public, suivant l’ancienne tradition, Place de l’indépendance à Antaninarenina.

Partisans du Fédéralisme

L’union des partisans du Fédéralisme annonce devant la presse qu’elle va présenter une proposition de constitution au Comité consultatif, même avec un peu de retard, tandis que le CSCN Comité de soutien à la conférence nationale, mis en place, dénonce la tenue du dialogue interrégional programmé du 8 au 10 juin dans les chefs-lieux des anciennes provinces, arguant que 16 régions sur 22 auraient déjà selon lui, lors des assises régionales de 2009, opté pour le fédéralisme.

Lundi 7

La complainte du SeFaFi

Madagascar, qu’as-tu fait de tes 50 ans d’indépendance ? . Pour le SeFaFi qui publie sous ce titre un nouveau communiqué à Antananarivo, le bilan est accablant, mais l’échec est de la responsabilité de chacun, qu’il s’agisse de la lutte contre la pauvreté ou de la volonté de vivre ensemble…

Report du Dialogue national

Le Comité des Sages Ray-amandreny mijoro de la Coalition des organisations de la société civile annonce un report du dialogue national pour motif d’insuffisance de délai d’organisation, le dialogue interrégional se déroulera finalement au niveau des 119 districts de l’île et non plus des chefs-lieux des anciennes provinces, avant la fête nationale. Le chef de l‘EMMO/Reg le colonel Ravalomanana déclare que les pasteurs du collectif des ecclésiastiques de la FJKM, qui annonce la tenue d’un culte demain au temple d’Androndra, ainsi que M. Lecacheur du parti PFM, convoqués pour enquête dans le cadre de l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne, ont refusé de se présenter aux autorités, restant depuis 3 semaines dans la clandestinité.

Sanctions européennes

Confirmation officielle en Conseil des 27 ministres européens à Bruxelles des sanctions envisagées contre Madagascar pour non respect des accords UE/ACP de Cotonou, avec suppression pour un an de l’appui budgétaire et de 577 millions d’€ d’aide au développement -dont 40% destinés au transport et projets routiers- au titre du 10ème FED- suspendus depuis décembre 2008 pour cause d’achat du Force one II par le président Ravalomanana-, la réhabilitation et l’entretien routier -soit 30 millions d’€ par an sur 5 ans- ; l’aide et les travaux d’urgence et humanitaires ne sont pas concernés par les sanctions. Le président de la commission africaine M Ping dénonce lors d’une interview sur TV5 Monde l’unilatéralité des actes du régime de M. Rajoelina, s’en tenant toujours avec l’union africaine aux accords consensuels signés à Maputo.

Mardi 8

Le général Vital devant la presse

Le Premier ministre le général Vital, après un bilan de sa tournée de travail dans le Sud après le passage du cyclone Joël, justifie à Mahazoarivo le report du dialogue national, affirmant que ce retard n’aura pas d’impact sur le processus électoral et qu’aucune pression gouvernementale n’est exercée sur les organisateurs, dont la presse souligne qu’une nomination par décret pourrait permettre l‘accélération du dégagement d’une subvention de fonctionnement de l‘État transparente. Regrettant des sanctions européennes injustes contre le peuple -en l’absence de coup d’État- et soumises à des intérêts politiques particuliers par rapport à d’autres nations, il rappelle les valeurs de patriotisme et solidarité qui devraient s’exprimer, hors boycotts partisans et luttes politiciennes, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance, n’appartenant pas à la Transition mais à tous les Malgaches. Enfin, la justice indépendante gère actuellement ses enquêtes et poursuites concernant divers contrevenants tant militaires que civils ou religieux, l’État de droit fera respecter la loi en vigueur dans le pays.

INSTAT : Enquête sur les ménages

L’INSTAT Institut national de la statistique annonce qu’il procèdera à une nouvelle enquête sur les revenus des ménages dans toute l’île grâce à un financement de 600.000 $ de la Banque Africaine pour le Développement. Le ministre de l’Agriculture M. Jaonina a procédé dans la commune d’Ambano au lancement d’un programme national de promotion de l’arboriculture fruitière, avec une production de pointe prévue sur 1.500 communes rurales et la mise en terre dans la région Vakinankaratra de quelque 1.500.000 pieds d’arbres fruitiers.

26ème Conseil de la COI

Le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson représente Madagascar au 26ème Conseil des ministres de la commission de l’océan Indien à Saint Denis de la Réunion, en présence des ministres des îles sœurs et du Secrétaire d’État français à la coopération M. Joyandet, qui vient de signer hier à Maurice un contrat de cogestion -pêche, recherche environnementale et archéologique- de Tromelin, petit îlot épars à mi-chemin des eaux territoriales inter-îles dont la tutelle a été revendiquée -hormis Madagascar qui prétend pour sa part à d’autres îlots épars, Juan de Nova, Bassas de India, Europa, Glorieuses, dans ces eaux- par l’île sœur au titre d’un ancien accord tacite conclu sous le régime de l’amiral Ratsiraka, tous ces anciens confettis mascareignes de l’empire disputés à l’ONU étant actuellement gérés par la France au titre des Terres australes et antarctiques françaises, l’accord de partenariat technique bilatéral concerné excluant toutefois les revendications de souveraineté de Maurice qui, à l’issue du Conseil, succèdera à la France à la présidence tournante de la COI. L’organisation régionale soutient la médiation internationale dans la crise malgache, s’en déclarant officiellement partie prenante, mais n’exclut pas Madagascar de ses projets pour le prochain exercice, souhaitant des élections présidentielles et législatives crédibles, aux normes internationales, dans les plus brefs délais possibles, selon un communiqué publié par le SG M. d’Offay, qui envisage une prochaine visite dans la Grande Île. Madagascar propose la mise en place à Antsiranana d’un centre régional contre la piraterie somalienne dans le Sud de l’océan Indien.

L’opposition s’exprime

Tandis que la Mouvance Madagasikara tient toujours meeting au site MAGRO de Behoririka, saluant les sanctions internationales, réclamant le retour du président Ravalomanana et l’intervention des troupes de la SADC, dernier stade 8/9 des sanctions de l’union africaine, envisageant un dialogue régional après le 2ème sommet quadripartite prévu à Pretoria mais qui pourrait se dérouler à Maurice, annonçant enfin un boycott de la fête nationale du 26 juin et du traditionnel pavoisement des maisons dans la capitale, le collectif des ecclésiastiques de l’Eglise FJKM dont certains pasteurs sont toujours recherchés dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de Fort Duchesne, organise un culte assez discret au temple d’Androndra.

Mercredi 9

Ambassadeur du Pakistan

Le nouvel ambassadeur du Pakistan SE le général Muhamad Siddique présente la copie figurée de ses lettres de créances au ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson à Anosy, reconnaissant ainsi de fait, quelques jours après la Turquie et le Vatican, le régime de la Transition. Le ministre évoque devant la presse le cas de Tromelin, actuellement géré sur contrat par Maurice et la France, Madagascar ne s‘opposant pas à une cogestion inter-états, mais revendiquant pour sa part auprès des Nations unies la souveraineté sur cet îlot épars entre autres, proche de ses côtes.

Emissaire des nations Unies

Le Directeur Afrique du Département des Affaires politiques des nations unies, émissaire du SG M. Ban Ki Moon M. Honwana, en mission d’observation à Madagascar est reçu à Ambohitsorohitra par le président de la Transition M. Rajoelina, il rencontre également au Carlton les représentants des 3 mouvances d’opposition et la société civile, dans le cadre d’un examen approfondi des avancées de la médiation internationale et du dossier Madagascar à New York.

Jeudi 10

Les ambassadeurs à Iavoloha

Le président de la Transition M. Rajoelina reçoit au palais d’Iavoloha les lettres de créances des nouveaux ambassadeurs de Turquie SE M. Ercumund et du Pakistan SE le général Siddique, alors que la presse évoque le départ discret d’Antananarivo, à la veille de la célébration de la fête nationale, de plusieurs diplomates et dreprésentants d’organisations internationales en poste, États-Unis, Allemagne, FMI, FNUAP. Le président Rajoelina annonce lors d’un Conseil des ministres tenu à Ambohitsorohitra prendre dorénavant en main le Comité national d’organisation interministériel du cinquantenaire de l’indépendance, placé sous l’égide technologique et médiatique du ministre de la Communication M. Malazarivo. Il déclare à la presse que sa déclaration de non-candidature à la présidentielle a produit ses effets positifs sur la reconnaissance internationale de Madagascar, que le gouvernement de la Transition reste totalement neutre en matière d’organisation de la conférence nationale constitutionnelle confiée à la société civile, que le processus malgacho-malgache d’élections démocratiques vers la IVème République est en marche et que dans cette conjoncture consensuelle, les projets de nouvelles négociations inter-mouvances organisées à l’extérieur par la médiation internationale après plus d’un an d’échec, n’ont plus de raison d’être.

Remèdes anti-SIDA

Le Pr Zaranaina expose devant la presse que ses remèdes anti-SIDA aux formules JMAR1 et JMAR2, après ZAR1, ZAR2 et ZAR3 sont brevetés et en période d’essais cliniques à Madagascar après Maurice, avec l’autorisation du ministre de la Santé ; sa plainte contre le chercheur M. Ramarovahiny, employé par sa fondation, s’étant approprié indument son invention serait donc selon lui fondée ; ce dernier, qui se déclare le véritable concepteur de ces formules, a été placé par la justice sous mandat de dépôt à la prison d’Antanimora pour divulgation et exploitation de secrets industriels.

Vendredi 11

PDS à Manakara

Le PDS de la commune urbaine de Manakara nommé par le ministère de l’Intérieur M. Sileny, préside une grande manifestation publique à l’Hôtel de ville, malgré un arrêt du Conseil d’État rétablissant l’ancien maire TIM démissionnaire en 2009 M. Andriano, revenu aux affaires, et en dépit d’une demande de report de l’installation officielle du PDS émanant du gouvernement, l’exécutif n’étant pas représenté, contrairement à des membres de la HAT M. Marson et Reboza, et des autorités et élus locaux menés par le chef de la région Vatovavy Fitovinany M. Rakamisilahy. La population de l’ancienne préfecture de Mananjary regroupée derrière ses rois, notables et élus locaux, a manifesté publiquement le 4 juin dernier en ville en faveur de la mise en place d’une 23ème région Vatovavy détachée de la région Fitovinany et de son chef-lieu actuel Manakara.

Cinquantenaire : programme

Tandis que les cérémonies d’ouverture se déroulent à Toliara et Taolagnaro, le Comité d’organisation annonce le déblocage de 220 millions Ariary pour les festivités de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance, soit 10 millions Ariary par région. Hormis le traditionnel défilé militaire à Mahamasina auquel pourraient participer des éléments des îles sœurs, les districts bénéficieront tous de feux d’artifice, des grands repas seront offerts aux personnes âgées, handicapées et nécessiteuses pour la fête nationale, 6.500 au palais d’Iavoloha et au niveau des communes, des écrans géants sont déjà installés dans les grandes villes en coopération avec le groupe TELMA sponsor local du Mundial d’Afrique du Sud, retransmis intégralement en direct à la RTM, plus d’une cinquantaine d’artistes se produiront  avec le groupe Rossy lors d’un grand spectacle dans la capitale où des podiums seront installés dans les quartiers, ainsi que 5 vedettes internationales dont la chanteuse française Vitaa au palais des Sports de Mahamasina ou le groupe Kassav attendu à Toamasina.

Vers le Dialogue national

La presse annonce le déblocage de 600 millions Ariary en faveur de la Coalition de la société civile de M. Velompanahy actuellement en tournée de travail à Toamasina et des Ray-aman-dreny mijoro dont le pasteur Ramino Paul est élu président, pour l’organisation du dialogue national, et le dépouillement des 230 propositions de constitution progresse avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie au Comité consultatif à Tsimbazaza. Les 3 mouvances d’opposition critiquent dans un communiqué où est dénoncée la gabegie financière du régime, l’unilatéralité de la solution de sortie de crise de la HAT à laquelle elles ne participeront pas ; les anciens parlementaires réclament de nouvelles négociations entre les 4 mouvances sous l’égide de la communauté internationale.

Samedi 12 

MDM Analamanga

Le Mouvement pour la Démocratie de Madagascar de M. Rajaonarivelo met en place à Antananarivo sa section régionale en Analamanga et se dit prêt à participer à un gouvernement consensuel, à des conférences régionales et nationale démocratiques et à toutes les actions en faveur de la sortie de crise et de l’instauration de la IVème République par le biais d’élections libres et transparentes. Une position partagée lors d’une conférence de presse dans la capitale par l’association des Tangalamena de Madagascar chefs traditionnels du Sud-est conduits par M. Georges Raveloson qui prônent la réconciliation nationale en vue de la mise en place des nouvelles institutions du pays.

Journée de l’Artisanat

La journée mondiale de l’artisanat placée sous le thème de l’Environnement est célébré avec faste à Ambositra région Amoron’i Mania, en présence du ministre du Tourisme Mme Andreas, et des autorités et élus locaux, l’art du bois Zafimaniry inscrit au patrimoine virtuel de l’UNESCO est mis à l’honneur avec expositions et démonstrations.

Dimanche 13

Intronisation à Antananarivo

Sacre, au collège Saint Michel, de l’évêque auxiliaire du diocèse d’Antananarivo, Mgr Jean de Dieu Raoelison en présence de l’archevêque Mgr Razanakolona et de représentants des 21 diocèses de l’île, ainsi que du Nonce apostolique Mgr Nugent, su président de la Transition M. Rajoelina du PDS de la capitale M. Razafindravahy, et de nombreux membres de la HAT et du gouvernement.

Lundi 14

Coalition de la société civile

Les Ray-amandreny mijoro de la Coalition de la société civile annoncent à la presse que des missions de collecte des propositions en vue de la tenue du dialogue national seront dépêchées dans les 119 districts de l’île, les missionnaires seront collégialement mandatés. Les 3 mouvances d’opposition annoncent lors d’un meeting au MAGRO de Behoririka, l’organisation le 18 juin prochain d’un nouveau sommet quadripartite pour résoudre la crise malgache -faute de Pretoria II pour cause de Mundial- à Port Louis à l’île Maurice, pays membre de la SADC, sous l’égide de la médiation du groupe international de contact de l’Union africaine conduite par M. Chissano, qui serait attendu, selon la presse, à Antananarivo cette semaine. Les Légalistes déclarent enfin le boycott des festivités du cinquantenaire de l’indépendance et du pavoisement des maisons en ville, promettant troubles et attentats lors des manifestations publiques, jusqu’au traditionnel défilé militaire du 26 juin à Mahamasina où la vie du président Rajoelina serait menacée.

Lutte contre le Paludisme

M. Greer, représentant de l’US Aid annonce à la presse qu’à travers l’Initiative présidentielle contre le paludisme, le gouvernement américain consacrera 34 millions de $ à la lutte contre cette endémie à Madagascar opérée dans le cadre du programme national contre le paludisme, une aide accordée à titre humanitaire et doublée par rapport à l’an dernier.

Mardi 15

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, la célébration du cinquantenaire de l’indépendance et les projets en cours au titre de divers Département -fer de Soalala, formation des magistrats et services pénitentiaires, journée informative sur l’environnement et la gouvernance forestière, Direction régionale de la Pêche à Toliara, journées contre le travail des enfants, de l’enfant africain, de la nutrition à Fénérive-Est, de la désertification- sont examinés, deux décrets sont adoptés concernant les attributions et le fonctionnement de la Primature et organismes rattachés et la création de nouveaux Offices de notaires. Une délégation d’opérateurs chinois du groupe Interdes et de la Compagnie de Machinerie et Equipement de la Chine CMEC, en visite de prospection à Madagascar, en vue de partenariats dans divers secteurs dont infrastructures, mines, agriculture, télécommunications, est par ailleurs reçue à Mahazoarivo par le chef du gouvernement.

Poursuites en Justice

Tandis que la presse évoque un éventuel retour au pays de l’ancien chef de l’État, l’avocat du président Ravalomanana Me Razafimanantsoa fait opposition au procès prévu le 23 juin sur l’affaire de la tuerie du 7 février 2009, au titre de l’article 126 de la constitution concernant les poursuites en justice d’un chef de l’État en exercice, et de l’absence de Haute Cour de Justice. 4 membres des mouvances d’opposition Ravalomanana et Ratsiraka ainsi que de l’association Toko be telo sont arrêtés pour trouble à l’ordre public à Toliara, où la presse évoque des tensions ethno-politiques locales, en marge de la suspension contestée depuis novembre 2009, puis rapportée, du maire TIM de la cité du soleil M. Fiacre Hatimo, après la tournée de travail du Premier ministre le général Vital originaire de la région.

Mercredi 16

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, M. Harry Rahajason dit Rolly Mercia, ancien conseiller spécial, opérant à radio VIVA et au quotidien La Vérité, responsable communication au Comité d’organisation du cinquantenaire de l’indépendance, est nommé Directeur de la communication à la Présidence de la Transition.

3 mouvances : tournée dans le Nord

Les Légalistes annoncent de prochains meetings de sensibilisation conduits par le Pr Zafy et M. Andrianirina en province, notamment en région Boeny et dans le Nord de l’île, pour réclamer la démission, dans les 24 heures, du président Rajoelina et le retour au pays du président Ravalomanana avant le 26 juin, tandis qu’Amnesty international réclame une enquête indépendante à propos de l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne ; l’arrestation d’un leader des meetings d’opposition de MAGRO membre du Jeune TIM est confirmée dans la capitale.

Jeudi 17

Centre de formation d’Handicapés

Le Premier ministre le général Vital inaugure avec le Secrétaire d’État à la formation technique et professionnelle Mme Toto à Ampandrianomby, en présence de nombreuses ONG axées sur le secteur, un centre de formation technique et professionnelle pour les handicapés réalisé pour 1 milliard Ariary avec l’appui de la BAD au titre du projet Éducation. Il s’agit du 3ème centre spécialisé de l’île après Mahajanga et Toamasina.

BM : Relance de l’économie

Le représentant de la Banque mondiale présente à la presse une nouvelle étude 2009 sur Madagascar intitulée Vers un agenda de relance économique, rédigé par 30 experts, dont certains issus de la société civile malgache, critiquant les gestions précédentes ayant causé une grave paupérisation atteignant les 2/3 de la population et insistant sur une nécessaire redistribution des richesses nationales, la grande île ayant atteint la 145ème place sur 185 pays enquêtés dans le monde en matière de recensement de la pauvreté, rang encore inférieur aux Comores, avec un revenu moyen de moins de 410 $ par an.

Vendredi 18

PDS à Toamasina

Installation officielle dans le port de l’Est en présence du Premier ministre le général Vital et du ministre de l’Intérieur M. Jean ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsinanana M. Mahavimbina, d’une Délégation Spéciale à la tête de la commune urbaine de Toamasina présidée par M. Mariot Rakotovao, nommée par arrêté après constat de carence, le maire élu TIM M. Rakotomanana étant poursuivi en justice après une inspection d’État pour détournement de fonds publics. Une signature de protocole d’accord entre la région Atsinanana et le projet minier Ambatovy sur la réhabilitation du Bd Augagneur à Toamasina pour 2 milliards Ariary.se déroule sur le site en présence du chef du gouvernement. Une grève des transporteurs bloque la circulation du riz sur la RN44 dans la région d’Ambatondrazaka, en protestation contre une augmentation des ristournes de la région et divers contrôles exercés autour de l’exploitation de l’ancien chef de l’État à Vohidiala.

Vers un report du referendum

Les 4 opposants du Toko be telo interpellés pour trouble à l‘ordre public sont relâchés par le tribunal de Toliara, le nouveau PDS de Toamasina effectue ses passations de services dans le port de l’Est en l‘absence de l’ancien maire, le Comité consultatif constitutionnel évoque à Antananarivo un éventuel report du référendum prévu le 12 août prochain, dans l’attente de la tenue du dialogue national organisé par le Comité des sages de la Coalition de la société civile avec des préliminaires au niveau des 119 districts de l’île et reculé après les fêtes pour cause de négociations généralisées auprès de la communauté internationale, mais toujours contesté par les 3 mouvances d’opposition qui s’en tiennent à Maputo et Addis-Abeba et poursuivent leur tournée de sensibilisation dans le Nord à Ambanja, Antsohihy, Mampikony et Antsiranana, au vu des délais légaux de 45 jours nécessités par la propagande électorale ; le Conseil Electoral national Indépendant poursuit pour sa part ses préparatifs techniques et l’organisation de son démembrement au niveau des régions, districts et communes de l’île. 40 anciens parlementaires, députés et sénateurs TIM présentent à la presse la nouvelle entité politique indépendante Cap pour la Démocratie qu’ils ont créée en vue de la réforme constitutionnelle et du scrutin.

Samedi 19

Fête de la Musique

Dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance et de la fête de la musique, des carnavals de Hira gasy, musique populaire traditionnelle, sont organisés depuis les 6 arrondissements vers le jardin d’Ambohijatovo, des concerts se déroulant à Andohalo et à Anosy en soirée, podiums érigés, comme dans toutes les régions de l’île, en collaboration avec l‘Alliance française et le groupe Orange, à côté des écrans géants du groupe TELMA destinés au Mundial, en vue de grands spectacles publics regroupant durant une semaine des artistes vedettes tant locales qu’étrangères -Kassav, Big Ali, Brick and Lace, Nadyia- jusqu’au 26 juin, jour de la fête nationale. Le dimanche 27, le groupe Rossy organise un grandiose Tapôlaka 50 au stade de Mahamasina.

Journée de la Nutrition

Le Premier ministre le général Vital célèbre à Fénérive-Est à la tête d’une forte délégation gouvernementale la journée nationale de la nutrition en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Analanjirofo M. Saina Michel et du Directeur de l’Office national de la nutrition M. Jean François qui évoque les centres SEECALINE au nombre de plus de 5.560 répartis dans toute l’île en vue d’améliorer la santé nutritionnelle des populations notamment sur la base de la vulgarisation de la culture intersaison de l’igname. Une transmission en direct des émissions locales de la RNM est opérée à l’occasion de cette journée marquée par une grande foire-exposition.

Dimanche 20

Cultes pour la nation

Après des cultes pour la nation musulman et adventiste dans la capitale vendredi et samedi, honorés par des membres de la HAT et du gouvernement, un grand gala évangélique œcuménique est organisé dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance au palais des sports de Mahamasina en présence de près de 10.000 jeunes et du président de la Transition M. Rajoelina et son épouse. Le cantique traditionnel Iny lalana iny, érigé en symbole de la lutte populaire du 13 mai 2009, est présenté en exergue par ses concepteurs originels du Betsileo le groupe Saotra sy Dera, récompensé par le président de la HAT. Le jubilé du175ème anniversaire de l’impression de la bible est marqué à Antsahamanitra par un culte placé sous l’égide de la FMBM association malgache pour la diffusion biblique et du FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar. Une bible camouflée spécialement dédiée aux forces armées est présentée aux aumôniers militaires à la chapelle militaire d’Ampahibe.

Lundi 21

Comité national de l’Éducation

Le Comité national de l’éducation, consultatif regroupant enseignants, techniciens et parents d’élèves, académiciens, opérateurs, tous anciens ministres du secteur, syndicats, est officiellement mis en place par le ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato, des propositions concernant le calendrier scolaire 2010-2011 à compter du 11 octobre 2010, la redéfinition des filières du baccalauréat depuis la classe de 1ère, l’approfondissement de la réforme scolaire sont présentées.

Nouveau parti FANARE

Présentation du nouveau parti FANARE Fanjakana amandRépoblika, Comité pour l‘avènement de la monarchie républicaine, par son président M. Ravelonanosy, qui se déclare indépendant des mouvances politiques et prône la réconciliation nationale.

Mardi 22

Le général Vital aux Comores

Le Premier ministre le général Vital se rend à Anjouan aux Comores accompagné des ministres des finances M. Rajaonarimampianina et de l’Environnement le général Raveloharison, en vue de demander aux autorités de l’île sœur le rapatriement d’une cargaison de 300 T de bois de rose exportée illicitement depuis Mananara Nord sur le bateau Soavina III et scellée par les douanes du port anjouanais. Le chef du gouvernement souhaite la conclusion d’un accord bilatéral avec les Comores, face à la recrudescence d’un trafic délictueux entre les îles.

Rapport de la Médiature

Le Médiateur de la République Mme Andreas présente au gouvernement le rapport de son institution pour 2009, porteur de nombreuses plaintes de simples citoyens démunis contre l‘administration sur de multiples thèmes principalement liés aux contentieux fonciers et au milieu du travail.

Concert géant de Big Ali

Le président rajoelina et son épouse assistent en soirée au concert géant en plein air de hip hop et rapp de la vedette américaine Big Ali au podium d’Anosy, parmi la foule d’une multitude de jeunes, dont certains venus des provinces pour assister aux festivités organisées dans la capitale au titre du cinquantenaire de l’indépendance.

Mercredi 23

Réveil de la société civile

L’Alliance des organisations de la société civile de Mme Randriamampionona annonce à la résidence d’Ankerana qu’elle compte reprendre en main en collaboration avec le Groupe international de contact de l’Union africaine le processus de négociations inclusives et consensuelle de sortie de crise, avec la mise en place d’un groupe national indépendant de médiation apte à prendre gérer la réforme constitutionnelle et l’organisation des assises régionales et nationale dans la perspective des élections. L’AOSC sollicite l’appui en ce sens des partenaires techniques et financiers.

Exposition cartographique

Tandis que la commune urbaine d’Antananarivo organise au niveau de tous les arrondissements aux côtés des podiums de fête destinés aux bals populaires, des distributions de couvertures et friandises aux familles nécessiteuses de la capitale recensées Fokontany par Fokontany, en coopération avec le ministère de la Population, le ministre de la Décentralisation M. andrianainarivelo inaugure une exposition inédite de cartes d’archives de Madagascar au FTM, Institut national de cartographie réhabilité pour 200 millions Ariary. La nouvelle banque de données d’Informations géographiques destinée aux collectivités décentralisées est présentée.

Affaire du 7 février 2009

L’affaire de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra est présentée sur plainte de l’AV7 association des victimes défendue par Me Rakoto qui réclame l’intégration de l’État malgache dans le procès, en Cour criminelle ordinaire au palais de justice d’Anosy malgré une opposition déposée en cassation de l’avocat Me Razafimanantsoa appuyé de 2 avocats étrangers MMe Belot et Orlandi, du président Ravalomanana accusé de complicité d’assassinat -en son absence faute d’accord de coopération judiciaire avec l’Afrique du Sud, pays où il réside aujourd’hui, en matière d’extradition- ; la défense de l’ancien chef de l‘État se réclame de l’article 126 de la constitution en faveur d’un procès en Haute Cour de Justice ou avéré par une institution parlementaire toutes deux inexistantes actuellement à Madagascar et demande le report de la procédure, pour violation des droits de la défense, à une prochaine session, pour examen approfondi du dossier par la vingtaine d’avocats pressentis par les 19 inculpés dont 5 sont déjà incarcérés à la maison de force de Tsiafahy, dans le cadre de ce procès, d’autres sont exilés ou toujours recherchés. L’ancien Premier ministre le général Rabemananjara, cité comme témoin, est présent au tribunal à cette occasion, hué par les partisans de l’ancien régime. Le report est enfin accordé par la Cour.

CFD : coopération sociale

L’ONG coopération Française pour le Développement conclut avec le SAF FJKM, branche sociale de l‘Eglise réformée de Madagascar, une convention en vue de la réalisation d’un programme sur un mois de travaux d’assainissement et curage de canaux dans les banlieues de la capitale, le démarrage se déroule dans la commune de Tanjombato avec près d’un millier de volontaires rémunérés au titre des systèmes HIMO Haute intensité de main d’œuvre et Vivres contre travail.

Jeudi 24

Vers le Dialogue national

La Coalition de la société civile dirigée par M. Velompanahy annonce à la presse une formation des 119 émissaire chargés d’organiser les assises préliminaires de districts -au niveau de 200 personnes- par le biais de Rassemblements populaires locaux, en vue de la tenue du dialogue national, au 2 juillet prochain. L’opposition notamment le parti TIM, aurait d’ores et déjà envoyé des propositions, reconnaissant ainsi leur participation sous certaines conditions. Le président des États-Unis M. Obama envoie une Lettre de félicitations au peuple malgache pour la fête nationale, souhaitant la reprise du dialogue et une résolution de la crise consensuelle et inclusive pour le pays.

Le CMDM devant la presse

Le CMDN Conseil militaire de défense et sécurité nationale dirigé par le général Rabarisoa, institution de la Transition indépendante et rattachée à la Primature, évoque devant la presse au CEMES Soanierna en présence du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy le bilan de son activité en conseil au plus haut niveau dans de nombreux secteurs, en dehors de l’application du nouveau concept de défense, à l’étude à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’armée malgache. L’armée a organisé une traditionnelle journée portes ouvertes et une grande exposition au camp de Betongolo dans le cadre de ce jubilé.

Nouveau logiciel sécurisé

Présentation à la Chambre de commerce d’Antananarivo du nouveau logiciel sécurisé RCS-CM intitulé Registre du Commerce et des sociétés et du Crédit immobilier de Madagascar, réalisé depuis 2008 par le ministère de la Justice avec l’appui de la coopération française dans le cadre du projet d’appui à la consolidation de l’État de droit, en faveur de la rapidité des procédures et de la transparence des activités de l’administration et des entreprises.

Vendredi 25

Déjeuner à Ambohitsorohitra

Le président de la Transition M. Rajoelina invite à un grand déjeuner convivial au palais d’Ambohitsorohitra 2.500 cinquantenaires nés en 1960 recensés dans la capitale au niveau des Fokontany à l’occasion de la fête nationale. En soirée, carnavals, retraites aux flambeaux, feu d’artifice, spectacle d’eau et show laser son et lumières sur le lac Anosy concerts autour les podiums de quartiers et bals populaires marquent la célébration de ce jubilé exceptionnel de l’indépendance dans la capitale ainsi que dans toutes les régions de l’île.

Samedi 26

Fête nationale

La fête nationale est marquée par le traditionnel défilé militaire des forces armées au stade de Mahamasina, précédé exceptionnellement d’un discours à la nation à 7 h du matin et d’une revue des troupes -2.822 éléments- autour du lac Anosy par le président de la Transition M. Rajoelina à l‘extérieur de l’enceinte, devant la stèle du cinquantenaire de l’armée à Anosy. Absence remarquée selon la presse au défilé des forces d’Intervention Spéciales du colonel Lilyson, en charge de la sécurité. Contrairement aux 3 mouvances d’opposition ayant décliné l’invitation pour célébrer le jubilé en privé au site de MAGRO à Behoririka et écouter un message téléphonique adressé à ses partisans légalistes par le président Ravalomanana depuis d’Afrique du Sud, le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar en présence des chefs de l’EKAR et de l’EEM catholique et anglicane Mgr Razanakolona et Ranarivelo -le SG de la FJKM Eglise réformée le pasteur Marinasy ayant organisé la veille un culte pour la nation au collège théologique d’Ivato et le pasteur Ramino Paul un concert évangélique du FFR au temple d’Amparibe- ainsi que le corps diplomatique et consulaire sont représentés à la cérémonie malgré les sanctions internationales et le départ de certains diplomates -USA, RFA, Chine- au niveau de plusieurs ambassadeurs en poste agréés sous le régime de la Transition, notamment Turquie, Russie, Pakistan, Sénégal et …France, qui déclare répondre à l’invitation des forces armées mais n’assistera pas au cockail offert par la HAT. Le président Rajoelina et son épouse offrent ensuite une grande réception au palais d’Iavoloha, tandis que les anciens combattants sont conviés à un traditionnel déjeuner au CEMES Soanierana par les hauts responsables de l’armée. Un concert géant Tapôlaka 50 est enfin organisé au stade de Mahamasina par le groupe Rossy accompagné d’artistes des provinces et étrangers, ainsi que de Mpihira gasy traditionnels.

Cinquantenaire de l’armée

Inauguration officielle à Anosy à l’issue de la revue des troupes en compagnie du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy, de la stèle commémorative du cinquantenaire de l’armée malgache, par le président de la Transition M. Rajoelina chef suprême des forces armées, du ministre et du Secrétaire d’État à la Gendarmerie ainsi que des hauts responsables de la grande famille militaire conduite par le chef d’État-major général, le général Ndriarijaona et des associations d’anciens combattants. Le président de la Transition M. Rajoelina félicite les forces armées et accorde aux militaires une année supplémentaire de carrière, l’ex-chef de l’État M. Ravalomanana, depuis l‘Afrique du Sud les salue également et encourage le dernier rempart du pays à la solidarité ainsi qu’à prendre ses responsabilités pour combattre la gabegie et rétablir l‘ordre constitutionnel, affirmant que ni conférence nationale ni élections unilatérales ne seront reconnues par les bailleurs de fonds.

Guides et Eclaireuses africaines

L’association mondiale des Guides et Eclaireuses de la région Afrique -125 jeunes filles issues de 30 pays- tient sa 9ème conférence au Panorama sous le thème Changer les vies, axé sur l’éducation des jeunes filles. Le scoutisme féminin représente aujourd’hui dans le monde 10 millions d’entre elles.

Lundi 28

Félicitations

La presse évoque, quelques jours après une lettre de félicitations du président américain M. Obama au peuple malgache à l’occasion de la fête nationale encourageant le retour au Dialogue consensuel et inclusif pour résoudre la crise, une lettre du président français M. Sarkozy au président de la HAT saluant le peuple malgache, réitérant son soutien à une solution rapide et consensuelle de la crise, rappelant les liens anciens unissant les deux pays et son invitation à un détachement de 39 éléments de l‘armée dans le cadre de la célébration du cinquantenaire des indépendances africaines le 14 juillet en France. Comme en Allemagne et à Maurice ou aux Comores, l’ambassade malgache à Paris offre un grand banquet à la diaspora à l’occasion du jubilé national, contesté par l’opposition légaliste GTT Gasy Tia Tanindrazana, qui s’abstient toutefois de troubler la fête.

Réserves marines

44 réserves marines ont été mises en place sur 4 plates-formes dans la région Atsimo Andrefana dans le cadre du projet appui aux communes de pêcheurs de Toliara depuis son lancement en 2006, annonce le Dr Ratsirisija du ministère de la Pêche et ressources halieutiques lors d’une conférence de presse ; un nouvel accord avec la BAD sur une opération de micro-crédit auprès de 150 groupements de production familiale recensés dans 92 villages côtiers, est envisagé dans le cadre de ce projet financé par la Banque africaine pour 519 millions Ariary et comprenant la réhabilitation et l’extension des bureaux de la Direction régionale de la Pêche à Toliara.

Mardi 29

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. Des décrets de nomination -14 sur 24 présenté- de professeurs titulaires de l’enseignement supérieur et fixant les conditions d’ouverture des Instituts d’enseignement supérieur, portant création d’un corps d’inspecteurs pédagogiques de l’Éducation nationale, portant dispositions transitoires pour les mandats des CA des ex-groupements d’établissement d’enseignement technique et professionnel, modifiant les textes concernant la responsabilité des transporteurs aériens et exploitants d’aéronefs immatriculés à Madagascar sur le territoire, fixant les attributions du ministre de la Pêche et Ressources halieutiques et l’organisation de son Département.

Incendie à Ambodiatafana

La presse annonce un incendie ayant atteint la propriété de l’amiral Ratsiraka d’Ambodiatafana construite en 2001 à Toamasina, quittée pour un exil en France par ce dernier le 5 juillet 2002 et placée depuis sous la garde des forces de l’ordre, ainsi qu’une intervention efficace des sapeurs-pompiers régionaux ; une enquête a été diligentée par le chef de la région Atsinanana M. Mahavimbina.

Nouvelles négociations ?

Alors que les 3 mouvances d’opposition réclament la reprise du dialogue inclusif sous l‘égide de la médiation de sortie de crise du groupe international de contact de l’Union africaine conduite par M. Chissano, qui serait attendu -avec une Mission d’évaluation les 9 et 10 juillet de la commission européenne conduite par M. Louis Michel- à Antananarivo, des membres de la HAT dont MM. Ramaromisa, Marson et Andrianantenaina critiquent cette nouvelle immixtion dans les affaires du pays, soutenus par l’association Otrik’afo de M. Rajaonah, ce dernier annonçant diverses manifestations populaires contre cette nouvelle offensive du GIC. La mouvance Rajoelina a été dissoute par le président de la HAT -si l’opposition propose la nomination d’un nouveau chef de file en la personne de M. Lahiniriko- et aucune invitation des autorités nationales à l’ancien président mozambicain n’a été avérée à ce jour. La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana qui poursuit l‘installation de ses démembrements au niveau des régions, districts et communes, avec contrôle des listes électorales, confirme le report du referendum constitutionnel, l’article 41 du Code électoral opposant 45 jours de campagne légaux avant le  scrutin, dans l’attente des propositions du dialogue national organisé par la Coalition de la société civile et le Comité des sages Ray-amandreny mijoro -après les assises de district dont le regroupement est lancé le 2 juillet prochain- qui poursuit ses négociations consensuelles au niveau  du pays, dénoncées pour leur lenteur par certains membres de la HAT dont M. Ratsiraka qui évoquent de nuisibles velléités partisanes de prolongation de la Transition en 2011, et refusées par les 3 mouvances d’opposition qui s’en tiennent à la charte de Maputo ainsi que le MONIMA de M. Monja qui réclame une conférence nationale inclusive.

Mercredi 30

Congrès du FIMPIMA

L’association des Mpikabary malagasy orateurs, FIMPIMA regroupant 7 sections régionales et à l‘étranger organise son premier congrès national à Antananarivo, occasion de la tenue d’un grand atelier de formation et de l’élection par 500 membres d’un nouveau bureau. Mme Andriamboavonjy est réélue au poste de président national.

Coopération militaire

Une cérémonie de décorations à l’Ordre du mérite de 47 officiers et militaires malgaches et français en fin de mission de coopération se déroule au camp d’Ampahibe, en présence des ministres des forces armées le général Rakotoarimasy et des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson ainsi que du 1er  Conseiller Mme Bourdin et de l’attaché de Défense de l’ambassade de France le colonel Hue.

Rugby : Tournoi Four nations

L‘équipe des Makis se qualifie pour la finale du Tournoi Four nations de la Confédération africaine de rugby, en battant la Zambie 36 à 16 au Zimbabwe. Le vainqueur représentera la zone Sud au prochain Championnat d’Afrique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    JUILLET

Jeudi 1er

Aide à l’EEM

Le président de la Transition M. Rajoelina se rend à Anatihazo constater les dégâts causés par l’incendie d’un temple anglican Santa Stefana par des malfaiteurs, et promet à l’EEM Eglise épiscopale de Madagascar, condamnant fermement cet acte de vandalisme encore inconnu dans la capitale, que l’État prendra en charge la réhabilitation de l’édifice religieux gravement endommagé.

Vendredi 2

La CENI devant la presse

La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana expose devant la presse à Antananarivo les tenants et aboutissants de son budget  de fonctionnement en vue des préparatifs électoraux, soit 960 millions Ariary auxquels s’ajoutent 140 millions Ariary issus des passations avec l’ancien Conseil national électoral. L’État complètera ce budget  jugé encore insuffisant pour l’organisation des Assises de districts Dinika santatra et du Dialogue national et un contrôle largement décentralisé du scrutin au niveau de l’île.

Regroupement du Comité des Sages

Regroupement et formation par les Ray amandreny mijoro conduits par le pasteur Ramino Paul sous l’égide de la Coalition des organisations de la société civile de M. Velompanahy, des émissaires chargés de collecter les propositions constitutionnelles au niveau des 119 districts de l’île, en vue de l’organisation du dialogue national attendu par le Comité consultatif pour statuer sur les textes référendaires à présenter à la population.

Hausse des carburants

Une soudaine hausse sensible même si tardive, des carburants -notamment du gasoil- au niveau des stations-services de la capitale amène le ministre des Mines M. Ratovomalala à exposer sur les ondes de la RTM les motifs de renchérissement du pétrole sur le marché mondial et de dépréciation de l’Ariary par rapport au $ ainsi que la tenue de négociations techniques avec les compagnies pétrolières locales concernant le marché aval entièrement libéralisé, sur la détermination d’un prix gradualisé et raisonnable pour les transporteurs et les populations face à la crise actuelle.

La crise et le rebond. 50 ans d’indépendance

La presse évoque la publication à Antananarivo par le RP Urfer, jésuite expulsé de la Grande Île sous le régime précédent, aux éditions Foi et Justice qu’il dirige à nouveau actuellement, un recueil d’articles et commentaires intitulé La crise et le rebond : 50 ans d’indépendance malgache évoquant diverses propositions en faveur du développement, dans la ligne des recommandations du SeFaFi Observatoire de la vie publique dont il est membre fondateur.

Le Tribunal d’Ambatondrafandrana réhabilité

Les travaux de réhabilitation du palais de justice d’Ambatondrafandrana, monument datant de la royauté en 1885 et désormais classé, sont inaugurés dans la capitale ; déjà entamés par les Amis du patrimoine de Madagascar, ils ont été achevés par la commune urbaine d’Antananarivo en coopération avec la région Ile de France et l’Institut des métiers de la ville pour 85 millions Ariary, en présence de responsables de la CUA et du ministère de la Culture et du Patrimoine.

Coopération militaire

Le détachement de coopération de la Gendarmerie française conduit par le colonel Troger a remis divers lors de matériels de télécommunication d’une valeur de 116.237 € au général Andrianazary Secrétaire d’État et au général Razafindrakoto Commandant de la Gendarmerie nationale, au camp de Fort Voyron, dans le cadre de la coopération militaire franco-malgache.

Samedi 3

Le général Vital à Toliara

Le Premier ministre le général Vital inaugure à Toliara en présence du ministre de la Pêche le colonel Mandehatsara le nouveau siège de la Direction régionale de la Pêche en présence du ministre qui annonce des réformes au niveau du secteur halieutique tant au niveau industriel qu’artisanal, notamment concernant les normes de qualité à l’exportation.

Journée des Coopératives

La journée mondiale des coopératives est célébrée à Manakara par une grande exposition de produits locaux, en présence des ministres de l’Économie M Fienena et de l’Agriculture M. Jaonina ainsi que du PDS de la commune M. Sileny et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Vatovavy Fitovinany M. Rakamisilahy. 1.000 coopératives existent dans le pays, dont une cinquantaine dans cette région. L’année 2012 a été proclamée par l’ONU année internationale des coopératives.

Lundi 4

L’Opposition se mobilise

A la veille de la venue annoncée à Madagascar d’une mission de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne co-présidée par le Commissaire au Développement M. Louis Michel s’étant déclaré en faveur des sanctions contre Madagascar, une délégation de la SADC dépêchée par le médiateur du groupe international de contact de l’Union africaine M. Chissano, saluée par les 3 mouvances d’opposition, est reçue à Antananarivo par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, qui confirme la dissolution de la mouvance Rajoelina en présence des ambassadeurs de Maurice et d’Afrique du Sud. Le porte-parole du parti TIM, le député M. Raharinaivo, publie un communiqué déclarant que la crise a assez duré pour le peuple, saluant les efforts de l’ancien chef de l’État en faveur d’une solution politique négociée et annonçant sa participation au Assises régionales et nationale organisés sous l’égide de la Coalition des organisations de la société civile, malgré quelques préalables à discuter notamment à propos de la constitution de la CENI. Un communiqué du parti signé de MM. Randrianirina et quelques ex-parlementaires annonce aussitôt la destitution de M. Raharinaivo de son poste de porte-parole du TIM.

Communes : Fonds de Développement Local

Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo préside à l’ENAM une formation en matière de gestion financière destinée aux chefs des 119 districts, et directeurs en finances et aménagement décentralisé des 22 régions après le lancement du programme communal de Fonds de Développement Local sur projets et la constatation au niveau de 40 communes sur plus de 800 concernées, de carences et détournement qui seront corrigés ou sanctionnés.

Mardi 6

Les 3 Mouvances au Colbert

Tandis que la Coalition des organisations de la société civile annonce pour ce week-end la publication de la liste des participants aux Assises préliminaires de districts et la date de ces dernières fixées du 28 au 31 juillet avec mise en place des responsables au 19 juillet, et que la CENI installera, après une réunion samedi avec tous les chefs de districts, ses démembrements électoraux à ce niveau, les 3 mouvances d‘opposition -MM. Andrianirina, Manandafy Rakotoinirina, Mamy Rakotoarivelo, Rakotovahiny, Manoro Régis, Dr Joseph Randriamiarisoa, Andrianarisoa, Mme Misandrazana Rakotobe- rencontrent au Colbert la délégation de la SADC conduite par M. Simao, qui annonce la venue de M. Chissano après le 15 juillet. La délégation rencontre en soirée la Coalition de la société civile et le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar.

Négociations pétrolières

Les ministres des Mines M. Ratovomalala, des Finances M Rajaonarimampianina et des TP M Razafimandimby exposent l’état des négociations avec les 4 compagnies pétrolières locales ; le secteur distribution aval est totalement libéralisé depuis 2004, mais la dernière hausse brutale de 8 à 13% après un accord stabilisé de février à mai, risque d’avoir de graves impacts sur l’économie et les populations, le gouvernement après discussion au sommet de la HAT a de nouvelles propositions, mais réclame le retour dès ce soir au statu quo ante à la pompe, avant toute nouvelle négociation en vue de combler un manque à gagner de 15 milliards Ariary des compagnies importatrices dû à la dépréciation de l’Ariary face au $. En cas de refus, il prendra ses responsabilités en modifiant les lois pétrolières. En soirée, des baisses sont constatées dans certaines stations, en ordre dispersé.

AFD : appui à la Santé

L’Agence Française de Développement signe en présence de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner avec le SG du ministère des finances Mme Andriambololona une convention de 12 millions d’€ dans le cadre d’un programme conjoint Banque mondiale/AFD d’appui au secteur santé approuvé en 2008.Une première tranche sera d’ores et déjà opérationnelle en matière de maintien des services publics, dans l’attente d’une seconde après l’éventuel décaissement de la BM.

Mercredi 7

La délégation de la SADC à Anosikely

La délégation de la SADC conduite par M. Silao est reçue par la HAT à Anosikely, certains membres de cette institution n’hésitent pas à demander les motifs d’un telle visite, alors que Madagascar a été suspendue et sanctionnée par l’organisation régionale, et à dénoncer l’inutilité d’une médiation internationale tandis que les négociations malgacho-malgaches engagées vont bon train vers une sortie de crise démocratique par le biais d’élections neutres et libres. Que demander de plus ? Le soutien de la délégation est demandé en faveur de la conférence nationale avant la fin août. La délégation se rend ensuite, à l’invitation des 3 mouvances d’opposition, à un traditionnel meeting au site de MAGRO à Behoririka. Les organisations rivales de la société civile –Coalition de M. Velompanahy et Alliance de Mme Randriamampionona- se réunissent en vue de la mise en place d’une éventuelle coordination indépendante et neutre en vue de la tenue d‘Assises régionales Dinika santatra et nationale consensuelles et inclusives, dans le cadre d’une réconciliation avec les mouvances, excepté celle du président Ravalomanana et de l’amiral Ratsiraka.qui refusent toute participation à un rassemblement national qualifié d’unilatéral.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Approbation des comptes des exercices des années 2008 et 2009 de la Banque centrale de Madagascar et résultats après révision des changes, recadrage budgétaire en faveur de la santé, éducation et sécurité, communications sur les missions de la SADC et de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne, sur l’examen du CEPE et concours d’entrée en 6ème ainsi que sur la réforme des filières du baccalauréat, enfin sur l’entente délictueuse et la mauvaise volonté des 4 compagnies pétrolières locales en matière de fixation de structures de prix des carburants à la pompe, une décision capitale en faveur de l’intérêt populaire sera prise prochainement. Des nominations aux hauts emplois de l’État, M. Mananjara Andriambololona, ex-SG devient chef de la région Analamanga, M. Rajaonarivelo et Mme Rasoavoninarimalalanirina DG respectivement de l’ENAM et de l’École nationale de la magistrature et Greffe, M. Pilaza Zore SG du ministère de la Communication. Des ambassadeurs sont nommés à Maurice, en Inde, aux États-Unis. Le Préfet de Police d’Antananarivo -un des meneurs de la grève des administrateurs civils- est limogé, ainsi que plusieurs cadres du ministère de l’Intérieur.

Nouveau parti : Malagasy Mifanaja

Cette formation dont la conception ancienne daterait de 1991 souhaiterait une réforme au niveau des pratiques politiques et le retour au respect mutuel. Le parti participera aux élections.

Madagascar Développement Plus

L’ONG déjà ancienne basée en France et n’ayant jamais cessé ses activités sociales dans toute l’île Madagascar Développement Plus, regroupant une majorité d’élus locaux et parlementaires de tous bords soutenant notamment jumelages entre communes et coopération décentralisée, présente ses responsables sous la conduite de M Jacques Blache au Colbert.

Jeudi 8

Le général Vital à Nosy Be

Le Premier ministre le général Vital inaugure un nouveau guichet unique de la commune de Nosy Be réalisé dans le cadre du projet PIC Pôles intégrés de croissance financé par la Banque mondiale en faveur du développement du tourisme local, pour lequel les infrastructures logistiques et douanières de l’aéroport d’Arrachart inspecté à cette occasion seront renforcées. Un centre de formation et une réserve botanique et animalière sont visités avec le ministre du Tourisme Mme Andreas.

BM : Appui à la société civile.

La Banque mondiale, au titre de son programme d’appui à la société civile CSF pour l‘exercice 2010, répartit les 40.000 $ attribués à 5 ONG sur 67 ayant présenté des dossiers : Firaisambe ny mponina, Miaro ny zon’ny mpanjifa FIMPA, association Lanona, AGEVAREM, SOS Villages d’enfants, COPH ; participation citoyenne et gouvernance intercommunale et de proximité sont au cœur de 2010.

Recours pétrolier

Le ministre des Mines M. Ratovomalala annonce à la presse au Colbert qu’en cas de maintien des prix actuels, jugés insuffisamment réduits à la pompe et inapplicables par les transporteurs, lundi, des mesures seront prises, modification de la loi de libéralisation -non respectée au niveau de l‘entente entre grandes compagnies contre la libre concurrence- et jusqu’au recours à des importations directes sur appels d’offres internationaux.

Vendredi 9

Garde présidentielle

Le lieutenant-colonel Sondrota Lala, nouveau Commandant de la garde présidentielle reçoit son fanion lors d’une cérémonie militaire au palais d’Iavoloha en présence du chef d’État-major général des forces armées le général Ndriarijaona et du ministre, le général Rakotoariasy.

Aménagement en Amoron’i Mania

Le premier schéma d‘aménagement du territoire de la région Amoron’i Mania conçu avec l’appui technique du ministère de la Décentralisation, du projet Saha de la coopération suisse et de la région pour les 20 prochaines années, est présenté à l’Espace Dera en présence du chef de région M. Josoa et des autorités et élus locaux. Articulé sur l‘agriculture et l’agroforesterie mais aussi la promotion et la mise en valeur régionale au niveau de l’artisanat local du bois classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ainsi que du tourisme, et la sécurité, il devra être approuvé par la population, une première, et sera doté de subvention décentralisée.

Coordination des sociétés civiles

Les diverses plates-formes, Coalition -M. Velompanahy- et Alliance -Mme Randriamampionona- des organisations de la société civile, le KMF/CNOE, se réunissent à l’Espace de l’Union européenne d’Ankorondrano, en présence de 5 ambassadeurs -UE, Allemagne, France, Norvège, Suisse- en vue de la mise en place d’une Coordination neutre et impartiale pour organiser les Assises régionales et nationale aptes à une résolution de crise par la voie d’élections rapides, jusqu’ici toujours boudée pour unilatéralisme par les 3 mouvances d’opposition qui renoncent à tenir meeting au jardin d‘Ambohijatovo faute d’autorisation accordée aux Femmes légalistes par les autorités.

Samedi 10

Délégation de l’ACP/UE

Tandis que le Pr Zafy annonce le refus officiel de sa mouvance de répondre à la traditionnelle invitation à la résidence de France dans le cadre de la célébration du 14 juillet, une délégation de 6 parlementaires de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne, conduite par le représentant du Botswana, en mission d’observation à Madagascar, rencontre au Palissandre durant 2 jours les ex-élus -de tous les bords- du Parlement malgache et les responsables des mouvances d’opposition conduites par MM. Andrianirina et Rakotovahiny, ainsi que les différentes entités de la société civile, avant d’entamer des visites de terrain sur les sites de divers projets notamment humanitaires toujours financés par l’UE, malgré les sanctions. L’ex-député Soja Jean André, récusant Maputo et Addis-Abeba, souhaite que la délégation soit mieux informée des réalités du pays, et participe à la résolution de la crise en intervenant comme médiateur auprès de l’opposition -qui ne se recommande que de la communauté internationale- pour qu’elle se joigne au mouvement général malgacho-malgache impulsé par la société civile en faveur d’élections rapides, neutres et libres. La délégation comprenant M Hoareau -SG du parti communiste réunionnais- et Mme Rivasi (Verts-France) est reçue à Anosy par le ministre des Affaires étrangères l’amiral  Ramaroson et à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina ; sont évoqués le retour à l’ordre constitutionnel sur la base des accords signés à Maputo et Addis-Abeba -prescrits-, la question de la libération des détenus dits politiques et des journalistes incarcérés -du ressort en droit commun de la justice indépendante- avant une visite à la prison d’Antanimora et dans des quartiers populeux où sont lancés des programmes de logements sociaux.

Appui aux Guichets fonciers

La presse évoque une dotation par la France de 1 million d’€ pour poursuivre, dans le cadre du programme national foncier, la mise en place des guichets fonciers pour l’attribution de certificats et titres, au niveau de 350 communes, soit 22% sur 4 ans, sous la tutelle du ministère de la Décentralisation. Cette subvention fait partie du Contrat de désendettement développement C2D proposé par la coopération française et où la gestion foncière décentralisée a toute sa place.

400 ans d’Antananarivo

Une exposition de photos et objets d’art marque à l‘Espace Rarihasina le lancement du jubilé des 400 ans d’Antananarivo sous l’égide de l’ORTANA Office régional du tourisme, de l’association de patrimoine réunionnaise Mamelomaso et de la commune urbaine. Diverses manifestations culturelles et visites guidées ponctueront la célébration de ce 400ème anniversaire en ville.

Dimanche 11

Cathédrale d’Andohalo

Inauguration des importants travaux de réhabilitation exécutés depuis 8 mois à la cathédrale catholique d’Andohalo monument du patrimoine historique national classé, construit en bois en 1861, lors d’une grand messe célébrée par l‘archevêque du diocèse d’Antananarivo Mgr Razanakolona, en présence de la hiérarchie religieuse et des fidèles, de membres de la HAT conduits par le président Rajoelina, du gouvernement conduit par le général Vital et du PDS de la capitale M. Razafindravahy ainsi que quelques personnalités politiques dont le Pr Zafy et Mme Jacques Sylla.

Lundi 12

CEPE/Entrée en 6ème

513.650 candidats se présentent au Certificat d’études primaires couplé avec le concours d’entrée en 6ème, répartis dans 1.560 centres sur tout le territoire national, soit une hausse de 8,53% par rapport à l’an dernier. Nouveauté, le ministre M. Razafimanazato qui leur donne sa bénédiction, met en place des numéros verts de téléphone gratuit en cas de problème et annonce l’informatisation totale des résultats en faveur de leur rapidité de publication.

Journée de la Population

Le ministre de la Population Mme Ramaroson célèbre dans les quartiers de la capitale la journée mondiale de la population par divers dons et manifestations, et prononce un discours axé sur la nécessaire et urgente redistribution sociale des richesses du pays et des fruits de la croissance, notamment au niveau de l’emploi.

La HAT aux Seychelles

La délégation de l’Assemblée paritaire ACP/UE de passage à Antananarivo pour 2 jours est partie aux Seychelles pour y assister à une session de travail régionale, en passant par Johannesburg pour y rencontrer l’ancien chef de l’État en conclusion de sa mission d’observation à Madagascar. Une délégation de la HAT est également invitée ce jour aux Seychelles, notamment dans le cadre d’une réunion de concertation sur la lutte contre le Terrorisme-pirate dans les mers du Sud, organisée sous l’égide de la commission de l’océan Indien ; le port d’Antsiranana avait été proposé à une récente session du Conseil par le ministre malgache des Affaires étrangères pour y abriter un siège régional spécialisé.

Mardi 13

Assises de districts

Les 119 candidats retenus par la Coalition des organisations de la société civile et le Comité des Sages pour diriger les Assises préliminaires dans les 119 districts de l’île, suivent à l’ENAM École nationale d’administration une formation renforcée avant de rejoindre les chefs-lieux pour la mise en place dès le 19 juillet de ces Assises prévues du 18 au 31 de ce mois et qui verront 200 participants par district, nommés par un bureau de coordination local élu par les représentants des sociétés civiles présentes aux Dinika santatra.

L’opposition se prononce

Tandis que le collectif des ecclésiastiques dénonce devant la presse des poursuites injustifiées pour enquête contre certains pasteurs dans le cadre des évènements de Fort Duchesne le 20 mai dernier, toujours aujourd’hui obligés de se cacher, l’association de la diaspora Gasy Tia Tanindrazana demande depuis l’Hexagone au médiateur du groupe international de contact de l’Union africaine M. Chissano, qui serait toujours attendu par les 3 mouvances d’opposition à Antananarivo, d’exclure la France du processus de négociations de la crise malgache, pour partialité, face au calvaire vécu par le peuple aujourd’hui totalement muselé. La Coalition et l’Alliance des organisations de la société civile tiennent une enième rencontre pour dégager un accord en vue de la tenue du Dialogue national dans le respect du calendrier établi, et de nombreux secteurs de l’opinion publique critiquent les déclarations à la presse du Pr Raymond Ranjeva -qui en son temps avait été proposé à la Primature par le président Ravalomanana- prônant la priorité de la réconciliation nationale sur la feuille de route électorale proposée par la Transition et majoritairement adoptée malgré les pressions de la communauté internationale sur la HAT par la classe politique et la société civile en résolution de sortie de crise.

Toujours du bois de rose

Tandis que le président français M. Sarkozy dépêche une mission parlementaire à Madagascar conduite par le député M. Le Guen, qui annonce devant la presse à Ivandry 56.000 T de bois de rose illicitement exploitées au cours de l’année 2009 pour 350 millions de $, critiquant de fait la non-application des lois de protection locales et l’inexistence d’un système de conservation forestière pérenne dans l’île, dans le cadre d’une enquête sur  la dégradation des forêts dans le monde, la presse annonce la découverte entre autres, d’un nouveau stock très important de bois de rose dissimulé à la société TIKO de Sambaina-Manjakandriana, et évoque l’éventualité d’un remaniement ministériel d’assainissement. Le Fonds d’Intervention pour le Développement pour sa part, et le BIANCO bureau Indépendant anti-corruption signent à Antananarivo un contrat de partenariat dans le cadre de l’exécution et du contrôle des grands chantiers menés sous l’égide du FID dans le pays.

CUA : Assainissement d’Andralanitra

Une convention de financement de 2 millions d’€ pour l’assainissement et le traitement du dépôt d’ordures de la commune urbaine d’Antananarivo à Andralanitra est signé entre l’Agence Française de Développement et le SG du ministère des finances Mme Andriambololona, en présence de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner.

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, la création d’une maison de l’OVOP One Village One Product avec le concours de la coopération japonaise à Toliara en région Atsimo Atsinanana, un programme de production de manioc dans diverses régions de l’île et un financement du Fonds koweitien pour le développement économique et social pour 130.000 KD pour la réhabilitation de la RN5, la mise en place d’une maison des jeunes à Tsiroanomandidy, et de 2 nouveaux lycées en région à Ankadiandriana région Analamanga et région Sofia

Mercredi 14

Les forces armées aux Champs Elysées

38 éléments des forces armées de Madagascar défilent avec leurs frères d’armes issus de 13 pays africains de l‘Empire -hors la Côte d’Ivoire qui a refusé l’invitation- dans le cadre de la célébration du cinquantenaire des indépendances. 12 chefs d’États on été conviés par le président français M. Sarkozy qui confirme l’achèvement de la décristallisation des pensions des anciens combattants coloniaux. Le président de la Transition M. Rajoelina n’a pas été invité mais le ministre et le chef d’État-major général des forces armées, les généraux Rakotoarimasy et Ndriarijaona sont présents auprès de leurs homologues à Paris. A la résidence de France, la fête du 14 juillet est célébrée par l‘ambassadeur SE M. Chataigner, en présence du Premier ministre le général Vital, du ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramarosn ainsi que de représentants de toutes les mouvances conviées, seul le Pr Zafy et la mouvance Ravalomanana ont décliné l‘invitation. Présence remarquée des chefs d‘Églises du FFKM, Eglise catholique Mgr Razanakolona et FJKM Eglise réformée le pasteur Rasendrahasina. L’ambassadeur prône le retour à un dialogue consensuel malgacho-malgache, la médiation étrangère ayant échoué, en s’en prenant tant à l’opposition qu’à la majorité, invitée à mettre en place le gouvernement de relance promis, la transparence économique et la lutte anti-corruption, l’État de droit, les libertés publiques et de presse, la suppression des milices paramilitaires et du FIS, Force spéciale d’intervention, Institution de la Présidence au statut militaire non encore bien défini -mis en place par les autorités de la Transition pour des motifs connus d’elles selon le Premier ministre le général Vital, une ingérence inadmissible dans les affaires de l’armée nationale non conforme aux normes diplomatiques selon le colonel Lilyson, Commandant du FIS, et surtout justifiée pour l’ambassadeur selon lui du fait de la nationalité française de certains détenus dits politiques mais actuellement inculpés pour crime grave. Une bonne élection est sans doute meilleure qu’un mauvais partage du pouvoir, estime-t-il enfin, rappelant que la France, quelle que soit sa position, est toujours en ligne de mire à Madagascar, considérant l‘imbrication historique de leur passé commun. Le SG de l’organisation Internationale de la Francophonie M Diouf a publié, lors de la 77ème session du Conseil permanent de la Francophonie à Paris le 9 juillet un communiqué déclarant attendre les résultats du Dialogue national qui a encore pris du retard, en vue d’élections crédibles permettant enfin le retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar, tandis que la presse annonce la venue à Antananarivo de M. Chissano le 17 juillet prochain dans le cadre de la poursuite de la médiation de la SADC et du groupe international de contact de l’Union africaine.

La CENI à Anosikely

La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana expose à la HAT à Anosikely l’avancement de ses travaux en matière de préparation des élections et listes électorales contrôlées depuis les districts, et estime indispensable que les partis d’opposition intègrent ses structures à égalité avec la majorité, notamment au niveau des comités électoraux locaux, et de nommer de nouveaux magistrats face à la défaillance annoncée du SMM Syndicat des magistrats, espérant une rallonge budgétaire pour l’achèvement des préparatifs.

Délégation de Riziers pakistanais

Une délégation d’opérateurs riziers pakistanais est à Madagascar dans le cadre de la poursuite des négociations en matière de traditionnelle importation de riz en période de soudure –réduite de 200.000 à 80.000 T par an depuis 2009- le Directeur du Commerce révèle que les opérateurs malgaches ont tendance à opter pour une distribution de riz importé face aux coûts exorbitants du transport et de la manutention du riz -même en suffisance- au niveau local. L’amiral Ratsiraka annonce la distribution tardive vu les difficultés d’organisation, dans le cadre de la fête nationale, de 50 T de riz à faible coût aux populations sinistrées des districts du Sud-est de l’île et de la région Alaotra Mangoro après le passage des derniers cyclones.

Jeudi 15

Foire de l’Artisanat

Une grande foire de l’artisanat Sehatra 2010 est inaugurée au palais des Sports de Mahamasina en présence du Premier ministre le général Vital, du ministre du Tourisme Mme Andreas, et de 200 stands représentant le secteur artisanal dans son ensemble et ses intrants tant en gros qu’en détail des 22 régions et axés sur les thèmes culture et plaisir ainsi que protection de l’environnement. Des documents sur la prestation malgache à l’exposition universelle de Shanghai sont présentés.

Examen des lycées techniques

26.000 candidats se présentent à l’examen d’entrée autorisant l’accès aux lycées techniques et professionnels, notamment au niveau du secteur tertiaire, dont plus de 9.000 dans la province centrale.

Soubresauts de l’économie

Tandis que le Gouverneur de la Banque centrale de Madagascar M. Rasamoely annonce après approbation des comptes annuels en Conseil des ministres, des bénéfices actuels inconnus sous l’ancien régime, avec un résultat net de 17 milliards Ariary pour l‘exercice 2009, les transporteurs collectifs appliquent une hausse de 25% sur les tarifs du réseau national, face à une non-visibilité des prix des carburants critiquée par le ministre des Mines M. Ratovomalala, qui a entamé des négociations approfondies avec les compagnies pétrolières importatrices locales concernant la gestion du secteur aval libéralisé.

Vendredi 16

Inaugurations à Moramanga

Le Premier ministre le général Vital inaugure à Moramanga avec le ministre de la FOP M. Noelson une annexe de la CNAPS, promettant la mise en application du Code de prévoyance sociale, et avec le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo un nouveau guichet foncier réalisé pour plus de 200 millions Ariary, d’autres doivent être mis en place à Morondava, Manjakandriana et à Sambava, plus de 70.000 certificats fonciers au total auront été distribués dans toue l’île cette année. Prochaine installation d’un Bureau d’Immatriculation Foncière, 350ème guichet foncier à Manalalondo district d’Arivonimamo, en coopération avec le projet Saha de la coopération suisse, toujours en cours, alors que le programme de soutien au développement rural PSDR financé par la Banque mondiale arrêté du fait de la crise, est réactivé pour 30 millions de $ jusqu’en 2012, annonce le ministre de l’Agriculture M. Jaonina.

Refus des 3 mouvances

Les 3 mouvances d’opposition conduites par M. Andrianirina annoncent devant la presse leur refus d’intégrer les structures de la commission électorale nationale indépendante sauf refonte totale sur la base des revendications de Pretoria, elles ne participeront pas aux Assises préliminaires de districts ni au Dialogue national et réclament la poursuite des négociations quadripartites sous l’égide du médiateur du groupe international de contact de l’Union africaine M. Chissano, qui serait toujours attendu à Antananarivo le 24 juillet. Le président Ravalomanana, dans un communiqué publié en Afrique du Sud, pose ses conditions : prise en compte des accords de Maputo et Addis-Abeba et refus total du Comité des sages de la Coalition de la société civile, monopolisé selon lui par le parti AVI, refus également de la feuille de route, la situation actuelle dans l’île -détenus politiques, musellement des médias-, juge-t-il enfin, n’est pas suffisamment normalisée pour organiser des élections crédibles. M. Andrianirina affirme que la réunion de la SADC la semaine dernière a préconisé le retour du président élu à son poste pour résoudre la crise malgache, une proposition qui devrait être considérée lors de nouvelles négociations.

Journée Nelson Mandela

Célébration par le biais d’une conférence et une exposition à l’Espace Dera, sous l’égide du centre d’information des Nations unies, de la journée internationale consacrée à Nelson Mandela. Les valeurs de réconciliation nationale et de pardon prônées par le grand leader nationaliste sud-africain sont mises en exergue à cette occasion.

Ehoala : Schéma directeur

La société Qit Madagascar Minerals exploitant l’ilménite à Taolagnaro et gérant le nouveau port d’Ehoala, annonce la tenue d’un séminaire avec les opérateurs de l’île en vue de la mise en place d’un schéma directeur d’aménagement de la zone portuaire avec possibilité d‘installation d’entreprises franches, la priorité étant la réhabilitation de la route Ihosy-Taolagnaro principal axe de transport reliant la région Anosy au centre du pays, en n’omettant pas le canal des Pangalanes vers l’Est.

Samedi 17

Retour des Seychelles

La mission d’ex-Parlementaires de la HAT dont MM. Saina Michel, Rasolofo René, Liva Raharison invités à la 6ème session régionale de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne conduite par M. Elie Hoarau (La Réunion) aux Seychelles, exposent devant la presse à Ivato le bilan de leurs interventions axées sur la correction d’une désinformation générale au sujet de Madagascar et l’exposé de la feuille de route de la Transition pour une solution de crise malgacho-malgache en vue d’élections consensuelles vers la IVème République. Le rapport définitif de l’Assemblée sera publié en septembre 2010. Enfin, 5 millions d’€ d’aide alimentaire ont été octroyés par l’Union européenne pour la prévention des catastrophes naturelles en Afrique de l’Est et Sud-ouest de l’océan Indien.

SeFaFi : grands dossiers

Le Pr Zafy évoque devant la presse une menace de dénonciation des responsables du trafic de bois de rose défrayant actuellement la chronique, au sein de la HAT. Le SeFaFi Observatoire de la vie publique publie pour sa part une analyse détaillée axée sur la gouvernance des fonds publics depuis 1970, et la nécessité de traiter la totalité des grands dossiers ayant également marqué les régimes précédents sans être jamais élucidés et ayant mené selon lui, à la crise actuelle.

Basketball : Jeux de la CSJOI

Les équipes masculine Cosfa et féminine BBCM remportent respectivement en finale contre le VS Jeunesse Canon de Mayotte et le VS Basket Club Dyonisien de la Réunion, la Coupe des clubs champions de l’océan Indien, organisée au palais des Sports de Mahamasina dans le cadre des jeux de la Commission de la Jeunesse et Sports de l’océan Indien, en présence du Premier ministre le général Vital et du ministre des Sports M. Ramamonjisoa. La presse évoque une moisson de 9 médailles dont 3 d’or en haltérophilie et 1 d’argent en tennis lors des jeux africains des jeunes clôturés en fin de semaine à Rabat.

Lundi 19

CENI : prestation de serment

M. Raveloson Jean de Dieu désigné à la Commission électorale nationale indépendante en remplacement de M. Jean nommé ministre de l’Intérieur, prête serment devant la Cour suprême au palais de Justice d’Antananarivo, en présence du Garde des sceaux Mme Razanamahasoa et du président de la CENI M. Rakotomanana, d’autres membres installent les Commissions électorales de districts. Les 3 sièges réservés à l’opposition sont toujours vacants, les 3 mouvances contestataires refusant toute participation.

M. Ravalomanana à Kampala

La mouvance Ravalomanana que l’ancien chef de l‘État est invité au 15ème sommet de l’Union africaine à Kampala au titre de protagoniste de la crise malgache, une cellule ad hoc ayant été créée par la SADC pour évoquer le sujet lors du sommet. La HAT sera représentée, d’accord parties, par le premier Conseiller de l’ambassade à Addis-Abeba. Une frange de la société civile exige désormais une participation des 4 mouvances à leur idée d’un Rassemblement national impliquant le retour au pays de l’amiral Ratsiraka, sans objection, mais aussi du président Ravalomanana, contesté par de larges secteurs de l’opinion publique, car difficilement envisageable sans amnistie – réclamée pour les dirigeants malgaches en faveur de la sortie de crise par le ministre des Affaires étrangères M. Boolell lors d’un Forum tenu à Maurice le 16 juillet dernier sous l‘égide d’Amnesty international, mais non cautionnée par l’organisation au nom des droits de l’homme. A la veille de la visite annoncée de M. Chissano -les 3 mouvances s’étant déclarées en faveur d’une résolution de crise malgacho-malgache mais se réclamant toujours de la médiation internationale- tandis que la mise en place de la Coordination nationale neutre de médiation est encore en négociation au niveau des grandes organisations de la société civile -Coalition et Alliance- une délégation de 4 Sénateurs français conduite par M. Jean Faure est à Madagascar pour une mission d’observation sur l’organisation des Assises préliminaires et du Dialogue national et la préparation des élections.

Alliance pour la Fortification alimentaire

Le ministre de la Santé le général Rajaonarison réunit en AG annuelle à Antananarivo avec l’Office national de nutrition dirigé par M. Jean François, l’Alliance pour la fortification alimentaire, organisme plurisectoriel axé sur l’amélioration de la qualité de l’alimentation et la sensibilisation des mères et enfants défavorisés aux carences de la malnutrition, au niveau des organes de nutrition communautaire dans toute l’ile, en coopération avec les grandes structures internationales FAO, PAM, UNICEF et ONG spécialisées, ainsi que le secteur pharmaceutique et industriel. Une opération d’appui au régime des cantines scolaires en région Androy atteinte de sècheresse est en cours.

Mardi 20

Formation des Maires à Mahajanga

Une session de formation en gestion destinée aux maires des chefs-lieux de provinces et grandes villes de Madagascar est organisée à Mahajanga sous l’égide du ministère de la Décentralisation.

Mercredi 21

Conseil des ministres à Iavoloha

Un Conseil des ministres se réunit à Iavoloha sous la présidence de M. Rajoelina. Deux ordonnances publiées par le président de la HAT ont reçu l’agrément de la HCC, concernant une modification des lois sur le statut militaire -report d’un an de la retraite- et sur l’activité du secteur pétrolier aval -fixation du prix local des carburants. Les rémunérations complémentaires des enseignants de l’université et bourses tardives seront réglées, notamment à l’Institut polytechnique de Vontovorona en grève. Une conférence budgétaire clôt le Conseil, évoquant une loi de finances rectificative -sans l’appui des 300 milliards Ariary prévus d’aide budgétaire des bailleurs de fonds traditionnels- et l’affectation du budget, renforcé par des recettes fiscales et douanières performantes -86% des prévisions- et de nouveaux investissements directs, jusqu’en fin d’année au niveau des Départements sociaux, santé et éducation. Des visites du président Rajoelina sont programmées dans les régions. Tandis que les ministères de la Pêche et de l’Environnement lancent de opérations ponctuelles d‘application stricte des lois en vigueur pour la protection des ressources halieutiques et forestières, avec saisie de matériels non conformes et sensibilisation régionale contre les feux de brousse, une série d’arrestations intervient après enquêtes et saisies au niveau des trafics de bois de rose, estimés actuellement à près de 115 milliards Ariary par les experts tant nationaux qu’internationaux.

Les Sénateurs à Mahazoarivo

La délégation de Sénateurs français conduits par M. Jean Faure président du groupe d’amitié France-Madagascar, en mission d’information dans l’île, est reçue à Mahazoarivo accompagnée de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner, par le Premier ministre le général Vital, les avancées du processus malgacho-malgache de sortie de crise en vue d’une conférence nationale et d’élections démocratiques et crédibles, sont au programme ainsi que la relance de la coopération décentralisées entre régions des deux pays.

Accord société civile

La presse évoque la conclusion d’un accord entre la Coalition et l’Alliance des organisations de la société civile incluant le KMF/CNOE, en faveur de la mise en place d’une entité consensuelle neutre en charge du processus participatif pour le Dialogue national -recueil des propositions basées sur 4 points : amnistie, gouvernance, économico-social, constitution- et de la feuille de route électorale.

Jeudi 22

Nouveau Tribunal à Antsohihy

Inauguration à Antsohihy région Sofia du tribunal de 1ère instance, avec installation de magistrats, en présence du Premier ministre le général Vital, du ministre de la Justice Mme Razanamahasoa et de nombreux membres de la HAT et du gouvernement. Il s’agit du 37ème tribunal de ce niveau mis en place dans les régions dans le cadre de la décentralisation judiciaire.

M. Chissano à Madagascar

M. Chissano émissaire de la SADC et chef de la médiation du groupe international de contact de l’Union africaine, revient à Madagascar sans invitation du président de la HAT, dans le cadre de la poursuite des négociations de sortie de crise ; sans ordre du jour ni schéma préétabli, selon lui, il aura des rencontres avec toutes les entités tant politiques que de la société civile impliquées dans le processus malgacho-malgache actuel de retour à l’ordre constitutionnel. Des partis comme le Mamafisoa de M. Rajemison s’insurgent contre cette nouvelle immixtion de la médiation internationale prônant toujours la priorité d’amnistie et de partage du pouvoir de la Transition dans la ligne de réconciliation préconisée selon certains médias par le Pr Raymond Ranjeva, alors que la Feuille de route électorale de la HAT confiée à la société civile est en cours au niveau national, risquant de retarder encore la clôture sans cesse ajournée de la Transition. D’autres entités comme le RPM de M. Raharijatovo se prononcent pour une négociation en vue de la signature d’une convention purement politique axée sur le grand pardon -dans l’esprit de Maputo mais hors le cadre préétabli des 4 mouvances- totalement distincte de la concertation nationale dominée par les grandes entités de la société civile. La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana et qui a rencontré dans la capitale les ONG, a fixé pour sa part au 28 août 2010 la clôture de l’élection des représentants de ces dernières au niveau des Conseils électoraux des districts.

UE : aide alimentaire

L’Union européenne annonce à Bruxelles le déblocage de 5 millions d’€ à titre humanitaire en faveur de la sécurisation alimentaire de 4 pays d’Afrique australe et océan Indien –Malawi, Mozambique Comores, Madagascar- soumis aux aléas des catastrophes naturelles.

Vendredi 23

M. Rajoelina à Mahajanga

Le président de la HAT M. Rajoelina se rend à Mahajanga dans le cadre d’une série de tournées provinciales programmées en Conseil des ministres, et évoque en visitant l’hôpital local la construction d’un nouveau Centre Hospitalier Universitaire pour 14 milliards Ariary inscrit à la loi de finances rectificative adoptée en conférence budgétaire et consacrée pour la fin de l’exercice 2010 aux priorités sociales du pays. Le Premier ministre le général Vital se rend à Antsiranana, pour y examiner avec les problèmes de sécurité publique causés par l’existence de gangs de jeunes oisifs. Sont inaugurés dans la capitale du Nord des nouveaux locaux pour nouvelle Direction interrégionale de la Police judiciaire construits pour 450 millions Ariary, et un centre de rééducation équipé pour la jeunesse, mis en place grâce à la participation des ministres de la Justice et de l’Intérieur présents à cette occasion.

Journée de la Population

La journée mondiale de la Population est célébrée à Miarinarivo région Itasy, par diverses manifestations axées sur la promotion des femmes dans développement agricole et artisanal, en présence du ministre de la Population Mme Ramaroson et de nombreuses ONG locales. Des manifestations se dérouleront dans la capitale et les grandes villes du pays, en faveur des familles défavorisées qui se verront distribuer des repas nutritifs et caloriques à l’occasion de la célébration de cette journée axée sur la solidarité.

Audiences de M. Chissano

L’émissaire de la SADC M. Chissano rencontre au Carlton le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, qui lui expose les solutions de règlement malgacho-malgache de la crise actuellement en cours à Madagascar sous l’égide de la société civile, en faveur d’une conférence nationale consensuelle et d’élections démocratiques et crédibles vers la IVème République. M. Chissano évoque les recommandations du Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine réuni à la mi-juillet et qui réclame un renforcement des sanctions contre la HAT en cas de poursuite du blocage du retour à l‘ordre constitutionnel. Une rencontre avec le corps diplomatique de la place a également lieu. Le président de la commission de l’Union africaine M. Ping, expose sur les ondes de Radio France Internationale en marge du sommet de Kampala, que la crise malgache perdure faute de référence à Maputo et Addis-Abeba et de volonté de dialogue inclusif ; le retour de l’ancien chef de l’État ne serait pas en cause pour l’UA, mais plutôt le manque d’accord consensuel sur la Transition dans le pays exigé pour toute reconnaissance par la communauté internationale.

CNOSC Coordination de la société civile

La Coalition et l‘Alliance des organisations de la société civile auxquelles s’adjoint le KMF/CNOE signent à Antanimena, après un mois de laborieuses négociations, un accord officiel de partenariat en faveur du Dialogue national et de la mise en place d’un organe commun de médiation neutre et indépendant -dans la continuité du FFKM et de la communauté internationale-, la Coordination des organisations de la société civile, composée de 7 membres -dont MM. Velompanahy, Rasolo André, Rakotomavo José, Mme Randriamampionona- et amené à gérer consensuellement la future Transition vers la IVème République, sans y prendre part au niveau exécutif ou électif. Le CNOSC recouvre le groupe de médiation indépendant et l’Union des organisations de la société civile. Appel est lancé aux partis en faveur d’un accord politique et aux forces armées en vue du soutien au processus dans la paix sociale, ainsi qu’à la communauté internationale.

Organisation de la société politique

Présentation officielle d’une nouvelle plate-forme de la société politique, espace de concertation qualifié par la presse de Bloc anti-mouvances, sur le modèle du rassemblement actuel de la société civile, regroupant 48 partis de la place -TGV, TIM, Leader Fanilo, Matsilo, Farimbona, HPM, Fidem, Hasin’i Madagasikara, Ny Fihavanantsika, AME, GRAD Iloafo, AREMA, AVI, MCDM, MTS, MAMI, Madagasikarantsika, Ampela manao politika, RPM, MDM, Mamafisoa et bien d’autres- tant de la majorité que de l’opposition -hors TIM légaliste, MFM, Teza et AMF/3FM, AREMA collège national, UNDD et CRM inscrits aux 3 mouvances-, favorables au processus de sortie de crise malgacho-malgache, pour des échanges de vues sur la publication d’un Manifeste commun dont les prémisses auraient été signés le 15 juillet dernier. Une journée bloquée sera organisée demain en vue de la recherche d’une solution politique à la crise et de la mise en place d’un Code d’éthique des partis, à proposer au Dialogue national. Une rencontre avec M. Chissano serait également envisagée en faveur de la défense de la solution de crise malgacho-malgache.

Samedi 2

Maison des Jeunes à Tsiroanomandidy

Le ministre de la Jeunesse et loisirs M. Ranaivo inaugure à Tsiroanomandidy région Bongolava une nouvelle maison des jeunes entièrement réhabilitée et équipée de communications Internet en présence des autorités et élus locaux et de quelques membres du gouvernement. Les jeunes participeront à la sécurisation et à l’entretien du centre.

Les mouvances au Carlton

Le médiateur de la SADC M. Chissano reçoit tour à tour au Carlton les représentants des mouvances Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy, qui déclarent s’en tenir toujours aux accords de Maputo et Addis-Abeba, et souhaitent la poursuite des négociations de sortie de crise sous l’égide de la communauté internationale.

Dimanche 25

M. Rajoelina à la RTM

Alors que la presse évoque des limogeages à la Présidence de la HAT suite au constat après audit de détournements de fonds publics au niveau de la Direction administrative et financière, le président Rajoelina se prête à un débat retransmis en direct concernant les affaires nationales sur les ondes de la RTM à Mahajanga, après avoir inauguré la veille diverses réalisations dans la région Boina. Il confirme la neutralité de la HAT concernant la feuille de route électorale confiée à la société civile et l’accélération de la fin de la Transition avant 2011, critiquant l’ingérence et les leçons de la communauté internationale et son découpage artificiel de l’île en 4 mouvances prescrites ayant obéré un règlement de la crise politique proprement malgache en faveur du changement, regrettant les obstacles et retards opposés par les luttes politiciennes au processus électoral incontournable et récusant toute tentative de mise en place de nouvelle Transition, rappelle les orientations budgétaires axées sur l’investissement social et en santé publique de la fin de l’exercice 2010, saluant enfin, évoquant les mesures drastiques prises et à prendre en justice contre la corruption avérée -notamment sur le trafic de bois de rose- le bilan de la Gouvernance de la HAT sur la stabilité économique du pays, la baisse des PPN Produits de première nécessité et le maintien de l’inflation à 4% malgré la crise non tant locale selon lui que mondiale et le retrait des bailleurs de fonds traditionnels. Le président Rajoelina évoque enfin un Plan Marshall pour l’île et de grands projets en hôpitaux et infrastructures urbaines financés grâce aux retombées de l’investissement minier chinois à Soalala.

Audiences de M. Chissano

M. Chissano poursuit les audiences des entités politiques de la place, dont le MDM de M. Rajaonarivelo et le PRM de M. Raharijatovo, qui critiquent la condition préalable d’inclusivité imposée de l’étranger, le MONIMA de M. Monja et les responsables de la mouvance Ratsiraka qui récuse toujours un processus de sortie de crise unilatéral même géré par la société civile, dont la crédibilité serait mise en cause par certains milieux politiques. La question de l’amnistie est renvoyée à la conférence nationale par le président Rajoelina, qui évoque le refus par beaucoup de l’impunité. Les ex-parlementaires TIM réclament enfin le retour des présidents Ravalomanana et Ratsiraka.

Lundi 26

M. Chissano à Mahazoarivo

Après avoir rencontré en ville le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar conduit par son président l’évêque anglican Mgr Ranarivelo accompagné du président de la FJKM réformée le pasteur Rasendrahasina, qui appelle à l’unité sociale, seule solution de sortie de crise, ainsi que les ministres des forces armées et de la Gendarmerie, l’ancien vice-Premier ministre des Affaires étrangères Ny Hasina Andriamanjato et l’ex-Premier ministre M. Mangalaza, le médiateur de la SADC M. Chissano est reçu à Mahazoarivo par le Premier ministre le général Vital, auquel il présente, notant malgré des progrès toujours un certain manque de concertation entre forces vives malgaches, exprimant des doutes sur la véritable neutralité du processus en cours au sein de la société civile, un rapport sur sa mission à Madagascar axée sur une solution de sortie de crise malgache acceptée par l’Afrique et la communauté internationale dont Madagascar îlien ne doit pas oublier qu’il est membre. Le chef du gouvernement réitère le refus de tout retour au MAP Maputo-Addis-Abeba-Pretoria- dans la recherche de cette solution, basée sur la tenue d’une conférence nationale neutre et consensuelle. La Coordination de la société civile demande, à la veille de la tenue des Assises préliminaires, à rencontrer les 3 mouvances d’opposition, une réunion se déroule à la résidence du Pr Zafy à Ivandry, sans déclaration précise à son issue.

Examen du BEPC

205.299 candidats se présentent à l’examen du BEPC Brevet du 1er cycle couplé avec l’entrée en seconde répartis dans 668 centres sur tout le territoire, soit une augmentation de 3,40% des effectifs par rapport à l’an dernier, avec une réduction sensible de 100.000 à 80.000 candidats dans la capitale.

Mardi 27

Départ de M. Chissano

Le médiateur de la SADC M. Chissano est reçu avant son départ pour Kampala où se tient le 15ème sommet de l’Union africaine, à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina, qui lui aurait réitéré le principe de la non intervention de l’État au niveau de la conférence nationale et son acceptation des résolutions issues de ces assises consensuelles, à présenter en referendum populaire. Son rapport de mission, axé selon lui sur les efforts de large concertation de la société civile en faveur d’une sortie proprement malgache de crise, sera présenté à la prochaine session de la SADC le 18 août prochain, qui devrait décider du sort de Madagascar, et qu’attendra l’Union africaine pour statuer définitivement. Le chef de l’EMMO/Reg le colonel Ravalomanana assure lors d’un point de presse que toutes les mesures de sécurité ont été prises pout garantir la sérénité des Assises préliminaires de districts Dinika santatra qui débutent demain dans toute l’île, face à certaines menaces de manifestations lancées par les 3 mouvances d’opposition n faveur des prisonniers dits politiques et qui contestent le processus qualifié d’unilatéral et n’y participeront pas, de même que le parti MONIMA.

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, un rapport sur la visite du médiateur de la SADC M. Chissano est évoqué ainsi que la publication du rapport 2009 du BIANCO bureau Indépendant anti-corruption et ses perspectives pour 2010, la tenue de divers ateliers sectoriels et régionaux en pêche et environnement, la réhabilitation du Centre d’études et de formation multimédias Cefom -ancien INFF Institut national de formation fokontany- du ministère de la Communication, la situation et le rapatriement des employés malgaches au Liban ; des décrets sont adoptés modifiant les attributions et le fonctionnement du ministère de l’Aménagement du territoire avec la mise en place d’un corps d’Inspecteurs centraux et territoriaux, et l’autonomisation de l’Observatoire du foncier par rapport au programme national foncier et son rattachement au secrétariat général de ce Département, sur la mise en place d’un comité en vue de l’adoption de la stratégie nationale de gestion des pollutions et de gestion du bois de rose pour les régions SAVA et Analanjirofo.

Mercredi 28

Dinika santatra

Les Dinika santatra, Assises préliminaires du Dialogue national toujours programmé avant la fin août, débutent officiellement dans les 119 districts de l’île, sous l’égide des Comités d’organisation locaux mis en place par la Coalition des organisations de la société civile et le Comité des sages Ray-amandreny mijoro de M. Velompanahy et du pasteur Ramino Paul, et qui se sont engagés, pour garantir leur neutralité, à ne pas participer aux institutions de la Transition. Antananarivo regroupe au palais de Sports de Mahamasina 750 participants -commissions thématiques réparties par arrondissements- issus des partis et organisations recensés et inscrits dans la capitale, les autres districts de 100 à 250 au prorata de l’importance de la population locale. 6 commissions distingueront les travaux de collecte des propositions issues de ces Assises : réconciliation et amnistie, réconciliation nationale et pacte social, Code électoral et élections, structures et gestion de la Transition, développement économique, social et culturel, constitution et contrôle du gouvernement. Des secteurs de l’opinion favorables à la refondation et au changement s’élèvent déjà contre une prise en main politicienne au niveau de la nouvelle Coordination de la société civile CNOSC des consultations régionales et nationale, dénonçant des velléités de mise en place d’une nouvelle Transition -à instaurer au prétexte de neutralité consensuelle et inclusive exigée par la communauté internationale- avant les incontournables et urgentes élections redoutées par certains.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, la situation des employés malgaches au Liban -plus de 4.000 actuellement et dont 3.000 s’étant rendus clandestinement dans ce pays après la suspension des autorisations légales, selon un rapport de mission du ministre de la FOP- est examinée, ainsi que les conditions de rapatriement par avion spécial d’une centaine d’entre eux, la révision des conditions de rémunération des ambassadeurs et personnels des ambassades à l‘étranger selon leurs prestations en faveur du pays, avec rappels et limogeages, et des propositions de détaxations pour l’importation de certains matériels destinés à l’Hôtel de ville de la capitale, pour des véhicules de sapeurs-pompiers, pour des ambulances et matériels de liaison à Toamasina et Taolagnaro, et kits pour les centres de Santé niveau II, dons de la Réunion, sont également au programme de ce Conseil.

CUA : Aménagement d’Ankorondrano

Le président de la HAT M. Rajoelina réunit à Ambohitsorohitra sous l’égide du ministre de la Décentralisation et Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo et de la commune urbaine d’Antananarivo, une trentaine de dirigeants de sociétés implantées dans la zone industrielle d’Ankorondrano, en vue de leur proposer un grand projet d’aménagement de la route, important axe de circulation et de dégagement de la capitale, à financer dans le cadre du 3P Partenariat Public Privé, pour 4,6 milliards Ariary. D’autres projets d’aménagement urbain du grand Tana sont également en chantier, comme le plan d’urbanisme de détail du bassin du by-pass et le théâtre d’Antsonjombe.

Jeudi 29

Cinquantenaire à Mahazoarivo

Le cinquantenaire de l’indépendance et des forces armées est célébré à Mahazoarivo sous l‘égide du Premier ministre le généra Vital et en présence du personnel et du Bataillon de sécurité de la Primature par des manifestations culturelles et sportives.

Trafics de bois de rose

Le ministre de l‘Environnement le général Raveloharison expose devant la presse l’état d’avancement de l’enquête sur les trafics de bois de rose saisis dans toute l’île, et présente le Comité interministériel restreint chargé de l’évaluation des inventaires et faits délictueux, certains noms de contrevenants -propriétaires ou transporteurs- cités à tous les niveaux de la filière ayant déjà été placés par la justice sous mandat de dépôt. Le généra Rabetrano DG du BIANCO bureau Indépendant anti-corruption expose devant les médias le bilan de son activité durant le premier semestre 2010 avec 366 plaintes reçues, et annonce l’envoi de certains dossiers au parquet, malgré diverses pressions des milieux politiques rappelés à l’ordre à cette occasion sur l’utilité de Déclaration de patrimoine peu usitée selon lui au sein du gouvernement. L’indice évalué par Transparency International aurait été réévalué à 3/10, ayant diminué durant l’année 2009 et repris des couleurs en 2010. Le DG des Douanes M. Razafindramiandra dénonce la présence de trafics de cigarettes de contrefaçon importées de Chine.

Dzaomalaza le diamant bleu

Le film pédagogique Dzaomalaza le diamant bleu coréalisé par Rado Andriamanisa et Mamihasina Raminosoa lauréats des Rencontres du film court d’Antananarivo et produit par Digital développement projet sous l’égide de l’UNICEF est présenté officiellement à Andraharo en faveur de la jeunesse en difficulté notamment dans le Sud de l’île sous le thème Qu’est-ce que la réussite ? Une projection a lieu ensuite au centre culturel Albert Camus.

Plainte de M. Ramarovahiny

M. ramarovahiny, inculpé le 19 juin dernier de soustraction frauduleuse de médicament au Pr Zaranaina propriétaire dans le cadre de ses recherches sur le traitement du SIDA et ayant bénéficié le 16 juillet au tribunal d’un non-lieu faute de preuves suffisantes, annonce à la presse qu’il portera plainte contre ce dernier pour diffamation et dénonce le préjudice subi du fait de ces accusations mensongères notamment au niveau du partenariat international, sur le traitement du fléau ainsi retardé dans les prévisions de phase d’essais cliniques à Madagascar, après Maurice.

Vendredi 30

Journée de la Population

Une grande exposition-vente marque au palais des Sports de Mahamasina la journée mondiale de la Population ouverte en présence du ministre Mme Ramaroson, avec des stands de nombreux Départements et partenaires présentant les produits de l‘île à tous les niveaux, mas également la participation des 192 Folontany de la capitale concernant le volet social.

Promotions à l’ACMIL

Sortie officielle en soirée des promotions Masova et pelotons de cadres spécialisés Médecin général Radanielina et général Andriamarolahy à l’Académie militaire d’Antsirabe dirigée par le colonel Rasolofonirina, en présence du président de la HAT chef suprême des forces armées M. Rajoelina, du Premier ministre le général Vital, parrain, du ministre le général Rakotoarimasy et du Secrétaire d’État à la Gendarmerie ainsi que de la hiérarchie militaire conduite par le chef de l’État-major le général Ndriarijaona. Le chef de l’État rappelle le rôle essentiel de l’armée dans la Transition, son unité et sa solidarité engagées lors des Assises militaires et promet de nouveaux équipements.

Samedi 31

Clôture des Dinika santatra

Clôture au niveau des 119 districts de l’île, au palais des Sports de Mahamasina, des Dinika santatra et la collecte la plus large possible des propositions thématiques populaires au niveau national, sous l’égide de la société civile et du Comité des sages, le gouvernement s’étant retiré de l’organisation générale de ces Assises préliminaires, en vue de la tenue du Dialogue national vers le referendum constitutionnel avant la fin août. Les partis de la place poursuivent au sein de leur Espace de concertation la recherche d’une plate-forme politique indispensable de sortie de crise commune, notamment éthique, à présenter en conférence nationale et gérer la Transition vers la IVème République.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   AOUT

Dimanche 1er

M. Rajoelina à Antsirabe

Le président de la HAT Rajoelina et le Premier ministre le général Vital rencontrent au cours de séances de travail à Antsirabe les élus et chefs de districts de la région Vakinankaratra, le développement économique régional et le processus de consultations populaires menant au Dialogue national et aux élections vers la IVème République sont au cœur des discussions. Le président Rajoelina visite la station thermale, centre de crénothérapie et de thermo-climatisme de la célèbre ville d’eaux, dont les infrastructures nécessitent un important budget de rénovation avec ses 3.000 clients par an, comme les centres de santé de toutes les régions dont la remise aux normes est une priorité de la Transition.

Lundi 2

Délégation sud-coréenne à Mahazoarivo

Une délégation d’opérateurs du groupe sud-coréen H+C Hanchang conduit par son DG M. JH Lee, en visite de prospection à Madagascar, est reçue à Mahazoarivo par le Premier ministre le général Vital et se déclare disposée à investir en matériel lourd dans les secteurs de production d’énergie et grands travaux d’infrastructure, avec mise en place d’un important centre de formation technologique locale.

Mardi 3

Partis : accord politique

Alors que l’ensemble des résolutions issues des Dinika santatra est attendu sous 10 jours, et que des négociations générales sur l’inclusivité recommandée par la communauté internationale en faveur d’une reconnaissance du Dialogue national sont en cours, le ministre de la Population Mme Ramaroson rappelle à l’ordre la classe politique sur la gestion de l’urgence sociale à laquelle fait face le pays -50% de la richesse nationale détenue par l‘extérieur, l’autre moitié revenant pour 40% aux résidents étrangers de nationalité locale, les 10% restants partagés par le peuple malgache dans son ensemble-. La Coordination des organisations de la société civile CNOSC doit rencontrer ce jour l’Espace de concertation des partis en quête d’un accord politique sur la gestion de la Transition. La signature devant se dérouler entre 55 entités sur une convention minima à proposer au Dialogue national, est ajournée, une partie de l’assistance dénonçant un partage du pouvoir copié-collé de la charte de Maputo -avec Premier ministre et gouvernement de consensus, congrès et Haute autorité transitoire remaniée ainsi que Conseil national de réconciliation- une Transition bis d’ores et déjà récusée le 23 juillet dernier à l’occasion de la visite du médiateur de la SADC M. Chissano, par le président de la HAT. Une nouvelle réunion de signature est annoncée pour jeudi, vu l’afflux de nouveaux partis participants, ainsi que l’organisation selon Mme Randriamampionona, par le CNOSC, d’Assises régionales consultatives après les districts, avant le sommet national souverain. Le partis RPSD de M Voninahitsy et AKFM de Mme Rabesahala dénoncent, aux côtés de certains chefs de partis membres de la HAT un retour aux accords de Maputo récusé par les tenants du changement. Le PFDM de M. Tsiranana refuse de négocier quoi que ce soit avec le parti présidentiel de l’ancien régime TIM.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Ce dernier repousse la motion proposée par l’Espace de concertation des partis politiques en faveur d’une nouvelle Transition consensuelle et inclusive, à présenter au Dialogue national. Des mesures gouvernementales strictes seront appliquées à toutes visées politiciennes qui tenteraient de retarder, empêcher ou dévier la fin de la Transition et le processus électoral de changement actuellement en cours vers la IVème République. Le paiement des arriérés de salaires de juillet des employés grévistes de l’université et la finalisation du recadrage du budget  de la Transition est également au menu de ce Conseil dans l’attente d’une loi de finances rectificative. Le ministère de l’Éducation nationale annonce un taux de réussite au BEPC de 56,52% de l‘ordre de celui de l’an dernier dans la capitale, les résultats ayant été publiés en un délai record, grâce à de nouveaux logiciels informatiques. La rentrée solennelle de l‘année scolaire 2010-2011 se déroulera selon le Conseil national de l’Éducation le 12 novembre prochain à Vatomandry.

Mercredi 4

FIER MADA à L’ESCA

La 12ème édition de la traditionnelle Foire internationale de l’économie rurale à Madagascar FIER MADA est ouverte officiellement à l’ESCA d’Antanimena sous le thème de la Solidarité, en présence des ministres de l’Agriculture M. Jaonina et de l’Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo. Des produits de 10 ministères et 22 régions y sont exposés. La reprise officielle du Projet de Soutien au Développement Rural PSDR financé par la Banque Mondiale est annoncée.

CAP Dev : Chambre de commerce France-Madagascar

La Chambre de Commerce et Industrie France-Madagascar présente un nouveau projet destiné à appuyer l’investissement dans quelques secteurs porteurs. Ce projet CAP Dev financé pour 1,5 millions d’€ au titre du 8ème FED, destiné à la mise en réseau du secteur privé des pays ACP de l’océan Indien, devrait bénéficier de l’appui de l’Union européenne par le biais du projet Pro Invest.

Convention AFD/ADEFI

L’Agence Française de Développement signe avec la mutuelle de santé ADEFI en présence de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner une convention de subvention de 350.000 € pour financer le démarrage technique de ses activités auprès des clients de l’institution de Mirofinance ACEP/Madagascar avec laquelle l’AFD a signé en janvier 2010 une convention d’assistance de 40.000 € dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme prônée par le GAFI Organisme intergouvernemental spécialisé, et la formation des formateurs en Mirofinance.

Jeudi 5

Justice : Conseil d’éthique

Le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa installe officiellement à Anosy le Conseil d’éthique et déontologie indépendant de 5 membres retraités et reconnus par la profession, en présence de la grande famille de la magistrature en Cour d’appel. Elle assiste ensuite à l‘Espace Dera à un atelier organisé dans le cadre du suivi de l’accord de partenariat conclu en 2008 entre son Département et le BIANCO bureau indépendant anti-corruption. Le Syndicat des magistrats de Madagascar présidé par M. Arnaud récuse toujours pour motifs de revendications corporatives toute participation aux Institutions de la Transition, notamment à la CENI et au processus électoral en cours.

Le SeFaFi et la fuite illicite des capitaux

A partir d’un rapport de Gobal Financial Integrity, le SeFaFi Observatoire de la vie publique dénonce les sorties croissantes et toujours impunies de capitaux hors de la Grande Île. Le phénomène, analysé depuis 1970 pour chacun des pays africains, a culminé à Madagascar pendant les années 2001-2008.

ORTM : nouvelle Direction

La commission spéciale de la Communication audiovisuelle confirme en session extraordinaire la suspension après audit de 51 agréments provisoires sur avis favorable accordées depuis le 12 mai 2009 par les ministères concernés à des stations audiovisuelles qui refusent de respecter les procédures et le cahier des charges exigés pour toute attribution officielle de licence d’exploitation. Le SG M. Pilaza Zoré présente les nouveaux DG de l’ORTM M. Ravaojanahary et de la Communication, M. Guy Laurent, ainsi que les Directeurs de la TVM et RNM MM. Rasonaivo et Razafimahefa et les directeurs régionaux, aux employés du Département.

Partenariat Fitia/HJRA

L’épouse du président Rajoelina, dirigeante de l’association caritative Fitia, signe avec le directeur de l’hôpital Ravoahangy Andrianavalona un accord de partenariat sur l’octroi de dons récoltés en faveur du service de neurochirurgie des enfants, visité à cette occasion.

Afrique du Sud : investissement pétrolier

La presse annonce que la société pétrolière sud-africaine Ophir Energy a racheté 80% des intérêts de la compagnie entrée en lice en 2006 Wilton Petroleum Ltd dans le bloc on shore 2102 de Marovoay, et poursuivra les opérations d’exploration en cours dans le Nord-ouest de l’île.

Clôture des Jeux de la CJSOI

Clôture des jeux de la Commission de la jeunesse et sports de l’océan Indien à la Réunion sur une moisson de médailles malgaches : or 27, argent 24, bronze 9, devant les Mauriciens et Réunionnais, malgré une disqualification contestée de l’équipe du relais 4x100m dames, des jeunes de moins de 17 ans. L’absence des ministres de tutelle de la Grande Île qui serait due à un refus de visas de la Préfecture, a été regrettée par les responsables de la CJSOI se défendant de toute connotation politique. La délégation des sportifs malgaches rentrera de ce fait directement au pays ainsi sanctionné, sans participer à la cérémonie officielle de clôture.

Vendredi 6

ENAM : Nouveau bâtiment

Le ministre de la FOP M. Noelson inaugure à Androhibe en présence du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy et du président de la HAT M. Rajoelina, un nouveau bâtiment de l’École Nationale d’Administration Malgache dirigée par M. Rajaonarivelo, érigé pour 6 milliards Ariary et préside la sortie de la promotion Santatra d’administrateurs en gestion publique comprenant des militaires.

Les partis à Iavoloha

Tous les partis recensés au ministère de l’Intérieur, près de 200, dont la cinquantaine représentés à l’Espace de concertation -ayant demandé audience et venus en nombre- en vue de la finalisation d’un accord politique consensuel de sortie de crise politique à présenter au Dialogue national, sont invités par le président de la HAT M. Rajoelina à Iavoloha pour évoquer les possibilités d‘aménagement de la feuille de route électorale actuellement actée par la société civile, au niveau de la gestion politique de la Transition, en faveur d’une plus grande inclusivité souhaitée pour obtenir une nécessaire reconnaissance internationale. Les partis des 3 mouvances d‘opposition -AREMA collège national, UNDD, TIM, TEZA, MFM, AMF/3FM- ainsi que le MONIMA qui exige le retour de M. Monja à la Primature, ont déjà signifié leur refus de l’invitation, à part l’aile d’ex-parlementaires TIM suivant M. Raharinaivo et l’AREMA Comité directeur membre du CRN et représentée à la HAT, qui, dispersée dans divers mouvements tente de refaire son unité, sous l‘égide de l’ex-sénateur de Toliara M. Razaka et de l‘ancien ministre de la Pêche exilé depuis 2002 M. Houssene Abdallah, accueilli triomphalement à Mahajanga. Le débat est retransmis intégralement en direct sur les ondes de la RTM, le projet d’accord minima du 3 août, non encore signé, de l’Espace de concertation -qui aurait rencontré le délégué de la communauté européenne et l’ambassadeur de France- est lu à l’assistance par M. Ramasy Adolphe –ex-sénateur AREMA- se déclarant en faveur d’un referendum constitutionnel, maintenant M. Rajoelina à la présidence de la HAT, mais proposant un gouvernement d’union nationale désigné par les partis, un Conseil de réconciliation nationale et des institutions consensuellement remaniées. Le président Rajoelina souligne l’urgence prioritaire pour le peuple en quête de changement, de la fin de la crise et de la Transition, rappelle les partis -ayant perdu du fait de leurs tergiversations la confiance populaire- à leur vocation première : les élections, et affirme à l’opposition qu’en échange de la fixation d’une date pour la conférence nationale et les scrutins de la IVème République, il est prêt à poursuivre les discussions lundi et mardi en vue de la signature d’un accord politique général de retour à l’ordre constitutionnel prenant en compte leurs revendications de participation active au processus irréversible en cours mercredi. En matière de reconnaissance internationale, il précise que la Transition dont le bilan économique et social -abouti sous son égide et sans la garantie conditionnelle de cette dernière- ne peut être négligé malgré la crise, a tenu à recadrer dans le cadre de la Lutte contre la pauvreté, le problème récurent de la dette publique qui ne devrait plus obérer comme sous les précédents régimes, l’avenir des générations futures.

Mouvances : réactions

L’ancien président Ravalomanana depuis l’Afrique du Sud selon le chef de sa mouvance M. Andrianirina et les ex-parlementaires TIM à Antananarivo critiquent l’accord politique actuellement concerté et exigent l’apaisement et la réconciliation nationale, ainsi que l’amnistie, la libération des prisonniers et le retour des exilés politiques avant la tenue de toute élection, précisant que les quelques membres des mouvances d’opposition présents aux discussions confinées unilatéralement selon eux entre la mouvance Rajoelina et les autres sensibilités, le sont à titre personnel. Seule une reprise des pourparlers entre les 4 mouvances sur la base des accords signés à Maputo est en mesure de résoudre la crise. Un dossier aurait été adressé à la SADC à ce propos. Le colonel Félestin Andrianjafy du RM4 de Mahajanga appelle dans un communiqué particulier, les officiers des forces armées à une urgente Assemblée générale en faveur de la sortie de crise, avec mise en place d’un gouvernement neutre et fort afin d’organiser des élections crédibles.

Samedi 7

Le président Rajoelina à Maintirano

Le président de la HAT M. Rajoelina se rend à Maintirano région Melaky et évoque en présence des autorités et élus locaux la mise en place d’un hôpital de référence régional aux normes internationales, au titre des priorités sociales définies au budget  de la Transition. Un Institut universitaire devrait également y être construit en faveur de la jeunesse locale, et poursuivie la réhabilitation de la RN1.

Lundi 9

L’Espace de Concertation à Ivato

Poursuite après Iavoloha, au centre de conférences internationales d’Ivato des discussions entre 86 partis venus renforcer l’Espace de concertation et le président de la HAT M. Rajoelina, concernant la fixation de la date du Dialogue national et des élections et la gestion consensuelle de la Transition, à conclure par un accord politique général accompagnant le processus de sortie de crise mené par la société civile, garante de neutralité et sur la base des résolutions des Assises préliminaires de districts, en vue de clôturer le plus rapidement possible la Transition. M. Ramanantsoa de l’Espace de concertation, aux côtés de M. Reboza de l’UDR-Changement regroupant des partisans du régime, et de l’ex-député TIM M. Raharinaivo -récusé par certains de ses pairs de la mouvance Ravalomanana- annonce en soirée la proposition de tenue du Dialogue national du 30 août au 3 septembre prochains, à entériner par la Coalition de la société civile, le projet de calendrier électoral -avec referendum constitutionnel le 17 novembre- à adopter par la CENI, restant à préciser. La Coordination de la société civile CNOSC rencontre diverses entités politiques, y compris des mouvances d’opposition.

Baccalauréat technique

Les épreuves du baccalauréat technique et technologique débutent sur tout le territoire avec 5.269 candidats, alors que les effectifs du baccalauréat d’enseignement général prévu la semaine prochaine se montent à quelque 90.000 dans toute l’île. Les résultats du BEP annoncent un taux de réussite satisfaisant de 65%, du même ordre que l’an dernier.

Mardi 10

Calendrier électoral

Les discussions politiques avec les partis de l’Espace de concertation au centre de conférences internationales d’Ivato aboutissent à une proposition de calendrier électoral : du fait de la saison des pluies, législatives le 13 avril suivies d’une présidentielle le 1er juin 2011. Le Comité des Sages de la Coalition des organisations de la société civile conduit par le pasteur Ramino Paul expose à la presse les résolutions des Assises préliminaires de districts, à proposer, aux côtés de celles des partis politiques, au Dialogue national. Les négociations avec les 3 mouvances qui boycottent toujours le processus politique malgacho-malgache de sortie de crise pour cause d’unilatéralité, se poursuivent au niveau de la société civile, l’action de médiation de la Coordination CNOSC étant soutenue par le Comité des sages, malgré l’intention annoncée de cette dernière d’organiser en 2011 sous l’intitulé de Refondation de la République et selon un calendrier prévoyant des Assises régionales insérées -de septembre à novembre- entre la 1ère et la 2ème session d’une conférence nationale souveraine, le referendum constitutionnel et les élections. Les 3 mouvances réunies au domicile du Pr Zafy à Ivandry annoncent lors d’un meeting au MAGRO de Behoririka, une manifestation d’opposition à Fianarantsoa et invitent la société civile et les forces vives du pays à une réunion au Carlton les 13 et 14 août prochains, dans l’attente de la publication par la SADC en session le 18 août prochain, des décisions définitives et sanctions éventuelles de l’Union africaine concernant le dossier Madagascar.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, l’évolution des affaires nationales et les négociations politiques en cours sur la Transition sont au programme. Un Conseil de gouvernement se réunit par ailleurs à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, la participation à 2 projets de la commission de l’océan Indien sur la promotion de l’énergie et la sécurité alimentaire est évoquée, ainsi que l’attribution de licences d’exploitation en matière de communication audio-visuelle, la journée mondiale de la mer sera célébrée le 13 septembre à Mahajanga, le 3ème groupe de la centrale hydro-électrique d’Andekaleka financé par des Fonds arabes est en cours d’installation, les travaux de réhabilitation des RN13 et RN44 ont été attribués, ainsi que pour 39 millions de $ ceux de la RN35 Mahabo-Morondava sur crédits FAD, OPHID et Banque Coexim sud-coréenne. Des décrets sont adoptés en matière de sûreté de l’Aviation civile, de classement au patrimoine national du Cirque rouge et du Village touristique à Mahajanga, et de nominations au CA du Cefom centre de formation multimédias.

Mercredi 11

Paraphe politique à Ivato

Les partis de l’Espace de concertation et autres sensibilités poursuivent au centre de conférences internationales d’Ivato la recherche d’un accord politique portant sur les dates des élections vers la IVème  République et la gestion de la Transition, sous l’égide du président de la HAT M. Rajoelina. Un paraphe intervient en soirée après diverses consultations extérieures, sur les dates des élections, avancées au 16 mars pour les législatives et au 4 mai 2011 pour la Présidentielle, dans l’attente de la décision du Dialogue national. Un Parlement -HAT élargie en Conseil supérieur et congrès de la Transition- sera mis en place et la CENI renforcée au niveau de la représentation politique, un gouvernement d’union nationale sera nommé. Un Conseil national de réconciliation serait également programmé. La CNOSC de M. Velompanahy, Zafimahova Serge, Rasolo André et Rakotomavo José, rencontre des délégations de patrons de presse et d’artistes, et demande audience auprès de la Présidence de la HAT et des responsables des Églises du FFKM et des forces armées, annonçant un soutien avéré -notamment financier- de la communauté internationale et des chancelleries de la place à son action de médiation pour l’adoption d’un cadre juridique consensuel malgacho-malgache en faveur du retour à l‘ordre constitutionnel. La presse évoque une intervention de l’ex-président Ravalomanana fondateur du TIM, depuis l’Afrique du Sud, pour annuler une réunion du bureau politique du parti prévue le 10 août au Carlton pour statuer sur l’action dénoncée comme hors-mouvance par certains membres, du porte-parole M. Raharinaivo.

Jeudi 12

Accord politique

Un accord politique intervient au centre de conférences internationales d’Ivato sur la gestion de la Transition vers la IVème République, entre 86 entités de la place et dirigeants de la HAT. Il devrait être signé demain. Un rapport sera envoyé à la SADC dans le cadre du suivi de la médiation du groupe international de contact de l’Union africaine menée par M. Chissano, dans la perspective de la 30ème session de l’organisation régionale prévue à Windhoek le 18 août prochain. Une réunion avec les anciens détenus et exilés politiques est par ailleurs organisée par le Pr Tehindrazanarivelo lui-même exilé de 2002, président du parti Enina Six, et ancien vice-Premier ministre de la Transition, des représentants des mouvances Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy concernés y souhaitent la cessation de ces pratiques politiques de crise et le retour des anciens chefs de l’État, sans toutefois cautionner l’impunité. La mouvance Ravalomanana réitère dans un communiqué que les participants à l‘accord politique d’Ivato s’y sont engagés à titre personnel et non du parti TIM dont l’ex-député M. Raharinaivo aurait été placé a.i. à Antananarivo par une majorité de responsables à la tête du bureau politique. L’ancien chef de l‘État intervient de son côté par téléphone depuis l’Afrique du Sud à un atelier sur la démocratie consensuelle organisé par le GFPSR groupement de femmes soutenant son retour au pouvoir, dénonçant la trahison d’une poignée de fidèles en faveur d’un accord qualifié d’unilatéral avec simple élargissement de la mouvance Rajoelina, mais se déclarant confiant en les résolutions de la SADC pour le rétablissement de la sécurité et de la prospérité de Madagascar qu’il tente pour sa part de ramener par tous les moyens.

Convention CPGU/FID

M. Rasendra Ratsimba Directeur du Fonds d’Intervention pour le Développement sous tutelle de la Primature et le CPGU Cellule de prévention et gestion des urgences, signent à Mahazoarivo avec le CERED Centre d’études et de recherches pour le développement une convention de partenariat en prévention des risques et catastrophes.

Vendredi 13

Signature de l’accord politique

L’accord politique sur la gestion de la Transition est signé au centre de conférences internationales d’Ivato entre d’Espace de concertation regroupant 88 partis et associations de toutes tendances et les dirigeants de la HAT conduits par le président Rajoeliina, qui récuse désormais toute accusation d’unilatéralité contre la nouvelle feuille de route de sortie de crise, le Dialogue national et le processus électoral datés, et une Transition consensuellement gérée avec un Parlement bicaméral élargi avec Conseil supérieur et congrès, un Gouvernement d’union nationale, un Comité national de réconciliation, nommés par le chef de l’État sur proposition de la classe politique, vers la IVème République. L’accord signé est remis à la Coordination des organisations de la société civile et au Comité des sages, il sera présenté au Dialogue national fin août, avant d’être appliqué comme solution malgacho-malgache aboutie, selon le président Rajoelina qui se félicite dans son discours de clôture de la participation de tous les partis présents à la dernière présidentielle de 2006, avec ou sans l’appui -notamment financier- de la communauté internationale. La presse note l’absence remarquée à Ivato, du MDM de M. Rajaonarivelo et du MONIMA de M. Monja, mais la présence de quelques membres du corps diplomatique de la place.

Critiques des mouvances

Les 3 mouvances des anciens chefs de l‘État conduites MM Andrianirina, Rakotovahiny et Andrianarisoa invitent au Carlton pour deux journées de Solidarité pour la sortie de crise toutes les forces vives du pays, dont la CNOSC de la société civile qui poursuit -avec son propre calendrier de Dialogue national- sa médiation acceptée par elles au niveau malgacho-malgache et international, et des membres de l’Espace de concertation -qui négocie de son côté avec la plate-forme HPM groupement des forces politiques présidée par M. Razafindrakoto issue de la mouvance Zafy- et réitèrent leur soutien inconditionnel aux accords signés à Maputo, et Addis-Abeba, dénonçant dans l’accord politique d’Ivato une manœuvre dilatoire de la seule mouvance Rajoelina hors tout consensus, réclamant la poursuite des négociations inclusives pour une Transition placée sous l’égide de la communauté internationale, et se disant confiantes dans la médiation de la CNOSC, et dans l’attente des résolutions du 30ème sommet de la SADC. Le Pr Raymond Ranjeva s’exprime devant la presse à la Rotonde et sur les ondes de TV Plus, dénonçant toute précipitation au niveau des élections, proposant une autre approche-programme intitulée Vonjy aina pour la sortie de crise et de 50 ans de gabegie politique, et offrant ses services en tant que citoyen au titre de la société civile, pour la mise en place d‘une Transition prolongée neutre et forte, à même de s’attaquer aux causes profondes du mal malgache, tandis que l’ancien Premier ministre de la Transition de 1991 M. Guy Razanamasy réclame de son côté dans un communiqué de presse une maturité et des compétences avérées pour sa gestion. Des initiatives personnelles qualifiées de tardives par de nombreux secteurs de l’opinion.

Inauguration de l’INFP

Inauguration officielle du bâtiment rénové de l’Institut national de formation pédagogique de Mahamasina, en présence du Premier ministre le général Vital, du ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato et de représentants de l’ambassade de France, l’Agence Française de Développement ayant financé pour 630 millions Ariary cette réhabilitation.

Guichet foncier à Ampefy

Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo inaugure une nouvelle mairie, dont l’édile M. Rakotoarimanana de l’association Ezaka Ampefy, a vu le contentieux électoral définitivement réglé en sa faveur ; il est officiellement installé dans la commune rurale d’Ampefy, ainsi qu’un guichet foncier en faveur de l’accession à la propriété terrienne des paysans de la région Itasy. Le ministre affirme que les subventions aux communes sont maintenues malgré l’actuel budget  d’austérité de l’État qui aurait été divisé par deux.

Dimanche 15

30ème jubilé du Fifohazana

Tandis que les catholiques fêtent le traditionnel anniversaire de l’Assomption de la Vierge Marie, le 30ème jubilé de la branche Fifohazana Réveil de la FJKM Eglise réformée de Madagascar est célébré à Antsiranana en présence du président le pasteur Rasendrahahona et de plus de 15.000 fidèles issus de toute île ; une centaine de nouveaux mpiandry évangélistes-exorcistes sont consacrés à cette occasion. Les adventistes, la veille, avaient tenu dans la capitale du Nord une grande réunion de l’Eglise du 7ème jour pour la région océan Indien en présence de représentants des îles sœurs.

Football : Coupe inter-régionale

Le Premier ministre le général Vital accompagné du ministre des Sports M. Ramamonjisoa assiste à Antalaha à la finale de la Coupe interrégionale 2010 de Madagascar remportée par Boeny -champion en titre- 1 but à 0 contre Atsinanana vainqueur la veille de SAVA. Le ministre des Sports annonce le lancement par son Département en septembre après le Bacc, d‘un grand concours national de jeux vidéo PES Cup, proposé comme alternative en faveur de la protection de la jeunesse notamment contre alcoolisme et tabagisme ; des concours locaux et un classement au niveau d’une Fédération officialisée sont également au programme de ce projet inédit.

Lundi 16

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina et adopte un décret convoquant dans les délais réglementaires de 90 jours les électeurs le 17 novembre 2010 à voter en consultation populaire la constitution de la IVème République. La refonte totale des listes électorales débutée en janvier sera poursuivie et les ordonnances prescrites le jour du vote.

Poursuite des négociations

Tandis que le Conseil des ministres de la SADC prépare à Windhoek le 30ème sommet de l’organisation régionale où serait invité l’ancien chef de l‘État et où le dossier Madagascar doit être évoqué selon la CNOSC Coordination de la société civile -qui a rencontré les responsables des forces armées- par le médiateur international M. Chissano, le comité ad hoc mis en place par l’Espace de concertation des partis politiques poursuit des négociations avec les 3 mouvances d’opposition récusant l’accord politique d’Ivato, en faveur d’un Dialogue national inclusif, notamment la plate-forme Hery Politika Mitambatra de la mouvance Zafy regroupant une vingtaine de partis, puis des ex-parlementaires TIM et des membres de l’AREMA collège national. La mise en place d’un Comité national de réconciliation de Transition est évoquée ainsi que la question de la nouvelle inclusivité en approche-partis et non mouvances et de la reconnaissance internationale.

Epreuves du Baccalauréat

Les épreuves du Baccalauréat d’enseignement général ainsi que technique, technologique et professionnel 1ère série, débutent sur tout le territoire national avec 98.068 candidats dont 40.000 à Antananarivo et une majorité en filière A littéraire, et moins de 10.000 pour la filière technique.

France : aide alimentaire

La presse annonce le décaissement par la France d’une subvention humanitaire de 600.000 €, suite à un appel lancé par la FAO en mai dernier face à une menace de crise alimentaire dans le Sud de l’île, à distribuer par le biais de la branche sociale de la FJKM Eglise réformée de Madagascar, ainsi que dans les quartiers défavorisés de la capitale au titre des Restau du cœur gérés par la Croix rouge malgache.

Mardi 17

Lettre aux anciens chefs de l‘État

Le Directeur de cabinet du président de la HAT M. Ramandibiarison adresse aux deux anciens chefs de l’État le Pr Zafy et l’amiral Ratsiraka, qui récusent la médiation de la société civile et l’accord politique proposé par l’Espace de concertation des partis -accepté par une large majorité du TIM- une lettre ouverte faisant appel à leur sagesse, expérience et patriotisme, leur demandant instamment, face aux promesses d’ouverture du président de la HAT et aux progrès des négociations malgacho-malgaches en matière de retour à l‘ordre constitutionnel, de prendre part, dans l’intérêt supérieur du peuple et de la nation, au Dialogue national qui fixera consensuellement et définitivement fin août le processus électoral démocratique, clé de la sortie de crise et de la Transition, vers la IVème République. Le collectif des ex-parlementaires TIM en faveur du président Ravalomanana affirme avoir reçu 81 messages -dont certains démentis par les intéressés- de soutien de collègues opposés à l’initiative de l’ex-député M. Raharinaivo, qui seront communiqués à la communauté internationale, se disant confiant en les résolutions de la SADC. L’ex-député TIM de Vohémar M. Raharisaina, animateur des meetings d’opposition au site MAGRO de Behoririka, enquêté au tribunal d’Anosy dans le cadre de l’affaire de la mutinerie du FIGN de Fort Duchesne du 20 mai dernier, obtient la liberté provisoire.

Démission ministérielle

M. Rahaingoson ministre des Télécommunications, Postes et Nouvelles technologies présente devant la presse sa démission pour litige légaliste avec le gouvernement et est limogé pour non respect des directives fixées en Conseil des ministres en matière d’attribution de licences d’exploitation et d‘interconnexion par l’OMERT Office de régulation, en téléphonie mobile. L’affaire concernerait le 4ème opérateur de la place, Madamobil ayant racheté pour sa marque Life en 2008 la licence d’Intercel et son réseau Télécel alors en liquidation judiciaire, dans des conditions de contentieux d’arriérés de paiement réglé en justice mais non encore totalement éclaircies – la Licence non cessible ayant été obtenue sans appel d’offres et l’interconnexion sur réquisition. L’intérim est assuré par le chef du gouvernement. L’Inspection d’État et le BIANCO bureau indépendant de lutte anti-corruption sont diligentés pour une enquête sur la gestion de ce Département.

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital : sont évoqués l’uniformisation des grilles indiciaires de salaires des fonctionnaires, le recrutement sur concours direct pour 2011 d’étudiants pour les Instituts de formation interrégionaux des paramédicaux, et un décret met en place le Centre malgache de la canne et du sucre.

Fahaleovantena fahizay

Le Premier ministre le général Vital, accompagné du ministre de la Culture et patrimoine Mme Rakotomalala, inaugure à la bibliothèque nationale une grande exposition réalisée par l’Office de la culture et consacrée au patrimoine historique malgache et attributs de souveraineté du pouvoir royal avant la colonisation -drapeaux, sceaux, emblèmes, hymnes, monnaie, conventions et traités internationaux, photos d’archives-, intitulée Fahaleovantena fahizay qui sera présentée en province, dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance nationale. Un centre culturel est également inauguré : créé en faveur des artistes, il sera géré par un comité mis en place par eux-mêmes.

Mercredi 18

Résolutions de la SADC

La presse publie les résolutions prises par la SADC lors de son 30ème sommet en Namibie. Les sanctions contre la HAT sont maintenues -malgré certaines interventions notamment du Premier ministre de Maurice- jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel, et un dialogue plus inclusif encouragé pour la gestion de la Transition, le soutien de la communauté internationale étant sollicité pour la poursuite de la médiation de M. Chissano auprès des entités locales, dont l’initiative d’accord malgacho-malgache est ainsi désormais reconnue et prise en compte. La SADC envisage de mettre en place à l’ambassade de Maurice à Antananarivo un bureau de liaison pour faciliter le suivi régional des négociations. Le mouvement légaliste se remobilise de son côté au site MAGRO de Behoririka où le président Ravalomanana adresse un message téléphonique depuis l’Afrique du Sud notant sa satisfaction à la confirmation que la SADC ne reconnaitra jamais une Transition non consensuelle et inclusive sans sa mouvance. Un regroupement de personnalités politiques issues de toute l’ile intitulé Tandrok’i Madagasikara est créé après l’appel à l’adhésion lancé par le président de la HAT à l’accord politique d’Ivato, pour lequel le nombre de partis et associations ayant apposé leur signature se monterait désormais à 178. M. Roland Rasiraka président du MTS annonce enfin que la répartition des postes de gestion de la Transition nécessite l’accord de la communauté internationale, si cette dernière s’annonce décidée à financer les institutions consensuelles ainsi créées jusqu’à la IVème République.

SAMIFIN : Rapport 2009

M. Razaranaina Directeur du SAMIFIN, Service de renseignement financier présente devant la presse, chiffres à l‘appui, son rapport pour l’année 2009, les dossiers traités ayant doublé par rapport à 2008, et cite les principales infractions financières recensées en matière de commerce informatique et électronique, marché informel de devises et blanchiment d’argent concernant le trafic de bois de rose illicitement exporté et recyclé en produits de consommation vendus à Madagascar, qui serait dû à un réseau d’une quarantaine de ressortissants chinois inconnus rémunérés sur des comptes à l’extérieur et ayant subventionné à cet effet pour 31 milliards Ariary 3 sociétés de la place.

Jeudi 19            

La CNOSC à Ambohitsorohitra

La Coordination des organisations de la société civile est reçue à Ambohitsorohitra par le président de la HAT M. Rajoelina, dans le cadre de l’organisation conjointe du Dialogue national ; la Coalition et le Comité des sages seuls nommés par décret -membres de la CNOSC avec l’Alliance et le KMF/CNOE- annoncent finaliser pour leur part les résolutions des Assises préliminaires de districts tenues sous leur égide, et devant y être présentées aux côtés de l’accord politique conclu avec l‘Espace de concertation des partis qui se renforce rapidement. La CNOSC, qui annonce sa décision de tenir une AG de toutes les entités de la société civile du 30 août au 1er septembre et une autre avec les 4 mouvances -alors que les délégations Ratsiraka et Zafy confirment devant la presse leur refus de participer au Dialogue national- devant précéder la conférence nationale souveraine qu’elle prépare, rencontre également les syndicats des fonctionnaires dont les revendications salariales sont actuellement à l’étude au gouvernement.

Centrale hydro-électrique à Ankazobe

Inauguration dans la commune rurale de Mangamila, district d’Ankazobe en présence du ministre de l’Énergie M. Ramanantsoa qui évoque les avantages économiques de l’énergie renouvelable, d’une centrale hydro-électrique financée pour 882 millions Ariary par l’ADER Agence pour le développement de l’électrification rurale -60%-, l’OPCI Organisme de gestion intercommunale, la société Elenco et des opérateurs privés locaux intéressés, en présence du chef de la région Analamanga M. Randriambololona.et des autorités et élus locaux.

Vendredi 20

Palais royal d’Ambositra

Le Premier ministre le général Vital accompagné des ministres de la Culture Mme Rakotomalala et du Tourisme Mme Andreas inaugure le palais royal restauré avec la participation d‘artistes Zafimaniry inscrits au patrimoine virtuel de l‘UNESCO, d’Ambositra région Amoron’i Mania, désormais inscrit au patrimoine national historique et culturel, en présence des autorités et élus locaux, des familles royales du Betsileo et des chefs des régions Bongolava et Haute Matsiatra. L’ouverture du grand festival culturel régional Volambetohaka 2010 ouvert désormais aux régions voisines, se déroule à cette occasion. La délégation officielle doit se rendre demain à Fianarantsoa pour présider aux festivités de la 1ère édition du Festival du Vin axé tant sur l’agriculture que la production intégrée de cette spécialité régionale de la Haute Matsiatra.

Santé : coopération nippone

Le ministre de la Santé le général Randrianarison réceptionne de l‘ambassadeur du Japon SE M. Hinata à l’hôpital de Fenoarivo, centre de référence national pour la tuberculose, une unité de dentisterie aux normes modernes ainsi que divers matériels et réactifs de laboratoire, fruits de la coopération nippone en matière de santé publique.

Négociations politiques

L’Espace de concertation des partis présente à Ambohitsorohitra au président de la HAT M. Rajoelina pour nomination officielle selon l’accord politique signé à Ivato, la liste élaborée de concert des membres proposés au gouvernement d‘union -30- au congrès -256- et au Conseil supérieur de la Transition -125. L’Alliance démocratique de la mouvance Ravalomanana expose devant la presse le nouvel intitulé de cette plate-forme légaliste animant les meetings sur les sites MAGRO : Union for Démocratic Process UDem Pro, regroupant les partis TIM, MFM, Teza AMF/3FM, Firaisankina, qui refuse toute participation à l’accord politique et au Dialogue national, toujours qualifiés d’unilatéraux car menés par la HAT, déclare s’en tenir aux chartes de Maputo et Addis-Abeba -pour l’application desquelles 80 millions de $ seraient d‘ores et déjà réservés selon M. Andriarina par la communauté internationale- et se positionne en faveur de la démocratie en Afrique. Elle déclare que le président Ravalomanana écarte toute idée de revanche lors de son retour au pays, sa présence ainsi que celle de l’amiral Ratsiraka à la conférence nationale étant instamment réclamée. Les 3 mouvances réunies au domicile du Pr Zafy à Ivandry déclarent attendre au début de la semaine prochaine les émissaires du mécanisme de suivi technique de la SADC. La plate-forme VKME issue de toute l’île et créée au niveau des Dinika santatra des districts, face à diverses rumeurs émanant de certains éléments de la classe politique et de la société civile, de modification des dates du Dialogue national, protestent devant la presse contre la CNOSC -qui sans mandat légal comme la Coalition, se poserait en autorité morale tel autrefois le FFKM- et exigent l’application du calendrier fixé par l’immense majorité de la population lors des assises préliminaires.

La France devant la presse

L’ambassadeur de France SE M. Chataigner, interviewé sur les ondes de radio Antsiva salue les efforts accomplis pour un dialogue positif, et promet le plein soutien immédiat -notamment financier- recommandé par la SADC au processus consensuel de sortie de crise malgacho-malgache qui lui semble enfin démarrer effectivement, s’il aboutit très rapidement à la mise en place d’institutions de cogestion de la Transition les plus inclusives possibles et à des élections datées et démocratiques avec nouveau Code électoral et CENI élargie. Il évoque les sanctions africaines et européennes non appliquées selon lui par la France, ainsi que les espoirs soulevés par la médiation de la CNOSC Coordination de la société civile en coopération avec la communauté internationale, auprès des entités n’ayant pas signé l’accord politique encore insuffisant selon lui, d’Ivato -3 mouvances d’opposition, MDM de M. Rajaonarivelo, MONIMA de M Monja- et rappelant l’importance de la conférence nationale souveraine pour l’élaboration d’une nouvelle constitution unanimement reconnue et pérenne.

Tableau de Bord Economique

Le ministre de l’Économie M. Fienena présente l’édition du Tableau de Bord Economique trimestriel, une première et un nouvel outil de référence décisionnel regroupant grâce à l’INSTAT Institut statistique dirigé par M. Ravelomanantsoa -sur financement du PNUD- et la coopération des Départements concernés, les derniers chiffres recoupés et analysés de l’économie nationale secteur par secteur.

Dimanche 22

FLM : congrès à Antsiranana

Un congrès des femmes de l’Eglise luthérienne de Madagascar est clôturé à Antsiranana en présence du président de la FLM le pasteur Rakoto Endor, de nombreux fidèles de toute l’île et d’invités de la Réunion, ainsi que du ministre de la Justice Mme Razanamahasoa représentant le gouvernement qui offre divers dons en faveur de l’action sociale des femmes luthériennes de la part de l’épouse du président de la HAT Mme Rajoelina.

Lundi 23

Promotion à la Police nationale

Sortie officielle d’une promotion de nouveaux commissaires à l’École de la Police nationale à Ivato en présence du Premier ministre le général Vital et du ministre de la Sécurité intérieure Le contrôleur général Rakotomihantarizaka, qui évoque l’unité des forces de l’ordre et les mesures de renforcement de la sécurité de proximité face à une recrudescence d’attaques à main armée dont certaines qualifiées d’actes caractérisés de déstabilisation contre le régime en place par le chef de l‘EMMO/Reg État-major mixte le colonel Ravalomanana, qui dénonce par ailleurs la décision du syndicat des magistrats d’observer une journée de grève générale de solidarité le 25 août en faveur de ses revendications corporatistes et face à un attentat perpétré contre un magistrat à Toamasina dont les agresseurs ont déjà été arrêtés, préjudiciable à l’ordre public selon les policiers et gendarmes qui déclarent assumer tous les risques, alors que des détenus de la prison d’Antanimora affectés en main d’œuvre pénale poursuivent impunément de nuit en ville leurs forfaits.

Procès du 7 février 2009

Le procès de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra impliquant 5 -dont l’un évadé de prison- des 19 inculpés dont le président Ravalomanana se poursuit au tribunal d’Anosy, l’audience est ajournée au 26 août, les 16 avocats de la défense s’étant vu refuser une demande de report, ayant quitté le prétoire en désaccord avec une procédure selon eux en attente de cassation, amenant la justice à désigner une commission d’office pour la poursuite du procès. La partie civile, notamment l’association des victimes AV7 proteste contre ce nouveau report du procès selon elle indu. La presse annonce que la liberté provisoire aurait été accordée au pasteur de l’Eglise réformée FJKM Valisoa Rafanorenantsoa membre du collectif des ecclésiastiques favorable à l’ancien chef de l’État, placé sous mandat de dépôt dans le cadre de l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne.

La CNOSC devant la presse

La Coordination des organisations de la société civile conduite par M. Rasolo André annonce à la presse en sus de l’élargissement du Comité des sages à certains dignitaires religieux et provinciaux, une rencontre avec toutes les entités politiques du pays dans le cadre du processus malgacho-malgache de sortie de crise, le 25 août à Vontovorona, entièrement financée par la communauté internationale -PNUD, Suisse, France, Norvège localement représentés- dans la perspective de la tenue de la conférence nationale constitutionnelle souveraine qu’elle est chargée d’organiser et dont la date sera précisée demain. Tandis qu’est annoncée la réapparition de la radio FM pirate du mouvement légaliste radion’ny Gasy disparue après l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne, certains secteurs de l‘opinion publique critiquent dans les médias ce soudain financement extérieur laissant un doute sur la neutralité de la CNOSC ainsi placée sans base juridique au-dessus de l‘État de droit et crument qualifiée de mercenaire de la SADC en faveur de la charte de Maputo, et réclament à l’instar des partis de l’UDR-Changement le maintien des dates du Dialogue national -basé sur les résolutions des Assises préliminaires de districts- fixées par l’accord politique, qualifié de partiel et de document de référence bien que regroupant 99 partis, dans un communiqué publié par le Quai d’Orsay, signé par le président de la HAT : celui-ci à l’issue de la lutte populaire, aurait seul promis le changement. Une délégation de la SADC conduite par le Dr Simao est arrivée à Antananarivo en vue de l’installation d’un bureau de liaison de l’organisme régional à l’ambassade de Maurice dans le cadre du suivi de la médiation internationale de sortie de crise.

Mardi 24

Date du Dialogue national

La CNOSC annonce par la voix du pasteur Ramino Paul, président du Comité des Sages que la conférence nationale prévue en fin de mois, reportée de 15 jours, est proposée se tenir sous son égide du 13 au 18 septembre 2010, précédée d’une réunion technique qui se déroulera les 30 et 31 août prochains. Les résolutions des Assises préliminaires des 119 districts qui auraient nécessité un financement de 1,6 milliards Ariary et mobilisé plus de 13.000 participants, seront présentées au Dialogue national. La communauté internationale basée à Madagascar publie un communiqué annonçant son soutien à l’initiative de la société civile et exhorte les partis politique à œuvrer de concert au retour à l’ordre constitutionnel, s’alignant sur les résolutions de la SADC en faveur d’un dialogue le plus inclusif possible pour la sortie de crise, et saluant le rôle du médiateur de l’organisation régionale M. Chissano.

Le MDM devant la presse

L’aile du parti AREMA membre de la plate-forme MDM de M. Rajaonarivelo conduite par M. Robson Secrétaire national adjoint pour la province de Fianarantsoa, annonce sa participation à la rencontre politique de Vontovorona organisée par la CNOSC sous l’égide de la communauté internationale, elle réitère son soutien au régime de la Transition et son approbation de l’accord politique d’Ivato, du gouvernement d’Union nationale et du parlement, et prendra part aux élections.

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, des communications concernant les ministères du Tourisme, de l’Éducation nationale sont au programme.

Mercredi 25

CNOSC : Rencontre politique

La Coordination des organisations de la société civile conduite par M. Velompanahy organise à Vontovorona une rencontre politique sous l’égide de la communauté internationale, en présence de représentants de toutes les entités politiques du pays, y compris -tardivement pour cause d’entretien avec les médiateurs de la SADC- les 3 mouvances d’opposition et les partis non signataires de l’accord d’Ivato. La délégation du comité de suivi de la SADC conduite par M. Simao ainsi que des représentants de certaines chancelleries locales ou d’organismes socioreligieux invités comme le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar et Justice et Paix sont également présents. L’accord signé par le président de la HAT et l’Escopol Espace de concertation est évoqué, concernant les dates fixées pour le Dialogue national reportées par la CNOSC et soutenues par de nombreux chefs de partis présents en particulier au sein de l’UDR-Changement, face aux tergiversations de certaines entités selon eux en mal de représentativité aux future élections. Malgré l’absence des chefs des 3 mouvances -hormis M. Manandafy Raotonirina- réticents sur l’ordre du jour à Vontovorona, la presse évoque l’éventualité de la signature sur approche-partis et non plus mouvances, d’une nouvelle convention sur un cadre juridique consensuel de la Transition et une feuille de route définitive avec le groupe international de contact, comparable à celle du Carlton en octobre 2009 finalement récusée par le président Ravalomanana. Le président de la HAT M. Rajoelina ayant décliné l’invitation de la CNOSC lui adresse une lettre affirmant son intérêt pour les conclusions de la rencontre politique en cours, rappelant toutefois l’urgence de la sortie de crise par le biais d’élections démocratiques et la signature par 178 entités de l’accord politique d’Ivato. La grève de solidarité suivie par 200 membres du syndicat des magistrats malgaches annoncée se déroule sans incident sur tout le territoire, avec un service minimum de permanence. Le Conseil de l’Ordre des avocats conduit par Me Razafindraibe annonce un sit-in de protestation sur les conditions de travail de la profession et la détention prolongée dans le cadre des évènements 2009 d’une consœur Me Rabemananjara, devant le palais de justice demain, décision finalement reportée au vu des évènements actuels.

Jeudi 26

Poursuite du procès du 7 février

Reprise au palais de Justice d’Anosy du procès sur l’affaire de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra. L’audience se poursuit malgré une nouvelle demande de report des avocats du président Ravalomanana, refusée, les amenant à nouveau à sortir du prétoire, dénonçant la commission d’office car se disant régulièrement constitués ainsi que les atteintes à la procédure de pourvoi selon eux suspensif en cassation, contrairement à ceux des autres accusés, avant partisans de l’ancien chef de l’État et évacuation de la salle. Les inculpés notamment militaires récusent toute responsabilité dans les évènements d’Ambohitsorohitra ayant causé officiellement 31 morts et de nombreux blessés, et plaident non coupables.

Rencontre de Vontovorona

Reprise de la rencontre organisée par la CNOSC en faveur d’une solution de crise consensuelle et inclusive malgacho-malgache soutenue par la SADC et la communauté internationale à Vontovorona, en présence de toutes les entités politiques du pays. Les Institutions de la Transition -Présidence, gouvernement, congrès, Conseil supérieur, Conseil de réconciliation nationale, Conseil militaire pour la défense nationale, commission électorale indépendante- sont élaborées de concert. Les délégations des 3 mouvances -une trentaine de représentants- se présentent enfin au complet, avant de s‘éclipser sous prétexte du procès du président Ravalomanana en cours, et accusent la CNOSC de partialité face au nombre selon elles surfait des chefs politiques présents à la réunion, et claquent la porte déclarant être venues négocier à Vontovorona la dissolution de la HAT, la libération des détenus politiques, l’amnistie prévue aux accord de Maputo maintenus et le retour des 2 anciens chefs de l’État exilés au pays pour participer à la conférence nationale. Les organisateurs de la CNOSC annoncent que la finalisation de cette rencontre achevée demain, se fera lors de la tenue de cette conférence, maintenue au 13 septembre prochain. Le GTT Gasy Tia Tanindrazana mouvement de soutien au président Ravalomanana de la Diaspora malgache en Europe demande l’envoi de troupes de maintien de la paix de la SADC à Madagascar,

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina axé sur la sécurité publique, la répression du banditisme et la protection des touristes, ainsi que diverses mesures comme des opérations coup de poing et la suppression en justice du système de main d’œuvre pénale jugé trop laxiste envers les détenus. Des opérateurs chinois occupant toujours une mine de malachite à Betanatanana dans le district de Maintirano fermée par le gouvernement, sont enfin poursuivis par le ministre des Mines M. Ratovomalala pour exploitation illicite.

Vendredi 27

Sécurité à Mahazoarivo

Le Premier ministre le généra Vital tient à Mahazoarivo une réunion axée sur le maintien de la sécurité publique sur tout le territoire avec son cabinet militaire conduit par le général Monibou, Conseiller spécial. La presse rapporte des actes de vandalisme commis contre la RNM Soa Talily de Toliara après la dispersion par les forces de l’ordre en ville d’un meeting non autorisé par les autorités, mené par le Pr Elimbiraza Mandridake membre du groupe d’opposition Toko be telo.

Audiences de la SADC

La mission de suivi de la SADC conduite par M Simao reçoit tour à tour les représentants des partis politiques défendant l’accord d’Ivato désormais signé par plus de 200 entités, et des 3 mouvances d’opposition s’en tenant aux accords de Maputo et Addis-Abeba, dans le cadre de la médiation de la CNOSC Coordination de la société civile dont l’initiative est soutenue à la fois par le président de la HAT et la communauté internationale.

Partie civile au Tribunal d’Anosy

Le procès sur la tuerie du 7 février à Ambohitsorohitra se poursuit au tribunal d’Anosy sans perturbation majeure. Les 170 personnes témoins et partie civile notamment l’association des victimes AV7 interviennent avec films vidéo et demandent jusqu’à 200 millions Ariary de réparation.

Samedi 28

Verdict du 7 février 2009

La Cour criminelle ordinaire prononce à l’aube au palais de Justice d’Anosy après trois jours d’audience et plusieurs reports après avoir entendu les plaidoiries dont celles des avocats de la défense commis d’office, les avocats régulièrement constitués s’étant retirés contestant une procédure selon eux en attente de cassation, son verdict dans l’affaire de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra. Est condamné par contumace pour assassinat et complicité d’assassinat aux travaux forcés à perpétuité le président Ravalomanana, ainsi que le général Raoelina, le colonel Ralamboarison de la Sécurité présidentielle donneurs d’ordres et 6 autres personnes dont les militaires Fikizy et Kotokely tireurs isolés sur la foule. Le colonel Randrianarimanana, le commissaire Rakotovao et M. Ralitera Directeur de la décurité à la HCC obtiennent 2 ans de prison avec sursis, 6 accusés sur 19 sont relaxés au bénéfice du doute, des mandats d’arrêt à l’audience sont délivrés pour les suspects toujours recherchés. Les dommages et intérêts dus par les accusés aux victimes recensées au nombre de 93 vont de 100.000 à 20 millions Ariary, un total de 572 millions Ariary, 37 dossiers restant en instance. L’ancien chef de l’État exilé en Afrique du Sud déclare le verdict ridicule, émanant d’une justice selon lui aux ordres d’un régime illégal et non reconnu, uniquement destiné à son élimination politique en l’empêchant de se représenter aux élections à Madagascar et demande instamment l’intervention de la communauté internationale en faveur de la sortie de crise.

CNOSC : retrait des mouvances

La CNOSC Coordination de la société civile, après le retrait des 3 mouvances Ravalomanana, Ratsiraka, Zafy de la rencontre politique de Vontovorona propose à ces dernières et aux partis de l’Espace de concertation une ultime réunion avec la mission de médiation de la SADC lundi prochain, avec un nombre réduit de représentants des entités concernées, l’accord politique signé à Ivato n’étant pas reconnu selon les mouvances d’opposition, par la communauté internationale.

Dimanche 29

M. Rajoelina devant la presse

Le président de la HAT M. Rajoelina se prête en soirée à un débat de presse retransmis en direct sur les ondes de la RTM. Il évoque l’urgence de la tenue de la conférence nationale à la date fixée le 13 septembre par les instances de la société civile, et des élections, rappelant que l’amnistie est du ressort d’un parlement régulièrement élu et que la justice traite les affaires concernant l’ancien chef de l’État en toute indépendance. La Transition doit se poursuivre avec ses institutions élargies et consensuelles, quels que soient les obstacles présentés par des groupuscules et minorités contestataires ou l’interminable guerre des sièges, jusqu’à l’adoption d’une constitution concertée et pérenne pour la IVème République : un projet sera proposé par lui-même au public incessamment, car il est temps selon lui de passer à l’action. Des accords politiques ont été signés sur le calendrier des élections et devraient servir de référence pour une sortie de crise qu’on ne peut plus qualifier d’unilatérale, et l’État est prêt à soutenir techniquement et financièrement tant la conférence menée à son terme par la CNOSC se disant toujours appuyée par la médiation internationale, que le processus électoral trop attendu par le peuple.

Lundi 30

Escopol : Protocole additionnel

Une réunion de l’Espace de concertation des partis, HPM, mouvance Zafy, AREMA  mouvance Ratsiraka, parlementaires TIM mouvance Ravalomanana et UDR-Changement favorable au régime, se déroule à Vontovorona, en présence de la délégation de la SADC concernant un protocole additionnel à l’accord politique d’Ivato sur la répartition des postes de la Transition, avec mise en place d’un comité de rédaction pour adoption définitive demain et présentation -toujours en approche-partis- au président de la HAT, au Dialogue national, ainsi qu’aux médiations tant locale qu’internationale. Absence remarquée le matin des chefs des 3 mouvances d’opposition se disant en attente de la CNOSC Coordination de la société civile, critiquée pour sa défaillance organisationnelle et méthodologique, venue en fin d’après-midi annoncer que son retard est du à l’établissement d‘un bilan exhaustif de sa médiation nationale et qu’elle organisera d’autres réunions sans préciser de date, avec toutes les entités du pays. Le chef de la mouvance Ravalomanana M. Andrianirina déclare à la presse que toute négociation est désormais exclue après le verdict prononcé en justice contre l’ancien chef de l’État, le responsable de la délégation de la SADC M. Simao appuyée par le groupe international de contact rappelle que la question de l’amnistie doit être évoquée en conférence nationale, déclarant que d’autres initiatives de sortie de crise malgacho-malgaches que celle de la CNOSC ou l’approche-mouvances peuvent être envisagées, du moment que la représentativité nationale est avérée. Tandis que certains sites Internet comme Sobika.com évoquent Antananarivo à feu et à sang, une déclaration du Quai d’Orsay rapportée par la presse locale va dans le même sens, la France souhaitant la poursuite du dialogue en faveur d’un retour à l‘ordre constitutionnel, saluant les progrès enregistrés au niveau de la concertation nationale.

Mardi 31

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement de réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. Les questions intéressant le Dialogue national sont évoquées, ainsi que l’opération cartes d’identité nationale qui aurait touché plus de 254.000 personnes soit 50% des prévisions, l’installation de la Direction régionale de la Pêche à Farafangana le 3 septembre, la saisie par l’agence portuaire maritime et fluviale de Toliara de pièces d’épaves dont cuivres et canons d’époque commercialisées par une société locale mais déclarées patrimoine national et récupérées  par la Gendarmerie à Ivato. Un décret modifie enfin le Code de l’urbanisme et de l’habitat datant de 1963.

Gestion de la Transition

Les partis politiques de l’Escopol, l’UDR-Changement, le HPM rappelé à l’ordre par la mouvance Zafy, renforcés d’autres sensibilités conduites par M Voninahitsy concluent à Vontovotona un nouvel accord plus détaillé en matière de gestion de la Transition, les effectifs des 2 Chambres seraient revus à la baisse pour motifs économiques et le Premier ministre d’union serait secondé par 5 vice-premiers ministres issus des 5 autres provinces du pays. Un rapport est effectué auprès du président de la HAT à Ambohitsorohitra en soirée. La CNOSC financée par le PNUD et les représentants de la SADC et du groupe international de contact organisent de leur côté une réunion de concertation, boudée par les chefs des 3 mouvances d’opposition. Le président Ravalomanana désigne depuis l’Afrique du Sud MM. Andrianirina et Rakotoarivelo porte-parole du parti TIM et demande à la communauté internationale une condamnation ferme du verdict du procès du 7 février 2009. La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana poursuit en région Analamanga l’installation de ses démembrements au niveau des districts et communes avec des magistrats non membres du syndicat SMM, en vue du referendum du 17 novembre 2010.

Journée de la Médecine traditionnelle

La journée africaine de la médecine traditionnelle est célébrée par une exposition de produits de santé à base de plantes émanant de divers organismes, sociétés, instituts et laboratoires,  IMRA du Pr Ratsimamanga, Homeopharma. Selon l’association nationale des tradipraticiens de Madagascar présidée par M.Andriandrainarivo, qui annonce la clôture de la décennie des tradipraticiens, 80% de la population notamment rurale a recours à la médecine et pharmacopée traditionnelles en matière de soins primaires, un secteur qu’il s’agit de formaliser en réformant les statuts de l’association sur la base de la loi d’août 2007.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    SEPTEMBRE

Mercredi 1er

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Les questions relatives au Dialogue national, des demandes de dérogations de taxes pour le projet MADES en faveur de l‘université de Madagascar, la révision des textes concernant le Comité national du patrimoine, le bilan des opérations des forces de l’ordre en matière de sécurité publique, les fluctuations de l’économie et l’appréciation de la monnaie nationale par rapport aux réserves en devises actuellement renforcées à la Banque centrale, sont évoqués. La loi de finances rectificative 2010 est adoptée, le budget de la Présidence de la HAT passe de 65 à 265 milliards Ariary, le fonctionnement étant amputé de 50%, les 100 millions de $ de Soalala placés dans un Fonds d’appui aux projets sociaux géré par elle et réaffecté en investissement aux Département ministériels dont le fonctionnement n’est pas touché malgré un budget en réduction de 40% hormis les forces armées et la sécurité intérieure.

Accord et Pacte additionnel

L’accord politique d’Ivato complété du Pacte additionnel est conclu à Vontovorona par l’Espace de concertation et une majorité de partis politiques officiellement recensés, y compris au sein des 3 mouvances d’opposition -UDR-C, HPM et parlementaires TIM, autres sensibilités- en faveur d’une gestion consensuelle et inclusive de la Transition vers la IVème République. Le gouvernement d’union respectant l’équilibre des provinces est conduit par un Premier ministre nommé par le président Rajoelina sur propositions concertées, ainsi que les présidents de l’Assemblée nationale -256 membres- et du Sénat de la Transition –réduit à 90- qui seront incessamment mis en place jusqu’aux élections, le Conseil national de réconciliation comprend 44 membres -2 par région-, la CENI reste inchangée avec 12 représentants des partis au niveau national, 6 régional et 2 communal. Le Dialogue national où sera débattu le statut de diverses institutions encore en instance comme la HCC et le Conseil économique et social, est maintenu au 13 septembre 2010, le procès-verbal devrait être signé demain. Les chefs des 3 mouvances marginalisées, récusant cet accord purement politique toujours qualifié d’unilatéral, proposent une relance de la médiation de la société civile avec une nouvelle approche par délégations incluant toutes les entités.

Le TIM devant la presse

M. Raharinaivo, provisoirement désigné par le bureau politique à la tête du parti Tiako i Madagasikara, annonce que le Conseil national réuni dans la capitale en présence des représentants des 22 régions plus l’Europe et ex-parlementaires TIM l’a élu -avec 19 voix sur 23- président national a.i, M. Ravalomanana père-fondateur, reste président d’honneur, MM. Andrianirina et Rakotoarivelo ont été désignés par ce dernier porte-parole au titre de sa mouvance et non du parti.

M. Ramgoolam en France

Le Premier ministre de l’île Maurice M. Ramgoolam président en exercice de la commission de l’océan Indien en visite en France, rencontre le président Sarkozy et évoque avec lui selon la presse la mise en place d’un bureau de liaison de la SADC communauté de développement de l’Afrique australe sous l’égide de sa Chancellerie à Madagascar, dans le cadre du suivi de la sortie de crise de la Grande Île initiée par la société civile avec la médiation du groupe international de contact de l’Union africaine. Le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson annonce à Antananarivo avoir déposé auprès des instances de l’ONU avant la 65ème session de l’AG, de l’Union européenne et de l’Union africaine un mémorandum sur l’évolution malgacho-malgache des négociations en faveur du retour à l‘ordre constitutionnel dans le pays, avec large diffusion auprès des chancelleries.

5ème congrès des Paramed

Le 5ème congrès de l’association nationale des paramédicaux se réunit à Toamasina sous la présidence de M. Rakotonandrasana, qui annonce la validation ainsi que le renouvellement du bureau du syndicat des Paramed dont les revendications sont prises en considération, à cette occasion. M. Rakotondrazafy est élu président national lors de ce congrès.

Jubilé du FFKM

Le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar après le lancement en juin dernier de la célébration jusqu’à la fin de l’année dans tout le pays du jubilé de son 30ème anniversaire, inaugure à Antanimena une exposition avec Mgr Razanakolona de l’Eglise catholique axée sur l‘histoire de cette institution, des conférences, concerts et récitals d’orgue sont au programme de ce jubilé.

Coopération militaire

Une dotation de 60 millions Ariary est remise par l’attaché de Défense de l’ambassade de France au camp du bataillon Recamp Renforcement des Capacités africaines de maintien de la paix de Fiadana, les bâtiments ayant été déjà réhabilités pour 50 millions Ariary, en présence du chef d’État-major des forces armées le général Ndriarijaona, dans le cadre de la coopération militaire bilatérale.

Jeudi 2

Complexe culturel d’Antsonjombe

Le président de la HAT M. Rajoelina assiste à la pose de la première pierre du grand complexe socioculturel -théâtre et centre d’expositions- en faveur des artistes et artisans, une première dans l’océan Indien, réalisé pour 10 milliards Ariary par des entreprises locales, à Antsonjombe en présence des ministres de l’Aménagement du territoire M. Randrianainarivelo et de la Culture Mme Rakotomalala, du chef de la région Analamanga M. Randriambololona et du PDS de la commune urbaine d’Antananarivo M. Razafindravahy. Il justifie cet investissement d’appui de la Transition au titre de divers ministères sociaux concernés par une économie de 50% réalisée au niveau du budget de fonctionnement de la Présidence et des apports directs de l’étranger comme celui de la Chine à Soalala. Des réalisations sociales, culturelles ou sportives de ce genre seront opérées dans toute l’île directement en faveur des populations grâce au Fonds d’appui de la Présidence en investissement, le fonctionnement de l’administration n’étant pas touché. M. Rajoelina offre à Ambohitsorohitra sa bénédiction à l’équipe nationale des Barea -avec 8 expatriés- en partance pour le Nigeria dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012 de Football et dotés par la Présidence, après le gouvernement, de 50 millions Ariary.

Signature du Procès-verbal

Le procès-verbal du Pacte additionnel de l’accord politique d’Ivato axé sur la gestion de la Transition est signé chacun pour sa part par l’Espace de concertation, l’UDR-Changement et les autres sensibilités politiques rassemblant 48 entités. Le HPM hésite puis confirme son maintien dans la mouvance Zafy, M. Andriamiseza du MCDM juge suffisante la signature d’Ivato et appelle la concertation de la société civile CNOSC -toujours à son bilan et en attente d’une visite annoncée du médiateur de la SADC M. Chissano- à la convocation d’une ultime réunion de toutes les entités politiques avec participation des 3 mouvances de l’opposition non signataires, en faveur de la reconnaissance internationale. Le mouvement légaliste réuni en meeting au site de MAGRO à Behoririka menace d’organiser une manifestation d’opposition même non autorisée comme à Toliara, Place du 13 mai dans la capitale, et mettra en place ses propres institutions de la Transition, l’approche-partis étant selon lui contraire à l’esprit de Maputo.

Lutte antiacridienne

Le Premier ministre le général vital se rend en présence du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy et du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Andrianazany ainsi que des responsables de l’État-major et du ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, au camp de la base aéronavale tactique d’Arivonimamo, qui célèbre son 28ème anniversaire et dont l’appui aérien technique -avions légers et hélicoptères- est sollicité dans le cadre de la lutte antiacridienne, dont les opérations du centre national CNLA dans le Sud doivent reprendre incessamment en intersaison. La solidarité militaire et la sécurisation sont évoquées.

Pêche : Direction régionale

Le ministre de la Pêche et ressources halieutiques le colonel Mandehatsara inaugure les bureaux de la Direction régionale de la Pêche à Farafangana érigés pour 116 millions Ariary et équipés en informatique aux normes modernes en présence du chef de la région Atsimo Atsinanana le colonel Bellone, des responsables techniques et des associations locales de pêcheurs.

6ème congrès du Fisemare

Le syndicat Fisemare conduit par le Secrétaire national M Rabemananjara élu président, ouvre son 6ème congrès national quinquennal en présence de représentants issus de toute l’ile, les affaires nationales et la situation des travailleurs face à la crise économico-sociale, notamment les licenciements abusifs, sont au programme. Une proposition de hausse du SMIG sous la IVème République de 70.000 à 250.000 Ariary est avancée par le syndicat lors de ce congrès, au vu du retard de Madagascar en cette matière dans l’océan Indien.

Vendredi 3

Vers le Dialogue national

Le Comité des sages Ray-amandreny mijoro de la Coalition des organisations de la société civile conduit par le pasteur Ramino Paul présente les résolutions des assises préliminaires de districts publiées dans une brochure présentée à cette occasion. Le Dialogue national, financé par l’État pour 2 milliards Ariary, se tiendra au centre de conférences internationales d’Ivato et au palais des Sports de Mahamasina du 13 au 18 septembre prochains, des commissions techniques sont d’ores et déjà à pied d’œuvre en vue de son organisation. Seront présentés à cette conférence souveraine regroupant plus de 2.000 personnes de toute l‘île -12 par district- les projets de Code électoral et de constitution, ainsi que l’accord politique initié par l’Escopol et les résolutions tant des Dinika santatra de districts que des Assises régionales de l’année précédente non encore publiées. La Coordination de la société civile conduite par M André Rasolo demande un report de ces dates trop proches selon elle, redoutant un échec de sa médiation nationale en coopération avec la SADC, un boycott des 3 mouvances d’opposition ainsi que le retrait des financements internationaux promis à la CNOSC par le groupe international de contact pour appuyer le processus malgacho-malgache de sortie de crise et les élections en cas d’inclusivité convenue de la concertation. Celle-ci annonce poursuivre sa médiation. Mme Richard du CSR-AN Comité pour la sauvegarde et refondation authentique de la nation, récusant un accord purement politique, prône la tenue d’un forum général représentatif des 4 entités constitutives du pays -politique, civile, religieuse et militaire- incluant des personnalités d’expérience reconnue comme M. Radanoara ou le Pr Ranjeva, à même de mettre en place un Comité d’organisation d’une conférence nationale souveraine en phase avec les aspirations du peuple au changement.

Le SeFaFi dénonce les pratiques politiques

Classe politique dévoyée, société civile instrumentalisée, sous ce titre le SeFaFi Observatoire de la vie publique, s’en prend avec vigueur à tous ceux qui, au sein de la Transition comme au dehors, se servent des difficultés actuelles du pays pour gérer leurs carrières et leurs intérêts.

Centrale électrique à Toamasina

Une nouvelle centrale électrique de 18 Mégawatts de la JIRAMA d’un coût de 11 millions de $ est inaugurée à Betainomby, Toamasina en présence du Premier ministre le général Vital et du ministre de l’Énergie M. Ramanantsoa, ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsinanana M. Mahavimbina. Des entretiens ont lieu avec les responsables du projet minier Ambatovy après une semaine de grève déclenchée dans les usines de production par les syndicats contestant le recrutement de personnel nouveau hors du Faritany auquel seraient réservés sur contrat 75% des emplois. 4 nouveaux containers délictueux de bois de rose prêts à l’exportation vers la Malaisie sont saisis au port de Toamasina en présence du Premier ministre et du ministre des finances qui évoque des faux en matière d’autorisations.

Nouveaux Huissiers de Justice

Prestation de serment officielle au palais de Justice d’Anosy de 12 nouveaux huissiers et commissaires priseurs, 57 d’entre eux sont actuellement titularisés au niveau de la chambre nationale présidée par M. Ratsima, 18 autres devraient l’être prochainement, ayant également achevé leur stage de 2 ans, après avoir prêté serment devant les Cours d’appel des provinces.

Championnat de Sport scolaire

Festivités à Antsohihy région Sofia, après Amparafaravola région Alaotra Mangoro, autour du championnat national de sport scolaire en présence des ministres des Sports M. Ramamonjisoa et de l’Éducation nationale M. Razafimanazato ainsi que des autorités et élus locaux. Une exposition sur l’histoire nationale dédiée au Père de l’indépendance, marque cet évènement à Anahidrano, inaugurée à l’institution Philibert Tsiranana, en présence de la famille dont M. Pierre Tsiranana membre de la HAT. L’association caritative Fitia de l’épouse du président Rajoelina organise des colonies de vacances d’une semaine à Antananarivo et Mahajanga pour récompenser une trentaine d’élèves les plus méritants issus des 22 régions ayant obtenu le CEPE.

Samedi 4

Foire d‘Ambatondrazaka

Le président de la HAT M. Rajoelina accompagné d’une forte délégation gouvernementale assiste à l’ouverture de la traditionnelle grande foire de la région Alaotra Mangoro à Ambatondrazaka intitulée Lapabe, dans le cadre des tournées régionales programmées en faveur de la mise en place dans tout le pays d’infrastructures à caractère social. Une salle d’arts martiaux est inaugurée, un institut universitaire, un stade en pelouse synthétique et la réfection de la RN 44 promis. Avec 522.000 T de riz l’an dernier, la région est déclarée pilote, des certificats et primes pour 19 millions Ariary seront distribués aux agriculteurs méritants et des titres agricoles offerts avec moyens techniques pour 5 ans renouvelables aux jeunes motivés pour faire face au chômage endémique et développer la production et les revenus locaux. L’heure ne serait plus selon lui aux palabres futiles et marchandages politiques mais à l’action concrète en faveur des populations.

Le TIM devant la presse

M. Rakotoarivelo, à la tête d’un collectif d’anciens parlementaires du TIM déclare devant la presse au Carlton être l’unique mandataire du président Ravalomanana pour toute négociation au niveau du parti, le récent conseil national convoqué par M. Raharinaivo -invité à créer un autre parti- étant nul et non avenu, cette initiative revenant statutairement au président national en exercice M. Randriasantatriniony élu au 2ème congrès de 2008 et exilé depuis plus d’un an. La presse note par ailleurs une passation de services effectuée en faveur de chargés d’Affaires par deux anciens ambassadeurs limogés par la HAT, à Paris et à Addis-Abeba. M. Monja président du parti MONIMA et ancien Premier ministre proteste contre une perquisition selon lui politique menée par l’EMMO.Reg dans le cadre d’une enquête sur des disparitions d’armes de la gendarmerie, au domicile de son ancien aide de camp le Commandant Gilbert. Le Pr Mandridake binational de la Diaspora d’opposition en France et enseignant à l’université de Toliara, agitateur en cavale sous mandat d’arrêt après le sac de la RNM locale, dénonce sur les ondes de Radio France Internationale son arrestation par les forces d’Intervention spéciales -auquel il aurait échappé à Fianarantsoa- information démentie par le colonel Lilyson commandant du FIS. Le président Ravalomanana dans un message téléphonique depuis l’Afrique du Sud au mouvement légaliste réuni au site de MAGRO à Behoririka, réitère sa confiance en la communauté internationale et au soutien pour son retour au pays avec l’ordre constitutionnel, à la veille d’une nouvelle visite annoncée du médiateur de la SADC M. Chissano, il recommande la poursuite du dialogue consensuel et inclusif.

Dimanche 5

11ème grand marathon de Tana

Succès de la 11ème édition du grand marathon de Tana regroupant 178 coureurs issus de 8 pays de tous les continents -282 en Fun run dont M. Monja- sous l’égide de la Fédération d’athlétisme de Madagascar présidée par M. Razafimahefa se déroule depuis Anosy dans les rues de la capitale, remporté par Hajanirina Andriamparany du Club omnisport des forces armées et Clarisse Rasoarizay de l’AS PTT. Une épreuve est réservée aux handicapés.

10 ans de COPH à Mahajanga

Le collectif des organisations de personnes handicapées célèbre son 10ème anniversaire à Mahajanga par diverses manifestations culturelles et sportives intitulées Masahy 2010 en présence du ministre de la Population Mme Ramaroson et de handicapés issus de toute l’île. La charte de la Ville accessible concernant les infrastructures urbaines spécialisées est mise en exergue à cette occasion.

Football : CAN 2012

L’équipe nationale des Barea perdent par 2 buts à 0 à Abuja contre les Super Eagles du Nigeria dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012. Prochain adversaire en octobre, l’Ethiopie.

Lundi 6

La CCC devant la presse

Le Conseil consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa annonce à la presse que son bilan de son examen des plus de 200 propositions de constitution déposées à son siège de Tsimbazaza est terminé ; il sera présenté au Dialogue national pour examen et décision avant la rédaction définitive du ou des projets de constitution en vue de la consultation populaire du 17 novembre 2010. L’AREMA conduite par l’ex-sénateur M. Razaka Secrétaire national adjoint, annonce devant la presse la participation du parti -hors mouvance Ratsiraka- au Dialogue national, le HPM -déclaré mouvance Zafy- dénonce toute participation en l’absence d’inclusivité totale recommandée par la CNOSC Coordination de la société civile soutenue par la communauté internationale et de libération des détenus politiques.

Mardi ­7

Retrait de la CNOSC

La Coordination des organisations de la société civile CNOSC conduite par le porte-parole, président du KMF/CNOE M. Razafindraibe renonce dans un communiqué à convoquer le Dialogue national le 13 septembre, sans mise en place d’un environnement apaisé au préalable, se disant seule neutre et soutenue par la communauté internationale, et se réserve tout en poursuivant sa médiation nationale incluant les mouvances des 3 anciens chefs de l’État marginalisées selon elle par les partis et toujours en faveur des accords de Maputo prescrits par la HAT d’appeler plus tard à une conférence nationale souveraine, la cohésion sociale ayant été renforcée. Les chefs des 3 mouvances exigent dans un communiqué officiel pour toute négociation : l’apaisement politique, la dissolution de la HAT et du gouvernement, le retour des exilés et la libération des détenus politiques, la présence des présidents Ravalomanana et Ratsiraka à la conférence nationale. Des discussions -contestées par certains secteurs de l’opinion publique- seraient en cours au niveau du ministère des Affaires étrangères et du groupe international de contact de l’Union africaine pour la mise en place d’un bureau de liaison permanent de la SADC à Antananarivo proposé lors de la dernière session d’août de l’organisation régionale, sous l’égide du médiateur M. Chissano et de l’ambassade de Maurice.

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, à l’étude, le recrutement pour l’administration publique d’élèves sur concours pour l’année 2011-2012, 220 à l’ENAM et 530 à l’INFA, ainsi qu’à l’EASTA en enseignement agricole, et une conférence internationale sur l’Arthémicinine à Antananarivo dans le cadre de la lutte anti-paludisme, sous l’égide du ministère de la Santé. Un attentat contre l’antenne de la RNM à Antsiranana est évoqué par la presse, la JIRAMA affirmant que les divers vols de câbles électriques et délestages de courant ciblés recensés dans la capitale relèvent de la déstabilisation.

Mercredi 8

Propositions de la CNOSC

La Coordination de la société civile CNOSC -rejetant l’accord politique d’Ivato et ignorant le Dialogue national qualifié d’unilatéral- annonce à la presse par la voix de M. Zafimahova qu’elle poursuit sa médiation et convoquera, après la tenue de ces assises jugées prématurées, une conférence nationale souveraine regroupant sous forme de délégations et non plus mouvances, toutes les entités du pays invitées et présentées au nombre de 6 : 3 mouvances d’opposition, Escopol, UDR-C, autres sensibilités de MM. Voninahitsy et Pety Rakotonianina, MDM de M. Rajaonarivelo et MONIMA de M. Monja. La mise en place d’une Transition consensuelle et inclusive reconnue par la communauté internationale sera selon la CNOSC au programme.

Le HPM devant la presse

Le HPM forces politiques unies regroupant 29 entités de la mouvance Zafy déclare à la presse après la tenue d’une AG à Antananarivo, par MM. Razaka et Ralison, que cette plate-forme soutient la réconciliation nationale sous l’égide du Pr Zafy, guide spirituel et moral, souhaitant la libération des détenus politiques, mais renonce à l’approche-mouvances pour participer en tant qu’entités politiques au Dialogue national en vue de la sortie de crise.

Retour de M. Andrianarivo

L’ancien Premier ministre de l’amiral Ratsiraka M. Andrianarivo, condamné à 12 ans de prison pour usurpation de fonction puis exilé en France depuis 2002 sur grâce présidentielle mais en attente de cassation ou de révision de procès en justice, annonce dans une interview au quotidien Midi Madagasikara son prochain retour au pays ; dans le cadre de la concertation nationale, il aurait été sollicité pour la Primature par le président Ravalomanana en son temps, offre déclinée, affirme-t-il.

Transport urbain à la CUA

La région Ile de France -par le biais de l’Institut des métiers de la ville- finance pour 2,5 milliards Ariary un projet d’amélioration de mobilité urbaine et réforme du transport dans la capitale, objet d’un séminaire d’une semaine ouvert au Panorama en présence du PDS de la commune urbaine d’Antananarivo M. Razafindravahy, des transporteurs locaux, de M. Thiam président de l’Union africaine des transports et du Transport urbain de Dakar, spécialiste du PAMU programme d’amélioration de la Sécurité urbaine et d’experts internationaux. 5.000 bus et 50 coopératives sont en service actuellement dans la capitale. Un essai-pilote de rénovation sera mis en place sur la ligne 119 entre les 67 Ha et l’université d’Ankatso. La CUA évoque ses mille projets d’assainissement de la ville des mille dans le cadre des 3P Partenariat public-privé, dont la réhabilitation du marché de Mahamasina pour 100 millions Ariary.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. La mise en place d’un Comité de pilotage chargé du programme national interministériel -annoncé à Ambatondrazaka- d’installation de jeunes agriculteurs motivés pour 5 ans renouvelables sur des réserves domaniales agricoles -quelque 30 millions d’Ha- attribuées dans les 22 régions de l’île, avec démarrage en octobre dans 4 régions-pilotes, est au programme.

Jeudi 9

Visite 1er RTS

Le président de la HAT M. Rajoelina effectue une visite au camp du 1er Régiment des Transmissions et des Services à Fiadanana, accompagné du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy. Une inspection de l’état des infrastructures et des conditions de vie des militaires par le chef suprême des forces armées est officiellement à l’étude.

Délégation de la SADC

Une délégation de la SADC en mission à Madagascar est reçue par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson à Anosy. L’installation du bureau de liaison permanent de l’organisation régionale à Antananarivo est évoquée, en faveur d’un suivi local de la médiation de sortie de crise du groupe international de contact. Tandis que l’Escopol Espace de concertation se réunit en AG pour tenter d’établir la liste de répartition des postes de la Transition à proposer à Ambohitsorohitra, la médiation nationale se poursuit au niveau du Comité des sages et la plate-forme Finona organisateurs du Dialogue ; la presse évoque une discrète rencontre à la Nonciature apostolique, accueillie par Mgr Nugent sous l’égide du pasteur Ramino Paul, entre les chefs de délégations des 3 mouvances -MM. Andrianirina, Andrianarisoa et le Pr Zafy- qui confirment leur non participation à la concertation nationale fixée au 13 septembre dont la CNOSC Coordination de la société civile demande toujours le report, et le président de la HAT M. Rajoelina. Le chargé d’Affaires de l’ambassade des États-Unis M. Stromayer, qui a organisé un atelier sur la démocratie en faveur des jeunes, reçoit une délégation du comité d’organisation du Dialogue national venue lui présenter une invitation, et évoque la délicate question de la neutralité et de l’inclusivité du processus adopté pour la sortie de crise, contesté par l’opposition et entièrement financé par le gouvernement. La presse évoque la prise en charge de l’édition en 3.000 exemplaires des résolutions des Assises préliminaires de districts par la Fondation Friedrich Ebert.

Radio Fahazavana : Liberté provisoire

La presse annonce que les 10 employés de la radio FJKM Fahazavana incarcérés depuis l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne et la fermeture de la station, ont obtenu en justice la liberté provisoire.

Anosimanjaka ; Alahamadibe

La traditionnelle fête de l’an lunaire nouveau Alahamadibe est célébrée à Anosimanjaka Ambohitrimanjaka, berceau des dynasties de l’Imerina enin-toko, en présence de représentants de la noblesse de toute l’île et du ministre de la Culture Mme Rakotomalala qui évoque la nécessaire transmission des mystères d’une tradition éminemment culturelle perpétuée par le clan des Zanadranavalona mais concernant tous les Malgaches.

Vendredi 10

Marché de Mahamasina

Le PDS de la commune urbaine d’Antananarivo M. Razafindravahy inaugure le marché de Mahamasina regroupant 125 marchands et 22 pavillons rénové pour 100 millions Ariary dans le cadre des 3P Partenariat public privé par une entreprise locale. Les débordements de vendeurs informels autour de la cité et de l’hôpital adjacents ne seront plus tolérés hors de l’enceinte du marché qui sera clôturé.

Scissions au sein de l’opposition

Tandis que le Comité consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa précise les modalités de sa présence technique au niveau des commissions du Dialogue national, où seront présentées toutes les propositions de constitution reçues à Tsimba          zaza ou émanant des Assises préliminaires de districts, sous la forme de 138 questions, les chefs de délégations des 3 mouvances d’opposition -MM. Andrianirina, Andrianarisoa et Rakotovahiny- annoncent au Carlton lors d’une conférence de presse -cette dernière fustigée par M. Manandafy Rakotonirina pour ses questions provocatrices- qu’ils ne participeront pas à cette mascarade unilatérale organisée pour tenter en vain de légitimer le régime putschiste de la HAT décidé à consolider par tous les moyens sa mainmise sur la gestion de la Transition, mais se proposent d’assister à la conférence nationale souveraine proposée et bientôt tenue sous l’égide de la CNOSC Coordination de la société civile selon eux seule reconnue comme facilitateur par la communauté internationale, le PNUD ayant annoncé le recrutement du coordonnateur d’un projet d’appui à la transition politique à Madagascar, chargé d’épauler financièrement la médiation menée par la CNOSC. Les 3 mouvances prévoient des manifestations dans le Nord de l’île pour soutenir les accords de Maputo. Une vingtaine de membres scissionnistes du CSR-AN de Mme Richard qui s’en tient aux assises régionales puis nationales prévues depuis 2009 sous sa houlette, anciens coordinateurs régionaux du Comité de suivi s’intitulant ex-CSR-AN déclarent par la voix de M. Randriamboavonjy aux médias qu’ils seront pour leur part présents au Dialogue du 13 septembre dans l’intérêt supérieur de la nation. L’association UNIR des Intellectuels pour le renouveau conduite par M. Randriamamonjy publie un ouvrage intitulé De l’impunité critiquant une éventuelle amnistie pour les anciens dirigeants et prônant un État de droit moderne et une justice indépendante, qu’elle présentera sous forme de propositions au Dialogue national.

Samedi 11

35ème anniversaire de la SECREN

Le président de la HAT M. Rajoelina assiste à Antsiranana en présence d‘une délégation gouvernementale dont le ministre de l’Économie M. Fienena et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région DIANA, aux festivités de célébration du 35ème anniversaire de la SECREN, société d’études, de construction et de réparation navales, poumon économique de la capitale du Nord dirigée par M. Ntsay. Des manifestations sportives et culturelles sont au programme de ce jubilé. La réhabilitation du bassin de radoub pour 3 milliards Ariary, la création à la SECREN d’un centre de formation technique et la relance de l’emploi local des jeunes sont au centre de l’intervention présidentielle ainsi que la prochaine mise en place en ville d’un hôpital de référence aux normes modernes et d’un complexe olympique avec pelouse synthétique, l’inauguration de nouvelles bornes-fontaines et l’exploitation de l’énergie éolienne renouvelable économique ainsi que le règlement des nombreux contentieux fonciers locaux obérant le développement. M. Rajoelina salue tous les Musulmans de l’île à l’occasion de la célébration de la fin du traditionnel Ramadan.

Charte de la société civile

M. André Ramaroson président du CONECS Conseil économique et social et de l’association UNA-Civiles se réunit au Panorama avec le CSR-AN du Comité de suivi des assises régionales de Mme Richard, pour signer une charte de la société civile républicaine, strictement indépendante et apolitique en vue de la IVème République et du changement économico-social souhaité par le peuple, face aux dérives observées actuellement au niveau de divers secteurs et regroupements de cette société dite civile mais de plus en plus impliquée dans le champ politique. Cette charte sous forme de 2 pactes l’un politique, l’autre social, sera présentée par les parties au Dialogue national. L’association alter-mondialiste Otrik’afo de M. Rajaonah annonce à la presse qu’elle participera à ces assises pour défendre l’approche-peuple et la démocratie qui devrait s’exprimer au niveau des Fokontany. La Coalition de la société civile et le Comité des sages Ray amandreny mijoro conduit par le pasteur Ramino Paul présentent une synthèse des résolutions des Assises préliminaires de districts Dinika santatra qui seront proposées sous forme de brochure au Dialogue national.

Dimanche 12

FFKM : culte pour la nation

Le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar organise à l’Eglise St Joseph de Mahamasina un culte pour la nation à la veille de l’ouverture du Dialogue national.

Le général Vital devant la presse

Le Premier ministre le général Vital se prête à Mahazoarivo à une conférence de presse où il réitère que le gouvernement formé de techniciens apolitiques garantissant sa neutralité, ne s’immisce pas dans le processus malgacho-malgache de sortie de crise, hormis les questions de sécurité de son ressort, évoquant des renseignements faisant état d’éventuels troubles publics stipendiés par l’opposition ou provocations de la part d’éléments infiltrés identifiés. Il récuse toute critique d’unilatéralité de ce processus avancée par l’opposition et aborde enfin les affaires nationales et les mesures de gestion et d’austérité budgétaire adoptées en l’absence de tout financement international, rappelant les réalisations concrètes de la Transition en matière d’amélioration des infrastructures et des conditions sociales de la population. Les progrès au niveau de la sécurité publique avec les opérations coup de poing des forces de l’ordre ainsi que des enquêtes sur les trafics de bois de rose et autres sont détaillés, et rappelée l’indépendance de la justice.

Jumelage avec la Corée du Sud

Le PDS de la commune urbaine de Toamasina M. Rakotovao, de retour d’une visite en Corée du Sud annonce à la presse le prochain jumelage du port de l’Est avec Ansan City et la mise en place l’un centre local de formation technique sous l’égide du groupe Ham Chang Corporation au titre de la coopération décentralisée.

Lundi 13

Ouverture du Dialogue national

Après un court discours à la nation du président de la HAT M. Rajoelina au matin sur les ondes de la RTM rappelant les tenants et aboutissants de cette concertation historique sur la voie de la IVème République et du changement, objectifs de la lutte populaire, après plus d’un an de difficiles négociations, ouverture officielle et conviviale au centre de conférences internationales d’Ivato du Dialogue national organisé sous l’égide de la Coalition de la société civile et du Comité des sages conduit par le pasteur Ramino Paul en faveur d’une sortie de crise malgacho-malgache. Absence confirmée -à part celle des dirigeants de l’exécutif et des diplomates de la place, malgré quelques invités étrangers- des 3 mouvances d’opposition, du MONIMA de M. Monja et du CSR-AN de Mme Richard, contrairement à certains responsables de la CNOSC dont Mme Randriamampionona de l’Alliance de la société civile et M. Rasolo André. Présence de 4.600 représentants cooptés de la classe politique et de la société civile, avec 12 mandataires élus au niveau des 119 districts, émanant des assises préliminaires du 28 juillet dernier, renforcés des coordonnateurs des assises régionales de 2009 issus du CSR-AN, après une révision des listes ayant amené une certaine confusion et considérablement augmenté les quotas. Les travaux sont répartis en 5 commissions : constitution -900-, réforme électorale et élections -300-, affaires politiques et gestion de la Transition -300-, réconciliation nationale -600-, affaires économiques, sociales et culturelles -300-. Le pasteur Ramino, ouvrant la session, affirme que la priorité n’est pas la reconnaissance internationale mais la IVème République. Le président Ravalomanana avait dit la veille dans un message téléphonique depuis l’Afrique du Sud aux militants légalistes réunis au site de MAGRO Behoririka que s’il n’est pas contre le Dialogue national, ce dernier reste insuffisant pour la sortie de crise, se disant en attente de la conférence souveraine incontournable proposée par la CNOSC en accord avec la communauté internationale. Le groupe international de contact de l’Union africaine ne reconnaitrait pas en effet selon Radio France Internationale le Dialogue national en cours, toujours considéré unilatéral, ayant confié à la CNOSC -malgré l’échec de son rassemblement de Vontovorona- le processus consensuel et inclusif de sortie de crise. Les 3 mouvances conduites par le Pr Zafy effectuent une tournée dans le Nord à Iharana et Amboriala, récusant le Dialogue national, affirmant aux populations que la Transition actuelle n’est pas encore la véritable Transition et exigeant l’application des accords de Maputo et Addis-Abeba, tandis que le mouvement légaliste appelle par la voix du pasteur Edouard Tsarahame le meeting de MAGRO-Behoririka à des manifestations d’opposition dans la capitale. Le Quai d’Orsay affirme dans un communiqué publié à Paris suivre de près le Dialogue, espérant qu’il mène à une solution de crise malgacho-malgache probante sur le consensus le plus large possible, la France regrettant toutefois l’absence de la CNOSC adoubée par la communauté internationale pour l’organisation de ces assises.

Déclaration du général Raoelina

La presse évoque une déclaration publiée sur le site du TIM Internet par le général Raoelina ancien chef de la Sécurité présidentielle inculpé et condamné par contumace en justice, disparu depuis plus d’un an, dans le cadre de l’affaire de la tuerie du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra. Il affirme être étranger aux ordres de tir hors du palais et avoir opéré ainsi que ses collaborateurs dans le cadre strict de ses fonctions militaires ; le président Ravalomanana ne saurait en tout état de cause selon lui être poursuivi pour ces tristes évènements, conséquence des débordements des manifestants eux-mêmes.

Invasion acridienne

La fonds d’urgence des Nations unies a accordé 4,7 millions de $ et la FAO 490.000 $ à Madagascar face à une menace déclarée immédiate, dans le cadre de la lutte antiacridienne, annonce le ministre de l’Agriculture M. Jaonina, lors d’une opération d’envergure du Comité national CNLA dans la région Itasy avec utilisation de moyens militaires aériens, face à une invasion inhabituelle de criquets migrateurs dans le centre de l’île. 500.000 ha devraient être pulvérisés d’insecticide notamment dans le Sud fragilisé par la sècheresse, avant la saison des pluies, pour éviter toute reproduction des insectes.

Mardi 14

Projet Andralanitra

Signature à Antananarivo entre le SG du ministère des finances Mme Randriambololona et le PDS de la commune srbaine d‘Antananarivo M. Razafindravahy en présence du DG du SAMVA Service d’assainissement municipal, d’un protocole d’accord sur un projet financé pour 2 millions d’€ sur 5 ans par l’Agence Française de Développement, de traitement de la décharge publique totalement engorgée de la capitale à Andralanitra et son déplacement progressif vers 3 nouveaux sites non encore précisés avec mise en place d’une usine de compost.

Travaux de commissions

Les travaux de commissions se poursuivent à Ivato au niveau du Dialogue national, la plupart des responsables politiques regroupés au sein de la commission constitution conduite par le général en retraite Andrianome, en présence des experts du Conseil consultatif constitutionnel. Le projet de constitution propre annoncé par le président Rajoelina n’est pas à l’ordre du jour affirme le Conseiller M. Ratsirahonana, son contenu étant selon lui au menu des 138 questions proposées par le CCC. Les débats se focalisent sur la forme de l’État républicain : unitaire, fédéral, provinces autonomes, ainsi que le verrouillage de la constitution. Le Code de la Communication est examiné en commission, sur la base des ateliers régionaux réalisés sous l’égide de l’Ordre des journalistes et du PNUD, axé sur le renforcement de l’information en milieu rural. La commission sur la réconciliation nationale réunit également un grand nombre de participants pour évoquer la question politiquement controversée de l’impunité des dirigeants et de l’amnistie générale ou sélective. La commission gestion de la Transition établit pour sa part une entente entre l’accord politique soutenu par l’Escopol et les résolutions des Assises de districts de la société civile.

Mercredi 15

Résolutions en commissions

Achèvement des travaux de commissions du Dialogue national à Ivato en attente des débats en séance plénière demain. La question de l’amnistie -générale ou sélective- non réglée, est reportée à demain. La commission gestion de la Transition est partagée à propos d’un éventuel changement des chefs de régions et maires de communes nommés par l’actuel régime ou élus sous l’ancien, dans la perspective des élections. A l’instar du MONIMA de M. Monja et des 3 mouvances d’opposition, le médiateur de la SADC M. Chissano déclare dans une lettre adressée au président Rajoelina et sur les ondes de Radio France Internationale qu’il récuse le Dialogue national actuel, toujours considéré unilatéral et financé par le régime actuel se disant dans l’attente de l’inclusivité garantie par la neutralité de la seule CNOSC, la HAT lui ayant rétorqué que le financement provient des contribuables eux-mêmes et que consensualité ne signifie pas unanimité. Le Comité des sages, présentant un bilan de la concertation à mi-parcours devant la presse, exclut participation à une conférence nationale bis organisée par la CNOSC de M. Velompanahy sous l’égide de la communauté internationale.

Jeudi 16

Dialogue ; séance plénière

Des revendications d’indemnités de certains congressistes au site d’hébergement d’Alarobia retardent l’ouverture de la séance plénière du Dialogue national à Ivato alors que les derniers travaux de commissions sont achevés dans la matinée, avec certaines contestations à propos de la question de l’amnistie. Les résolutions reflétant les tendances des 11 commissions et sous-commissions seront proposées au vote général -2.340 votants dont 2.040 issus des 119 districts, le reste représentant les partis politiques et entités de la société civile inscrits-, des kits de vote étant distribués.

Les mouvances en tournée politique

Les délégations des 3 mouvances d’opposition poursuivent leur tournée en faveur d’une nouvelle Transition dans le Nord de l’île à Sambava, des responsables du mouvement légaliste seraient selon la presse recherchés par les forces de l’ordre pour incitation au désordre et à la haine ainsi que pour coups et blessures infligées au site MAGRO de Behoririka où se déroulent leurs meetings ; la Coordination de la société civile CNOSC annonce la reprise de sa médiation de sortie de crise sous l’égide de la communauté internationale la semaine prochaine, dès l’achèvement du Dialogue national.

Vendredi 17

Résolutions adoptées

Les résolutions des commissions du Dialogue national -Code électoral avec candidature à la Présidentielle à partir de 35 ans, CENI inchangée mais non établie en Institution, affaires sociales et culturelles avec institutions et infrastructures fortement décentralisées, réconciliation et amnistie sélective –hors crimes de sang et détournements de fonds publics- de 2002 à 2008 appliquée avant les prochains scrutins, loi sur les partis, sont adoptées par vote public de près de 2.000 représentants en séance plénière au centre de conférences internationales d’Ivato par des majorités avérées, excepté un article du Code de la Communication recommandant la pénalisation et l’emprisonnement pour les journalistes, par ailleurs dotés d’un statut particulier et venus en force protester contre leur non participation aux travaux. Un incident avec la Police concernant un taxi-be de la ligne 183 dégénère dans l’après-midi en ville au quartier des 67 Ha en barrages et échauffourée générale menée par des perturbateurs contre les forces de l’ordre, qui rétablissent la circulation en soirée avec bombes lacrymogènes, le quotidien Malaza évoque derrière ces évènements des rumeurs de coup d’état.

Samedi 18

Clôture du Dialogue national

Les résolutions des commissions du Dialogue national : économie -avec redéploiement de la production nationale en faveur du monde rural-, gouvernance et gestion de la Transition, constitution, sont adoptées en vote public par 1.500 à 2.000 représentants au centre de conférences internationales d’Ivato. État républicain unitaire fortement décentralisé avec provinces, régions et communes, régime mixte, avec président, gouvernement et parlement bicaméral, mandat présidentiel de 5 ans renouvelable une fois, parlementaire -Assemblée nationale et Sénat- de 5 ans avec immunité, indépendance de la Justice avec Inspection générale et Haute Cour de Justice, statut de l’opposition, lutte anti-corruption, continuité de l’État. L’accord politique d’Ivato du 13 août sera appliqué pour la gestion de la Transition, avec referendum constitutionnel le 17 novembre 2010 et dates des législatives et de la Présidentielle maintenues en mars et en mai 2011. M. Rajoelina maintenu à la Présidence, les chefs de régions remplacés par des administrateurs civils, les maires par des PDS. Une déclaration solennelle est publiée en français lors de la cérémonie de clôture, dressant le bilan des travaux consensuels en faveur du retour à l’ordre constitutionnel et de la mise en place de la IVème République et des élections libres et démocratiques, seule issue à la crise, rappelant que le dialogue malgacho-malgache unique et légitime organisé par la société civile, le Comité des sages et le CSR/AN en présence d’une représentation de toutes les entités politiques, économiques et sociales du pays ainsi que les délégués élus issus des Assises décentralisées des 119 districts et des 22 régions, est souverain, demandant à la communauté internationale de prendre acte des résolutions, les responsables s’engageant pour leur part à ne plus s’associer à toute autre initiative d’organisation de conférence nationale considérée comme tentative de diviser le peuple malgache. Slogan du Dialogue national repris par tous les participants : Madagasikara antsika jiaby, Madagascar pour tous.

Contentieux Transport à Antananarivo

Le Premier ministre le général Viial se rend au marais Masay en vue de régler le contentieux entre la coopérative de transport urbain en grève spontanée après les heurts survenus la veille aux 67 Ha.et la Police nationale. Des comités mixtes de contrôle seront mis en place dans le cadre de l’opération d’assainissement du transport public dans la capitale. Le chef du gouvernement annonce avoir pris officiellement contact avec les autorités du Niger après le kidnapping attribué aux Islamistes du Maghreb d’un ressortissant malgache avec une équipe française employée sur le site minier du groupe AREVA à Arlit.

Dimanche 19

Discours de M. Rajoelina

Le président de la HAT M. Rajoelina prononce sur les ondes de la RTM un discours à la nation axé sur ses remerciements à tous après la conclusion consensuelle du Dialogue national et sa ferme intention de mettre en œuvre les résolutions issues de ces assises populaires en faveur de l’avènement de la IVème République, tout en examinant de près le remplacement des maires par des PDS et un statut démocratique de l’opposition, mise en garde contre des débordements non autorisés par la loi.

Lundi 20

Le Comité des Sages à Ambohitsorohitra

La Coalition des organisations de la société civile et le Comité des sages conduit par le pasteur Ramino Paul remet à Ambohitsorohitra au président de la HAT M. Rajoelina la brochure présentant les résolutions du Dialogue national. La question délicate du remplacement des chefs de régions et maires actuels est évoquée. La brochure est également remise à Mahazoarivo au Premier ministre le général Vital. Les 3 mouvances d’opposition poursuivent leur tournée provinciale à Ambilobe et dans le Nord de l’île sans grand succès et largement concurrencées localement selon la presse, par le MDM de M. Rajaonarivelo.

Conseil des ministres et de gouvernement

Une ordonnance prise en Conseil des ministres à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina annonce l’organisation, sur proposition de la Commission électorale nationale indépendante désormais en possession du nouveau Code électoral, le 20 décembre 2010 des premières élections à la base des maires et conseillers municipaux dans toute l’île. Une décision, déclare M. Rajoelina à la presse, tendant à concilier le respect de l’ordre constitutionnel, le maintien de la paix sociale et de l’ordre public et le retour du pouvoir au peuple qui s’est exprimé en ce sens au Dialogue national. Les maires actuels démissionneront donc, remplacés provisoirement par des PDS, pour pouvoir se représenter à ce nouveau scrutin anticipé. Un décret pris en Conseil de gouvernement à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital confirme la convocation officielle des électeurs pour cette date. La presse annonce le classement en 7ème site Ramsar à Madagascar de la rivière Nosivolo district de Marolambo, après accord entre le ministère de l’Environnement et le Secrétariat de la convention Ramsar à Gland (Suisse).

Assainissement de la capitale

La commune urbaine d‘Antananarivo conduite par le PDS M. Razafindravahy organise à Tsimbazaza un atelier de 2 jours sur une réorganisation opérationnelle -entre grossistes et détaillants- des 14 marchés de la capitale. Des mesures seront prises en rapport avec l’opération actuelle d’assainissement du transport public dans le périmètre du grand Tana. Les responsables de la CUA annoncent un projet de réhabilitation de l’ancien marché traditionnel du Zoma, et la délégation à des associations de marchands de la capitale comme la FIDEMAR dirigé par M. Randrianirina, de la gestion des marchés tant quotidiens qu’hebdomadaires, en vue d’une privatisation sur appel d’offres à des sociétés et organismes professionnels, avec mise en place provisoire d’un Comité mixte intérimaire de gestion.

Mardi 21

Journée mondiale de la Paix

Divers cultes religieux tant chrétiens qu’islamiques marquent la célébration de la journée mondiale de la paix à Antananarivo. Un communiqué de la HAT annonce que le président Rajoelina a reçu une invitation officielle du SG M. Ban Ki Moon à assister du 21 au 23 et du 25 au 28 septembre au 65ème sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement de l’AG des Nations unies et à la Cérémonie des traités 2010, ainsi qu’à la réunion annuelle du Clinton Global Initiatives, déclinée face aux importantes tâches l’attendant au pays et enverra à New York une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, qui se serait engagée auprès de l’ONU à ne pas prendre la parole lors de cette session, la délégation annonçant qu’elle quitterait toutefois la salle lors des prises de parole de pays membres de la SADC.

CENI : réunion à l’Intérieur

La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana se réunit avec les responsables de régions et districts de toute l’île à la coupole du ministère de l’Intérieur dans le cadre de la mise en place d’un partenariat local en vue de l’organisation des prochaines élections, en attendant la totale opérationnalité de la CENI au niveau de ses démembrements, notamment en matière de recensement électoral. L’article 36 du Code électoral excluant les scrutins en période de pluies reste suspendu, au vu de circonstances exceptionnelles et des progrès de la technologie de communication. Tandis que l’Espace de concertation politique se penche sur la clé de répartition des postes de la Transition et que le Conseil consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa peaufine le texte du projet à présenter au referendum, le collectif des ex-parlementaires TIM de la mouvance Ravalomanana critique les élections communales considérées unilatérales et attendent la conférence nationale organisée par les médiateurs de la coordination de la société civile CNOSC sous l’égide de la communauté internationale.

Semaine de la Recherche scientifique

La semaine de la recherche scientifique est ouverte à Antananarivo par le ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo, axée sur la promotion des travaux menés par les centres nationaux notamment pharmaceutique et environnemental, une exposition et une table ronde sont au programme sur le thème du rôle de la recherche dans le développement.

Nouveaux Peace corps

42 nouveaux volontaires du Peace corps prêtent serment après dix semaines de formation, à la résidence du chargé d’Affaires de l’ambassade des États-Unis à Ivandry M. Stromayer, ils seront affectés à l’enseignement de la langue anglaise dans les collèges de toute l’île et aux opérations de santé pour lesquelles le gouvernement américain compte débloquer 85 millions de $ à titre humanitaire.

Mercredi 22

Vers les élections communales

Le Comité des Sages conduit par le pasteur Ramino Paul poursuit sa distribution officielle des résolutions du Dialogue national auprès des diverses institutions dans la capitale. Les travaux ont couté selon lui 360 millions Ariary et des huissiers ont contrôlé les opérations de vote. L’association des maires de la région Analamanga réunie pour sa part en AG se prononce pour les élections communales et municipales, mais proposent une mise en disponibilité et non une démission des maires élus en cas de nouvelle candidature.

Fédération des Chambres de commerce

La Fédération des Chambres de Commerce et d’Industrie de Madagascar élit son nouveau bureau de 12 membres présidé par M. Chabani Nourdine pour 3 ans. La FCCI regroupe 24 chambres dans l’île.

Conseil des ministres et de gouvernement

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, suivi d’un Conseil de gouvernement à Mahazoarivo conduit par le général Vital. 24 aéronefs prescrits des forces armées seront réformés ou envoyés à la casse, certains modèles présentés dans les musées, la célébration de la journée mondiale du tourisme le 27 septembre est évoquée. La date du referendum journée du 17 novembre 2010 est décrétée fériée chômée et payée. Divers textes adoptés concernent le classement en site Ramsar de la rivière Nosivolo district Marolambo et l’organisation des élections communales et municipales opérées au scrutin de liste à un tour du 20 décembre 2010.

Xème FED : réhabilitation routière

La délégation de la commission européenne annonce le déblocage à Bruxelles malgré les sanctions internationales, au titre de l’aide d’urgence post-cyclonique accordée depuis mars dernier, sur le Xème FED une enveloppe de 260.000 € pour financer les travaux de réhabilitation sur les routes nationales RN44, RN12 et RN25.

Jeudi 23

Salon du Tourisme

Le Salon des Métiers du Tourisme et de l’Hôtellerie est ouvert au palais des Sports de Mahamasina en présence du ministre du Tourisme et de l’artisanat Mme Andreas, et de nombreux représentants, partenaires et formateurs -I6 Instituts- du secteur qui aurait progressé de 12% depuis l’an dernier. L’office régional de la capitale ORTANA organisateur du salon, présente une promotion particulière de Tourisme de la ville dans le cadre de la célébration du 400ème anniversaire de la capitale et de la journée mondiale du tourisme prévue le 28 septembre prochain.

Orange : câble Lion II

Le groupe Orange-Madagascar, opérateur mobile et internet signe à Mayotte avec les divers investisseurs du consortium le contrat de construction et maintenance du câble sous-marin à fibre optique Lion II -Lower Indian Ocean Network- qui reliera en connexion à haut débit le Nord de l’île à Mombasa en passant par Mayotte et les Seychelles.

Opération Jeunes agriculteurs

Le grand projet sur 5 ans de remise de titres agricoles et moyens techniques à de jeunes agriculteurs motivés dans 4 régions-pilotes de l’île -Bongolava, Amoron’i Mania, Atsinanana et Sofia-, lancé par le président de la HAT à Ambatondrazaka est mise en place lors d’un atelier organisé par la commission de pilotage interministérielle conduit par les ministres de la Décentralisation M. Andrianainarivelo et de l’Agriculture M. Jaonina.

Détenus politiques

Les mouvances d’opposition réunies en meeting au site de MAGRO Behoririka réclament l’élargissement de 120 détenus politiques pour 2009-2010, alors que la justice n’en reconnait actuellement que 57 et précise que l’amnistie n’est pas de son ressort mais de celui des partis politiques. Le MFM déclare que les anciens chefs de l’État exilés M. Ravalomanana et l’amiral Ratsiraka négocieraient actuellement avec la SADC et l’ONU leur retour au pays avec le rétablissement de l’ordre constitutionnel, la communauté internationale ne reconnaissant pas le dialogue national, ni le processus de sortie de crise unilatéral de la HAT. La nouvelle plate-forme indépendante de l’UDR-Changement et de l’Espace de concertation politique, les AS Autres sensibilités -regroupant une soixantaine de membres issus notamment de Tambatra, RPSD Vaovao et KMDT signataires de l’accord d’Ivato- présente à la presse les listes qu’elle propose pour les postes de la Transition. Une contestation au nom de 200 ex-condamnés politiques concernés des résolutions du dialogue national publiées sur l’amnistie élue générale sur 2002-2008 et sélective sur 2002-2010 pour confusion de vote en séance plénière, est évoquée par le général Tsaranazy.

Fédération des Malentendants

Présentation à la bibliothèque nationale en présence du ministre de la Population Mme Ramaroson d’une exposition-vente de réalisations de malentendants, d’ouvrages spécialisés et d’un dictionnaire destinés à l’apprentissage du langage des sourds-muets, un grand carnaval sillonnera la capitale ce week-end pour sensibiliser les populations à l’insertion sociale, scolaire et professionnelle des 170.000 handicapés recensés dans toute l’île selon M. Raberanto président de la Fédération des malentendants de Madagascar.

Journée de la Mer

La journée mondiale de la mer -6ème édition- est célébrée à Mahajanga dans le cadre de l’Année des gens de la mer décrétée par l’Organisation Internationale Maritime en 2010. Le nouveau positionnement des ports malgaches au niveau du commerce international est au programme ainsi que la signature par la Grande Île de la 5ème convention internationale sur le travail maritime à l’ONU, selon le DG de l’agence portuaire maritime et fluviale M. Sambalys qui prône le dialogue social tripartite en inaugurant une stèle commémorative des disparus en mer, et une exposition. Des courses de boutres et une visite de l’École nationale d’enseignement maritime sont au programme ainsi que diverses festivités. Sur 8.000 gens de mer actifs, 3.849 sont marins, 1.524 dans la pêche, 2.710 spécialisés en commerce, avec 319 femmes et 380 officiers en exercice.

Avocats de l’océan Indien

Une dizaine d’avocats conduits par le bâtonnier M. Rakotomanana partent pour la Réunion pour signer une convention de partenariat entre l’Ordre des avocats de Madagascar et le barreau de l’île sœur, dans le cadre d’un projet de mise en place d’une association des avocats de l’océan Indien.

Vendredi 24

Nouvelle constitution

Le Conseil consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa présente au président de la HAT M Rajoelina à Ambohitsorohitra le texte de la constitution de 158 articles à proposer au referendum populaire le 17 novembre 2010, non amendable pour 10 ans, issu des résolutions du Dialogue national et des propositions populaires recensées par le CCC : État républicain unitaire fortement décentralisé, régime mixte avec parlement bicaméral, équilibre des pouvoirs et indépendance de la Justice. M. Rajoelina salue en ce texte le changement souhaité par le peuple : Premier ministre nommé par le président sur proposition de la majorité parlementaire, décentralisation effective avec élus à tous les niveaux des collectivités décentralisées, Haut Conseil de la Défense et de la Sécurité nationales contre toute instrumentalisation politique de l’armée, Haut Conseil pour la défense de la Démocratie et de l’État de droit contre toute dissolution abusive du parlement, Haute Cour de Justice, Statut de l’opposition au niveau du parlement. Une loi organique sera adoptée en Conseil des ministres, la campagne référendaire débutera le 2 octobre 2010 et le CCC s’attèlera à la vulgarisation du texte jusqu’au niveau des instances décentralisées du pays. M. Rakotoarisoa propose la mise en place d’un Cercle de préservation du Fihavanana solidarité, animé par des notables traditionnels, qui pourrait jouer le rôle de Conseil de réconciliation nationale et proposer une loi d’amnistie. La Coordination de la société civile CNOSC annonce la poursuite de sa médiation en faveur de la signature d’une nouvelle charte politique de la Transition après le rejet par la HAT en décembre 2009 de celle de Maputo, dans l’attente de la prochaine visite à Antananarivo d’une délégation de la SADC conduite par M. Simao.

Ateliers dans la capitale

Une convention de partenariat est signée entre l’autorité de régulation des marchés publics et le projet ACCORDS d’appui des communes et organisations rurales pour le développement du Sud, en matière de formation par des experts des responsables et élus en gestion municipale ; un guide officiel de passation des marchés est présenté à cette occasion, il sera distribué aux intéressés. Un atelier de validation du projet de texte de règlement national d’urbanisme, intouché depuis l’indépendance, est par ailleurs organisé sous l’égide du ministère de la Décentralisation, les communes tant urbaines que rurales de l’île sont concernées, 27 villes sur 45 disposant actuellement d’un plan d’urbanisme reconnu. Enfin, le ministère de l’Éducation nationale dans le cadre de son projet Manuels scolaires pour tous annonce à l’INFP de Mahamasina la mise au point de divers manuels élaborés par 150 enseignants compétents ainsi recrutés au sein de l’unité de production spécialisée, en collaboration avec le Conseil national de l’éducation, ils seront disponibles pour les écoles primaires -mathématiques français et malgache- collèges et lycées -physique et anglais- pour la prochaine rentrée.

Samedi 25

M. Rajoelina à Morondava

Lancement de la réhabilitation de la RN35 entre Morondava et Mahabo réalisés pour 39 milliards Ariary avec l’appui financier de la Banque mondiale et de l’Agence Française pour le Développement, en présence du président de la HAT M. Rajoelina et du ministre des TP M. Razafimandimby, ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Menabe M. Ratsimbalison. La pose de la première pierre d’un hôpital de référence régional aux normes internationales et la promesse d’un stade en gazon synthétique sont également au programme de cette visite, ainsi que des travaux de protection contre l’érosion et d’embellissement du littoral avec goudronnage de la route touristique vers Anosikeky. Le président Rajoelina doit se rendre demain à Belo/Tsiribihina, le terrassement du centre-ville et de la route vers les Tsinghy de Bemaraha site classé, et l’inauguration d’un bac de transport public financé par le Fonds d’entretien routier pour 720 millions Ariary, avec la collaboration de l’agence portuaire APMF et de la SECREN sont au programme.

Audiovisuel : suspension par la CSCA

La commission spéciale de la Communication audiovisuelle a décrété la suspension de tout agrément et licence de création de stations de radio et télévision délivrés depuis 2009, avec les diffusions y afférentes ainsi que tout essai technique, en vue de l’assainissement du paysage audiovisuel de Madagascar. Plus de 50  stations de l’île pourraient être concernées par cette mesure après l’avis favorable octroyé par les précédents ministres de la Transition. A l’invitation du Club des Journalistes doyens, une cinquantaine de membres de la presse demandent la suspension de la résolution du Dialogue national concernant le Code de la communication ne reconnaissant pas la dépénalisation des délits de presse et constituent un Comité ad hoc de 14 membres chargé d’effectuer des démarches à cet effet.

Lundi 27

Grève du SMM et à l’université

Le Syndicat des magistrats de Madagascar présidé par M. Arnaud reprend après un vote en AG ses revendications non abouties au sujet des avantages corporatifs accordés au titre de la loi sur le statut des magistrats au niveau de l’indemnité de juger et lance une grève générale d’avertissement de 3 jours, reconductible en cas de non satisfaction. Le personnel administratif de l’université d’Ankatso entame une grève de revendication du salaire de septembre, seules les bourses d’études seront délivrées. Le SECES Syndicat des enseignants-chercheurs décrète une grève d’avertissement d’une semaine à l’université pour obtenir le déblocage du budget de fonctionnement et les indemnités d’heures complémentaires dues. Certains secteurs de l’opinion publique dénoncent derrière les mouvements corporatistes actuels menés selon eux par des intellectuels nantis, des tentatives stipendiées par l’opposition de l’ancien régime de créer la gabegie en vue de faire obstacle aux élections.

Fitia : Majors du BEPC

L’association Fitia de l’épouse du président Rajoelina invite après les majors du CEPE, ceux du BEPC de toutes les régions de l’île, 23 jeunes lauréats ayant obtenu les meilleures notes, à une semaine de vacances axée sur la découverte de l’environnement à Toliara avec voyage en avion, après un déjeuner et une fête au palais d’Iavoloha ainsi que remise de diverses récompenses.

CNOSC : reprise de la médiation

La Coordination des organisations de la société civile conduite par Mme Randriampionona et M. Zafimahova annonce la poursuite de sa médiation politique sous l’égide de la communauté internationale en vue du retour à l’ordre constitutionnel, et la visite dans l’île dès le 29 septembre d’une délégation de la SADC mandatée par le groupe international de contact de l’Union africaine, dans l’attente de M. Chissano et de l’installation d’un bureau de liaison permanent de l’organisation régionale dans la capitale ; le ministère des Affaires étrangères déclare n’être pas informé de cette visite, évoquant la mise en place d’une représentation de l’ONU. Le Conseil consultatif constitutionnel mené par M. Rakotoarisoa remet au Premier ministre à Mahazoarivo le projet de texte de constitution à proposer au referendum et à présenter pour adoption demain en Conseil des ministres et de gouvernement.

Journée du Tourisme

La journée mondiale du tourisme est célébrée sous le thème de la consécration de la biodiversité, selon le ministre Mme Andreas, qui prône la promotion de l’entretien environnemental, l’un des premiers ressorts du tourisme local ; le secteur tourisme aurait enregistré durant le premier semestre 2010 des recettes de près de 62 millions de DTS avec 86.603 visiteurs contre 77.244 l’an dernier. Les festivités officielles se déroulent dans l’Est de l’île ; à Antananarivo, le jubilé du 400ème anniversaire de la ville est mis à l’honneur par le biais de diverses manifestations culturelles et patrimoniales.

Mardi 28

Madagascar à l’AIEA                                                                                        

A l’occasion de la 51ème session de l’AIEA Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne, le Haut représentant auprès de l’ONU à Genève M. Rajemison prend la parole au nom de Madagascar officiellement invité. La délégation à la 65­ème session des Nations unies à New York conduite par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson s’abstient de s’exprimer en Assemblée générale pour éviter des discussions stériles et improductives au niveau de la SADC.

Mercredi 29

L’UE maintient les sanctions

Le Conseil des ministres présidé par M. Rajoelina se penche à Ambohitsorohitra sur l’examen du projet de constitution en présence du Comité consultatif et la Commission électorale nationale indépendante détaille l’avancement de ses préparatifs en vue de l’organisation et du contrôle des prochains scrutins y compris le démarrage de la propagande le 2 octobre et le bouclage des listes électorales arrêtées le 12 octobre, au niveau des centres informatiques et de ses démembrements régionaux, avec l’appui logistique local du ministère de l’Intérieur. Le ministère des Affaires étrangères annonce avoir été avisé par lettre de la visite pour demain d’une délégation de la SADC en mission d’observation sans ordre du jour précis dans la Grande Île. Le délégué de la commission européenne déclare en marge de la célébration à Ivato de la fête nationale de la Chine, que le referendum ne remet pas en cause  les sanctions  de l’Union, qui suit toujours de près l’évolution des négociations politiques malgacho-malgaches inclusives menées par la CNOSC Coordination de la société civile. L’ambassadeur de France précise le soutien de son pays à toutes les initiatives consensuelles et positives de sortie de crise, notamment les élections, en partenariat avec l’Union africaine et la SADC. L’Afrique du Sud dément officiellement une proposition soumise selon l’amiral Ramaroson par son ministre des Affaires étrangères à New York en marge de l’AG de l’ONU, selon l’amiral Ramaroson, d’appui au processus électoral malgache.

Atelier Water Aid

Un atelier consacré à l’adduction d’eau potable et l’assainissement en milieu rural est organisé au Panorama sous l’égide du ministère de l’Eau, une carte détaillée de la situation actuelle sera dressée en collaboration avec l’INSTAT Institut national de la statistique, l’OMS et l’UNICEF, en vue de mettre en place un grand programme national financé par le projet mondial Water Aid  dans toute l’île.

Jeudi 30

La SADC à Antananarivo

M. Simao ancien ministre des Affaires étrangères du Mozambique à la tête d’une délégation de la SADC dépêchée par le médiateur M. Chissano déclare au Carlton que le programme de son séjour n’est pas encore établi, mais que le principe de la mise en place d’un bureau de liaison et de coordination de l’organisation régionale à  l’ambassade de Maurice à Antananarivo serait d’ores et déjà retenu, selon le Premier ministre de l’île sœur M. Bloolel. La CENI demande aux entités politiques et de la société civile de s’inscrire officiellement au niveau de comités de soutien au oui ou au non en vue de participer à la campagne référendaire qui débute le 2 octobre. Le HPM forces politiques unies de MM. Ralison et Razaka annonce à la presse sa séparation de la mouvance Zafy et son inscription en tant que plate-forme politique déclarée auprès du ministère de l’Intérieur, désormais seule dépositaire de l’intitulé en vue d’éventuelles candidatures aux Institutions de la Transition ainsi qu’aux élections.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   OCTOBRE

Vendredi 1er

Publication de la constitution

Le Conseil consultatif constitutionnel présidé par M. Rakotoarisoa présente au public le projet officiel de constitution adopté en Conseil des ministres et qui sera présenté au referendum du 17 novembre prochain. La presse relève quelques nouveautés : la devise de la IVème République Amour-Patrie-Progrès ainsi que la création d’un Haut conseil de la défense nationale, d’un Conseil de préservation du Fihavanana et d’un Comité économique, social et culturel consultatifs. La Commission électorale nationale indépendante conduite par M. Rakotomanana organise la répartition du temps de parole sur les médias publics pour le soutien du oui ou du non lors de la campagne référendaire qui débute demain, et présente le bulletin unique utilisé lors du scrutin.

Pétrole à Sakaraha

Le ministre de l’Énergie et mines M. Ratovomalala annonce à Sakaraha en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsimo Andrefana, le lancement d’un deuxième forage de pétrole local -un premier ayant atteint une réserve de gaz- mené par la compagnie chinoise SUNPEC signataire avec l’OMNIS Office des mines nationales et industries stratégiques d’une convention d’exploration dans cette région avec un investissement de 45 millions de $. La phase d’exploitation pourrait ainsi démarrer après quelques mois de forages de confirmation.

Campagne anti-feux de brousse

Tandis que le Premier ministre le général Vital assiste à Maintirano à la clôture officielle des traditionnels jeux de la région Melaky Takotako 2010, le ministre de l’Environnement et Forêts le général Raveloharison lance à Belo/Tsiribihina région Menabe une campagne nationale de lutte contre les feux de brousse qui ravagent chaque année de nombreux hectares boisés et altèrent le climat de l’île. L’association Initiative pout la certification forestière à Madagascar promeut la gestion des ressources elles-mêmes.

Justice : avertissement

Le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa lance un avertissement aux grévistes du Syndicat de la magistrature SMM ; tout en reconnaissant la légalité de ses revendications et le bien fondé constitutionnel de son mouvement, elle critique le moment choisi en pleine crise et rappelle les textes régissant le statut des magistrats en faveur du service public, de l’ordre et de la sécurité, annonçant des mesures de réquisition en cas de poursuite des débordements créés par la grève au niveau du pays.

SADC ; consultations

La mission d’observation de la SADC conduite par M. Simao entame au Colbert ses consultations auprès de la classe politique et de la société civile, tandis que la Coordination CNOSC déclare par le voix de M. Rasolo André que les conditions d’une nouvelle médiation ne sont pas encore réunies. M. Roland Ratsiraka président du parti MTS et vice-président de la HAT annonce accepter d’autres négociations avec l’opposition sur la clé de répartition des postes de la Transition, à condition qu’elles prennent en compte l’accord politique déjà conclu lors du dialogue national. M. Andrianirina chef de délégation de la mouvance Ravalomanana évoque d’autres signatures opérées sous l’égide international à respecter, à Maputo et Addis-Abeba et affirme qu’il s’opposera au referendum organisé unilatéralement par la HAT ainsi qu’à une éventuelle démission des élus dans le cadre des élections communales anticipées.

Retour de l’amiral Ratsiraka

L’amiral Ratsiraka dans une intervention en direct depuis Paris sur les ondes de TV Plus annonce son prochain retour au pays -son fils étant actuellement hospitalisé- avec des solutions à la crise, le referendum et les élections n’étant pas si urgentes selon lui, expliquant son silence depuis l’échec de Pretoria par le devoir de réserve des exilés politiques et son départ en 2002 par son refus de toute guerre civile à connotation ethnique dans la grande île.

Initiatives communales

Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo inaugure en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Analamanga M. Andriambololona, le nouveau Tranom-pokonolona, salle communale avec télévision communautaire offerte par le ministère de la Communication, réalisé pour 180 millions Ariary sur Fonds Local de Développement à Mahitsy district Ambohidratrimo et promet la construction d’un stade local aux normes modernes. Le PDS de la commune urbaine d’Antananarivo M. Razafindravahy, après le lancement officiel du Comité intérimaire de gestion des marchés, présente à la presse le nouveau Code municipal d’hygiène qui sera appliqué dans tous les domaines au niveau de la capitale.

Journée du 3ème âge

Célébration officielle à Vohémar de la journée mondiale du 3ème âge en présence du ministre de la Population Mme Ramaroson et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région SAVA M. Abdillah. Des opérations de sensibilisation du public et d’aide directe aux foyers de personnes âgées se déroulent dans toute l’île à cette occasion.

Samedi 2

Campagne référendaire

Lancement officiel de la campagne référendaire légale de 45 jours au gymnase couvert de Mahamasina, sur les médias publics et dans toute l’île, au niveau des comités de soutien au oui ou au non, régulièrement inscrits auprès de la CENI. Le conseiller M. Ratsirahonana préside le comité pour le oui lancé dans toutes les régions, des distributions d’exemplaires de la constitution sont opérées en ville par de jeunes partisans, aucun comité de soutien au non ne s’est encore inscrit. Le Comité consultatif constitutionnel poursuit au niveau des districts ses actions techniques de vulgarisation du projet de texte de la constitution adopté par ordonnance en Conseil des ministres sur la base des résolutions du Dialogue national et validé par la HCC. Le Pr Zafy exige lors d’une rencontre privée avec le médiateur de la SADC M. Simao la présence aux futures négociations sous l’égide de la communauté internationale des anciens présidents Ravalomanana et Ratsiraka, garants de toute consensualité, déclarant l’accord politique d’Ivato et le referendum du 17 novembre nuls et non avenus.

Lundi 4

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, une ordonnance concernant le Parlement – congrès et conseil supérieur- de la Transition est examinée, les consultations usuelles doivent débuter incessamment. Une rémunération spéciale est dégagée pour les chefs de Fokontany dans le cadre de leur charge de révision des listes électorales. Un communiqué de la Présidence de la HAT recommande enfin la fermeté face aux grèves revendicatives menées en cette période de Transition, et l’application de mesures réglementaires par Départements.

La SADC à Mahazoarivo

La délégation de la SADC conduite par M. Simao est reçue à Mahazoarivo par le Premier ministre le général Vital, qui annonce la prochaine mise en place du parlement dans le cadre de la gestion consensuelle de la Transition, évoque l’état d’avancement du referendum constitutionnel et du processus électoral et ne voit pas l’intérêt de la tenue d’une 2ème conférence nationale tout en souhaitant un dialogue constructif entre CNOSC Coordination de la société civile et Comité des sages mais déclarant l’éventuel retour du président Ravalomanana dangereux pour la paix civile dans le pays, contrairement à celui de l’amiral Ratsiraka. Le Dr Simao qui a rencontré au Carlton les 3 mouvances d’opposition, encourage pour sa part la poursuite des négociations malgacho-malgaches au niveau de la société civile à nouveau unie pour une solution de crise durable, la médiation de la SADC étant simplement axée sur l’appui -technique et financier- à la poursuite du processus national, nécessitant selon lui un unique interlocuteur local vis à vis de la communauté internationale.

Poursuite des grèves

Hormis l’arrêt de travail au port de Toamasina lancé par les syndicats de la Chambre de commerce et la SMMC société de manutention des marchandises conventionnelles, en désaccord avec la gestion du Terminal container par la société philippine MICTSL dont le départ est exigé, ainsi que suite à l’incarcération de certains collègues dans le cadre d’un trafic de bois de rose, sans compter une menace de barrage local effectué sur la RN2 par les transporteurs, les grèves revendicatives des Syndicats des magistrats et des enseignants-chercheurs de l’université se renforcent dans toute l’île malgré des menaces de sanctions du gouvernement. Une délégation du SMM est toutefois reçue par le Premier ministre le général Vital à Mahazoarivo, les négociations doivent se poursuivre. Une brochette de mères de familles nécessiteuses manifeste avec banderoles devant le jardin d’Ambohijatovo pour réclamer l’affectation du financement des élections à des actions sociales en leur faveur.

Journée de l’Habitat

La journée mondiale de l’habitat est célébrée au niveau du ministère de l’Aménagement du territoire par une exposition sur le thème Meilleure ville meilleure vie présentant divers prototypes de maisons organisée sur place ; 27% des habitants de Madagascar résideraient aujourd’hui en ville, selon les statistiques évoquées à cette occasion ; est présenté le nouveau Code d’urbanisme concernant 7 villes, cadre juridique régissant l’environnement urbain et des mesures économiques et de lotissement foncier incitatives pour la relance du secteur de la construction sociale nécessitant 120.000 logements par an.

Mardi 5

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital, sont évoqués les échanges commerciaux avec la SADC avec protocoles douaniers de moins en moins rentables pour Madagascar l’an dernier, l’organisation le 6 octobre de la foire de la mécanisation agricole à Mampikony, les journées de l’habitat et des personnes âgées, des décrets sont adoptés sur la construction d’une douzaine de nouveaux lycées dans diverses régions de l’île, sur l’affiliation des personnels du RNCFM à la caisse de retraite civile et militaire, sur le budget d’exécution 2010. Face à la grève et au meeting du Syndicat des enseignants-chercheurs sur l’esplanade d’Ankatso, le ministre de l’Enseignement supérieur M. Tongavelo déclare attendre des listes exhaustives et nominatives pour le paiement des indemnités -amputées de 50% selon le SECES- et des pièces justificatives pour le déblocage du budget de fonctionnement inscrit à la loi de finances rectificative, non encore fournies par les responsables de l’université. Le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa, qui a reçu le bureau du SMM, annonce qu’elle participera sur son invitation à l’AG du Syndicat des magistrats à Anosy demain pour évoquer la question de l’indemnité de juger exigée par le corps selon son statut pour reprendre toute activité ; en cas de non accord, la réquisition sera appliquée pour maintenir le service public.

Assemblée générale des Maires

Le président de l’association des maires de la région Analamanga M. Ralaiseheno invite tous les édiles élus de l’île à une Assemblée générale dans la capitale du 13 au 15 octobre pour examiner le projet de constitution et les élections communales du 20 décembre 2010 axées sur la question de la démission ou du recours à la disponibilité préconisé pour les élus candidats à cette occasion.

Journée Éducation pour Tous

M. Rajaonarison président du mouvement en faveur de l’Éducation pour tous organise à la Tranom-pokonolona d’Analakely une journée des enseignantes et enseignants dans le cadre de la revalorisation de la profession. De nombreux enseignants recrutés et rémunérés au titre du FRAM -associations cotisantes de parents d’élèves- protestent contre l’insuffisance et le retard des subventions accordées par le ministère de l’Éducation nationale aux éablissements scolaires tant publics que privés, obérant ainsi de justes salaires.

Mercredi 6

AG du SMM à Anosy

Le Syndicat des magistrats de Madagascar tient au palais de Justice d’Anosy une AG en l’absence du ministre de la Justice invité à cette occasion, le rendez-vous ayant été manqué. La CENI poursuit en Analamanga la formation de ses démembrements régionaux et commissaires électoraux en vue du referendum, l’association des maires d’Analamanga conduite par M. Ralaiseheno est reçue par le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo qui clarifie les termes du nouveau Code électoral : les édiles candidats devront démissionner -comme tous les autres dirigeants institutionnels- après validation de leur candidature aux communales par la CENI, et seront remplacés par leur adjoint, cette mesure acceptée, l’AG des maires prévue ne serait plus nécessaire est-il affirmé.

ORTM : délégation chinoise

Une délégation d’opérateurs chinois spécialisés est reçue par le ministre de la Communication M. Malazarivo, et propose une coopération en matière d’équipement de la RTM et de la TVM tant au niveau central que régional avec solaire rural, ainsi que de location satellite. Le lancement prochain d’un appel d’offres pour l’obtention de licences d’agrément auprès de la commission spéciale de la communication audiovisuelle pour les stations de radio et télévision actuellement suspendues, en vue de leur retour à l’indispensable légalité, est annoncé par le ministre.

Opposition : création du COM

La presse annonce la création d’une nouvelle plate-forme politique dénommée Collectif des opposants de Madagascar, regroupant des membres issus des 3 mouvances Zafy, Ratsiraka et Ravalomanana tels le pasteur Tsarahame, les ex-députés AREMA et TIM Ratoabolamanana et Rakotoarison. Le COM qui a rencontré la délégation du médiateur de la SADC M. Simao dément lors d’un meeting légaliste au site MAGRO de Behoririka vouloir quitter les mouvances et prendre part -même en cas de nomination- à la gestion de la Transition au sein des Institutions parlementaires prévues par le Dialogue national. Le Finona du pasteur Razafindramanitra coopérant avec le Comité des sages, se dissocie clairement d’une visite effectuée par ce dernier auprès de la CNOSC et de la $ADC en vue de nouvelles négociations politiques. L’association Otrik’afo de M. Andrianjaka manifeste enfin devant le Carlton contre l’ingérence inadmissible de l’organisation économique régionale selon elle responsable des désordres actuellement constatés, dans les affaires du pays. M. Saina Michel chef de la région Analanjirofo invité à Bruxelles à la 21ème session de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne, annonce à la presse qu’une délégation de parlementaires européens propose de participer à une mission d’observation internationale au referendum du 17 novembre prochain.

Jeudi 7

Guichet foncier à Ambohidratrimo

Le ministre de la Décentralisation M. Randrianainarivelo tout en présidant à Ivato une distribution de certificats fonciers au titre de diverses communes rurales, pose la première pierre d’un nouveau grand marché local financé sur Fonds de développement local et annonce la création d’un guichet foncier à Ambohidratrimo, chef-lieu du district.

Audiences de la CNOSC

Le collectif des parlementaires TIM de la mouvance Ravalomanana rencontre au Carlton la délégation de la SADC conduite par M. Simao -qui se déclare en attente d’un nouveau calendrier de négociations inclusives- et se dit prêt à de nouvelles discussions politiques sous l’égide de la Coordination de la société civile CNOSC adoubée par la communauté internationale, et le Comité des sages organisateur du Dialogue national. Le KMF/CNOE d’instruction civique et observation des élections de M. Razadfindraibe, partenaire de la CNOSC, critique pour sa part l’organisation du scrutin constitutionnel trop précipité et mal vulgarisé et aux responsabilités non clairement réparties entre CENI -qui installe les imprimantes de ses centres informatiques régionaux de traitement des listes électorales arrêtées au 2 novembre- et administration au niveau décentralisé, tandis qu’un comité de soutien national du oui au referendum se constitue dans la capitale, regroupant une centaine de partis et associations de la place, et que l’association Otrik’afo qui conteste certaines dispositions de la constitution, coordonne de son côté le soutien au non.

Revendications syndicales

Tandis que le Syndicat des magistrats est attendu à Ambohitsorohitra pour une rencontre avec le président de la HAT M. Rajoelina, malgré un avis des chefs de Cours de Justice favorable à l’application de sanctions disciplinaires, le F/3M plate-forme syndicale de fonctionnaires regroupant une douzaine d’entités déjà engagées dans des mouvements revendicatifs -SMM, SECES, FRAM, Paramed, FFM- annonce devant la presse le lancement d’une grève générale dans la fonction publique le 12 octobre prochain -contestée par le FSDM Syndicat des fonctionnaires démocrates- en faveur d’une révision consolidée et alignée de la grille indiciaire des agents de l’État.

Vendredi 8

Congrès et Conseil supérieur de la Transition

La liste des membres du nouveau Parlement –congrès et conseil supérieur- de la Transition, nommé sur décret pris en Conseil des ministres par le président de la HAT sur proposition consensuelle des partis recensés au Dialogue national est présentée à Ambohitsorohitra, l’installation officielle des 2 chambres aura lieu les 11 et 12 octobre prochains à Tsimbazaza et Anosikely, mettant ainsi un point final au régime de la Haute Autorité de la Transition et amorçant le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Un autre décret doit fixer les indemnités afférentes aux fonctions des parlementaires. Clé de répartition au congrès : TIM 52, TGV 52, UDR-C 29, Escopol 62, AREMA 7, HPM 7, les AS 7, Président de la HAT au titre de sa signature de l’accord politique du 13 août 7, pouvoir discrétionnaire du chef de l’État 11, notables de la société civile 22 sur 256. Au Conseil supérieur : TIM 21, TGV 10, UDR-C 25, Escopol 18, AREMA 2, HPM 2, Président de la HAT signataire de l’accord politique du 13 août, 6, notables de la société civile 6 sur 90.

Compromis au SMM

Le Syndicat des magistrats annonce l’obtention d’un compromis lors d’une rencontre avec le président Rajoelina à Ambohitsorohitra sur ses revendications d’indemnité de juger inscrite dans les statuts du corps, à percevoir dès la mise en place de la IVème République sur engagement personnel du chef de l’État, et cesse sa grève. 7/10 membres de la commission électorale régionale d’Analamanga -les 3 mouvances d’opposition ayant refusé l’invitation- prêtent serment devant la Cour suprême au palais de Justice d’Anosy. Le Commandant du FIS forces d’intervention spéciales le colonel Lilyson dément devant la presse l’interpellation par ses services d’un magistrat à Toamasina dénoncée par le SMM et évoque des renseignements sur un financement politique occulte de 90 milliards Ariary offert à divers syndicats de la place pour déstabiliser le régime actuel.

Samedi 9

Tribunal à Ikongo

Installation officielle du président et du Procureur de la République du tribunal de première instance d’Ikongo en présence de la hiérarchie judiciaire de Fianarantsoa et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Vatovavy Fitovinany M. Rakamisilahy.

Conseil des Anciens

La presse annonce le départ la veille de la délégation de la SADC conduite par M. Simao qui souhaite la poursuite du processus malgacho-malgache de sortie de crise sous l’égide de la société civile représentée par la CNOSC et le Comité des sages et la tenue d’une autre conférence nationale en vue de la signature d’un nouvel accord politique inclusif, limitée cette fois aux chefs de partis. La délégation de médiation du groupe international de contact de l’Union africaine devrait revenir à Madagascar dans une quinzaine de jours. La presse évoque l’existence de négociations préliminaires au niveau d’un Conseil des anciens regroupant des membres du Comité des Sages conduits par le pasteur Ramino, éventuellement les dirigeants du FFKM invités, et d’anciens responsables politiques -dont MM Imbiky, Ruffin, les généraux Rakotoarijaona et Ratrimoarivony, Mme Ratsimandrava- en faveur de la médiation pour un nouveau dialogue politique inclusif incluant les 3 mouvances d’opposition proposé par la CNOSC sous l’égide de la SADC.

Dimanche 10

Football : Coupes d’Afrique

L’équipe nationale des Barea perd par 1 but à 0 contre les Antilopes d’Ethiopie au stade de Mahamasina en présence du Premier ministre le général Vital, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012 de Football.

Pétanque : Championnat du monde

La presse annonce que l’équipe de Madagascar Hommes a obtenu la médaille d’argent après avoir été défaite en finale 13 à 12 par la France au Championnat du monde de pétanque qui s’est déroulé ce week-end en Turquie.

Lundi 11

Le CST installé

Le Conseil Supérieur de la Transition ouvre sa première session extraordinaire à Anosikely en présence des corps constitués et du gouvernement conduit part le général Vital, sous la présidence du doyen M. Ramaromisa. Les 90 conseillers -dont 9 femmes, 38/41 issus de la HAT dont certains leaders politiques nommés au titre du Président, avec 6 notables, 5 anciens ministres et 16/22 sénateurs TIM élus sous l’ancien régime- sont présentés. Un message du président Rajoelina invite ces représentants du peuple, gardiens de la Transition, à œuvrer pour le changement, objectif exprimé de la lutte populaire menée contre la dictature et salue avec l’installation officielle de cette institution le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Un Comité ad hoc se réunira demain pour élaborer le règlement intérieur avant l’élection du bureau permanent et l’examen de divers projets de loi proposés par le gouvernement, concernant les partis, le Code de la communication, l’amnistie, la loi organique sur la constitution, etc. Certains des nombreux partis membres de l’Escopol expriment leur déception de n’avoir pas été élus au CST.

AMRA : AG maintenue

L’association des maires de la région Analamanga de M. Ralaiseheno annonce son refus de toute démission et le maintien de l’AG nationale des maires du 13 au 15 octobre dans la capitale, initiative contestée par une partie du bureau -dont le mandat est déclaré prescrit- conduite par M. Rajaonasolo vice-président de l’AMRA qui déclare s’en tenir à l’ordonnance du 6 octobre 2010 concernant le scrutin communal.

Mardi 12

Le CT installé

Le congrès de la Transition ouvre sa première session extraordinaire à Tsimbazaza en présence des corps constitués et du gouvernement conduit par le général Vital, sous la présidence du doyen M. Andriamihaja. 250 sur les 256 membres, issus de nombreuses entités politiques et de toutes les régions de l’île sont présentés, avec une majorité de jeunes, quelques anciens dirigeants et une cinquantaine d’élus TIM sous le régime précédent, un message d’encouragement du président Rajoelina est lu. Le Pr Ranjeva rappelle pour sa part devant la presse dans un appel à la nation, après un voyage en Europe et en Afrique du Sud, la nécessité face à la situation économique dramatique du pays, de la mise en place d’une nouvelle Transition consensuelle et inclusive, ainsi que d’une rencontre entre les 4 chefs de mouvances réconciliés en vue une sortie de crise acceptée par la communauté internationale. Il invite solennellement, évoquant son programme Vonjy aina, le président Rajoelina à démissionner en faveur d’une Transition véritablement neutre. Le président Ravalomanana dans un appel téléphonique adressé à ses partisans légalistes réunis en meeting au site MAGRO de Behoririka, avoue sa déception face à la désertion de nombreux membres de son parti TIM ralliés à la Transition qu’il déclare exclus, affirmant toujours qu’aucune solution de crise unilatérale ne sera entérinée par le groupe international de contact.

Congrès de Metropolis

Le Directeur de cabinet du PDS de la CUA M. Rabearisoa de retour d’un congrès à Barcelone de Metropolis regroupant 116 grandes villes de plus d’1 million d’habitants dont la capitale malgache qui est élue au sein du bureau permanent, annonce la création d’un Fonds mondial de développement des villes qui octroiera des financements en dehors des bailleurs traditionnels

Mercredi 13

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M, Rajoelina, les questions de sécurité et d’avancement des opérations concernant le referendum du 17 novembre et les textes régissant l’élection des maires du 20 décembre pour laquelle les candidatures seront présentées au 2 novembre, sont au programme, ainsi que des communications sur le projet attribution de titres agricoles aux jeunes dans les régions, une exposition en mémoire du Pr Ratsimamanga à Paris, l’ouverture d’une ambassade en Turquie et la représentation de Londres rattachée à celle de Paris. La violente manifestation des tireurs de pousse-pousse et cyclo-pousse à Toamasina contre les nouvelles réglementations communales est évoquée lors du Conseil.

CST : général Rasolosoa président

Après adoption du règlement intérieur, le général Dolin Rasolosoa ancien chef d’État-major général des forces armées, ancien Directeur de cabinet de M. Rajoelina Maire d’Antananarivo, vice-président de la HAT, présenté par l’UDR-C et originaire de la province de Fianarantsoa est élu sous le thème du Changement par 49 voix sur 82 votants président du Conseil supérieur de la Transition devant MM. Patrick Monibou -26 voix et un vote blanc- et Jean Claude Rakotonirina -7 voix- présentés par l’Escopol. Les 6 vice-présidents, un par province -Mme Rakotomavo, MM. Brun Ly Rajaonson, Roland Ratsiraka, Lahiniriko, Patrick Monibou, Thu-jaune Horace Mann- et 2 questeurs -MM. Razafimily et Ravelonjato- seront élus demain.

AG des Maires

Réunion à Andoharanofotsy de -198 maires -sur 1.550 au total- issus en majorité des régions de l’Est et du Sud de l’île sous la houlette de M. Ralaiseheno, président désormais isolé au sein de l’association des maires d’Analamanga mais élu à la tête de l’association des maires de Madagascar qui sera présentée au président de la Transition auquel audience a été demandée en vue d’un report du scrutin communal -du fait des 90 jours nécessités pour la convocation des électeurs- n’exigeant pas démission mais disponibilité des édiles candidats, La question du Fonds Local de Développement et des subventions gouvernementales aux communes est évoquée. Le ministre de la Décentralisation s’en tient quant à lui aux textes promulgués et annonce la mise en place en coopération avec Mayotte d’un Institut national de la décentralisation destiné à la formation des maires.

La CNOSC devant la presse

La Coordination de la société civile CNOSC déclare que la médiation de la SADC ne cautionne ni le referendum ni le Parlement de la Transition toujours considéré unilatéral malgré l’adhésion de nombreuses entités issues des mouvances de l’opposition mais non reconnues par elles. La CNOSC menée par M. Velompanahy présente à la presse le Conseil des anciens formé avec 3 membres du Comité des sages conduits par le pasteur Ramino et des responsables d’Églises, en vue d’une prochaine médiation politique inclusive engagée à Nosy Be sous l’égide de la SADC.

M. Andrianarivo de retour

L’ancien Premier ministre de l’amiral Ratsiraka Tantely Andrianarivo condamné sous l’ancien régime est de retour au pays après 7 années d’exil en France, accueilli en soirée à Ivato par une délégation de sa région d’origine Amoron’i Mania et de représentants des 3 mouvances d’opposition dont M. Andrianarisoa ancien président de l’Assemblée nationale de l’amiral Ratsiraka, M. Rakotovahiny ancien Premier ministre du Pr Zafy et M. Andrianirina qui présente des excuses à la famille pour les évènements 2002 au nom du régime du président Ravalomanana. M. Andrianarivo déclare ne convoiter aucun poste sous la Transition.

Bombes ; procès reporté

Le procès sur les attentats et l’affaire des bombes artisanales de 2009 ouvert au palais de Justice d’Anosy est reporté à la demande de la défense, sur 26 inculpés -74 au total et 48 à partir du 18 octobre- en majorité issus de la mouvance Ravalomanana, 14 sont présentés, 3 obtiennent la liberté provisoire ; la presse note que MM Andriamiseza et Raharinaivo concernés par l’enquête, sont dorénavant sous le régime de l’immunité parlementaire. Le Syndicat des magistrats SMM annonce après tenue d’une AG, critiquant certaines dispositions du projet de constitution menaçant l’indépendance judiciaire, exiger de nouvelles négociations au sommet en faveur du montant des indemnités promises, dans les 15 jours, faute desquelles le mouvement reprendra.

Jeudi 14

Journée de l’Alimentation

Les ministres de l’Agriculture, Elevage, Pêche et Population célèbrent ensemble la journée mondiale de l’Alimentation et de lutte contre la misère, en coopération avec des organismes internationaux tels la FAO, l’UNICEF, l’AFD, des conférences-débats axées sur la pauvreté et l’environnement urbain et un podium au jardin d’Ambohijatovo sont au programme. La grève générale des fonctionnaires lancée par la plate-forme syndicale F/3M notamment dans les milieux paramédicaux de la capitale s’avère peu suivie, alors que la rentrée scolaire bat son plein.

Chambre de commerce : 90ème anniversaire

La Chambre de Commerce Industrie Artisanat et Agriculture d’Antananarivo lance en présence du Premier ministre le général Vital, les festivités den célébration sur un an de son 90ème anniversaire sous la présidence de M. Rakotozafy, qui évoque le projet de relance de l’économie malgache mené en partenariat avec les groupements patronaux GEM et FIVMPAMA, lors de l‘ouverture de journées portes ouvertes consacrées à la présentation des activités de l’Institution qui regroupe plus de 300 membres inscrits au sein de 24 Chambres consulaires régionales.

Vendredi 15

CT : M. Raharinaivo président

Election à Tsimbazaza par 140 voix sur 238 présents -250 au total- de M. Raharinaivo, ancien député élu président national de l’ancien parti présidentiel Tiako i Madagasikara rallié à la Transition qui l’a présenté avec l’UDR-C, à la présidence du congrès, contre 85 voix à M. Voninahitsy secrétaire national du RPSD Vaovao, 11 voix pour M. Razaka du comité directeur de l’AREMA, présentés respectivement par les AS Autres sensibilités ainsi que l’AREMA et le HPM, forces politiques unies.

Rapport à la CNOSC

Le Comité des Sages conduit par le pasteur Ramino et l’association Finona du pasteur Razafindramanitra présentent à la CNOSC à Ankerana dans le cadre de la nouvelle médiation politique malgacho-malgache entamée sous l’égide du groupe international de contact de l’Union africaine au niveau de la société civile, les résolutions du dialogue national qui ne devraient selon eux pas être remises en cause, et présentées au corps diplomatique via l’ambassadeur de Turquie, présent parmi les invités.

Samedi 16

MONIMA : meeting à Mahajanga

Le parti MONIMA présidé par M. Monja entame une tournée de sensibilisation dans l’ouest de l’île et tient meeting à Mahajanga contre la tenue du referendum constitutionnel du 17 novembre. Il réclame le départ du président Rajoelina, obstacle selon lui au développement du pays. Les comités pour le oui dirigés par M. Andriamananoro et pour le non organisent de leur côté la propagande dans toute l’île, notamment au niveau des médias. Des tracts anonymes récusant le référendum et les élections et dénonçant la dictature unilatérale sont distribués, notamment dans la capitale.

Festival Madajazzcar

Clôture au jardin d’Ambohijatovo de la 21ème édition du Festival international Madajazzcar après 15 jours de concerts et prestations publiques d’artistes tant malgaches que venus du monde entier jusque dans les provinces, le concours Tremplin 2010 étant remporté par la tromboniste américaine Sarah Morrow et le groupe Koontet. Cette année Madagascar s’est vu décerner le label Django d’Or pour l’organisation de ce festival international sous la houlette de M. Razafindrazaka.

Dimanche 17

Incendie de forêt à Ambatofolaka

La forêt d’Ambatofolaka district de Miarinarivo est incendiée et de gros moyens sont déployés pour le circonscrire. De nombreux feux de brousse -sur 800 Ha- ont marqué cette dernière quinzaine dans diverses régions de Madagascar et aux environs du palais d’Iavoloha, alors que ministère de l’Environnement et forêts a lancé une campagne nationale de lutte contre ce fléau récurrent en cette saison quand les pluies tardent mais qui pourraient cette année selon les autorités, avoir des implications politiques dans le cadre de la tenue des élections.

Lundi 18

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. La journée mondiale de la statistique le 20 octobre et celle de la tuberculose sont évoquées ainsi que la création d’une association omnisport interministérielle, et un décret adopté modifiant les règlementations sur les débits de boisson. Le Premier ministre reçoit deux émissaires des Nations unies MM. Jao Honwana Directeur de la Division Afrique I du Département des Affaires politiques et Sébastien Lapierre du Département politique, porteurs d’un message du SG M. Ban Ki Moon, en mission d’observation de la situation dans le pays à la veille d’une nouvelle tentative de médiation internationale de sortie de crise. La délégation rencontre également au Carlton les responsables de la CNOSC, des 3 mouvances d’opposition et de l’Escopol, tandis que M. Andrianirina et Mme Ravololomanana convoqués pour enquête sur les désordres de la veille, sont entendus à la gendarmerie de Betongolo, et se plaignent de l’absence dans la capitale de site réservé à l’expression démocratique, cause première des problèmes constatés. Un groupe de sympathisants légalistes tentent vainement en se colletant avec les forces de l’ordre, de pénétrer au jardin d’Ambohijatovo, quelques interpellations ont lieu.

Israël et Iran : relance de la coopération

L’ambassadeur itinérant d’Israël SE M. Daniel Saada, en mission dans le cadre de la relance de la coopération bilatérale, rencontre divers membres du gouvernement, et propose des modules de formation locale par des experts dans les domaines du développement agricole, de la surveillance des côtes et pêches et de la sécurité intérieure. Le DG Afrique orientale et australe au ministère des Affaires étrangères d’Iran M. Faraji, en visite dans la capitale, est également reçu à Anosy par l’amiral Ramaroson, pour évoquer divers projets de coopération entre les deux pays, en particulier dans le domaine de la localisation des ressources minières, l’uranium de Vianikarena est cité.

Partenariat FDL/BIANCO

La Directrice du Fonds Local de Développement au ministère de la Décentralisation Mme Raharinjatovo signe avec le DG du BIANCO Bureau Indépendant de Lutte anti-corruption le général Rabetrano une convention de partenariat concernant le financement des districts et communes. 700 d’entre elles ont déjà reçu des subventions au titre du FDL, 500 autres en recevront après les élections communales du 20 décembre.

Bombes : reprise du procès

31 sur 48 accusés ayant répondu aux convocations de la justice, 18 prévenus placés sous mandat de dépôt comparaissent finalement, après report du procès, au palais de Justice d’Anosy dans le cadre de l’affaire des bombes artisanales et attentats de 2009, 14 inculpés ayant obtenu le matin la liberté provisoire, sont dans l’après-midi renvoyés en prison sous un nouveau chef d’inculpation d’attaque contre la station de télévision privée VIVA. Une manifestation des partisans légalistes du président Ravalomanana est organisée devant le tribunal, les inculpés conduits par M. Andrianirina refusant d’entrer au prétoire sans M. Raharinaivo et se dirigeant avec le Pr Zafy représentant les 3 mouvances d’opposition vers le jardin d’Ambohijatovo où ils sont autorisés après négociations avec les forces de l’ordre à parler 10 minutes -pour fixer rendez-vous au lendemain- avant de se retirer vers le site MAGRO de Behoririka où des barrages de rue sont érigés par des militants activistes finalement dispersés avec bombes lacrymogènes. Le colonel Ravalomanana chef de l’EMMO/Reg lance une convocation à M. Andrianirina et Mme Ravololomanana à la gendarmerie demain pour enquête sur des propos incitant à la violence et à un lundi rouge tenus au meeting légaliste du samedi précédent. La presse évoque des coupures d’eau et d’électricité dans les banlieues de la capitale, qualifiées de manœuvres de déstabilisation menées au sein même de la compagnie nationale JIRAMA.

Partenariat CENI/TELMA

La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana conclut à Antananarivo une convention de partenariat avec la société de téléphonie TELMA dans le cadre de la facilitation et de la transparence de la collecte et publication des résultats du referendum au niveau de l’île. La Coordination de la société civile CNOSC déclare avoir envoyé un rapport sur la situation nationale à la SADC, en vue d’un retour à Madagascar dans le cadre de la prochaine médiation de sortie de crise menée sous l’égide de la communauté internationale. Tandis que le Conseil consultatif constitutionnel présente à 11 chancelleries d’Antananarivo le projet de constitution, M. Diouf SG de l’organisation Internationale de la Francophonie prévoit sur les ondes de Radio France Internationale une réunion le 29 octobre du groupe international de contact de l’Union africaine à Addis-Abeba sur le dossier Madagascar. L’amiral Ratsiraka annonce par la voix des responsables de sa mouvance son retour au pays avant la fin de ce mois. Le mouvement pour la démocratie MDM-Analamanga de M. Rajaonarivelo réclame enfin le report du referendum constitutionnel pour insuffisance de préparation des électeurs au niveau national.

CT et CST : élections

Tandis que le Conseil supérieur de la Transition a élu à Anosikely 9 sur 15 présidents de commissions, le congrès élit à Tsimbazaza ses 6 vice-présidents représentant les 6 provinces : Mmes Rasamoelina Brigitte -145 voix-, Naharimamy Irma -102-, MM. Beza Seramila -110,- Lenoble Pierre -169-, Andriatsizehena Benja Urbain -85-, Raharoarilala Tinoka Roberto-85-, sur 237 présents avec 15 votes blancs. Questeurs élus : MM. Jean Michel Henri et Jean Adrien Vanovason.

Semaine de la Gendarmerie

Une semaine de la Gendarmerie est ouverte par une cérémonie militaire à la bibliothèque nationale, organisée sous l’égide du Secrétaire d’État le général Andrianazara, à la mémoire du général Ratsimandrava premier commandant malgache de ce corps créé après l’indépendance, au 6 octobre 1969, une exposition, des démonstrations et diverses manifestations culturelles et sportives marqueront ce jubilé du cinquantenaire de l’armée représentée par la hiérarchie militaire conduite par le chef d’État-major général des forces armées le général Ndriarijaona.

JJ Rabearivelo : édition CNRS

L’édition du premier volume d’une Intégrale des œuvres du poète JJ Rabearivelo comprenant notamment son journal les Calepins bleus et des Correspondances privées, réalisée depuis fin 2008 par une équipe malgache et internationale de chercheurs du CNRS et publiée dans sa collection Planète libre par cette institution scientifique en France ce jour, est présentée à la presse à la bibliothèque nationale par la coordonnatrice Mme Ink, en présence du petit fils du poète M. Rakotomanga. Les archives familiales de ses œuvres originales sont désormais entreposées au centre culturel Albert Camus en vue de leur conservation et accessibles aux chercheurs.

Fitia : récompense des bacheliers

Les 26 lauréats reçus avec mention Très bien au baccalauréat issus des diverses régions de l’île sont à leur tour invités au palais d’Iavoloha par l’épouse du chef de l’État, présidente de l’association Fitia qui leur offre une semaine de vacances pour les récompenser. Ils visiteront la réserve d’Andasibe et se rendront en avion à Nosy Be. Le président Rajoelina félicite à Ambohitsorohitra l’équipe des demi-finalistes du championnat du monde de Pétanque en Turquie et offre 10 millions Ariary à la Fédération présidée par M. Naturel, rappelant ses priorités de promotion du sport en faveur des jeunes.

Mercredi 20

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, axé sur la sensibilisation et la vulgarisation au niveau des districts et communes par les responsables des divers Départements du referendum constitutionnel du 17 novembre. Une équipe d’experts de tous bords invités par le KMF/CNOE présidé par M. Razafindraibe se réunit dans la capitale et déclare souhaiter une nouvelle révision en Conseil des ministres apportant certaines précisions nécessaires au projet de constitution à présenter à la population.

PPN : Filet de sécurité

Alors que le ministère du Commerce, en marge d’un séminaire régional sur l’OMC, réunit les opérateurs en vue de solutions et prise de mesures face à l’afflux de produits importés à bas prix qui auraient réduit en concurrence déloyale la production nationale de 50% sur les deux dernières années, renforçant ainsi le chômage, l’État s’apprête dans le cadre d’un projet Tsena mora, marché à prix modique, à subventionner pour 1,12 milliards Ariary par mois, une opération filet de sécurité en fin de période de soudure, destiné à 250.000 à 500.000 familles nécessiteuses. Le président Rajoelina s’entretient à Ambohitsorohitra avec les principaux fournisseurs de la place -notamment le SIM Syndicat des Industries Malgaches- pour négocier la distribution hors TVA dès cette semaine à moitié prix les mercredi et samedi sur présentation des carnets de Fokontany, de PPN Produits de première nécessité -riz, huile, sucre, lait, savon, bougies, dentifrice, cahiers- dans les arrondissements de la capitale, une mesure à caractère social qui sera étendue à toute l’île.

Journée de la Statistique

Alors qu’est célébrée sous l’égide de l’INSTAT Institut national de la statistique dirigé par M. Ravelomanantsoa la journée mondiale de la statistique, avec l’annonce qu’un 3ème recensement général de la population ainsi que de l’habitat devrait être opéré en août 2011 dans toute l’île, le ministre de l’Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo ouvre à Anosy une exposition consacrée aux nouveaux règlements et plans directeurs d’urbanisme des communes ainsi qu’à la formation aux techniques de construction anticyclonique, en coopération avec le bureau de prévention des catastrophes.

Procès du 18 avril reporté

Le procès des 23 inculpés civils et militaires dans le cadre de l’affaire de la tentative de coup d’État déjouée le 19 avril dernier à Ambohijanaka est ajourné dans l’attente d’une comparution des colonels Rabezandry et Rajoelimanana, impliqués mais non convoqués ce jour parmi les prévenus, par le tribunal au palais de Justice d’Antananarivo.

Backbone à l’université

L’université célèbre à Ankatso le cinquantenaire de sa bibliothèque créée en 1960, rénovée et dotée d’un système numérique Backbone aux nouvelles technologies par la société TELMA, qui propose d’équiper en Haut débit sur Internet les 6 universités de l’île.

Jeudi 21

CAJAC : Lutte anti-corruption

Le DG du BIANCO bureau indépendant de lutte anti-corruption le général Rabetrano assiste à l’inauguration officielle du centre d’Assistance juridique et d’action citoyenne par Transparency International /Initiative Madagascar dont le siège est à Berlin, avec financement européen sur 3 ans, avec lequel un partenariat a été instauré. Une vingtaine de plaintes sont déjà parvenues depuis quelques jours au CAJAC selon M. Andriamahavonjy coordinateur du centre. La Direction générale du Trésor public publie de son côté dans la capitale le N° 0 d’une nouvelle publication mensuelle bulletin d’information et de liaison historique, technique et financière intitulée Tahiry et distribuée gratuitement dans les perceptions.

Vendredi 22

Départ de la mission de l’ONU

Alors que la population vérifie en nombre jusqu’à ce soir son inscription sur les listes électorales affichées dans les Fokontany, le congrès de la Transition élit les présidents de 10 sur 17 commissions -dont une sur la réconciliation nationale et l’amnistie et une autre sur la mise en place de la IVème République- après avis d’un Comité ad hoc formé des 10 entités représentées à Tsimbazaza. La campagne référendaire prend de l’ampleur dans toute l’île et la CNOSC de la société civile poursuit discrètement ses négociations politiques locales. Les 3 mouvances d’opposition réclament auprès des autorités un site public pour tenir un grand meeting ce week-end, refusé à Ambohijatovo mais accordé à Analamaitso à Analamahitsy puis au stade d’Alarobia -malgré leur non appartenance aux comités de soutien déclarés au oui ou au non autorisés dans le cadre de la propagande électorale officielle-, propositions refusées pour raisons d’éloignement et de sécurité. La mission d’observation des Nations unies conduite par M. Honwana quitte Madagascar après avoir également rencontré l’Escopol, et confirmé lors d’un point de presse au Carlton que la médiation internationale de sortie de crise est toujours confiée à la SADC, qu’elle n’entend pas concurrencer.

Passation de commandement

Le Premier ministre le général Vital assiste à Taolagnaro à une passation de commandement au 2ème régiment de la 5ème région militaire, en présence des ministres des forces armées le général Rakotoarimasy, des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, du Tourisme Mme Andreas et de la Communication M. Malazarivo, ainsi que des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Anosy. Une exposition et une visite du centre de formation de l’armée au développement sont au programme, ainsi qu’une rencontre avec les responsables du groupe minier QMM Qit Madagascar Minerals qui finance divers projets sociaux locaux.

Projet Tsena mora

Lancement officiel au gymnase couvert de Mahamasina du projet Tsena mora de PPN Produits de première nécessité fournis à mi-tarif et prix d’usine -bientôt dans toute l’île- par des entreprises de la place et distribués sur présentation de carnet de Fokontany par arrondissements, en présence du président Rajoelina, initiateur de ce filet de sécurité populaire de soudure déjà opéré l’an dernier, qui évoque les priorités sociales de la Transition, des responsables de la commune urbaine d’Antananarivo conduits par le PDS M. Razafindravahy et des Délégués d’arrondissements, ainsi que de 5.000 représentants des personnes âgées et handicapés amenés par leurs associations et qui bénéficient ce jour d’une dotation gratuite. Des logements sociaux seront prochainement offerts à prix abordable à Antananarivo et Ambohidatrimo, toujours sur un budget social atteignant actuellement seulement 0,2% et devant atteindre 1% du budget général dans la loi de finances 2011 pour pérenniser le projet et assurer la sécurité alimentaire pour tous, mais également relancer la production locale, l’investissement et l’emploi. M. Rajoelina annonce à la presse que la mise en place du gouvernement d’union nationale -après le parlement qui examinera la question de l’amnistie- est prévue après le referendum, appelant le peuple malgache à la sérénité et au vote citoyen pour le changement ; pour sa part il n’envisage pas pour l’instant de se rendre en villégiature à Nosy Be, certaines rumeurs évoquant d’éventuelles nouvelles négociations entre mouvances avec la CNOSC dans le Nord de l’île sous l’égide de la communauté internationale.

Journée des nations Unies

La journée internationale de l’ONU est célébrée à l’ESCA à Antanimena en présence du nouveau coordonnateur du Système des nations Unies Mme Fatma Samoura et du corps diplomatique, par le biais d’une exposition et d’une présentation du Rapport sur le développement humain du FNUAP ainsi que d’une conférence axée non tant sur la promotion d’emplois recherchée par les jeunes mais sur leur formation à la création d’entreprises, objet d’un projet présenté à cette occasion. Des prix sont attribués aux jeunes lauréats de différents concours organisés sur l’ONU.

Un mercenaire arrêté

Un homme d’affaires ancien conseiller des présidents Ratsiraka puis Ravalomanana, présenté par la presse comme ex-lieutenant de Bob Denard et toujours agissant en Afrique, M. Philippe Verdon expulsé en 2008 avec interdiction d’entrée et revenu avec visa à Madagascar où il aurait été accueilli à Ivato par M. Monja -qui aurait en son temps à la Primature demandé l’abrogation de son interdiction d’entrée, finalement non opérée- pour séjourner dans l’île en vue de régler certaines affaires de sociétés de pierres précieuses locales auxquelles il serait associé, est arrêté par le FIS forces d’Intervention spéciales dans un hôtel à Antananarivo.

Samedi 23

Tsena mora à Andralanitra

Le président Rajoelina lance au foyer social Akamasoa du Père Pedro Opeka le Tsena mora marché à prix modique de PPN Produits de première nécessité, distribués aux familles nécessiteuses résidant autour de la décharge publique d’Andralanitra, site d’un projet de réaménagement et assainissement, et annonce son élargissement progressif, avec l’ouverture de boutiques Tsena mora dans toutes les régions de l’île. Le Père Pedro doit à l’issue de la grand messe de demain commémorant 40 ans de son action sociale à Madagascar en présence du chef de l’État, être élevé au grade de Commandeur de l’Ordre national par le ministre de la Santé le général Rajaonarison, qui ouvre la traditionnelle semaine de la Mère et de l’enfant consacrée à des vaccinations -notamment anti-rougeole- et distributions de moustiquaires et vitamines A dans toute l’île.

Ordre des avocats : élection

L’élection du nouveau bâtonnier de l’Ordre des avocats, l’actuel Me Rakotomanana ayant été nommé à la tête de la Commission nationale électorale indépendante CENI, se déroule au palais de Justice d’Anosy, Me Solo Radson est élu pour 2 ans par 301 voix contre 208 à Me Ratovondrajao et 14 à Me Ralay, avec 8 votes blancs. Me Radson fait partie selon la presse du pool d’avocats du président Ravalomanana et du groupe TIKO.

Culte pour la nation à Antsahamanitra

Un grand culte pour la nation est organisé à Antsahamanitra par l’association des chefs religieux Vondrona Kristiana Miombona, où sont invités les sympathisants des 3 mouvances d’opposition, dans la ligne du collectif des pasteurs FJKM Hetsiky ny mpitondrona fivavahana dispersé après les évènements de Fort Duchesne, qui effectuent ensuite en ville une petite marche sans incident vers le MAGRO de Behoririka site de leurs meetings quotidiens où est à nouveau critiqué le régime actuel et réclamé le retour du président Ravalomanana. L’ancien Premier ministre M Andrianarivo est attendu à Mahajanga, avant Antsirabe et Fianarantsoa, dans le cadre d’une tournée provinciale qu’il entame depuis son retour d’exil au pays, son meeting politique étant contesté par les autorités locales comme non compatible -en l’absence de soutien officiel au oui ou au non- avec la campagne référendaire. La Lettre de l’océan Indien évoque un dîner  auquel l’aurait  prié, accompagné de Mme Ramisandrazana -son ancien Directeur de cabinet appartenant à la mouvance Ratsiraka- l’ambassadeur de France SE M. Chataigner en présence de divers membres du corps diplomatique de la place. Le parti MONIMA présidé par M. Monja poursuit son offensive contre le referendum du 17 novembre à Toamasina, où un meeting du MDM de M. Rajaonarivelo doit se tenir demain. Après les 3 anciens présidents, les 3 anciens premiers ministres réclament dans leur intervention un report du referendum et des élections communales, alors que la Coordination de la société civile CNOSC annonce poursuivre sa médiation politique menée sous l’égide de la communauté internationale et contestée par le Parlement de la Transition, et que le Premier ministre de Maurice, président en exercice de la commission de l’océan Indien, propose toujours la mise en place d’un bureau de liaison de la SADC à son ambassade d’Antananarivo.

Lundi 25

Attentat à la grenade

La presse annonce un jet de grenades dans la soirée de samedi sur la cour et le garage du domicile du ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, n’ayant fait que des dégâts matériels. L’amiral se déclare à cette occasion toujours opposé à la mise en place d’un directoire militaire qui serait envisagée selon lui au niveau de certains officiers. Des déclarations de l’ancien ministre de la Défense le général Rakotonandrasana sont également évoquées, il se déclarerait prêt en cas de prise de pouvoir par l’armée face à la gabegie générée par les politiques, à assurer la réconciliation nationale, le changement et une Transition militaire neutre et démocratique vers la IVème République.

Manifestations à Taolagnaro

Des jeunes et commerçants de Taolagnaro animés par l’association Fagnomba manifestent contre la société minière Qit MadagascarMinerals accusée de discriminer la population locale au niveau de l’emploi et de l’approvisionnement, dispersés par l’EMMO/Reg Anosy qui dénonce derrière ce mouvement revendicatif des visées politiques de déstabilisation. La QMM décrète 3 jours d’interruption d’activités pour protéger ses travailleurs et négocier la levée des barrages érigés par les manifestants.

Résolutions de l’OIF

Les résolutions du 13ème sommet de la Francophonie tenu ce week-end en Suisse sont publiées à Antananarivo : elles dénoncent les coups d’État et exigent à Madagascar -non invité à Montreux, le Haut représentant auprès de l’ONU à Genève M. Rajemison ayant été lui-même congédié par les organisateurs helvétiques- une concertation générale ainsi que des élections démocratiques reconnues par la communauté internationale.

Opération Danga

L’opération Danga de prévention et de lutte contre les feux de brousse est lancée à Anjozorobe en présence du ministre de l’Environnement le général Raveloharison qui évoque le lancement de comités locaux et de dina chartes de Fokontany. La campagne sera étendue à tout le pays, avec reboisement en coopération avec le ministère de l’Eau, celle-ci se raréfiant gravement avec la déforestation.

Mardi 26

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. Sont évoqués un atelier international océan Indien à Maurice sur le projet de développement d’une autoroute maritime et de lutte conte la pollution marine, un atelier national sur la filière cacao le 28 octobre à Ambanja, l’arrivée d’une nouvelle mission médicale chinoise dans les sites de coopération provinciaux, la participation du 5 au 7 novembre au salon international du tourisme de Brême (RFA), la 36ème AG de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones à Ivato le 3 novembre, un décret portant création d’un observatoire national de la cyber-santé, un avenant à un contrat en vue de la construction d’une centrale hydro-électrique sur l’Ivoloina à Maroantsetra. Le ministre de l’Eau dément devant le CST à Anosikeky l’existence de tout contrat d’exploitation depuis 2006 -projet Aquamar actuellement suspendu- d’eau brute de 2 rivières de Maroantsetra dénoncé par la presse avec une société canadienne, cette dernière ayant simplement demandé aux autorités une étude environnementale d’impact.

35ème anniversaire de la JIRAMA

Célébration à Antananarivo, après les agences de provinces, du 35ème anniversaire de la JIRAMA en présence du chef du gouvernement le général Vital, des ministres de l’Énergie M. Ramanantsoa, de l’Eau M. Andrianasolo et du DG M. Rasidy, qui a annoncé la veille à Mahajanga le lancement des travaux à Ambodiroaka dès 2011 d’une centrale hydro-électrique d’un coût de 125 millions de $ réalisée grâce à la coopération de l’entreprise anglaise Broad Crown et du gouvernement chinois. Un puissant groupe de 4 MW financé par l’Agence Française de développement pour 3,5 millions d’€ sera en attendant installé dans la cité des fleurs d’ici juillet prochain.

Parlement : Clôture de la session

Clôture au congrès à Tsimbazaza et au Haut conseil à Anosikely en présence du Premier ministre le général Vital, de la 1ère session du Parlement de la Transition, après la mise en place des bureaux permanents et des commissions. La prochaine session de novembre sera axée sur l’examen du budget 2011. M. Voninahitsy membre de l’association des ex-détenus de 2002 proteste contre cet ordre du jour imposé, réclamant l’inscription aux prochains débats parlementaires de la question de l’amnistie, réglée selon lui lors du dialogue national par les accords d’Ivato, avant les futurs scrutins, menaçant de présenter sa démission au congrès de la Transition.

Transparency international

Transparency international publie par le biais du coordonnateur M. Dominique Rakotomalala son Index mondial 2010, annonçant que Madagascar a reculé de la 99ème à la 123ème place sur 178 pays de 3 à 2,6/10 sur l’échelle de l’indice de perception de la corruption depuis l’an dernier, notamment dans les services publics : justice, gendarmerie et communes sont cités, l’un des motifs avancés serait la suspension du financement extérieur -estimé à 45%- du BIANCO Bureau indépendant de lutte anti-corruption.

Mercredi 27

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se déroule à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina, largement consacré au referendum du 17 novembre et aux élections communales du 20 décembre, pour lesquelles le dépôt des dossiers de candidatures s’effectuera du 2 au 16 novembre prochains, sur scrutin de listes, auprès des commissions de districts de la Commission électorale nationale indépendante,   excepté dans la capitale soumise à un régime particulier, les questions des arriérés fiscaux du fait de la crise et de l’amnistie ne sont pas prises en considération au niveau du Code électoral, la CENI déclarant appliquer  strictement les textes en vigueur. La Présidence de la Transition publie enfin, face à la grogne et aux revendications corporatistes des artistes, un décret mettant en place une brigade spéciale chargée de la lutte anti-pirates en matière audio-visuelle.

M. Verdon expulsé

La presse a annoncé l’expulsion la veille au soir vers Paris, après enquête locale de la Gendarmerie et de la Police, de l’homme d’affaires aux antécédents douteux M. Philippe Verdon, pour entrée illégale sur le territoire national. Le ministre de la Sécurité intérieure M. Rakotomihantarizaka dément avoir donné des ordres à Ivato en faveur du mercenaire présumé, justifiant le limogeage du commandant de la Police de l’air et des frontières le Commissaire Razafitsiandraofa -les autorités policières ayant noté une première visite illégale de M. Verdon en mai dernier malgré l’interdiction d’entrée du ministère de l’Intérieur-, qui aurait finalement selon les médias été maintenu à son poste, Le DG de l’Aviation civile de Madagascar qui célèbre à Ivato son 10ème anniversaire en présence du ministre des Transports M. Ranjatoelina, annonce un renforcement des contrôles dans les aéroports internationaux de l’île, face à une recrudescence des trafics en tous genres, notamment en devises et produits environnementaux comme les tortues, dont plus de 400 exportées frauduleusement viennent d’être rapatriées à Madagascar par les douanes de Malaisie.

Démenti de l’armée

Le ministre des forces armées le général Rakotoarimasy accompagné du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Andrianazary réunit à Ampahibe l’association des jeunes réservistes réclamant leur intégration militaire, et met en garde contre des rumeurs propagées par certains tracts de déstabilisation anonymes sur d’éventuels détournements opérés par des officiers supérieurs au détriment des indemnités des troupes, précisant que l’heure est aux élections et qu’aucun coup d’État n’est à l’ordre du jour, l’armée restant toujours neutre, apolitique et unie. La presse annonce que le dernier des officiers du FIGN forces d’intervention recherchés dans le cadre de l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne, le commandant Andriamanantena, se serait rendu aux autorités de la gendarmerie nationale et aurait été placé sous mandat de dépôt à sa demande, à la prison d’Antanimora.

Jeudi 28

Madagascar Développement Plus

L’ONG Madagascar Développement Plus, présidée par M. Lejeune et regroupant des élus et responsables régionaux de l’Hexagone, présente au Colbert en présence de l’association MAMAN Madagasikara Mandroso de Mme Sylla, partenaire local et du Premier ministre le général Vital ses objectifs et projets au niveau de la coopération décentralisée, et critique des sanctions politiques internationales pénalisant socialement le peuple de la grande île.

Campagne référendaire

Des délégations parlementaires du congrès et du Haut conseil de la Transition se rendent -tout comme des membres du gouvernement- dans les régions pour sensibiliser, sans prendre parti, les populations à voter au referendum du 17 novembre, une mission citoyenne critiquée par Mme Ramaholimihaso, qui dénonce une éventuelle confusion anticonstitutionnelle entre prérogatives de puissance publique et transparence du scrutin. Les 3 mouvances d’opposition persistent à réclamer l’octroi pour des meetings anti-référendaires du jardin d’Ambohijatovo selon elles sacré en son temps Place de la Démocratie par le président de la Transition M. Rajoelina et envisagent demain un sit-in devant les bureaux de la commune d’Antananarivo à Mahamasina. La CNOSC annonce avoir rencontré à  huis clos le président de la FJKM Eglise réformée de Madagascar le pasteur Rasendrahasina membre du FFKM dans le cadre de  la nouvelle médiation inclusive entamée sous son égide.

Vendredi 29

Rentrée du Technique à Toliara

La rentrée officielle de l’enseignement technique se déroule en présence des autorités et élus locaux au lycée technique et professionnel de Toliara en présence du Premier ministre le général Vital et du ministre de tutelle Mme Toto, qui évoque les réformes effectuées par son Département en faveur de la promotion du secteur de la formation professionnelle des jeunes dans toute l’île, dont l’inauguration ce jour d’un nouveau centre de formation aux normes modernes dans le Fokontany d’Ankarobato.

Maires rebelles

900 maires élus membres de la nouvelle association des maires de Madagascar présidée par M. Ralaiseheno  -chiffre contesté par certains édiles- auraient signé après leur AG dans la capitale un document présenté à la presse déclarant les élections communales du 20 décembre illégales ; ils ne présenteront pas de candidature à leur propre succession, ne démissionneront pas, et annoncent une manifestation de protestation le 2 novembre, avec requête en annulation auprès du Conseil d’État. M. Pety Rakotoniaina PDS de la commune de Fianarantsoa, qui a accueilli avec les honneurs M. Andrianarivo en fils du pays dans la capitale du Betsileo, annonce de son côté le dépôt légal de sa candidature à l’élection du 20 décembre, mais exige le règlement de la question de l’amnistie dans les délais impartis. Le PDS de la capitale M. Razafindravaha accorde à une délégation des 3 mouvances d’opposition reçue après un sit-in à Mahamasina, non le jardin d’Ambohijatovo toujours  réclamé et définitivement réservé aux loisirs et à la culture, mais le stade Malacam pour la tenue de meetings politiques hebdomadaires.

M. Andrianarivo devant la presse

L’ancien Premier ministre de l’amiral Ratsiraka M. Andrianarivo expose sur la chaine de télévision privée MA TV sa version sur l’affaire des 2,8 millions de Francs suisses que le précédent régime lui avait reproché d’avoir volé à l’État après qu’il l’ait récupérée lors de son exil en France auprès d’une banque helvétique, et dont il revendique la possession du fait d’affaires personnelles de commerce de viande bovine réalisées avant sa prise de fonctions à la Primature en 1996. Il se déclare en faveur de la réconciliation nationale et de l’amnistie, processus lent est complexe, et rappelle la nécessité de la reconnaissance internationale et des financements extérieurs pour le développement.

Navire de guerre à Toamasina

La presse évoque un certain émoi au niveau des autorités civiles et militaires de Toamasina après l’accostage autorisé par le ministère des Affaires étrangères pour 3 jours d’un bâtiment de guerre pakistanais avec 300 hommes à bord, en provenance d’Afrique du Sud, des rencontres amicales et sportives marquent cette visite exceptionnelle au grand port de l’Est d’un navire armé étranger.

Samedi 30

Propagande référendaire

Un grand carnaval parcourt les arrondissements de la capitale, animé par divers artistes, prônant le oui an referendum constitutionnel pour le changement, l’association Manajary vahaoka présidée par M. Rakotoson  convié la veille à l’émission Invité du Zoma de TV Plus, prône le non à la Tranompokonolona de Besarety. La propagande bat son plein dans toutes les régions de l’île, tandis que le MDM de M. Rajaonarivelo demande toujours lors de ses meetings en province un report du scrutin.

JIRAMA : pluies artificielles

La presse annonce que la JIRAMA, du fait des retards et de la carence de la pluviométrie saisonnière causés selon les services de Météorologie par le changement climatique et amenant une raréfaction des réserves en eau et un manque de pression au barrage hydro-électrique d’Andekaleka, a demandé et obtenu des autorités compétentes une opération de déclenchement de pluies artificielles sur insémination de nuages sur la région Analamanga à la source des principaux cours d’eau dans l’île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   NOVEMBRE

Lundi 1er

Le général Vital à Ampanihy

Le Premier ministre le général Vital poursuit sa tournée de travail dans le Sud de l’île en région Atsimo Andrefana et réunit à Ampanihy les opérateurs locaux pour organiser des distributions de vivres et PPN Produits de première nécessité à prix modique dans une région réduite au Kere famine du fait de manque de pluies depuis 3 ans. La presse évoque la conclusion d’un accord entre la société minière Qit Madagascar Minerals, l’association Fagnomba et le Comité des sages de la région Anosy, la levée des barrages locaux et la reprise des activités de QMM.

HMF : culte pour la nation

Le collectif des ecclésiastiques HMF Hetsiky ny mpitondra fivavahana de la FJKM Eglise réformée de Madagascar, s’étant dit d’abord poursuivi par les autorités puis silencieux depuis l’affaire de la mutinerie de Fort Duchesne et rallié ouvertement à la mouvance Ravalomanana, invite à un culte pour la nation à Antsahamanitra, en présence de représentants des 3 mouvances d’opposition. Un autre culte œcuménique pour la nation est organisé au palais des Sports de Mahamasina avec grand concert sous l’égide d’une vingtaine d’Églises, temples et groupes évangéliques de la capitale, à l’occasion de la célébration de la journée de la jeunesse africaine.

Un émissaire américain à Antananarivo

Un émissaire de la Maison blanche Secrétaire d’État adjoint pour l’Afrique M. Karl Wycoff, en visite impromptue hors protocole des Affaites étrangères à Antananarivo depuis samedi, s’entretient avec les diverses entités politiques de la place, et est reçu à Ambohitsorohitra par le président Rajoelina ; il annonce lors d’une conférence de presse avant son départ où il critique les insuffisances de la feuille de route unilatérale de la HAT, l’espoir des États-Unis de la reprise d’un dialogue consensuel et inclusif entre mouvances en faveur de la sortie de crise à Madagascar, il déclare enfin l’entier soutien de son pays à la médiation de ka SADC. La presse annonce qu’une réunion sur le dossier Madagascar du groupe international de contact de l’Union africaine à Addis-Abeba, prévue les 29 et 30 octobre derniers, où le président Ravalomanana se serait informellement invité auprès de la SADC est reportée à une date ultérieure, avant le 17 novembre prochain ; la presse évoque par ailleurs une visite discrète d’un émissaire du groupe international de contact dans l’île. La CNOSC Coordination des sociétés civiles appelle par la voix de M. André Rasolo à un report des élections après de nouvelles négociations consensuelles malgacho-malgaches en faveur d’une reconnaissance internationale.

Mardi 2

La CPCCAF à Antananarivo

Le président de la Transition M. Rajoelina ouvre officiellement au centre de conférences internationales d’Ivato la 36ème AG de la conférence permanente des Chambres consulaires africaines et francophones, en présence de M. Derraji président de la CPCCAF, de M. Chabani président de la Fédération des Chambres malgaches et de M. Rakotozafy président de la Chambre d’Antananarivo organisateur, ainsi que de quelque 150 opérateurs tant malgaches qu’étrangers, dont une mission particulière de prospection européenne. Le chef de l’État évoque sa satisfaction face à la confiance exprimée à l’endroit de Madagascar malgré la crise par le secteur privé international, son ouverture et son soutien à la Francophonie et sa disponibilité en matière d’amélioration de l’environnement des affaires et de la sécurité des investissements, insistant sur les potentialités de partenariat tant économiques que culturelles de la grande île, ainsi que sur le nécessaire appui à la relance de l’économie notamment par le biais de la formation professionnelle des Jeunes. Il lance un appel à la communauté internationale en faveur de sa reconnaissance des efforts de la Transition pour le retour à la démocratie et -dénonçant par le biais d’une citation d’un ami qui serait le Togolais Edem Kodjo, l’éternelle et inacceptable servitude des pays dits pauvres- de l’aspiration au changement exprimée par le peuple malgache. Madagascar a été réélu à la vice-présidence de la CPCCAF. La presse annonce l’élection lors de l’AG du 28 octobre dernier à son siège de Paris de la Commission internationale des industries agricoles et alimentaires des pays ACP.UE, de Madagascar à la vice-présidence de son nouveau bureau.

Mercredi 3

Renaissance du FTM

L’Institut géographique et topographique Foibe Taotsarin’i Madagasikara est transformé de statut d’établissement public à caractère industriel et commercial en établissement public à caractère administratif, du fait de ses importants arriérés de dettes tant financières que sociales et le nouveau DG M. Razafindrabe officiellement mis en place au siège d’Ambanidia en présence du ministre de l’Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo, en remplacement de l’ancien administrateur délégué ; de nouvelles fonctions -laboratoire, recherche, formation- sont attribuées au FTM.

Lancement de l’hologramme audiovisuel

Lancement officiel à la Tranompokololona d’Analakely par le ministre de la culture et patrimoine Mme Rakotomalala, en présence de responsables de l’OMDA Office des droits d’auteurs, de la Gendarmerie et Police et du ministère de la Justice, du nouvel hologramme offert gratuitement et destiné à la protection des productions audiovisuelles -contesté par certains artistes- dans le cadre de la lutte réclamée auprès des autorités contre le piratage des œuvres culturelles locales. Un comité interministériel et une brigade spéciale sont mis en place pour le contrôle du secteur.

Meeting légaliste à Malacam

Un meeting autorisé par la Préfecture d’Antananarivo est organisé, en présence de M. Andrianirina, Mme Ravololomanana, le prince Elakovelo, sans débordements, au stade Malacam par les 3 mouvances d’opposition, qui réclament la démission du président Rajoelina avant le 17 novembre, l’annulation du referendum qui sera combattu par tous les moyens et des élections, et engagent les militants légalistes à accueillir en triomphe à Ivato avec des drapeaux nationaux l’amiral Ratsiraka à son retour au pays, qui sera selon eux suivi de près par celui du président Ravalomanana.

Listes électorales définitives

La Commission électorale nationale indépendante conduite par M. Rakotomanana annonce que les listes électorales définitives pour le referendum, après retour de contrôle des listes provisoires au niveau des Fokontany, s’établissent à 7.051.809 électeurs pour 18.171 bureaux de vote -contre 6.498.565 auparavant- dans toute l’île, 10 millions de cartes électorales sont ainsi en cours de confection. Les bulletins uniques ont été distribués dans toute l’île alors que le KMF/CNOE organe de la société civile axé sur l’observation des élections, dénonce par voie de presse -et non auprès des instances compétentes, critique la Commission électorale qui dément toute responsabilité- des fraudes de pré-cochage en faveur du oui dans le district de Moramanga ; la CENI porte plainte en justice contre X et déclare enquêter -jusqu’à l’imprimerie éditrice- sur d’éventuelles opérations de dénigrement orchestrées par l’opposition pour décrédibiliser le scrutin, des bulletins vierges en vue de la sensibilisation générale à cette méthode nouvelle dans l’île ayant été offerts à tous les camps. M. Razafindraibe SG du CNOE annonce son retrait de la Coordination CNOSC de médiation dans un objectif de totale neutralité. Le PDS de la commune urbaine de Fianarantsoa M. Pety Rakotoniaina annonce le dépôt officiel auprès de la Commission électorale de district de sa candidature à la mairie de la capitale du Betsileo, son affaire en justice étant en cassation, il ne lui est pas selon lui réclamé d’amnistie.

Jeudi 4

Ratsiraka : 7IVème  anniversaire

Le 74ème anniversaire de l’amiral Ratsiraka est célébré au siège du parti AREMA fondé par lui-même en 1976, au Sahamadio à Ilafy, sans sa présence pourtant annoncée par certaines sources indiquant qu’il serait toujours au chevet de son fils hospitalisé en France, mais sous la conduite de l’ancien Premier ministre M. Andrianarivo qui appelle le parti à l’unité. L’amiral, dans une intervention téléphonique depuis Paris, demande au président et au Premier ministre de la Transition d’annuler le referendum du 17 septembre risquant de diviser les Malgaches, avance son expérience en matière de réconciliation et d’unité nationales, justifiant dans ce cadre ses relations avec les mouvances des anciens chefs d’État, et réaffirme qu’il proposera 3 solutions de sortie de crise consensuelle et pérenne lors de son prochain retour au pays.

Grève du SECES

Alors que le Syndicat des magistrats SMM présidé par M. Arnaud annonce la conclusion d’un accord avec les autorités de la Transition sur le montant des indemnités dues et sa participation au processus électoral, le Syndicat des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur SECES ayant élu un nouveau bureau collégial, décrète de son côté une reprise de sa grève générale et la fermeture des universités en faveur de ses propres revendications corporatives, menaçant les étudiants en cours d’examens d’une année blanche. La section Analamanga de la plate-forme nationale des jeunes présidée par M. Ranaivoson met en place avec la région à Antananarivo une structure de médiation de sortie de crise à l’université.

IRD : Objectifs du millénaire

Tandis que le SG du ministère des finances Mme Andriambololona annonce dans le cadre de la présentation du projet de loi de finances 2011 qui sera bientôt présenté au parlement de la Transition, un retour à une croissance positive, la publication de l’ouvrage de M. François Roubaud intitulé Madagascar face au défi des objectifs du millénaire pour le développement présenté par l’Institut de Recherche pour le Développement fait état d’une réduction du budget des ménages de 15 à 20% au premier trimestre 2010 par rapport à 2009, évoque une recrudescence de la pauvreté -mettant en cause les politiques dans une mauvaise redistribution des richesses- et s’inquiète pour les prévisions des OMD dans la grande île en 2015 du fait de la crise. La Banque mondiale exprime sa préoccupation concernant une certaine tendance à l’isolationnisme dans la grande île, les progrès de la mondialisation réclamant une intégration économique soutenue, notamment régionale. La commission européenne annonce le déblocage se 5,4 millions d’€ pour la réfection des routes du Sud-est et la ligne ferroviaire Fianarantsoa-Manakara endommagées par le cyclone Hubert.

Vendredi 5

Lutte anti-cancer : Fondation Akbaraly

Signature à Antananarivo entre le ministre de la Santé le général Rajaonarison et la fondation Akbaraly d’une convention sur un programme sur 5 ans de prévention et de soins des cancers gynécologiques dans 3 régions de l’île, Analamanga, Matsiatra ambony et Boeny, avec appui aux centres de santé de base et création de grands hôpitaux, pour un montant de 20 millions de $.

Samedi 6

M. Rajoelina à Mahamasina

Tandis que les membres du gouvernement et du parlement poursuivent dans toutes les régions de l’île leurs tournées de sensibilisation provinciales au référendum, le président de la Transition M. Rajoelina expose au palais des Sports de Mahamasina à la population d’Antananarivo en présence des principaux responsables d’institutions, le programme notamment socio-économique, qu’il compte mener à bien malgré la suspension de l’aide internationale durant 20 mois, à très court terme contrairement aux régimes précédents, engageant le peuple à exercer souverainement son droit et son devoir de vote citoyen pour la nouvelle constitution et le changement. Il cite entre autres, la baisse des prix des PPN Produits de première nécessité comme le sucre -la SIRAMA réhabilitée sera consacrée sur contrat en priorité à la consommation nationale-, l’implantation d’une grande cimenterie à la taille de l’océan Indien et la réalisation d’une première tranche de 10.000 logements sociaux préfabriqués à location-vente tempérée sur 5 ans à Andohatapenaka et Ambohidratrimo avant les provinces, la vulgarisation de petits capteurs solaires à crédit en électrification, des hôpitaux réhabilités avec scanners avec services gratuits pour le cancer dans les 6 grands chefs-lieux, la multiplication des écoles primaires publiques et des espaces de sport et loisirs dans les districts, l’offre de certificats fonciers et moyens techniques en faveur des jeunes agriculteurs. M. Rajoelina présente à l’assistance le vice-président du consortium Airbus qui propose de participer à la modernisation de la flotte de la compagnie nationale Air Madagascar, d’autres responsables de grands groupes internationaux comme la Sonagol chinoise ainsi que l’ambassadeur itinérant de Guinée SE M. Diaby, en visite dans l’île et annonce la mise en place de tramways -actuellement en construction à l’étranger par le China International Found- dans la capitale.

Rova : anniversaire

Le ministère de la Culture et du patrimoine organise au Rova d’Antananarivo à l’occasion de l’anniversaire de l’incendie l’ayant ravagé en 1995, une journée de visite et d’exposition au palais de Manjakamiadana sur les travaux de reconstruction réalisés à 60% en gros œuvre de béton -grâce à une souscription populaire et à l’appui de l’UNESCO, d’autres organismes internationaux et de l’entreprise française Colas- et arrêtés faute de financement du fait de la crise, le coût de l’aménagement intérieur en bois restant se monterait selon le Comité national du patrimoine à quelque 10 milliards Ariary.

M. Rajoelina à Mahajanga

Le président de la Transition M. Rajoelina poursuit à Mahajanga sa campagne de sensibilisation en faveur du vote au referendum de la IVème République pour démontrer à la communauté internationale que le peuple malgache prend en main son devenir, et évoque l’impérieuse nécessité d’une décentralisation effective et notamment de la revalorisation du statut et du rôle des chefs de Fokontany élus de proximité, au sein des communes, et de l’élection des chefs de régions, réitérant sa promesse d’une importante cimenterie régionale de 800.000 T/an avec l’aide de la Chine et d’un grand hôpital local. Le Tsena mora marché subventionné des PPN Produits de première nécessité est officiellement lancé à la Maison de la culture dans la cité des Fleurs. M. Rajoelina doit poursuivre demain sa tournée dans le Nord de l’île à Marovoay -où il évoque les problèmes de promotion agricole des jeunes et d’irrigation et annonce 9 milliards Ariary de subventions aux communes de l’île. Il joindra ensuite Antsohihy, Antsiranana et Sambava, Le Premier ministre le général Vital supervise les distributions de vivres en période de soudure dans les régions du Sud de l’île en proie à la sècheresse et au kere famine. Le président du MONIMA M. Monja expose dans les Faritany de Fianarantsoa et Toliara son opposition à la tenue du referendum, rappelant sa pleine participation à la lutte populaire en faveur de la démocratie, la charte de Maputo -motif de sa démission- n’ayant pas été appliquée, il s’estime en droit de reprendre son poste de Premier ministre pour mener le pays au vrai changement, exigeant la démission du président de la Transition.

Lundi 8

Ultimatum des médecins

Tandis que des échauffourées entre étudiants de la cité frustrés d’examens en majorité issus d’associations provinciales et supporters du SECES marquent la grève du Syndicat des enseignants-chercheurs -renforcée de personnels administratifs membres de la Solidarité des fonctionnaires F3M pour leurs propres revendications d’ajustement indiciaire- devant le portail fermé de l’université d’Ankatso et à Toliara, le Syndicat des médecins fonctionnaires lance au gouvernement un ultimatum de 48 heures pour publier le décret concernant leurs indemnités. Le ministère de la Santé qui déclare avoir inscrit ces dernières -après l’accord sur la grille indiciaire de mars 2010- dans la loi de finances 2011, lance pour sa part une campagne nationale de distribution de plus de 5 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide gratuites dans le cadre de la lutte anti-paludisme en phase avec le démarrage dans l’ile de la saison des pluies.

Mardi 9

Meetings interdits

La Préfecture d’Antananarivo interdit les meetings politiques dans la capitale pour motif de sécurité et maintien de l’ordre public, les demandes des 3 mouvances d’opposition et du MONIMA au stade Malacam les mercredi-vendredi et samedi sont refusées, trop tardivement selon les intéressés qui réclament un rassemblement public pour expliquer cette mesure à la foule de leurs partisans invités.

Observation des élections

Sur 7 ONG agréées selon la presse par la CENI pour l’observation des élections, 3 auraient accepté dont le KMF/CNOE et 4 -Accès zon’olombelona, Andrimaso FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, Justice et paix, FTMF Fikambanan’ny tanora mandala ny fahamarinana mba ho fampandrosoana ny firenena- décliné l’invitation pour le scrutin référendaire du 17 novembre, selon certaines pour vice de forme et d’autres car non reconnu par la communauté internationale.

Mercredi 10

M. Rajoelina à Antsiranana

Le président de la Transition M. Rajoelina poursuit à Antsiranana sa tournée provinciale de sensibilisation au vote du référendum constitutionnel du 17 novembre et évoque la question de l’important tourisme régional et de l’emploi local des jeunes, et promet la mise en place de la Cité mandroso en logement social préfabriqué et le développement de la production locale grâce aux énergies renouvelables -dont les éoliennes- à moindre coût dans le Nord de l’île, pour la distribution d’eau et d’électricité. Il prône un développement dynamique et souverain, et critique des pressions internationales inacceptables selon lui. A Sambava, M. Rajoelina promet un nouveau marché et des équipements aux sapeurs-pompiers. Il doit se rendre demain à Ambalavao, où il promet l’adduction d’eau potable et un grand projet en eau et assainissement pour les populations du Sud livrés à la sècheresse.

Heurts au stade Malacam

Des heurts ont lieu entre manifestants des 3 mouvances opposées au référendum et forces de l’ordre gardant l’entrée du stade Malacam, le meeting prévu en ce lieu ayant été interdit la veille par la Préfecture d’Antananarivo car non situé dans le cadre électoral officiel réservé aux comités pour le oui ou le non. Des bombes lacrymogènes dispersent la manifestation repliée au site MAGRO de Behoririka proche, d’où est lancée -malgré les appels au calme de M. Andrianirina et Mme Ravololomanana déclarant souhaiter négocier un quart d’heure d’explications publiques au stade, avec l’EMMO/Reg qui s’insurge contre une manœuvre orchestrée de déstabilisation- une nouvelle vague de violences, bilan : barrages de rues, jets de pierres, tentatives de pillage, 2 véhicules incendiés et 15 interpellations. Le vice-président du MDM de M. Rajaonarivelo, M. Rakotomalala dénonce des dérapages anti-démocratiques lors de la campagne et l’insuffisance de la sensibilisation sur le projet de constitution proposé au referendum, selon lui non conforme aux résolutions des assises de districts, invitant à voter pour le non. Le KMT Comité de soutien du non au referendum proteste devant la presse contre la disproportion des moyens publics de campagne utilisés en sa défaveur, réclamant la démission du président de la Transition accusé de propagande illégale à travers l’île, et des subventions du gouvernement qu’ils accusent de menaces et intimidations, pour assurer une propagande crédible au niveau national. M. Monja président du MONIMA déclare maintenir son meeting du 13 novembre anti-référendum, tout en refusant le site d’Analamahitsy proposé par les autorités. Le SECES des enseignants-chercheurs poursuit à Ankatso ses grèves tournantes au niveau des universités, le Syndicat des médecins déclenche, faute de satisfaction de ses revendications, les journées sans médecins annoncées à l’hôpital Ravoahangy Andrianavalona, seuls les services d’urgence devant fonctionner, la presse note que le mouvement ce jour reste peu suivi au niveau des centres sanitaires centraux et régionaux.

Promotion de la culture

Tandis que des artistes insatisfaits de la lutte anti-piratage organisée avec hologramme et brigade spéciale sous l’égide du gouvernement, prévoient à la Tranompokonolona d’Analakely de prochaines manifestations publiques, le ministre de tutelle Mme Rakotomalala annonce, après la tenue d’un atelier de réflexion ouvert au secteur,  reporter son  projet. Le PDS de la commune urbaine d’An-tananarivo M. Razafindravahy signe avec l’artiste-vedette Rossy représentant l’association Soma international une convention portant sur l’attribution d’un site aménagé consacré à des expositions, formations de musiciens et accordéonistes, représentations de Hira gasy populaire à Mahamasina.

Jeudi 11

Association des Maires : congrès

L‘association des maires de Madagascar récemment créée et présidée par M. Ralaiseheno, s’opposant au référendum et aux élections communales du 20 décembre et à toute démission de leur fonction, réunit 61 membres pour un 2ème congrès dans la capitale. Se disant avec ses élus la dernière institution légale existante, elle présente ses propres solutions de sortie de crise : gérer elle-même une Transition neutre vers le retour à l’ordre constitutionnel et des élections libres et transparentes, en vue d’une reconnaissance de la communauté internationale qu’elle appelle à l’aide. Le ministre de la Décentralisation M. Andrianainarivelo avait annoncé la veille la décision du gouvernement de reporter la date de clôture du dépôt des candidatures aux communales du 16 au 21 novembre, sur la base de nombreuses demandes au vu des difficultés d’obtention en pleine crise, de l’état 211 bis concernant la situation fiscale des candidats, désormais non plus exigé. Selon l’ordonnance générale modifiée, la CENI proclamera en son temps le résultat définitif des élections territoriales, les éventuelles plaintes pouvant ensuite être déposées auprès du tribunal administratif. La presse annonce le dépôt de candidature à la mairie d’Antananarivo de l’ancien Délégué du 3ème arrondissement M. Rakotomalala.

3 Mouvances : mandats de dépôt

Les meneurs des 3 mouvances d’opposition – MM. Andrianirina, Rakotovahiny, l’ex député Zafilahy, le pasteur Tsarahame, Mme Ravololomanana- impliqués dans les désordres de la veille, sont convoqués à Betongolo pour enquête à la gendarmerie où18 arrestations de manifestants pris en flagrant délit de violences sont confirmées, puis déférés au parquet, tandis que leurs partisans se regroupent à Anosy. Ramenés à Ankadilanana pour complément d’enquête, M. Rakotovahiny et Mme Ravololomanana sont libérés, les 3 autres renvoyés en soirée au palais de Justice d’où ils sont placés sous mandat de dépôt pour rassemblement non autorisé et destruction de biens publics à la prison d’Antanimora, puis transférés à Ambatolampy, M. Andrianirina  critique devant la presse la CENI qui ne laisserait pas les mouvances d’opposition s’exprimer en récusant toute campagne ou manifestation politique sauf la propagande du oui ou du non, alors que le régime effectue impunément des sensibilisations au vote dans toutes les provinces ; quant à lui, il ne se déclare pas contre le référendum constitutionnel mais pour son report. Le procès aura lieu le 23 novembre. La commune urbaine d’Antananarivo proscrit désormais toute manifestation politique jusqu’au scrutin hors la propagande du oui et du non, refusant ainsi une demande d’autorisation de meeting anti-référendum de M. Monja dans la capitale pour samedi.

Armistice à Anosy

Le 92ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918 est célébré par un dépôt de gerbes au mausolée d’Anosy en présence des ambassadeurs de France, de Russie et du Sénégal, du chargé d’Affaires de l’ambassade des États-Unis, de responsables des forces armées conduits par le ministre le général Rakotoarimasy, d’élèves du lycée Rabearivelo et de délégations d’associations d’anciens combattants, décorés à cette occasion. Hommage est rendu à 7 Malgaches morts pour la France et inhumés au cimetière militaire de Bordeaux.

Vendredi 12

M. Rajoelina à Toamasina

Le président de la Transition M. Rajoelina se rend à Fénérive-Est en région Analanjirofo où il évoque son appui aux jeunes agriculteurs et aux Fokontany maintso avec offre de terres, d’irrigation et de moyens techniques, dans le cadre de sa tournée provinciale de sensibilisation au référendum constitutionnel, critiquant la communauté internationale qui préfère financer pour 8 millions de $ une constitution au Zimbabwe, dictature patentée, plutôt qu’à Madagascar ; il évoque le trafic de bois de rose auquel il ne serait pas mêlé et sa proposition d’institution d’un impôt spécial affecté à  son exportation. De retour à Toamasina en soirée, M. Rajoelina  promet un nouvel Hôtel de ville, la réhabilitation de la cité universitaire, le lancement de l’énergie solaire pour l’éclairage urbain et la construction d’une cité Fitiavana en logement social préfabriqué, en sus des hôpitaux et stades aux normes internationales dont la mise en place a été annoncée dans les chefs-lieux de Faritany.

M. Rajaonarivelo prône le non

Le président du MDM M. Rajaonarivelo annonce au Carlton ses regrets concernant ce scrutin constitutionnel selon lui mal vulgarisé et trop précipité. Il engage à voter non et à revenir à la loi fondamentale de la IIIème République avant d’aborder les nécessaires élections en vue du retour à l’ordre constitutionnel. La tenue de l’élection présidentielle après le référendum est souhaitée par le MDM.

Rentrée officielle 2010-2011

La rentrée officielle pour l’année scolaire 2010-2011 se déroule à Vatomandry en présence du ministre de l’Éducation nationale M. Razafimanazato et des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Atsinanana M. Mahavimbina. La mise en place de bibliothèques virtuelles dans les lycées de l’ile est annoncée ainsi qu’expliquée la réforme des filières littéraire/scientifique pour le baccalauréat, et divers manuels de conception malgache sont distribués aux élèves à cette occasion.

Les 3 mouvances devant la presse

Les mouvances des 3 anciens chefs d’État conduites par MM. Rakotoarivelo et Rakotovahiny dénoncent l’arrestation de leurs leaders et exigent leur immédiate libération, condamnant l’instrumen-talisation de la justice pour des visées politiciennes, évoquant la poursuite de leur lutte pour la démocratie et la liberté d’expression, en appelant  la communauté internationale à la reprise de sa médiation. Elles assurent inciter au calme leurs militants, les meetings seront maintenus au site MAGRO de Behoririka, seul lieu où elles ne sont pas selon leurs déclarations harcelées par les autorités.

Centre culturel américain

Le chargé d’Affaires de l’ambassade des États-Unis inaugure dans les nouveaux locaux de la chancellerie à Andranomena un centre culturel américain avec bibliothèque et salle de concert, en présence de quelques artistes locaux, sous le thème La jeunesse avenir du pays, des bourses d’études de langue anglaise sont offertes.

Samedi 13

M. Rajoelina à Toliara

Après une rencontre avec les populations de Fianarantsoa où il promet la réhabilitation du gymnase couvert et l’ouverture d’un centre de cancérologie, le président de la Transition M. Rajoelina achève sa tournée provinciale de sensibilisation au référendum et de mise en place du Tsena mora marché subventionné, en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre le général Vital, à Toliara où un grand concert de l’artiste-vedette Rossy bat son plein. Une piscine olympique, une cité de logement social, un stade moderne et des titres fonciers et semences et matériels agricoles pour les jeunes sont promis ainsi que des distributions de vivres -600 T, par  camions- aux populations en proie à la sècheresse. Un grand projet d’adduction d’eau potable et de canaux d’irrigation dans le Sud est annoncé, avant l’ouverture demain dans la cité du soleil du Tsena mora marché subventionné, et une visite de M. Rajoelina accompagné  de camions-citernes et de vivres et PPN Produits de première nécessité à Ampanihy. Un lot estimé à 214 millions Ariary est attendu depuis la capitale, destiné à divers districts atteints de kere famine dans la région Atsimo Andrefana.

Meeting du MONIMA,

Le meeting promis par le président du MONIMA ancien Premier ministre de la Transition M. Monja à la population d’Antananarivo à Ankorondrano est refoulé par les forces de l’ordre car sans autorisation des autorités, et tardivement organisé, en son absence, au site d’Andohatapenaka proposé par la commune. M. Monja préfère déplorer lors d’une conférence de presse en ville des intimidations des médias publics à l’endroit des artistes invités, critique la gestion du régime de l’actuelle Transition et lance un appel solennel aux forces armées et à la Police -dernier rempart de la nation- à prendre leurs responsabilités et réaliser le réel changement promis au peuple. Le chef de l’EMMO/Reg le colonel Ravalomanana dévoile devant les médias, commentant les mesures de sécurité  prises au niveau de la capitale, des distributions de sommes d’argent douteuses relevées auprès des forces de l’ordre.

Désordres autour de MAGRO

Des tentatives de vandalisme et pillage de magasins sont contenues dans le quartier de Behoririka et autour du site MAGRO où sont réunies les 3 mouvances d’opposition, des manifestants, dispersés avec  bombes lacrymogènes, jettent des pierres. Le collectif des parlementaires TIM ainsi que M. Tabera Randriamanantsoa de la mouvance Zafy en appellent au bon sens des forces de l’ordre pour rétablir la démocratie et en finir  avec la crise, face à l’inutilité du référendum et aux sanctions de la communauté internationale qui pèsent sur Madagascar. Le président Ravalomanana condamne depuis l’Afrique du Sud sur les ondes de la chaîne privée MA TV l’arrestation des leaders des 3 mouvances, réclamant leur libération immédiate, et en appelle solennellement aux forces armées pour restaurer l’État et les droits fondamentaux, incitant les maires, chefs de Fokontany et responsables d’Églises et le peuple malgache à tenir pour nuls et non avenus le référendum et les élections communales issus d’un processus unilatéral qui ne sera jamais reconnu par la communauté internationale, tandis que le mouvement GTT Gasy Tia Tanindrazana de la diaspora en Europe qui aurait effectué une intrusion musclée au siège de l’ambassade malgache à Paris, annonce saisir les Nations unies à ce propos. A Tsaralalana, le marché Petite vitesse a été totalement réaménagé avec étage par la commune et 1.900 marchands  informels sont installés dans l’enceinte, quittant la rue Rainibestsimisaraka qu’ils occupaient depuis plusieurs  mois et enfin rouverte à la circulation.

EKAR : conférence des évêques

La conférence épiscopale de l’Eglise catholique à Madagascar réunie à Antananarivo publie des recommandations axées sur la nécessité d’une véritable fraternité des hommes, face à l’égoïsme, l’amour de l’argent et la corruption, les violences, le non respect de l’environnement et des droits des petits, critiquant l’éternelle démagogie des gouvernants, incités à aider les plus démunis, unique fondement d’une vraie paix sociale, rappelant que toute élection est l’occasion pour le citoyen de montrer son civisme, soulignant toutefois que les choix ont des conséquences durables.

Dimanche 14

Faradoboka à Antananarivo

Un grand concert Faradoboka, clôture à Antananarivo la campagne référendaire du KME comité de soutien au oui, dirigé par MM. Andriamananoro et Ramandiamanana, après une course-relai pour la IVème République organisée en ville avec participation de la population le matin, au stade d’Alarobia en présence de nombreux artistes. Le KMT comité pour le non déplore l’insuffisance de ses moyens de campagne et les abstentionnistes -dont les 3 mouvances d’opposition- après divers désordres, dus selon eux aux dernières interdictions indues des autorités, se plaignent enfin de n’être plus selon la CENI autorisés de meetings publics réservés au oui et au non, dans la capitale.

Lundi 15

M. Rajoelina à Antanifotsy

Le président Rajoelina, accompagné du leader du parti TIM, président du congrès de la Transition M. Raharinaivo -qui a rendu visite la veille à ses 3 collègues légalistes du TIM et des mouvances incarcérés à la maison d’arrêt à Ambatolampy et se déclare optimiste sur un règlement dans quelques jours de la situation- clôture dans la commune rurale d’Antanifotsy en région Vakinankaratra en fin de campagne, sa tournée provinciale de sensibilisation au référendum constitutionnel, et axe son intervention sur la mise en place d’un bloc opératoire, l’appui aux jeunes en matière de développement agricole, la construction de logements sociaux et la promotion de moyens de communication modernes, prônant l’assainissement politique et une franche collaboration entre toutes tendances politiques pour gérer ensemble le changement démocratique -objectif de la lutte populaire- sous la IVème République en faveur de la nation.

Appels de l’opposition à l’armée

Le Pr Zafy lance à son tour depuis sa résidence à Antananarivo, condamnant des arrestations politiques, un appel aux forces armées et à la justice, les 3 piliers de la nation, à se dresser au secours du peuple opprimé livré à la misère par le régime de la Transition, suivi par le Pr Raymond Ranjeva qui évoque devant la presse une rencontre avec l’amiral Ratsiraka, qualifie le référendum de non-évènement et dénonce à propos de ces arrestations en pleine campagne électorale, d’inadmissibles atteintes aux libertés fondamentales et droits de l’homme internationaux.

Référendum : Ordre et sécurité

A la veille de la clôture de la campagne électorale, le Premier ministre le général Vital, le ministre des forces armées le général Rakotoarimasy, puis les responsables de l’EMMO/Reg État-major mixte opérationnel réunis en présence du chef de la région Analamanga M. Randriambololona, mettent en garde les politiques contre toute tentative de semer le désordre et récusent sur les ondes de la RTM toute atteinte à l’unité et instrumentalisation politique des forces de l’ordre censées défendre les personnes et les biens dans toute l’île. Evoquant des rumeurs de troubles publics dans la capitale, ils appellent au calme, se déclarent prêts à prendre toutes leurs responsabilités et détaillent les mesures prises de concert pour renforcer grâce à des éléments de la Gendarmerie d’Ambositra, la sécurité du scrutin référendaire jusqu’aux bureaux de vote. La Préfecture d’Antananarivo confirme enfin que rassemblements publics et vente d’alcool sont interdits jusqu’à l’issue des opérations électorales, qui seront accélérées et affichées au fur et à mesure au siège de la CENI, grâce à l’utilisation d’hélicoptères et d’installations informatiques au niveau des districts.

Mardi 16

Observateurs internationaux

Hormis les 4 observateurs nationaux agréés par la CENI -UNDDH, MMTM Madagasikara Mpiray Tanora Mandroso, KMF/CNOE, une association malgacho-italienne-, des délégations d’observateurs de la CENI nigérienne et de parlementaires européens -belges, anglais, français- arrivées dans le pays en mission indépendante de bonne volonté sont reçues à Antananarivo par la Commission électorale nationale indépendante et rencontrent le Comité des sages conduit par le pasteur Ramino Paul et la Haut Conseil de la Transition présidé par le général Rasolosoa ; elles comptent visiter quelques bureaux de vote notamment à Mahajanga le jour du scrutin.

Affaires étrangères : condamnation

Un Communiqué du ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson condamne sévèrement les appels à la sédition du président Ravalomanana depuis l’Afrique du Sud, en infraction aux lois en vigueur tant dans ce pays -le statut d’exilé politique exigeant le devoir de réserve- qu’à Madagascar et adresse une protestation officielle auprès de l’ambassade sud-africaine à Antananarivo.

Incendie à l’AKFM

Tandis qu’un bus urbain est incendié par des inconnus, et quelques jets nocturnes de grenades artisanales signalés par la presse, le siège du parti AKFM créé par Mme Gisèle Rabesahala à l’indépendance est détruit par le feu à Andravohangy Ambony dans la capitale. Une enquête est diligentée par les forces de l’ordre.

Mercredi 17

Référendum constitutionnel

Le référendum constitutionnel pour la IVème République se déroule dans toute l’île au niveau de 18.173 bureaux de vote, sans incident majeur, hormis les protestations de nombre d’électeurs sans cartes et découvrant être non inscrits sur les listes électorales au niveau des Fokontany, notamment dans la capitale. A la mi-journée, face aux doléances répétées sur les carences au niveau des listes et cartes électorales au niveau des Fokontany, la CENI par voie de presse autorise sur nouvelle ordonnance le vote pour les inscrits au recensement local sur présentation d’un certificat de résidence ou d’un carnet de Fokontany, ou d’une ancienne carte électorale récente, avec carte d’identité, provoquant un nouvel afflux d’électeurs frustrés dans les bureaux de vote où le scrutin est retardé de 16 h à 18 heures sur tout le territoire national.

Comité militaire de salut public

Vers 13 heures le général Rakotonandrasana annonce depuis la base aéronavale d’Ivato la suspension des institutions, le début de la réconciliation nationale, la libération de tous les détenus politiques, le retour des exilés et la mise en place d’un directoire militaire d’abord, puis d’un comité militaire pour le salut public présenté à cette occasion : général Raoelina ancien Commandant de la garde présidentielle du président Ravalomanana, recherché depuis le procès du 7 février 2009, colonels Randrianasoavina et Rakotonandrasana issus de la mutinerie du CAPSAT en mars 2009 et respectivement Commandant du FIS et ministre de la Défense limogés, colonel Coutiti ancien proche de l’amiral Ratsiraka emprisonné puis assigné à résidence à Antsiranana, général Rasolomahandry ancien chef d’État-major ainsi qu’une dizaine d’autres officiers et sous-officiers. Appel est lancé aux responsables des forces armées à rejoindre la garnison d’Ivato. Les deux communiqués successifs -selon la presse non signés- sont immédiatement repris par les médias étrangers et notamment Radio France Internationale, qui évoquent unanimement un coup d’État à Madagascar. Des manifestants légalistes des 3 mouvances d’opposition -interdits de meeting au site MAGRO de Behoririka et sur la foi de SMS annonçant l’arrivée de Dada l’ancien chef de l’État- tentent de dresser des barrages de panneaux et pneus enflammés à proximité des camps BANI, 1er RFI et BATTAC, sur la route d’Ivato, dispersés dans l’après-midi par les forces de l’ordre conduites par le chef de l’EMMO/Reg le colonel Ravalomanana. Le Premier ministre le général Vital, annonçant une série d’attentats en ville déjoués, appelle devant la presse à Mahazoarivo où il a réuni la hiérarchie militaire, les officiers tentés par la politique conduits par le général Raoelina ayant tenté d’empêcher la tenue du référendum – solution du retour à l’ordre constitutionnel-, les responsables de l’armée, au respect des résolutions des Assises militaires d’avril 2009, affirmant l’existence de l’État de droit et annonçant la prise de mesures drastiques contre toute tentative de trouble et désordre. Le président Rajoelina interviewé en soirée lors des opérations de dépouillement à son bureau de vote d’Ambatobe, dénonce des minorités opposées au régime en faveur du changement souhaité par le peuple, ne proposant que des problèmes et pas de solutions et l’ayant menacé de mort s’il ne démissionne pas, rappelant que le calendrier électoral est issu d’un accord politique et que le parlement de la Transition officiellement mis en place et non sa personne même est désormais concerné par d’éventuelles modifications. Il appelle enfin la presse internationale à ne pas déformer l’information sur la grande île. Le Pr Zafy félicite sur certaines chaînes privées l’armée d’avoir répondu à l’appel des vrais patriotes, critiquant le refus de dialogue du régime de la Transition et commentant avec dérision le non-évènement du référendum unilatéral marqué selon lui par un taux de participation électorale de 10 à 15%. M. Rajaonarivelo du MDM, qui soutient le vote pour le non au référendum annonce son souhait d’un nouvel accord politique. La presse note que ces évènements se situent à la veille du retour au pays annoncé de l’amiral Ratsiraka prévu samedi, qui serait selon certains médias légalistes suivi de près par celui du président Ravalomanana après la sécurisation de l’aéroport d’Ivato affichée par les officiers mutins.

Jeudi 18

Référendum : Résultats provisoires

La Commission électorale nationale indépendante affiche à son siège d’Antananarivo les premières tendances sur résultats provisoires du référendum obtenus dans plus de 3.000 bureaux de vote et reçus la veille depuis les régions et districts. Le oui mènerait largement à plus de 70% au niveau national avec un taux de participation estimé à 45% malgré les sévères carences techniques reprochées à la CENI au niveau des listes et cartes électorales constatées et ayant suscité un peu partout selon les nombreuses radios privées commentant en direct le scrutin, frustration, colère et revendications. La délégation d’observateurs indépendants européens -4 parlementaires français de l’UMP et un avocat britannique – exprime avant son départ devant la presse sa satisfaction sur sa mission notamment à Mahajanga et sa constatation de la sérénité démocratique du scrutin malgré les imperfections techniques au niveau informatique, et de la volonté massive du peuple malgache de participer au processus électoral de sortie de crise engagé par la Transition, qu’elle transmettra aux autorités de l’Hexagone.

Interpellation des médias

Tandis que le ministre de la Communication M. Malazarivo adresse à diverses stations audiovisuelles privées une lettre les menaçant de sanctions graves en cas de diffusion de sujets incitant à la sédition ou au désordre public -après publication la veille des communiqués des officiers mutins de la BANI-, la chaîne MA TV proteste vigoureusement contre cette atteinte à la liberté d’expression et d’information tout en reconnaissant la nécessité de la déontologie, et diffuse en soirée un 3ème communiqué de 5 colonels Rakotonandrasana, Randrianasoavina, Toto, Ravoavy, Coutiti, membres du Comité militaire pour le salut public retranchés à la base aéronavale d’Ivato, annonçant que leur objectif est uniquement la Réconciliation nationale et l’unité de l’armée, réaffirmant leur détermination sans plus marquer de revendications contre le régime -la presse évoquant le nom du Pr Ranjeva comme récipiendaire du pouvoir en cas de victoire des putschistes, un attentat manqué contre le président Rajoelina ainsi qu’un éventuel retour à Iavoloha du président Ravalomanana avec l’amiral Ratsiraka- et souhaitant des négociations uniquement entre militaires. L’État-major des forces armées se réunit pour sa part à Andohalo pour examiner la situation. L’aéroport d’Ivato, un moment verrouillé, a été rapidement rouvert aux vols internationaux selon un communiqué du ministre des Transports M. Ranjatoelina publié à la mi-journée. Les États-Unis et la France condamnent de leur côté par le biais de leur chancellerie à Antananarivo tout coup de force militaire et préconisent toujours le dialogue pour résoudre la crise et le respect des droits de l’homme dans la résolution de la mutinerie en cours. Des bombes incendiaires artisanales sont par ailleurs découvertes dans plusieurs quartiers de la capitale, selon l’EMMO.Reg qui réclame la collaboration de la population en matière de maintien de la sécurité publique. Le comité d’organisation du parti AREMA pour l’accueil de l’amiral Ratsiraka au pays annonce le report de l’arrivée de l’ancien chef de l’État prévue demain, les conditions de sérénité et sécurité actuelles ne le permettant pas selon lui. La presse annonce le transfert des 3 leaders des mouvances d’opposition détenus à Ambatolampy vers Fianarantsoa.

Vendredi 19

Session parlementaire

La session budgétaire du congrès et du Haut conseil de la Transition est ouverte à Tsimbazaza sous la présidence de M. Raharinaivo et Anosikely sous la présidence du général Rasolosoa, en présence du Premier ministre le général Vital et des membres du gouvernement. Le président de la Chambre basse annonce avoir saisi la Présidence et le gouvernement au sujet de l’éventuelle mise à l’ordre du jour de cette session de l’amélioration du processus et du calendrier électoral engagés ainsi que d’une éventuelle loi d’amnistie à la veille de la clôture des dépôts de candidatures aux communales.

Les sportifs à Ambohitsorohitra

Le président de la Transition M. Rajoelina reçoit à Ambohitsorohitra l’équipe nationale de Tae-kwondo et le COSFA Club champion de Volley-ball, à la veille de leur départ pour la Libye et Maurice pour participer aux championnats d’Afrique et de l’océan Indien, et dote les Fédérations, rappelant ses priorités de promotion du sport national en faveur des jeunes.

Négociations à la BANI

Après dispersion sur recommandation du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy, des habitants et familles de militaires résidant autour de la base aéronavale d’Ivato et ultimatum lancé par le gouvernement aux colonels mutins, des négociations se déroulent sur les lieux au niveau du chef de l’État-major général des forces armées le général Ndriarijaona qui condamne devant la presse la tentative de coup de force à connotation politique, mais exclut un assaut à la BANI et prône le dialogue, rappelant l’unité de l’armée sur ce principe. Le Premier ministre de général Vital accompagné du ministre des forces armées le général Rakotoarimasy et du Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale le général Andrianazary abonde dans ce sens, rappelant l’existence de l’État de droit.

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Le référendum et l’accélération de la publication des résultats, les élections communales ainsi que la situation nationale au niveau des forces armées sont évoquées. Le projet de loi de finances 2011 est adopté.

Brasserie NBM à Ambatolampy

Lancement officiel à Ambatolampy de la Nouvelle Brasserie de Madagascar NBM qui produit de la bière de marque Skol dans cette usine aux normes modernes réalisée et enfin agréée après an de négociations par les autorités, pour un investissement de 18 millions d’€, en présence du PCA M. Wooding – qui évoque une nouvelle ère industrielle à Madagascar sans monopole, l’octroi de 10% du capital -aux côtés de Phoenix Beer de Maurice et UNIBRA de Belgique- en faveur des travailleurs de l’entreprise au nombre de 250 dont une moitié locaux- et une opération d’adduction d’eau dans la commune d’Ambatolampy, ainsi que des ministres de la Décentralisation M. Andrianainarivelo, de l’Économie M. Fienena, des Finances et de l’Environnement,

Samedi 20

Les mutins en Justice

Après une rencontre avec le président Rajoelina le matin à Ambohitsorohitra des responsables des forces armées, un rapide assaut d’avertissement suivi de quelques tirs de résistance du fait de certains sous-officiers pris de court, les forces conjointes déployées répliquant par des tirs en l’air, amène dans l’après-midi à la base aéronavale d’Ivato la reddition des mutins. ­6 officiers supérieurs dont le général Raoelina et le colonel Coutiti déjà aux prises avec les tribunaux, sont envoyés à la maison de force de Tsiafahy, 10 autres éléments -sur 35 en tout- sont conduits pour enquête à la gendarmerie d’Ankadilalana, le colonel Razafindramanana et un autre militaire seraient en fuite. Le Premier ministre le général Vital annonce en soirée à Mahazoarivo en présence de la hiérarchie militaire que les officiers égarés sont désormais, après 3 jours de négociations et une légitime et nécessaire action en faveur du rétablissement de l’État de droit, entre les mains de la justice indépendante qui statuera sur la tentative de coup d’État –hors les sanctions afférentes aux violations du règlement interne du commandement militaire- et félicite les hommes et le chef d’État-major général des forces armées pour la stratégie militaire déployée ayant permis de résoudre l’affaire sans aucune effusion de sang. La presse évoque cependant des hématomes et blessures constatées chez le général Raoelina et le colonel Coutiti.qui seraient soignés à Tsiafahy.

Manifestation de l’AMM

L’association des maires de Madagascar présidée par M. Ralaiseheno qui a lancé un ultimatum à la HAT exigeant sa dissolution et la mise en place sous son propre égide d’une Transition neutre, s’opposant en Conseil d’État aux élections communales du 20 décembre et refusant la démission des maires de leurs actuelles fonctions d’élus, tente d’organiser une manifestation non autorisée et non aboutie faute de partisans à l’esplanade d’Analakely, M. Ralaiseheno est interpellé pour insultes envers la force publique.

Vers un report des Communales 

Les parlementaires, en marge de l’ouverture de la session budgétaire à Tsimbazaza et Anosikeky demandent officiellement au gouvernement un report des élections communales fixées au 20 décembre 2010 ainsi que des dépôts de candidatures afférents clôturés en principe ce jour, pour garantir une meilleure crédibilité et transparence du scrutin. Un Conseil de gouvernement conduit par le général Vital adopte un décret dans ce sens, la CENI déterminera la date adaptée en fonction des corrections à apporter aux dysfonctionnements constatés lors du référendum dans la refonte des listes électorales.

Congrès des Pharmaciens

L’Ordre des pharmaciens se réunit au Motel, la présentation officielle d’une nouvelle promotion de pharmaciens des universités est au programme ainsi que leur intégration au titre de la fonction publique au niveau des hôpitaux de Madagascar. Une convention conclue avec le ministère de la Santé décrète une baisse de 10% du prix de 3 médicaments essentiels sur le marché local.

Journée Industrialisation de l’Afrique

Alors que la célébration de la journée des droits de l’enfant prévue à Ambohidratrimo est reportée du fait des évènements, celle de l’Industrialisation de l’Afrique se déroule à Antananarivo et Fianarantsoa auprès des sociétés Savonnerie tropicale et Lazan’i Betsileo, entre autres, en présence du ministre de tutelle M. Fienena et des autorités et élus locaux. Selon le ministre, à l’exclusion de la Zone franche, le tissu industriel malgache demeure fragile et précaire, notamment celui desservant le marché intérieur, du fait de sa faible compétitivité et de son équipement obsolète par rapport aux importations de l’extérieur, et mérite d’être soutenu en particulier au niveau des PME et entreprises artisanales.

Sommet de la SADC

Un sommet de la SADC communauté de développement de l’Afrique australe se déroule à Gaborone, le dossier Madagascar est évoqué par l’équipe de médiation régionale menée par M. Chissano mandatée par le groupe de contact international de l’Union africaine. Selon M. Tomaz Secrétaire exécutif de la SADC, le dossier malgache reste en suspens malgré les efforts de médiation de l’organisation régionale qui insiste à nouveau sur la nécessité d’un dialogue renouvelé -et qui enverra prochainement une mission d’évaluation à Antananarivo en vue d’un rapport lors d’une nouvelle réunion du bureau de la SADC le 29 novembre- et la situation demeurerait toutefois, après la résolution pacifique de la mutinerie au sein des forces armées, encore fragile dans la grande île.

Lundi 22

Résultats complets provisoires

La presse publie les dernières tendances sur résultats provisoires affichés par la CENI, complets pour 8 régions sur 22 : Analamanga -41,28% de participation avec 67,63% pour le oui-, Bongolava 53,32% avec 53,98% pour le non, Itasy 53,61% avec 51,84% pour le oui, Vakinankaratra 54,44% avec 61,53% pour le oui, Amoron’i Mania 61,13% avec 70,82% pour le oui, Boeny 58,04% avec 78,90% pour le oui, Alaotra Mangoro 49,18% avec 67,93% pour le oui, Ihorombe 59,82% avec 83,88% pour le oui. Total provisoire dans l’ile : 52,86% de participation avec 74,00% pour le oui pour 17.451 bureaux de vote sur 18.173 et 6.945.497 inscrits. Le président de la CENI M. Rakotomanana dresse devant la presse un bilan des opérations électorales ayant mobilisé 70.000 personnes pour .50 milliards Ariary et annonce une correction au niveau des Fokontany et centres informatiques des listes, les carences constatées en non inscrits ne dépasseraient pas selon lui 2% des effectifs dans les grands centres urbains. Les procès-verbaux rapidement acheminés depuis les commissions de districts, les résultats définitifs seront proclamés dans les délais légaux par la Haute Cour Constitutionnelle.

Mardi 23

M. Andrianirina : procès reporté

Les leaders des mouvances d’opposition M Andrianirina, l’ex-député M. Zafilahy et le pasteur Tsarahame devaient être présentés au tribunal d’Anosy, le procès est reporté au 25 janvier 2011 et la demande de liberté provisoire rejetée. La défense proteste contre l’impossibilité de communiquer avec les prévenus dont elle déclare ne pas connaitre le lieu de détention. Les 3 mouvances depuis le domicile du Pr Zafy à Ivandry demandent à nouveau aux autorités le stade Malacam pour y tenir meeting public début décembre -le site MAGRO de Behoririka ayant été scellé après les derniers désordres-, accusant le régime de museler l’opposition. Le SG du Patti MONIMA M. Rabearimanana publie un communiqué réclamant le vrai changement, dénonçant l’interdiction de manifestation et en appelle aux forces vives de la nation, critiquant le référendum qui ne permet aucune sortie de crise. Le Pr Raymond Ranjeva qui s’était déjà officiellement proposé avec son mouvement Vonjy aina à la direction d’une Nouvelle Transition est convoqué pour enquête à la gendarmerie d’Ankadilalana avec sa fille, après perquisition de son domicile ainsi que de ceux du général Rakotonandrasana -où sont découverts des chèques de plus d’un milliard Ariary- et du colonel Randrianasoavina -où ont été trouvés un plan du coup de force et une liste gouvernementale conduite par une femme magistrat. La mouvance Ratsiraka annonce que l’amiral lors d’un appel téléphonique a qualifié le coup de force de la BANI à Ivato de mise en scène pour l’empêcher de rentrer au pays. Alors que 2 nouvelles grenades explosent sans dégâts à proximité des camps militaires d’Ankadilalana et du RM1, le président de l’association des maires de Madagascar M. Ralaiseheno présenté au parquet est placé sous mandat de dépôt à la prison d’Antanimora.

Déclarations du CST

M. Ralison, membre du groupe parlementaire TIM au Conseil supérieur de la Transition annonce l’examen au sein de la commission réconciliation nationale qu’il préside, de mesures d’apaisement et d’éventuelle amnistie avant les prochains scrutins. M. Roland Ratsiraka aurait réclamé selon la presse lors d’un meeting à Vatomandry ce week-end, l’organisation d’une présidentielle avant toute autre élection dès la proclamation de la nouvelle constitution. Le président de la commission Communication du CST M Ramanantsoa critique à la veille d’une nouvelle mission de médiation de la SADC dans le pays, la position de la communauté internationale qui refuse de prendre en considération la volonté populaire exprimée lors du référendum constitutionnel. Il rappelle la décision de report des communales et souligne les efforts d’avancée démocratique de la Transition vers la IVème République.

KMF/CNOE : Observation du référendum

Le KMF.CNOE dirigé par M. Razafindraibe présente à la presse le bilan de son observation au niveau de plus de 400 bureaux de vote, du référendum du 17 novembre, largement critiqué pour de nombreuses  irrégularités constatées en certains lieux tant pour non respect du Code électoral lors de la propagande qu’au niveau de l’organisation technique et propose ainsi la correction des listes au niveau des districts et la suppression de la carte d’électeur lors des prochains scrutins. Ces réserves sont présentées à la CENI qui dénonce une observation trop partielle selon elle. Le Parlementaire belge et observateur indépendant M. Wille évoque un bilan relativement satisfaisant du scrutin et propose une professionnalisation et internationalisation dans des délais satisfaisants de l’observation des élections.

Mercredi 24

L’amiral Ramaroson devant la presse

Le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, qui en tant que doyen et plus haut gradé de l’armée lance un appel aux militaire en faveur de sa refondation, annonce devant les médias n’avoir pas encore été saisi officiellement d’une mission locale de la SADC qui aurait rejeté le référendum  toujours considéré unilatéral, et minimise la question de l’urgence d’une reconnaissance internationale de la Transition, acquise durant 50 années d’indépendance et n’ayant guère aidé au développement du pays. La France qui dément dans un communiqué toute velléité d’intervention lors des récents évènements, aurait enfin proposé au groupe international de contact de l’Union africaine selon le quotidien Malaza une nouvelle feuille de route de sortie de crise comprenant une amnistie politique pour 2002-2009 et l’arrêt des poursuites, la non candidature à la présidentielle de M. Rajoelina, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale pour crédibiliser les prochains scrutins et un éventuel retour du président Ravalomanana au pays conditionné par un environnement politique et sécuritaire favorable, en vue d’une reconnaissance internationale à terme. M. Andrianarivo ancien Premier ministre du président Ratsiraka condamne devant la presse le coup de force, seules des élections et un dialogue élargi pouvant régler la crise, rappelle qu’il est porteur de propositions à titre personnel hors mouvances et demandera officiellement au président de la Transition pour l’amiral un accueil protocolaire digne d’un ancien chef de l’État, il propose enfin de fixer -3 scrutins ayant été prévus en 2011 par la conférence nationale- pour le même jour après les communales actuellement reportées, les législatives et la présidentielle, celle-ci à 2 tours ; le parti AREMA sur la voie de la réconciliation et dont seuls deux membres actuels du CST seraient désormais exclus, conclut-il, participera à tous les scrutins. Le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa annonce que les leaders des 3 mouvances dont M. Andrianirina sont revenus à Ambatolampy après avoir été quelques jours tenus pour leur protection en un lieu sécurisé à Fianarantsoa et Vatomandry. Le général Raoelina et le colonel Coutiti seraient blessés mais non dans l’état critique décrit par certains, et traités à l’infirmerie de la maison de force de Tsiafahy, visités par le chef de mission de la Croix rouge Internationale à Antananarivo.

Jeudi 25

M. Rajoelina à Ambohidratrimo

Le projet de 10.000 logements sociaux en brique et préfabriqué est lancé officiellement  par le président de la Transition M. Rajoelina à Ambohidratrimo, des loyers modérés seront accordés aux couples  avec emploi durant 5 ans au terme desquels la maison d’un coût de 10 millions Ariary sera acquise définitivement. La future cité Fitiavana dans le cadre d’un  projet global Trano mora maisons à prix modique de 100 milliards Ariary sur 200 Ha pour cette année est présentée en 3 prototypes sur terrain déjà aménagé. M. Rajoelina explique les motifs techniques du report des communales, non inscrites à l’accord politique d’Ivato et aux résolutions du dialogue national, le calendrier des législatives et de la présidentielle étant maintenu, le remaniement gouvernemental sera connu dès la proclamation de la République ; et le président de la Transition se montre réservé sur la prochaine mission de médiation de la SADC après son rejet du référendum populaire à Madagascar, tout en souhaitant l’appui de  la communauté internationale au processus engagé de sortie de crise. La CENI publie ses résultats provisoires complets dans toute l’île : 52,96% de taux de participation, oui 74,13%, non 25,87%, dans l’attente du dépouillement des procès-verbaux de bureaux de vote actuellement acheminés depuis les districts

M. Ralaiseheno condamné

Le président de l’association des maires de Madagascar M. Ralaiseheno est condamné au tribunal d’Anosy à 2 mois de prison ferme pour manifestation non autorisée à Analakely et rébellion envers la force publique.

Coopération militaire

Des matériels spécialisés de sécurité et protection sont remis officiellement au camp des forces spéciales d’Ivato au G6 corps d’intervention de la gendarmerie nationale, par l’attaché de sécurité de l’ambassade de France, en présence du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Andrianazary et du Commandant en chef le général Razafindrakoto ainsi que de responsables de la gendarmerie tant française  que malgache, dans le cadre de la coopération militaire bilatérale.

Vendredi 26

L’Affaire BANI en Justice

13 officiers mutins signataires de la Déclaration séditieuse du Comité militaire pour le salut public du 17 novembre à la base aéronavale d’Ivato ainsi que  2 civils le Pr Ranjeva et sa fille Riana, enquêtés à la gendarmerie d’Ankadilalana dans le cadre de cette affaire pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État, rébellion et révolte sont déférés au parquet au palais de Justice d’Anosy. Un lieutenant et le Pr Ranjeva obtiennent la liberté provisoire, la fille de ce dernier est placée pour outrage aux forces de l’ordre, en détention préventive -hospitalisée du fait de sa grossesse- avec 3 officiers à la prison d’Antanimora, le général Rakotonandrasana et 7 autres colonels sont envoyés à la maison de force de Tsiafahy. Un officier ayant déjà obtenu un non-lieu après le coup de force manqué  d’Ambohijanaka, ne comparait plus. D’autres personnalités tant militaires que civiles devraient encore selon le chef de la Circonscription de la gendarmerie d’Antananarivo le colonel Ravalomanana, faire l’objet d’enquête sur délégation judiciaire dans le cadre de cette affaire. Après une demande d’enquête judiciaire sur les blessures du général Raoelina et du colonel Coutiti détenus à Tsiafahy suggérée par l’ambassadeur de France, suite au souhait exprimé par le SG des Nations unies après un rapport de la Croix rouge internationale, le ministre de la Justice déclare qu’il s’agit d’une affaire proprement militaire ne concernant pas son Département.

Groupes parlementaires

Alors que le congrès a mis en place son règlement intérieur et ses groupes parlementaires -TGV, TIM, Escopol-, le Haut conseil de la Transition en créé de nouveaux comme le Avana Arc-en-ciel regroupant 8 membres de divers partis représentés : Mme Rabearisoa, MM. Jaozandry,  Andrianantenaina, Ralison, Rasolofo, Rasamoelina, Rakotonirina, Niarisy- qui  réclament l’application d’urgence de l’accord politique d’Ivato et des résolutions du dialogue national, dont le gouvernement d’union nationale, le Comité national de réconciliation et les mesures d’apaisement.

Grève des médecins : réquisition

Le Syndicat des médecins fonctionnaires présidé par M. Ndatason, en grève revendicative en vue de l’application des décrets concernant des indemnités similaires à celles des administrateurs civils considérées comme prohibitives par le ministère de la Santé, critique des demandes d’explications adressées à son bureau et un ordre de réquisition -indu hors situation d’exception- dans les hôpitaux et centres de santé de base niveau 2, allant selon lui contre les accords précédemment négociés depuis mars 2009. Le ministre de la Santé le général Rajaonarison reçoit officiellement la nouvelle équipe de 19 médecins venus de Chine devant -comme leurs prédécesseurs depuis 30 ans-  assurer leur service au titre de la coopération bilatérale au niveau de 4 centres hospitaliers de provinces.

Université : poursuite de la grève

Le SECES Syndicat des enseignants-chercheurs présidé par M. Rasoamiaramanana et réuni en AG nationale à Ankatso, menace l’université d’une année blanche en cas de non acceptation de ses revendications des décrets d’application concernant le montant des indemnités individuelles de recherche -qui selon le gouvernement devraient être transformées en Fonds de recherche global- et exige la démission du ministre de l’Enseignement supérieur. Il annonce que la dépouille du Pr Elie Rajaonarison écrivain, poète et enseignant décédé, sera exposée pour un dernier hommage sur l’esplanade d’Ankatso et une veillée à la Tranom-pokonolona d’Analakely avant son inhumation.

Retour de la SADC

Une délégation de la SADC de 4 émissaires de M. Chissano, conduite par M. Simao ancien ministre des Affaires étrangères du Mozambique arrive à Antananarivo, accueillie par le Directeur de cabinet du ministère des Affaires étrangères dans le cadre d’une mission de  poursuite de la médiation de sortie de crise menée par l’organisation régionale qui n’a pas reconnu le référendum constitutionnel organisé par la Transition -M. Simao critiquant des spéculations de presse- sous l’égide du groupe international de contact de l’Union africaine. L’ambassadeur de France SE M. Chataigner demande lors d’une interview où il appelle toutes les parties au dialogue, la prise en considération du référendum populaire, étape importante selon lui du processus malgacho-malgache de sortie de crise, des propositions en ce sens ayant été exprimées par la France le 2 novembre dernier. Une lettre du sénateur belge Paul Wille, ancien vice-président du Conseil de l’Europe et observateur indépendant du scrutin, adressée à l’Union européenne demande la prise en considération des difficultés du peuple malgache.

Samedi 27

FFKM : 30ème anniversaire

Le FFKM Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar, qui célèbre à Toliara le jubilé de son 30ème anniversaire, tient un comité central, sa présidence tournante passe pour 2011 au  pasteur Rasendrahasina, chef de la FJKM Eglise réformée de Madagascar. Le FFKM  aurait été approché  à Toliara selon la presse par la CNOSC Coordination des organisations de la société civile -mandatée par la communauté internationale dans le cadre de la médiation de sortie de crise malgacho-malgache mais ensuite débordée par la coalition locale des partis en faveur de la conférence nationale- en marge de la nouvelle mission menée par la SADC à Antananarivo de M. Simao.

Vers le Dialogue ?

La presse évoque une éventuelle reprise du dialogue consensuel et inclusif toujours prôné par le groupe international de contact de l’Union africaine, après le report des communales et à la veille de la mise en place du gouvernement d’union nationale prévu aux accords politiques d’Ivato. M. Simao propose un appui à l’organisation des prochains scrutins désormais considérés comme solution définitive à la crise. Le Conseil supérieur de la Transition par la voix de M. Soja, soutient, tout en se prononçant pour le dialogue avec l’opposition et l’entrée de celle-ci au gouvernement d’union, que la volonté populaire s’est exprimée librement lors du référendum du 17 novembre -malgré la tentative de coup d’État fomentée contre sa conclusion- et que le processus en cours ne peut plus être remis en cause sous la seule pression de la communauté  internationale pour un retour à de nouvelles négociations stériles et infructueuses depuis 20 mois, qui seraient toutefois soutenues selon la presse par certains partis membres de l’Escopol. Le président Ravalomanana dans un appel téléphonique depuis l’Afrique du Sud évoque son prochain retour au pays et sa candidature à la prochaine présidentielle dans le cadre d’une nouvelle Transition consensuelle et inclusive,  réitérant sa confiance en la médiation de la SADC –qui proposerait une ultime rencontre entre les 4 chefs de file des mouvances- seule à même de mettre fin à la crise politique et de rétablir la reconnaissance internationale. L’ancien chef de l’État a nommé après l’arrestation de M. Andrianirina 4 nouveaux responsables de sa mouvance –MM. Rakotoarivelo, Manandafy Rakotonirina, Rakotoarison et Ravatomanga-  et l’ancien président du TIM présidentiel  M. Randirasandratriniony en exil aux USA a nommé M. Rakotoarivelo SG du parti, MM. Ravatomanga, Zafilahy et Randriamaholisoa conseillers, présentés au domicile du Pr Zafy à Ivandry,  et suspendu M. Raharinaivo parmi d’autres.

Lundi 29

La loi de finances au congrès

Le projet de loi de finances pour 2011 est adopté en séance plénière par le congrès de la Transition à Tsimbazaza, le budget est équilibré à 232 milliards Ariary et prévoit malgré tout 25.000 $ d’aide extérieure non suspendue ; l’austérité est maintenue, les priorités allant aux ministères de la Décentralisation pour les projets sociaux et de l’Éducation nationale, les élections prévues en 2011 sont comptabilisées, les impôts des entreprises et salariés baisseront, les énergies renouvelables et intrants agricoles seront exonérés et détaxés. Le taux de croissance est estimé à 2,8% et le taux d’inflation à 7,8% avec une hausse de 32% de l’investissement public par rapport à la dernière loi de finances rectificative. Le texte sera ensuite soumis au Conseil supérieur de la Transition. Le CT et le CST prépareraient selon la presse la création d’une commission mixte en vue d’appliquer sur proposition de loi les accords d’Ivato concernant les mesures d’apaisement et l’amnistie avant les prochains scrutins.

M. Andrianarivo : retraite politique

L’ancien Premier ministre du président Ratsiraka M. Andrianarivo, revenu il y a un mois et demi d’un exil en France depuis 2002, annonce dans un communiqué publié -à la veille d’un accueil annoncé de l’amiral à Madagascar avec de nouvelles propositions de sortie de crise- qu’il a compris lors de ses tournées locales les difficultés et aspirations du peuple malgache, que les conditions ne sont pas réunies pour qu’il puisse assumer dans un proche avenir la fonction que de nombreux partisans souhaitent lui voir exercer et qu’il se retire de la scène politique pour se consacrer en France à sa famille.

BANI : poursuite de l’enquête

Tandis que M. Monja allègue contre d’éventuelles poursuites son statut d’ancien Premier ministre et de militaire de réserve ainsi que son grade de grand Croix de 1ère  classe, le Pr Zafy -qui rencontre, après la CNOSC Coordination de la société civile, le Pr Ranjeva et la mouvance Ravalomanana, la mission de la SADC- refuse en tant qu’ancien Président de répondre aux convocations pour enquête de la gendarmerie et déclare attendre cette dernière à son domicile d’Ivandry. Une dizaine d’autres militaires impliqués dans l’affaire du coup de force de la BANI devraient être également entendus à la Brigade d’Ankadilalana.

Mardi 30

Référendum : résultat officiel provisoire

La Commission électorale nationale indépendante présidée par M. Rakotomanana publie officiellement à son siège, en présence des chefs d’institutions, du gouvernement conduit par le général Vital, de représentants de la société civile et du corps diplomatique, après réception des procès-verbaux de bureaux de vote de toute l’île, le résultat complet provisoire région par région, du référendum du 17 novembre 2010, première étape de la Transition vers le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Sur 7.151.223  inscrits, 52,61% de taux de participation, victoire du oui avec 74,19%,  37 carences de bureaux de vote sur 18.173 constatées, 3.612 votes annulés.  Il reviendra à la Haute Cour Constitutionnelle de proclamer après examen des requêtes, le résultat définitif et la IVème République. La CENI promet une sérieuse révision des listes électorales sous son égide avant la tenue des prochains scrutins.

La SADC à Anosy

La délégation de la SADC conduite par M. Simao accompagnée de quelques diplomates de la place est reçue par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson à Anosy et demande audience au président de la Transition. Elle rencontre enfin, à la veille de son départ de la grande île, le corps diplomatique en poste à Antananarivo et la CNOSC.

Mme Ranjeva condamnée

La fille du Pr Ranjeva, Riana, est condamnée au tribunal d’Anosy à un mois  de prison avec sursis pour outrage aux forces de l’ordre lors de la perquisition menée à son domicile dans le cadre de l’enquête sur l’affaire du coup de force de la BANI d’Ivato.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    DECEMBRE

Mercredi 1er

USA : interpellation

Tandis que le général Raoelina, et les colonels Andriamihaotra et Jadifara sont convoqués directement au palais de Justice d’Anosy dans le cadre de l’affaire du coup de force de la BANI et renvoyés à Tsiafahy, et que les leaders des 3 mouvances -les meetings publics sollicités étant toujours interdits pour cause de période électorale- dont M. Andrianirina amenés d’Ambatolampy s’y voient à nouveau refuser la liberté provisoire, le conseiller en communication de l’ambassade des États-Unis Point Liberty à Andranomena M. Bruen livre à la presse un communiqué de son gouvernement se disant très préoccupé de la dégradation de la sécurité publique et de la répression et des menaces contre l’opposition, notamment au niveau de la liberté d’expression -citant le rapport 2010 de Freedom House- et souhaitant des procès équitables, arguant que sans respect des droits de l’homme, aucun avenir du pays ni reconnaissance internationale ne peuvent être envisagés et déclarant que seul le dialogue consensuel et inclusif peut représenter une solution à la crise.

Départ de la SADC

La délégation de la SADC conduite par M. Simao en mission d’évaluation à Madagascar quitte le pays après une rencontre avec M. Monja à l’ambassade d’Afrique du Sud et à Ambohitsorohitra avec le président de la Transition M. Rajoelina -qui aurait affirmé sa disposition en faveur d’un dialogue renouvelé en coopération avec la communauté internationale- et une conférence de presse au Colbert où elle annonce qu’elle présentera prochainement son rapport au médiateur du Groupe international de contact de l’Union africaine M. Chissano. Si la poursuite d’un dialogue consensuel et inclusif est toujours réclamée par la communauté internationale, des élections justes et libres avec la participation de toutes les parties seraient désormais l’ultime solution de sortie de crise, quant à la question de la reconnaissance du référendum ; selon M. Simao, elle serait actuellement en examen.

Journée anti-SIDA

La journée mondiale anti-SIDA est célébrée à Toamasina en présence du ministre de la Santé le général Randrianarison, l’ONU/SiDA et diverses ONG axées sur la lutte contre ce fléau. Des séances de sensibilisations et plus de 5.000 dépistages sont effectués dans 4 grands centres de l’île, 17 cas de séropositivité auraient été découverts, 552 porteurs du virus recevraient actuellement des soins gratuits. L’Ordre des sages-femmes de Madagascar tient à Mahajanga son 5ème congrès national quadriennal sous le thème Mille mères mille bébés.

Agriculture de conservation

Un symposium national sur l’Agriculture de conservation est organisé au Panorama sous l’égide du ministre de l’Agriculture M. Jaonina, par un réseau d’institutions intéressées créé en 2000, le GSDM Groupement Semis Direct à Madagascar pour coordonner -après les interventions de l’ONG TAFA et du CIRAD depuis 1990- les actions en faveur d’une offre technologique adaptée aux grandes écologies de l’île, face à une grave dégradation des sols due aux méthodes de culture archaïques et aux feux de brousse, en coopération avec la FAO et l’Agence Française pour le Développement.

Jeudi 2

Le Hand-ball à Ambohitsorohitra

Le président de la Transition M. Rajoelina reçoit à Ambohitsorohitra les équipes championnes nationales de hand-ball : le 3FB conduit par le ministre de la Santé le général Rajaonarison et l’ASCO de Toliara conduit par le premier ministre le général Vital, en partance pour les tournois régionaux des clubs de l’océan Indien à la Réunion, et doté par le biais de la Fédération les clubs d’une somme de 10 millions Ariary chacun, en soutien à la jeunesse.

Foire du Tourisme

Ouverture à l’espace Futura d’Andranomena de la foire du tourisme Enjoy Madagascar 2010 en présence du ministre du Tourisme et artisanat Mme Andreas, avec de nombreux stands présentés par des opérateurs du secteur ainsi que de toutes gammes d’artisanat, ainsi qu’une trentaine de représentants étrangers. Des conférences-débats et formations en présence du président du syndicat français des agences de voyages qui prône le tourisme responsable. Une hausse de 35% des voyageurs a été constatée cette année, la compagnie Air Madagascar ayant opéré diverses opérations de promotion en faveur de la relance du tourisme local et de la destination Madagascar. Plusieurs grands bateaux de croisière en provenance de Maurice et la Réunion sont attendus au port d’Ehoala à Taolagnaro d’ici la fin de l’année.

Le DG de l’ASECNA à Antananarivo

Le DG de l’ASECNA M. Youssouf Mahamat à l’issue de son mandat après 25 ans de service, est reçu à Mahazoarivo par le premier ministre le général Vital accompagné du ministre des Transports M. Ranjatoelina ; il est décoré de l’Ordre national à l’occasion de cette visite de courtoisie. Madagascar est membre fondateur de l’ASECNA et a signé la convention de Dakar.

Police nationale : promotion,

104 officiers de Police dont 20 nouveaux commissaires sont promus lors d’une cérémonie à l’École nationale d’Ivato en présence du ministre de la Sécurité intérieure M. Rakotomihantarizaka et de hauts responsables des forces armées et de la Gendarmerie nationale.

Vendredi 3

Le TIM devant la presse

Le SG du Tiako i Madagasikara M. VyVato Rakotovao précise devant la presse -évoquant un récépissé officiel du ministère de l’Intérieur- que le parti a été créé en 2002 par le président-fondateur M. Raharinaivo, actuellement rétabli dans ses fonctions par le conseil national le 2 septembre 2010. La réorganisation du TIM depuis l’extérieur du pays n’est guère crédible, les statuts ne mentionnant aucunement la personne du président Ravalomanana, simple partisan, et l’ancien président du parti M. Randriasandratriniony étant absent depuis plus d’un an. Le TIM participera à toutes les élections, prônant la mise en place du gouvernement d’union nationale, mais estimant que si des négociations approfondies et des mesures d’apaisement sont nécessaires, seul un parlement élu peut adopter une loi d’amnistie, les grands principes de cette dernière étant fixés par la Transition.

Départ de M. Andrianarivo

L’ancien premier ministre du président Ratsiraka M. Andrianarivo confirme devant la presse son départ pour la France et son retrait de la scène politique, annonçant toutefois un retour en fin d’année, dans le cadre d’un accueil officiel et protocolaire de l’amiral au pays. Il déclare souhaiter un approfondissement du Dialogue national, mais plus au plan socio-économique que politique, celui-ci ayant selon lui ses limites, et le pays ne pouvant se passer de la reconnaissance internationale. La mise en place à Antananarivo d’un bureau de liaison non de la SADC mais du Groupe international de contact regroupant l’ONU, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Union africaine, la Commission de l’océan Indien… évoquée par le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson, est souhaitée par M. Andrianarivo,

Camp général Ramarolahy

Le camp EP7 de Betongolo est baptisé Camp général Ramarolahy, au cours d’une cérémonie militaire et de l’érection d’une stèle commémorative, en présence de la haute hiérarchie et du ministre des Forces armées le général Rakotoarimasy, ainsi que du Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Andrianazary, qui évoque l’unité de l’armée, signifiée par cet hommage à un grand officier ancien chef d’État-major de la Défense nationale, dans un camp actuellement dédié à la Gendarmerie nationale où il a fait ses premières armes. Une autre cérémonie marque à Analakely l’inauguration des travaux de réhabilitation du camp Lieutenant Randriamaromanana du RM1 à l’occasion de la célébration du 35ème anniversaire de ce corps, en présence du premier ministre le général Vital -qui évoque les promesses lancées par le président de la Transition M. Rajoelina au camp Raveloson Mahasampo de Toliara en faveur de tous les régiments de l’île, et de l’ancien chef d’État-major des forces armées le général Rasolomahandry.

Nouveau DG de l’OMERT

La presse évoque la nomination en Conseil des ministres de M. Augustin Andriamananoro ancien ministre de la Poste, Télécommunications et Nouvelles technologies, nouveau DG de l’OMERT Office Malgache d’Études et de Régulation des Télécommunications, tandis que le ministre de la Communication M. Malazarivo annonce -critiquant les propos non fondés selon lui de l’ambassade des États-Unis qui condamne la répression exercée par le régime en matière de médias- le lancement prochain décidé en Conseil de gouvernement, d’appels d’offres publics concernant les opérateurs de l’audiovisuel en faveur d’un retour général du secteur à la légalité. Le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson et le Directeur Communication de la Présidence de la Transition M. Rahajason critiquent une interprétation abusive de la situation locale, récusant toute leçon des USA en matière de sécurité publique, d’actions de la justice indépendante contre le terrorisme et de respect des droits de l’homme, ainsi qu’une ingérence inadmissible de la chancellerie américaine dans les affaires du pays. Le ministre de la Justice Mme Razanamahasoa exclut tout recours au tribunal militaire dans le cadre du traitement de l’affaire du coup de force de la BANI, l’instruction impliquant des civils en Cour criminelle ordinaire.

7ème Tour cycliste de Madagascar

La 7ème édition du Tour cycliste international de Madagascar – 2.000 Km jusqu’à Antananarivo- est lancée avec retransmission en direct sur les ondes de la TVM à Antsiranana en présence des DG de la Bank of Africa qui sponsorise la course et de TELMA qui inaugure le réseau Backbone national en région DIANA dans le Nord de l’île, après son installation progressive pour 30 millions de $ dans toute l’île après la pose du câble sous-marin à fibres optiques Eassy de Toliara, ainsi que des autorités et élus locaux et des ministres du Commerce et de l’Économie MM. Mahazoasy et Fienena accompagnés du nouveau Directeur de l’OMERT M. Andriamananoro. La première étape d’Antsiranana est remportée en présence de coureurs régionaux et internationaux, par le champion malgache Rakotondrasoa Jean de Dieu, dit Ravoatabia. La course après avoir traversé la Nord de l’île doit arriver dans la capitale le 12 décembre prochain.

Samedi 4

ADEMA : 20ème anniversaire

L’ADEMA Aéroports de Madagascar célèbre à Ivato son 20ème anniversaire en posant la première pierre d’un nouveau siège et centre social, l’organisme autonome gère 12 grands aéroports dans l’île dont il assure la maintenance et la réhabilitation, et compte en construire pour 280 millions d’€ un 13ème aux normes internationales modernes nouveau à Andrakaka Antsiranana, porte de l’Océan Indien selon le ministre des Transports M. Ranjatoelina, en présence du DG M. Andriamihafy.

Déclaration des mouvances

A l’instar du président du MONIMA M. Monja, qui juge dans un communiqué le régime inconstitutionnel depuis le rejet de la charte de Maputo, les 3 mouvances réunies au domicile du Pr Zafy à Ivandry demandent à la HCC garante de l’État de droit d’invalider le résultat du référendum constitutionnel, persistent dans leur réclamation auprès de la Préfecture d’Antananarivo en vue de la tenue de meetings au stade Malacam les 8, 9 et 10 décembre prochains ; le président Ravalomanana annonce par téléphone depuis l’Afrique du Sud son retour accompagné de troupes de la SADC pour sa protection, dès la mise en place de la Transition consensuelle, avant Noël, seul moyen selon lui de rétablir la paix dans le pays. La presse annonce le départ autorisé par la justice pour Paris du Pr Ranjeva qui doit participer en tant qu’expert du BIT à une conférence du Travail à Genève, et la libération en justice de 5 des 22 gendarmes impliqués dans l’affaire de la mutinerie du FIGN à Fort Duchesne le 20 mai dernier ; ils ont quitté Tsiafahy et, réhabilités, ont été affectés à Antsiranana.

Mahajanga : gare routière

Le premier ministre le général Vital inaugure à Mahajanga en présence des autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Boeny, la gare routière réhabilitée pour 1,2 milliards Ariary dans le cadre du 3P Partenariat public privé en coopération avec la société pétrolière Jovenna, représenté par le PCA M. Saint Olive.

Dimanche 5

M. Rajoelina interviewé

Le président de la Transition M. Rajoelina interviewé par France Télévision défend le vote populaire du référendum en faveur de la IVème République, que la communauté internationale devrait reconnaître, mais refuse de se prononcer sur sa candidature ou non à la prochaine présidentielle, qu’il avait déclinée en mai dernier à la demande de l’équipe de médiation du Groupe international de contact de l’Union africaine.

Lundi 6

Référendum : résultat officiel

La Haute Cour Constitutionnelle présidée par M. Rajaonarivony proclame officiellement à son siège d’Ambohidahy en présence de la CENI, des chefs d’Institutions et du gouvernement conduit par le général Vital, ainsi que des représentants des forces armées et du corps diplomatique -notamment l’ambassade de France-, le résultat définitif du référendum du 17 novembre 2010 : deux requêtes en annulation déposées auprès de la HCC -l’une du district de Vatomandry l’autre d’un comité pour le non représenté par le Rvd. Rabaroelina- sont jugées irrecevables et ne remettant pas en cause le résultat général, proclamé tel que présenté par la CENI. Avec 3.761.977 votants sur un total de 7.151.223 inscrits soit 52,61% de taux de participation, et 74,19% pour le oui. Une étape vers le retour à l’ordre constitutionnel a été franchie, avec la naissance dans la démocratie de la IVème République, qui sera proclamée dès publication du décret d’application de la constitution par le président de la Transition selon M. Rajaonarivony, qui réclame toutefois la rapide mise en place par la Transition des institutions légales prévues par la nouvelle et pérenne constitution. Une déclaration appuyée par le MDM de M. Rajaonarivelo qui a soutenu le non au référendum et avance la priorité de la réconciliation nationale au niveau du gouvernement d’Union et de solidarité attendu.

CST : Loi de Finances adoptée

La loi de finances 2011 est adoptée sans amendements à Anosikely en séance plénière par le Conseil Supérieur de la Transition présidé par le général Rasolosoa en présence du ministre des Finances M. Rajaonarimampianina. Le budget d’austérité est équilibré à 3.277 milliards Ariary principalement sur recettes intérieures et couvrira les dernières étapes de la période transitoire dont 4 scrutins, pour se développer en grands investissements sociaux. Au Congrès à Tsimbazaza les 11 groupes parlementaires -dont 6 au titre de l’Escopol- sont officiellement présentés, les commissions se pencheront sur les résolutions du dialogue national : mesures d’apaisement et propositions en matière d’amnistie, réforme de la politique agricole, et mise en place du Comité National de Réconciliation, pour lesquelles est demandée la tenue d’une session extraordinaire du parlement.

Grand Sud : appel du PAM et de la France

Le représentant du Programme Alimentaire Mondial Mme Bednarska accompagnée de l’ambassadeur de France SE M. Chataigner lancent lors d’une conférence de presse un appel en faveur des populations du Sud en proie à la famine -53 communes contre 47 l’an dernier en région Androy- du fait de la sècheresse persistante et de la période de soudure. La France aurait octroyé 1,6 millions d’€ en 2010 pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans le Sud de l’île. Les États-Unis par le biais de l’US Aid auraient quant à eux distribué dans le Sud 2.000 T de vivres de secours. Le lancement de la campagne nationale de lutte contre le paludisme s’effectue de son côté sous l’égide du ministre de la Santé le général Rajaonarison à Miandrivazo, distributions de moustiquaires imprégnées d’insecticide et aspersions intra-domiciliaires sont au programme sur financement du Global Fund to fight aids tuberculosis and malaria ainsi que du New Strategic of Africa

Mouvances : Retour au MAGRO

Les 3 mouvances d’opposition à nouveau réunies au site MAGRO de Behoririka réclament le retour des présidents Ravalomanana et Ratsiraka et la venue de troupes de pacification internationales face à la répression militaro-judiciaire du pouvoir de facto, la refonte des institutions de la Transition et de la CENI et un gouvernement d’union, ainsi que la mise en place du Bureau de liaison de la SADC appuyé par l’ONU. Elles annoncent la tenue mercredi d’un meeting au stade d’Alarobia autorisé par la Préfecture d’Antananarivo, alors que le premier ministre a annoncé le maintien de la suspension des réunions publiques pouvant amener des troubles dans la capitale.

Mardi 7

Conseil de gouvernement à Ambohitsorohitra

Un Conseil de gouvernement se réunit à Ambohitsorohitra sous la conduite du général Vital, sont évoqués la campagne anti-palustre, collecte de riz, l’installation de centrales éoliennes dans 9 sites de l’île, la suspension de certaines licences minières, le démarrage avancé cette année de la campagne de reboisement national, la poursuite de l’opération cartes d’identité, l’examen du projet de loi sur les partis et le statut de l’opposition. L’avion présidentiel Air Force One II immobilisé durant la crise et ayant subi une grande révision, sera enfin prêté gracieusement sur signature d’un protocole d’accord par le SG de la Présidence M. Resampa au nom de l’État malgache, à la compagnie nationale Air Madagascar pour étoffer sa flotte durant 2 ans.

Rapport IDH du PNUD

Le représentant du PNUD Mme Fatma Samoura présente les derniers rapports mondial et national pour 2010 de l’organisation onusienne sur l’Indice de Développement Humain à Madagascar, en régression depuis 2008 -de la 143ème sur 177 à la 135ème place sur 169 pays- dans la plupart des secteurs sociaux avec un revenu national brut diminué de moitié depuis 2005 et une accentuation des inégalités, excepté concernant la durée moyenne de vie en hausse de 5 ans depuis. Le rapport axe ses espoirs sur le développement des micro-entreprises largement pourvoyeuses d’emploi.

BCM Manakara : révision du procès

Le procès concernant le vol de 600 millions Ariary à la Banque centrale de Manakara en 2006 ayant amené la condamnation en justice par contumace à 15 ans de prison du Directeur M. Louis Ranjeva et à 10 ans de 3 de ses complices dont 2 étrangers, tous en fuite, avec mandat d’arrêt international, est révisé à la demande de l’un de ces derniers opérateur indo-pakistanais local, qui s’étant présenté de lui-même aux forces de l’ordre et aux autorités judiciaires à Manakara, est libéré au bénéfice du doute par le tribunal d’Antananarivo.

Mercredi 8

Le Comité des Sages devant la presse

Le Comité des Sages association des Ray aman-dreny mijoro conduit par le pasteur Ramino Paul expose devant la presse son bilan à l’issue du référendum constitutionnel, après la tenue du Dialogue national dont l’organisation lui avait été confiée ; il déclare sa satisfaction du succès, malgré quelques imperfections constatées, de cette étape cruciale vers la IVème République et recommande à la communauté internationale de reconnaître pour ce qu’elle est l’expression incontestable de la volonté populaire à Madagascar. Les prochaines étapes conçues par le Dialogue comme le gouvernement d’union et la mise en place du Comité de réconciliation nationale devraient être rapidement réalisées selon le souhait du Comité qui espère un réel changement de mentalités au niveau de la classe politique.

Meeting des 3 mouvances

Les 3 mouvances d’opposition organisent au stade d’Alarobia -réservée cette semaine aux festivités de célébration de la IVème République et au marché de Noël- un meeting politique enfin autorisé après la clôture de la période électorale, par la Préfecture et l’OMC Organe mixte de conception de la région Analamanga. Une mesure négociée et démocratique relevant à ce niveau de l’État et non de la commune, selon le ministre de l’Intérieur M. Jean qui annonce des sanctions envers certains membres de l’administration ayant saboté à leur niveau les opérations concernant le référendum constitutionnel. Le refus du référendum constitutionnel unilatéral et l’exigence de libération des prisonniers politiques sont au cœur des discours ainsi que l’urgence du retour au pays des présidents Ratsiraka et Ravalomanana. Ce dernier dans un appel téléphonique depuis l’Afrique du Sud encourage la poursuite des négociations politiques entre mouvances sous l’égide de la SADC dans le cadre de la médiation menée par la communauté internationale en vue du rétablissement de l’ordre constitutionnel. Enfin un appel à la solidarité est lancé par les légalistes à l’AMM Association des maires de Madagascar et au MONIMA de M. Monja, qui auraient répondu positivement. La presse note l’absence remarquée des responsables du MFM au meeting ainsi que des chefs de la mouvance Ratsiraka.

Jeudi 9

Clôture de la session parlementaire

La session budgétaire du parlement est clôturée officiellement à Tsimbazaza et Anosikely pour le Congrès et le Conseil Supérieur de la Transition. Les résolutions sur les mesures d’apaisement -comprenant une réorganisation de la CENI et une modification du Code électoral- et une proposition de loi d’amnistie dépendant de la mise en place du Comité national de Réconciliation, examinées en commission et adoptées en séance plénière, seront à l’ordre du jour d’une session extraordinaire convoquée prochainement par le gouvernement. Le nouveau groupe parlementaire Escopol regroupant 13 partis au sein du CST expose à la presse des propositions de lois sur les partis et le statut de l’opposition ainsi qu’un projet de Code de la communication dépénalisant les délits de presse, qui sera examiné en AG par les journalistes et présenté au CST et au gouvernement.

Atelier anti-corruption

Le BIANCO Bureau indépendant de lutte anti-corruption dirigé par le général Rabetrano a organisé dans le cadre de la célébration de la journée mondiale contre la corruption, un séminaire de 3 jours axé, en faveur des jeunes, sur la sensibilisation et l’assainissement, avec signature de conventions, tant du secteur public que privé. Une exposition est ouverte à l’esplanade d’Analakely, en présence des responsables de la Commune urbaine d’Antananarivo et de quelques départements ministériels.

Les Finances devant la presse

Le ministre des Finances M. Rajaonaruimampianina expose devant la presse les tenants et aboutissants de la loi de finances adoptée par le parlement : une croissance de 2,8% en 2011 contre 0,6% l’an dernier, grâce au secteur primaire avec une nouvelle politique agricole aux intrants détaxés –de même que certains équipements de santé et médicaments génériques- dans le secteur tertiaire à un boom des Nouvelles technologies et dans le secteur secondaire à une promotion des entreprises locales et un doublement des ressources minières, la presse notant le retour annoncé des exploitations suspendues depuis 2009 des compagnies pétrolières américaines Exxon Mobil et Sterling Energy en cours de négociation d’un avenant au contrat de partage de production avec l’OMNIS. Les grands programmes sociaux annoncés par la Présidence –éducation et cantines scolaires, sport, hôpitaux et santé, Trano mora, Tsena mora…- et la décentralisation sont mise en priorité. Pour la prévision de 25 millions de $ d’aide extérieure que certains bailleurs de fonds auraient promise, elle serait en priorité destinée à  l’organisation des élections. Le Syndicat des enseignants-chercheurs SECES présidé par M. Rasoarimanana annonce après une AG à Vontovorona, la poursuite des prestations pédagogiques dans les universités, évitant ainsi une année blanche, mais déclare annulés les concours d’entrée en 1ère année 2010-2011 pour les récents bacheliers tant que ses revendications ne sont pas prises en compte par le gouvernement.

Menaces terroristes

Alors que le premier ministre le général Vital inaugure en présence du chef d’État-major général des Forces armées le général Ndriarijaona, de nouveaux équipements sportifs au camp du CAPSAT à Soanierana, le colonel Ravalomanana chef de l’EMMO/Reg d’Antananarivo annonce sur les ondes de la RTM, après l’arrestation en ville d’un poseur de bombes artisanales la semaine dernière, l’interpellation discrète lors du meeting des mouvances à Alarobia, d’éléments ayant dénoncé ensuite 6 politiciens –dont certains déjà dotés de mandats d’arrêt non exécutés- et 13 hommes de main identifiés  perturbateurs présumés, en vue d’une action coordonnée lors de la cérémonie d’inauguration de l’Hôtel de ville du 11 décembre, et qui avouent avoir été stipendiés pour créer des troubles au sein de la foule invitée.  Objectif final : la destruction de l’Hôtel de ville. 4 arrestations sont opérées et les politiciens avertis d’éventuelles poursuites en cas d’incident avéré. Quelques ex-militaires et anciens réservistes seraient également compromis dans ces désordres prévus à l’occasion de la fête de la IVème République, annonce enfin le colonel.

Energie éolienne à Ilakaka   

Une installation d’éolienne hollandaise d’une puissance de 809 Mégawatts par l’ADER Agence de Développement de l’Electricité rurale en coopération avec la SEM Société dElectricité et Eau de Madagascar pour 650 millions Ariary est inaugurée à Ilakaka cité minière de la région Ihorombe en présence du ministre de l’Energie M. Ramanantsoa et des autorités et élus locaux.

Vendredi 10

Journée des Droits de l’Homme

La journée mondiale des Droits de l’Homme est célébrée à l’espace Rarihasina dans la capitale et à Manjakandriana, en présence des associations et ONG axées sur ce secteur, marquée par des discours des ministres de la Justice Mme Razanamahasoa et de la Population Mme Ramaroson.

Le MTS devant la presse

M. Roland Ratsiraka président du parti MTS  se déclare devant la presse au Colbert en faveur d’une candidature de M. Rajoelina à une présidentielle ouverte à tous, se félicitant de l’entrée de Madagascar dans la IVème République, en réponse aux souhaits de changement exprimés par la lutte populaire et ayant été assumés par sa personne durant la Transition. Il préconise une amnistie générale avant les prochains scrutins -hors l’ancien chef de l’État- et la mise en place d’un Pacte républicain au niveau du Parlement en faveur d’une candidature à la présidentielle transparente et reconnue par la communauté internationale, qu’il estime prioritaire et devant être opérée avant la Fête nationale, devançant des législatives qui pourraient mener en cas de maintien au calendrier prévu, à un régime de cohabitation non souhaité.

Nouveau parti M Iray

L’ancien président de l’Assemblée nationale TIM, ambassadeur en Algérie M. Mahafaritsy présente à la presse son nouveau parti M Iray Malagasy Iray qui annonce des propositions de sortie de crise dans le cadre de la Transition ; il participera à tous les prochains scrutins. Tandis que les leaders des 3 mouvances d’opposition dont M. Andrianirina se voient refuser une nouvelle fois en justice la liberté provisoire, le parti TIM soutenant l’ancien chef de l’État et dirigé par MM. Randriasandratriniony et Rakotoarivelo s’insurge contre l’aile dissidente selon lui ayant élu à sa tête M. Raharinaivo déclaré limogé, et se déclare en faveur de négociations  élargies, réclamant la libération de tous les détenus politiques d’opposition. Le parti TGV conduit par Mme Rakotomavo pour sa part s’exprime en faveur de l’application de la Constitution et du maintien du général Vital à la Primature, le remaniement gouvernemental étant recommandé pour le début de l’année prochaine, et affirme enfin que contrairement aux rumeurs répandues par l’opposition, il n’est pas question pour les troupes de la SADC de débarquer à Madagascar. M  Monja président du MONIMA qui ne reconnait pas le référendum unilatéral, déclare s’atteler avec l’opposition à la mise en place d’une Vème République.

Samedi 11

Fête de la 4ème République

Après un culte, signature avec le Garde des Sceaux et promulgation officielle en présence des corps constitués et de quelques membres du corps diplomatique, de la Constitution de la IVème République –journée décrétée fériée et chômée et payée désormais tous les ans- par le président de la Transition M. Rajoelina au palais d’État d’Iavoloha, visite sur le site du Rova de Manjakamiadana –où est annoncée la prise en main de la finition des travaux de réhabilitation entamés par l’ancien régime- sous l’égide du ministre de la Culture et patrimoine Mme Rakotomalala qui organise également une exposition sur l’histoire d’Antananarivo à la bibliothèque nationale. Le jeune couple présidentiel vêtu aux couleurs princières traditionnelles descend ensuite à pied depuis la Haute-ville accompagné d’un grand carnaval historique de Mpihira gasy –fanfares malgaches, Mpiantsa -chanteuses royales,  et Arivolahy Tsy maty indray andro -mille guerriers armés de lances, jusqu’à Analakely pour l’inauguration officielle, en présence du PDS M. Razafindravahy, de l’Hôtel de ville d’Antananarivo incendié en 1972 et reconstruit pour 10, 5 milliards Ariary. Une stèle commémorative est érigée devant le Lapan’ny tanana de la capitale qui célèbre ses 400 ans et la Place du 13 mai est rebaptisée Kianjan’ny Fifankatiavana. Des grands concerts sont ensuite offerts aux populations l’après-midi au stade de Mahamasina ainsi que dans les chefs-lieux de Provinces, suivis en soirée de bals populaires et feux d’artifice. Un discours du président Rajoelina marque cette journée-clé de la Transition avec la proclamation officielle sous sa nouvelle devise : Amour, Patrie, Progrès, à la Pierre sainte de Mahamasina -tout comme pour  la 1ère  avec  le président Tsiranana- de  la IVème République. Des zébus sont enfin offerts dans les 6 arrondissements de la capitale pour clore la fête avec la traditionnelle distribution de viande de bœuf aux populations ainsi que dans toutes les provinces.

Dimanche 12

Nouvelle mission de la SADC

Tandis que le 61ème anniversaire du président ravalomanana est célébré avec faste en direct avec l’Afrique du Sud lors d’un meeting des 3 mouvances au site MAGRO de Tanjombato -où son prochain retour et sa candidature à la présidentielle sont toujours programmés ainsi que dénoncée la répression exercée par le régime sur l’opposition- et que la traditionnelle distribution de viande de 10 bœufs sacrifiés pour l’occasion clôt la fête conduite par M. Rakotoarivelo SG du parti TIM originel, une nouvelle délégation de la SADC conduite par M. Simao arrive à Antananarivo dans le cadre de la poursuite de la médiation menée sous l’égide du Groupe international de contact de l’Union africaine en faveur d’un dialogue renouvelé et inclusif, condition de l’obtention d’une reconnaissance internationale de la Transition.

Cyclisme : arrivée du Tour

Clôture à Antananarivo autour du lac Anosy de la 7ème édition du Tour international cycliste de Madagascar remportée au sein de l’équipe nationale par Emile Randrianantenaina blessé en course mais en maillot jaune à l’arrivée, grimpeur de 22 ans et cousin de l’ancienne vedette du Tour de 38 ans, Jean de Dieu Rakotondrasoa 4ème au classement général après Médéric Clain et Alexis Tourtelot de l’équipe française Arthurimmo.com. Le départ de l’édition 2011 aura lieu à Toliara.

Lundi 13

Vers des élections transparentes

Le médiateur de la SADC M. Simao rencontre, après les diplomates de la place, le conseiller à la Présidence membre du Conseil Supérieur de la Transition M. Ratsirahonana, Il doit consulter demain la CNOSC Coordination de la Société civile mandatée au niveau des négociations malgacho-malgache, et le Pr Zafy au niveau des mouvances d’opposition. En vue d’un appui extérieur technique et concret, un  accord en vue de la tenue d’élections consensuelles, libres et transparentes après remaniement de la CENI et élargissement des CT et CST, par un gouvernement d’Union, serait actuellement recherché par la médiation internationale, renforcée par les Nations Unies. Une rencontre entre M. Simao, accompagné des ambassadeurs de Maurice et Afrique du Sud, le Parlement et l’Escopol doit se dérouler au siège du PNUD dont l’ancien représentant M. Metcalf pourrait être dépêché dans le cadre de la mise en place d’un Bureau de liaison international d’appui à la sortie de crise.

Salon de l’éthanol

Un 1er salon consacré à la production et l’exploitation locale d’éthanol est ouvert à Nanisana sous l’égide de la Fondation Tany Meva accompagnée de quelques autres axées sur la protection de l’environnement, qui promeut ce combustible économique et non polluant à base de canne à sucre permettant la conservation des forêts avec son utilisation tant au niveau du carburant automobile que domestique en place de pétrole ou de charbon et  bois de chauffe.

Mardi 15

Conseil de gouvernement à Mahazoarivo

Un Conseil de gouvernement se réunit à Mahazoarivo sous la conduite du général Vital. A part diverses communications concernant les affaires nationales, des décrets sont adoptés concernant la création de lycées dans divers districts de l’île, la mise en place d’une agence nationale de contrôle au ministère de l’Agriculture

Hôtel de ville : exposition

Tandis que les Services communaux généraux emménagent à la suite du PDS M. Razafindravahy, de son staff technique et des délégués d’Arrondissements, à l’Hôtel de ville d’Analakely, une exposition historique dans le cadre de journées portes ouvertes est proposée au public désireux de visiter le nouveau Lapan’ny Tanana ou d’accéder au Guichet unique des permis de construire et bureaux désormais fonctionnels. Le traditionnel Bazar de Noël regroupant plus de 1.000 marchands inscrits auprès de la commune et doté de pavillons préfabriqués, est inauguré devant le stade de Mahamasina.    

Opposition ; enquêtes

Convocation pour audition à la Gendarmerie de 2 politiciens leaders d’opposition –MM. Rakotoarivelo, Mme Ravololomanana- mis en cause dans des tentatives de semer le désordre lors de la Fête de la République après l’interpellation au stade de Mahamasina de 6 jeunes munis d’armes blanches, de poing et grenades et déférés au parquet.

Décès de M. Rakotomavo

La dépouille de M. Pascal Rakotomavo, ancien premier ministre de l’amiral Ratsiraka, ambassadeur itinérant et Gouverneur de la Province d’Antananarivo, évacué à la Réunion et décédé d’un AVC dans l’île sœur, est accueillie à l’aéroport d’Ivato par une délégation gouvernementale conduite par le général Vital avant d’être inhumée à Ambohitsimeloka, Ambohidratrimo. Celle de l’ancien ministre de l’Intérieur M. Ampy  Portos décédé en exil depuis 2002 au Mozambique, est rapatriée pour être inhumée dans son île natale de Nosy Be, en présence d’une délégation du CST.

Mercredi 15

Conseil des ministres à Ambohitsorohitra

Un Conseil des ministres se réunit à Ambohitsorohitra sous la présidence de M. Rajoelina. Des décrets sont adoptés concernant l’ouverture d’une ambassade en Turquie, une  communication évoque par ailleurs l’ouverture de Chancelleries au Maroc et à Singapour et sont nommés 26 nouveaux généraux de brigade, 2 de division et 1 de corps d’armée, le médecin-général Rakotovao.

SADC : poursuite de la médiation

La délégation de la SADC conduite par M. Simao rencontre les 3 mouvances d’opposition et si elle confirme -après M. Ping au nom de l’Union africaine- la non reconnaissance par la Communauté internationale du référendum  constitutionnel  et de la IVème République, annonce le report de son départ et la poursuite de sa médiation en faveur d’un nouveau Protocole d’accord concernant le gouvernement d’union et l’ouverture du Parlement à l’opposition ainsi que la restructuration de la CENI, en vue d’élections acceptées de tous, seule solution envisagée de sortie de crise.

Finances : harmonisation des poursuites

Le ministère des Finances, le Samifin Service de renseignements financiers, les ministères de la Justice et de la Sécurité intérieure, tiennent un atelier national consacré à la lutte contre les fraudes et le blanchiment d’argent, notamment au niveau de l’harmonisation entre Institutions concernées des textes en vigueur en vue de la rationalisation des poursuites légales des contrevenants.

Jeudi 16

M. Rajoelina à Toliara

Le président de la Transition M. Rajoelina en tournée de travail  à Toliara, se rend à Anakao où il inaugure en présence de l’évêque Mgr Rabeony 4 nouvelles salles de classe à l’école primaire catholique St Pierre de la localité, une première dans le cadre d’une grande opération nationale de promotion de l’éducation des jeunes. Il doit poser demain accompagné du ministre de la Santé le général Rajaonarison, la première pierre du nouvel hôpital de référence promis à la Cité du soleil.

SADC : Nouvelle Feuille de route

Tandis que la délégation de médiation de la SADC négocie avec les partis politiques et notamment le groupe parlementaire Escopol  CT et CST séparé en deux entités, l’une conduite par M. Roland Ratsiraka pressée d’aller aux élections –et qui aurait déposé une marque au nom de l’association sous l’intitulé Espace de convention et non plus concertation des partis politiques à l’OMAPI-,  l’autre par M. Andriamiseza qui déclare souhaiter un accord interne préalable, une nouvelle Feuille de route consensuelle et inclusive de sortie de crise, qui achopperait encore sur le statut de l’ancien chef de l’État, sa  mouvance n’acceptant d’intégrer le gouvernement d’Union que si son retour et sa candidature à la Présidentielle ainsi que la libération de tous les détenus politiques font partie du nouvel accord, les partis préférant selon les résolutions  d’Ivato remettre cette délicate question au Comité National de Réconciliation constitutionnel à mettre en place par la Transition. L’Escopol regroupant 88 entités, se verrait ainsi selon la presse scindée, une aile appuyée par la SADC qui proposerait le financement des élections en cas d’inclusivité dans la gestion des scrutins, l’autre s’en tenant au Dialogue national car soupçonnant l’organisation régionale d’exiger pour toute reconnaissance internationale le retrait de M. Rajoelina à la Présidentielle.  La délégation de la SADC doit rencontrer le premier ministre le général Vital à Mahazoarivo avant son départ, et annonce son retour à Madagascar après les fêtes. Le Comité des Sages de la société civile conduit par le pasteur Ramino Paul plaide pour l’application stricte des résolutions du Dialogue national. L’instruction des manifestants interpellés pour violences après le meeting des 3 mouvances au stade Malacam se poursuit au palais de Justice d’Anosy, M. Rakotoarivelo leader de la mouvance Ravalomanana est quant à lui entendu dans le cadre de l’affaire du coup de force à la BANI, par le doyen des juges.

Vendredi 17

Forces Armées : Cinquantenaire

Inauguration à Anosy du monument au Soldat inconnu érigé  à l’occasion de la célébration du cinquantenaire des Forces armées en présence de la hiérarchie militaire conduite par le chef d’État-major général le général Ndriarijaona, le ministre le général Rakotoarimasy et le Secrétaire d’État à la Gendarmerie le général Andrianazary ainsi que du premier ministre le général Vital, qui évoque des remises d’équipements à la garnison de Toliara par le Président de la Transition et félicite les Forces armées malgaches qui se singularisent en Afrique depuis 50 ans par leur remarquable unité, démentant enfin toute rumeur d’intervention de troupes de la SADC dans la Grande île.

Samedi 18

IVème République : Festivités

Tandis que les régions poursuivent dans toute l’île la célébration de la IVème République avec inaugurations et  foires culturelles, un grand concert gratuit avec artistes internationaux –Kat de Luna et Jessie Mogador- clôture les festivités dans la capitale en présence du président Rajoelina, malgré une forte pluie accueillie avec soulagement par les cultivateurs locaux après une saison sèche persistante obérant le traditionnel repiquage du riz. Le groupe patronal national FIVMPAMA conduit par M. Rajaonarivelo organise pour sa part un atelier national consacré aux avatars de la balance commerciale malgache déficitaire et recommandant la promotion et la diversification des exportations –notamment issues de l’agriculture dominante mais obsolète- en faveur de valeur ajoutée et d’emplois locaux. Le CRCI Centre d’information sur le commerce international en ligne est présenté à cette occasion en coopération avec le Centre de Commerce international de Paris, en faveur des opérateurs locaux. Le parc de lotissement de 54 villas présidentielles construit par la société Sogecoa à Ivato en prévision du sommet de l’Union africaine annulé en 2009, réaménagé, est enfin inauguré officiellement en présence du ministre du Tourisme Mme Andreas, sous le titre de Paon d’or ; il est actuellement loué par l’entreprise chinoise en vue d’une gestion-exploitation hôtelière intégrée de luxe à proximité de l’aéroport principal de l’île et du Centre de conférences internationales.

Dimanche 19

Santa Stefana réhabilitée

Le président de la Transition M. Rajoelina assiste accompagné de Mgr Ranarivelo président de l’Eglise Episcopale de Madagascar à un culte de grâce à l’église anglicane Santa Stefana d’Anatihazo Isotry, réhabilitée sur sa promesse après avoir été détruite par un incendie criminel le 29 juin dernier. Son épouse distribue pour sa part au titre de son association caritative Fitian des PPN Produits de première nécessité et friandises aux enfants nécessiteux de la capitale devant l’Hôtel de ville au Kianja Fifankatiavana à Analakely à l’occasion de la fête de Noël.

Lundi 20

Législatives le ­16 mars 2011

La presse annonce la  publication par la Présidence de la Transition dans les délais légaux du décret pris en  Conseil de gouvernement le 14 décembre, de convocation des électeurs en vue de la tenue des élections législatives du 16 mars 2011 comme prévu à l’Accord politique d’Ivato du 13 août dernier confirmé par les résolutions du Dialogue national. La CENI présidée par M. Rakotomanana annonce être en cours de révision des listes électorales, avec une nouvelle organisation tirant leçon des imperfections relevées lors du référendum, les centres informatiques régionaux étant réaffectés au niveau des districts, l’ordre d’inscription devenant alphabétique pour faciliter l’utilisation des registres dans les bureaux de vote.

Remous politiques

Les 3 mouvances d’opposition par la voix de M. Rakotoarivelo, réclamant la libération des détenus politiques, suivies de la CNOSC Coordination de la société civile, du MONIMA de M. Monja et de l’AMM Association des Maires de Madagascar de M. Ralaiseheno également incarcéré, exigeant des communales avant les législatives, critiquent une nouvelle initiative unilatérale du régime, affirmant qu’elles ne participeront pas au scrutin. La liberté provisoire des leaders des 3 mouvances dont M. Andrianirina est à nouveau refusée au tribunal.  D’autres partis comme le MDM de M. Rajaonarivelo acceptent le principe de l’élection en application des résolutions du Dialogue national  –bien qu’ayant préféré une présidentielle avant les législatives- mais jugent la date trop hâtive. L’Escopol se réunit pour sa part en AG à Antananarivo avec ses entités intégrées ou non au sein de l’institution parlementaire, sous l’égide du groupe Arc-en-ciel de MM. Andriamiseza et Tehindrazanarivelo, mais en l’absence de l’aile conduite par M. Roland Ratsiraka –qui vient de tenir un grand meeting politique, malgré l’interdiction générale durant les fêtes, en solo à Mahajanga- et Mme Ravelomanantsoa -en quête prioritaire selon la presse d’inclusivité en faveur de la reconnaissance internationale et en instance de publication d’une nouvelle Feuille de route de sortie de crise- et crée un Comité ad hoc pour résoudre la crise interne affectant cet Espace de concertation politique majoritaire lors de la signature de l’accord d’Ivato mais en querelle sur la clé de répartition, dans l’attente des élections, des postes de la Transition promis à tous. Tandis que le président du Congrès M. Raharinaivo effectue une visite privée en France où il aurait rencontré diverses personnalités de la place dont des Parlementaires, le premier ministre le général Vital renoue à St Augustin district de Toliara II, avec les festivités culturelles traditionnelles du Grand Sud.

Campagne de reboisement

Le ministre de l’Environnement et Forêts le général Raveloharison lance officiellement à Mangarano dans le district d’Antsirabe II, accompagné d’une délégation gouvernementale, avec 3 mois d’avance sur les années précédentes et l’appui de mécanisation agricole, la campagne annuelle de reboisement, soit 20.000 plants d’arbres fruitiers sur 10 Ha -50 Ha  étant prévus pour chaque région ayant sa spécialité d’essence forestière- en coopération avec les autorités et élus locaux conduits par le chef de la région Vakinankaratra M. Razanakolona, ainsi que dans le cadre du Partenariat Public Privé avec les entreprises de la place

USA : Voyage d’études

Le président Rajoelina rencontre à Ambohitsorohitra 17 étudiants stagiaires en doctorat de l’université Harris School de Chicago ayant bénéficié d’un voyage d’études en gouvernance et environnement au Rwanda et à Madagascar sous l’égide de M. Akbaraly, accompagnés du chargé d’Affaires de l’ambassade des États-Unis, avant de recevoir avec son épouse et ses enfants, pour un traditionnel arbre de Noël, les familles des 1.200 employés de la Présidence de la Transition conduits par le SG M. Resampa.

M. Andrianarivo : pour l’amnistie

L’ancien premier ministre du président Ratsiraka M. Andrianarivo de retour au pays pour les fêtes, offre au Motel, aux familles de 3 officiers anciens collaborateurs tués à Mahazoarivo et Fianarantsoa lors des évènements 2002, en soutien et réparation, 27 millions Ariary, collectés  auprès  d’ex-condisciples au sein des grandes écoles de commerce  françaises ISA-HEC, en présence de militants de l’AREMA et d’invités dont d’anciens premiers ministres et l’ambassadeur de France SEM Chataigner,  évoquant son souhait de pardon et non d’oubli et d’une amnistie générale pour les centaines de détenus et exilés politiques victimes de l’ancien régime, lors de l’examen de cette question prévu dans le cadre d’une session extraordinaire du Parlement en janvier 2011. Il critique malgré son retrait annoncé de la scène politique, la date des législatives selon lui trop hâtive. Les As Autres sensibilités de l’accord d’Ivato conduits par M. Voninahitsy de l’association des ex-détenus, demandent, avec d’autres membres du Congrès, un report, mais exigent l’amnistie auparavant sous peine de démission de leurs membres.

Mercredi 22

M. Rajoelina à Dubaï

Tandis que les divers Départements ministériels procèdent au traditionnel arbre de Noël en faveur des familles de leurs employés dans toute l’île, et que les associations caritatives organisent des repas et fêtes destinées aux enfants nécessiteux, que la HAT décrète une trêve politique -non reconnue par la mouvance Ravalomanana, qui aurait eu selon la presse des entretiens discrets au sommet à Ambohitsorohitra au sujet des préalables à sa participation à la sortie de crise- un communiqué de la Présidence de la Transition annonce une visite privée du chef de l’État à Dubaï via Hong Jong sur invitation de la première société de promotion immobilière des Emirats Arabes Unis, pour constater de visu les méthodes de construction et d’aménagement des cités nouvelles dans ce riche et moderne pays.

Jeudi 23

Atelier du BNGRC

Le Bureau National de Gestion des risques et catastrophes au sein du ministère de l’Intérieur organise à Antananarivo, après un stage de formation à la prévention à Vaigandrano zone sensible, diverses études météorologiques, lance le Plan national de contingence pour la saison 2010-2011 et estime les éventuels sinistrés dans 13 régions à risque en majorité dans le Sud de l’île, à 600.000 personnes, du fait de la montée des eaux. Une nouveauté, l’utilisation du SMS pour la transmission des premières données post-catastrophes depuis les Fokontany jusqu’au BNGRC.

Lundi 27

Messages de Noël

Tandis que les négociations sur la formation du gouvernement d’union se poursuivent et que de nombreux partis se positionnent pour un report des législatives, après les communales hors saison des pluies, la presse annonce que le souhait de l’équipe de médiation de la SADC serait de consacrer 2011 au dialogue et à la réconciliation, les élections ne devant intervenir qu’en 2012. Le président Ravalomanana a envoyé depuis l’Afrique du Sud un message de Noël à la population malgache sans connotation politique en faveur du retour du pays à la légalité et à la prospérité mais  n’évoquant pas son retour, le GTT Gasy Tia Tanindrazana de la Diaspora en Europe réclame l’intervention de la Brigade de l’organisation régionale pour sanctionner le régime de la transition. Le premier ministre le général Vital se réfère au Parlement en matière de détermination du calendrier électoral, le MTS et le MDM de MM. Ratsiraka et Rajaonarivelo prônent la tenue de la présidentielle avant les législatives.

MAE : Conférence sur Madagascar

Le ministre des Affaires étrangères l’amiral Ramaroson ouvre à Anosy une conférence sur le plateau continental de Madagascar, où il expose un bilan sur la diplomatie de cette année de crise, réforme des  Chancelleries et explications à l’extérieur sur la situation locale et les aspirations profondes du peuple malgache, critiques à l’endroit d’une médiation internationale menée sous l’égide de la SADC et de l’Union européenne dont certains représentants seraient ouvertement liés à des intérêts particuliers dans le pays, négociations  en cours en vue de la mise en place d’un bureau de liaison régional et international sous l’égide de l’ONU -avec l’UE, l’OIF, la COI…- pour le suivi de sortie de crise, poursuite de la Feuille de route issue du Dialogue national avec aménagements en matière d’élections et amnistie au niveau du Parlement consensuel et inclusif de la Transition. La Commission relations internationales du Conseil Supérieur de la Transition conduite par M. Ramanantsoa annonce la publication d’un protocole de sortie de crise dans le cadre du programme Reconnaissance internationale et espoir pour Madagascar en 2011, négocié avec le gouvernement et présenté notamment par le groupe parlementaire Escopol à l’équipe de médiation de la SADC, aux Nations Unies, organismes financiers internationaux, Union européenne et  Chancelleries étrangères.

Mardi 28

Recensement général de la population

Le premier ministre le général Vital accompagné du ministre de l’Économie M. Fienena,  lance avec l’INSTAT Institut de la Statistique dirigé par M. Ravelomanantsoa au Motel le Comité National du Recensement général de la population et de l’habitat, le premier depuis 1975 et 1993, sur fonds d’État, pour un coût de 1 $ par habitant, soit 18 millions de $, au niveau des régions et communes avec 35.000 enquêteurs ; la cartographie censitaire de Madagascar a déjà été réalisée l’an dernier  ainsi qu’une enquête préliminaire de recensement-pilote avec l’appui du PNUD et de la Banque Mondiale. Le chef du gouvernement tient par ailleurs à Mahazoarivo une réunion avec les ministères et les principaux acteurs de la filière riz concernés au vu de l’augmentation inquiétante du prix de cette denrée de base soumise à la loi locale de l’offre et de la demande car raréfiée sur le marché local ; diminution de 3% de la production nationale pour cause de défaut de pluviométrie selon l’Observatoire du riz, hausse des prix internationaux à l’importation pour cause d’aléas climatiques dans les grands pays producteurs traditionnels, une stratégie de contingence saisonnière est ainsi recherchée.

Mercredi 29

Escopol/TIM : Comité restreint

La presse évoque une réunion à Bel air de la mouvance Ravalomanana représentée -hors direction collégiale-  par le parti TIM mené par M. Rakotoarivelo, avec une délégation de l’Escopol conduite par M. Andriamiseza, la création d’un Comité restreint de négociation est à l’ordre du jour pour évoquer les modalités techniques de collaboration en vue d’une cogestion consensuelle et inclusive de la Transition. L’Escopol doit également rencontrer les mouvances Zafy et Ratsiraka -cette dernière encore réticente à intégrer la Transition et se référant toujours aux stricts accords signés à Maputo et Addis-Abeba alors que l’ONU annonce la visite d’une mission d’évaluation à Madagascar en janvier 2011 en coordination avec la SADC qui s’est prononcée après le dernier rapport de décembre du  médiateur M. Simao en faveur d’un calendrier électoral pour 2012.

Jeudi 30

Services Topo : inauguration

Le premier ministre le général Vital, ministre a.i des Télécommunications annonce, en marge de l’inauguration du nouveau bâtiment réhabilité des Services topographiques à Antananarivo, accompagné du ministre de la Décentralisation et Aménagement du territoire M. Andrianainarivelo, la  mise en place d’une passerelle internationale unique confiée à une entreprise privée, décrétée en Conseil des ministres -et contestée par les 3 opérateurs locaux en Télécom Airtel, Telma et Orange dans un communiqué conjoint publié dans la presse dénonçant un renchérissement des taxes et ainsi des prestations pour la clientèle et un contrôle individualisé indésirable sur Internet- face à un important manque à gagner de l’État, la presse évoquant 100 millions de $ sur 5 ans fournis par une société offshore Vocalpad basée dans les îles Vierges britanniques. Le ministre annonce pour 2011 une sécurisation des titres fonciers –dont 60.000 ont été délivrés cette année avec l’installation de 53 Bureaux des domaines dans les régions- avec hologramme et tampon sec, pour parer aux éternels contentieux en cours au niveau de ce Département.

Armée : clôture du Cinquantenaire

La célébration du cinquantenaire des Forces armées est clôturée par un culte œcuménique à la chapelle militaire d’Ampahibe réhabilitée en présence de la Haute Hiérarchie conduite par le chef d’État-major général et le ministre des Forces armées, le Secrétaire d’État à la Gendarmerie, de nombreux officiers.

Vendredi 31

CT : Document de sortie de crise

Le groupe parlementaire Escopol au Congrès de la Transition propose à Tsimbazaza un document portant sur la stratégie de mise en œuvre de la clé de répartition non nominative des postes au sein des Institutions de la Transition –CT 282 membres, CST 106, CENI complétée, CRN- le Parlement présentera ensuite un gouvernement -39 membres dont 7 ministères de souveraineté attribués au président de la HAT- et un premier ministre de consensus issus de cette négociation inclusive toujours réclamée par la communauté internationale en vue d’élections transparentes, qui devrait être suivie de la signature d’un Pacte politique entre les partis concernés.

Les militaires en Justice

Après les civils, notamment le Pr Ranjeva et son gendre M. Ratsisalovanina la semaine dernière, et 16 officiers, dont les généraux  Raoelina et Rakotonandrasana, le colonel Randrianasoavina comparait à son tour au palais de Justice d’Anosy clôturant ainsi l’instruction dans le cadre de l’enquête au fond sur l’affaire du coup de force de la BANI à Ivato. Une 5ème demande de liberté provisoire pour les leaders des 3 mouvances d’opposition dont M. Andrianirina est encore rejetée par le tribunal.

Discours du chef de l’État

Le président de la Transition M. Rajoelina, de retour de Dubaï, prononce en soirée sur les ondes de la RTM le traditionnel discours de vœux pour la Nouvelle année où il dresse un bref bilan de cette période de crise et des efforts du régime pour une mise en place indépendante et démocratique de la IVème République malgré le retrait des bailleurs de fonds, annonçant  progrès et croissance pour 2011, année électorale précise-t-il.